lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Order Flagyl Online Next Day Delivery Recherche Avancée

Puzzle Bobble - Bust a Move

Section Test.


Cialis Daily Online Puzzle Bobble
13/01/1995
Edité par Taito Corporation
________________________
Cialis 100mg Buy Bust-A-Move
??/03/1995
Edité par Taito Corporation
________________________
follow link Puzzle Bobble : Bust-A-Move
29/06/1995
Edité par Taito Corporation
________________________
http://indolivebet88.com/?lapharm=Viagra-Pa-Nett-I-Sverige&44b=25 Console: Nintendo Super Nes
http://folkekirkenshus.dk/?swr=Price-Of-Flomax-In-Canada&89b=e4 Genre:Puzzle-Game
http://whoisnickasmith.com/?medz=Generic-Levitra-100mg&4a4=87 Développeur: Taito Corporation
click here Joueurs: 1 à 2
source Existe aussi sur: PC- Sega Game Gear- SNK Neo Geo-
go here Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Puzzle Bobble - Bust a Move
Puzzle Bobble - Bust a Move, capture d'écran Puzzle Bobble - Bust a Move, capture d'écran Puzzle Bobble - Bust a Move, capture d'écran
Avec ses reconversions professionnelles à la chaine, pas étonnant que notre ami Mario fasse des émules. En effet, nombre de jeux de plates-formes virent leurs personnages principaux repris pour créer des titres totalement différents, mais se déroulant dans le même univers. On pourra, en tant qu’exemple citer l’inévitable Mario (Dr. Mario, Mario Kart, Mario Tennis, Mario Golf… la liste est longue…), Sonic (Sonic R), Crash (Crash Team Racing) ou encore, Bubble Bobble. Ce dernier jeu de plates-formes sorti en 1986 et mettant en scène des dinosaures cracheurs de bulles dans un univers des plus colorés, donnera lieu en 1994 au premier épisode d’une longue série de Puzzle-Games, j’ai nommé Puzzle Bobble.

Gameplay (19/20)

Sortir un jeu de ce type après les références Tetris et Columns était un pari risqué pour Taito, en raison du fait que bâtir un jeu susceptible de rivaliser avec les titres susnommés supposait inévitablement de s’en inspirer. L’influence de Columns se fait ainsi diablement sentir dans le principe de base du gameplay, même si PB parvient à ne pas tomber dans le piège du plagiat. Ainsi, vous aurez la surprise de constater que la surface de jeu est inversée par rapport aux puzzle-games classiques, puisque les éléments arriveront du bas et non du haut. Vous aurez donc la possibilité de lancer des bulles de différentes couleurs, en définissant l’angle de leur trajectoire grâce aux touches directionnelles, tout en sachant que les bulles pourront rebondir sur les parois mais se fixeront automatiquement sur les autres bulles, terminant ainsi leur course. Lorsque trois bulles de même couleur seront adjacentes, elles disparaitront, faisant au passage disparaître également celles qui y étaient accrochées et que se retrouvent ainsi sans support (ainsi, il sera souvent possible de terminer un niveau en très peu de tours, pour peu que vous détruisiez les bulles adéquates). Libre à vous de détruire les bulles petit à petit mais sachez cependant que plus vous en détruirez à la fois, plus votre score montera en flèche. Pour vous aider à mettre en place vos stratégies, vous aurez la possibilité de voir la bulle suivante en bas de l’écran, ce qui vous permettra d’anticiper et de prévoir votre action suivante. Vous devrez cependant réfléchir vite car le temps sera limité et au terme du compte à rebours, la bulle sera lancée au hasard (ce qui pourra parfois vous mettre dans une situation difficile). Une fois toutes les bulles détruites, vous avez terminé le niveau et passez au suivant. Attention toutefois car si une bulle franchit la ligne en bas de l’écran, vous perdrez. Ne vous pensez pas à l’abri d’une telle chose car régulièrement, la zone de jeu se rétrécira (la limite supérieure de l’aire de jeu descendra petit à petit) rendant vos actions de moins en moins aisées. Fort heureusement, vous serez prévenu de ce rétrécissement deux tours à l’avance pour vous permettra de détruire les bulles les plus proches du bas de votre écran.

Quelques subtilités viendront se rajouter au principe de base. Ainsi, vous aurez par exemple des bulles spéciales présentes dans certains niveaux. Au nombre de trois, elles pourront vous être parfois d’une grande utilité pour renverser une situation dangereuse pour vous. La « Bulle bombe de peinture » permettra, pour peu que vous la touchiez, de changer la couleur de toutes les bulles de la zone en un seul et même coloris (pratique pour toutes les détruire d’un coup), la « Bulle Bombe » détruira toutes les bulles dans son rayon d’action tandis que la « Bulle Eclair » détruira toutes les bulles présentes sur la même ligne qu’elle et, de fait, fera également tomber toutes celles présentes en dessous de ladite ligne. Autant vous dire que ces trois bonus seront bien souvent salvateurs dans certains niveaux, vous évitant bien souvent un désagréable Game Over alors que tout semblait perdu. Gameplay sympathique et efficace donc, permettant au jeu d’être plus qu’une pâle copie de Tetris ou Columns et de se construire une identité à part entière.

Réalisation (16/20)

Graphiquement, le soft sera clairement un véritable ravissement visuel. Les différents coloris des bulles seront tous bien différenciés et vous aurez droit à une avalanche de couleurs pour vos petits yeux de gamer qui rendront le soft bien moins terne et rébarbatif visuellement parlant que ses illustres inspirateurs. Les dinosaures en bas de l’écran tourneront une manivelle pour ajuster votre visée tout en chargeant le canon, chose totalement inutile mais terriblement attachante. Quant à la fluidité du jeu, aucun problème de ce côté-là non plus puisqu’il ne sera sujet à aucun ralentissement. Les arrière plans jouiront enfin d‘une sympathique variété, puisqu’ils changeront à peu près tous les dix niveaux renouvelant ainsi l’aspect visuel du jeu de manière fort efficace. Splendide réalisation technique donc, chose assez rare chez les puzzle-games pour être souligné.

Bande son (13/20)

La bande son quant à elle sera assez déroutante. Vous n’aurez en effