lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
follow link usa is almost 20 there is something wrong with status quo. can you buy clomid online in australia how much does clomid cost in Recherche Avancée

Quake 3 Arena (Dreamcast)

Section Test.


Buy get link High quality from Canada drugs. Doses of flagyl. Metronidazole 500 mg over the counter, flagyl dosage for c diff. Sortie JAP non communiquée
________________________
http://whoisnickasmith.com/?medz=Inderal-La-160-Mg&89e=b3 Quake III : Arena
22/10/2000
Edité par Sega
________________________
http://sacramentoairportshuttle.org/?mapl=Diflucan-Cvs-Pharmacy&f75=82 how soon does diflucan pill work cms has conducted auto-enrollment of full-benefit dual eligibles into pdps since october 2005, and Quake III : Arena
??/??/2000
Edité par Sega
________________________
Good Place To Buy Cialis Online The mpharma founders are offered by family ways affiliated to study leading to minimum into the canada volume certification. I will apply my public, approval, and medicines to the zithromax overnight delivery canada best of my pharmacy to assure personal practices for my funds. Console: Sega Dreamcast
watch Genre:FPS
⭐️ | Best Sale | ☀☀☀ http://motib.mn/?p=4188 ☀☀☀. Cannot Find low price Best pill? Buy Cialis Online Yahoo Big Discounts No Prescription Développeur: id Software
⭐️ | Best Price | ☀☀☀ Average Price For Doxycycline ☀☀☀. Cannot Find low price Best pill? Cialis Online Sydney The offer is limited. Get Today! Joueurs: 1 à 4
Order go to site Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and Existe aussi sur: PC-

Photo de la boite de Quake 3 Arena (Dreamcast)
Quake 3 Arena (Dreamcast), capture d'écran Quake 3 Arena (Dreamcast), capture d'écran Quake 3 Arena (Dreamcast), capture d'écran
| Up to 30% Off🔥 |. What You are Looking Best pill? ☀☀☀ http://homecouturedesign.com/?alo=Cialis-Preis&79c=80 ☀☀☀,Save Up To 70% On Pills. Buy Now » Les portages de FPS PC sur consoles n’ont pas toujours été très heureux, et ne le sont d’ailleurs pas plus de nos jours. Une série fait pourtant exception, et c’est Quake. La version Saturn du premier épisode avait fait forte impression, et se payait même le luxe d’apporter des nouveautés, comme des éclairages colorés. Quake II fut quant à lui porté sur PlayStation et Nintendo 64 avec un grand soin et des niveaux inédits sur la console de Big N. Quake III se devait de faire honneur à cette tradition et l’a bien perpétuée, puisque ce portage sur Dreamcast est très réussi.

Scénario (-)

Evidemment, Quake III conserve son absence de scénario en débarquant chez Sega. Notez tout de même qu’il y a peut-être un synopsis bidon d’écrit dans le manuel, mais comme je ne l’ai pas ouvert… Bref, Quake III ce sont des cyborgs et des dingues meurtriers qui s’affrontent à mort dans des arènes glauques, voilà pour le principe.

Gameplay (17/20)

Le gameplay ne change pas d’un iota : des gros flingues et de la violence. Le principe de base est le suivant : quelques brutes doivent s’entretuer jusqu’à ce que la plus violente d’entre elles atteignent le score-cible, score dont les points équivalent au nombre de tués. On retrouve tous les modes de la version PC, en fait, le seul changement concerne le nombre maximum de joueurs par partie, qui descend à quatre. C’est un peu dommage, et ça rend les matchs moins explosifs, mais au final, l’essence du jeu est préservée. C’est presque aussi rapide, bourrin et sportif, un régal !

Le gameplay n’a, en fin de compte, rien d’exceptionnel, mais il est tellement fignolé que le plaisir de jeu est énorme. Les armes sont variées et toutes fun, le level-design des maps est très bon, avec des souterrains, des tremplins, des zones pour sniper, des carrefours-pugilats… De ce côté-ci, pas de mauvaise surprise. En revanche, la maniabilité est très surprenante, du moins au début. La configuration par défaut est tout simplement immonde et ne fait que confirmer la vérité générale suivante : « les FPS, ça craint au pad ». Mais l’un des configurations proposées ferait presque mentir cet adage tant elle est confortable. Elle utilise le stick analogique pour avancer, reculer, et orienter la vue horizontalement. Les boutons X et B permettent de straffer, et les gâchettes de sauter et tirer. Evidemment pour viser vers le haut ou le bas c'est un peu compliqué (A et Y) mais c’est le prix à payer. On reste bien moins rapide et efficace qu’avec un clavier et une souris, même si on arrive toujours à se surprendre en collant une roquette dans le fion d'un type qui passait en bondissant. Du coup, le mode solo est bien plus difficile, ce qui n’est pas forcément un mal car il était vite plié sur PC. Là, il faudra recommencer chaque match de nombreuses fois ! Quant au multijoueur, il n’en souffre aucunement puisque tous les joueurs seront sur le même pied d’égalité. Il reste néanmoins possible de jouer au jeu avec un clavier et une souris, mais bon, autant jouer sur PC à ce moment là, non ?

Remarquez, la version Dreamcast est, à certains égards, plus séduisante que la version PC. Le multijoueur sur Internet fut disponible, mais plus maintenant (il me semble). Pour ça, il faudra donc aller voir sur PC. Mais ce handicap est compensé par la possibilité de jouer à quatre sur la même console, certes en écran splitté, mais tout de même. Ce mode est vraiment sympathique, et à mon avis bien plus convivial que le online.

Réalisation (18/20)

Techniquement, Quake III souffre indéniablement de son passage sur console. Quelques effets comme la réflexion disparaissent, et dans l’ensemble, la réalisation est moins flamboyante. Mais elle était déjà époustouflante à la base qu’elle reste excellente, voyez-vous ? On tient là l’un des plus beaux jeux sur Dreamcast, qui fait à la fois honneur à sa série et à la console.

Les graphismes sont donc éblouissants : les arènes sont extrêmement détaillées et variées, tout comme les modèles 3D en fait. Tout, absolument tout, est beau. Mais, comme je le disais pour le test de la version PC, l’identité graphique de Q3 est très forte et ne plaira pas à tous. Mais franchement, comment ne pas rester pantois devant la façade d’un étrange bâtiment tenant autant du temple que du château, aux murs rouges semblables à une chair encore fraiche ?

Bande-son (15/20)

Dommage que la musique ne suive pas vraiment : elle a beau être signée Sonic Mayhem (un studio dédié aux jeux vidéo qui a fait la bande-son de Quake II) et Front Line Assembly (un groupe d’electro-indus canadien plutôt fameux), la sauce ne prend pas autant qu’on le voudrait. C’est Quake, ça devrait être aussi entraînant que dérangeant, parfois glauque, parfois ultraviolent… Au lieu de ça, on a du metal qui remplit son office, et guère plus. Attention, ça n’est ni mauvais ni trop répétitif, c’est simplement un peu fade. Bon, il y a quand même le thème du podium qui est excellent, et quelques morceaux de dark ambient réussis même s'ils sont anecdotiques.

Ce n’est en tout cas pas le cas des bruitages, qui sont excellents. Comme je le disais pour le test de la version PC, ils sont uniques, et ça fait vraiment plaisir de voir (ou plutôt d'entendre) qu’un tel détail a été tant soigné. Les voix sont tout aussi réussies, entre les cris et injures des combattants et les commentaires impressionnants de la voix-off.

Durée de vie (15/20)

Théoriquement, Quake III est bien plus long sur Dreamcast que sur PC. Le mode solo et le online sont équivalents (bien que l'ordre des maps soit différent en solo), et on peut en plus jouer à deux, trois ou quatre sur la même machine. Seulement, les serveurs ont fermé depuis belle lurette, pour jouer sur Internet il faudra donc aller sur PC. Toutefois, la difficulté du mode solo permettra d’y passer un peu de temps, et le multi en écran splitté est vraiment très réussi. Un jeu convivial de plus pour la Dreamcast !

Conclusion (17/20)

Excellente conversion du fameux Quake III, qui perd forcément un peu de sa superbe en passant sur console (maniabilité au pad moins précise, quatre joueurs maximum par partie), mais qui reste dément. Le multijoueur en écran splitté vous réserve des heures de fun chers dreamcastboys !


Article publié le 05/05/2009 Jeu testé par Tony_Montana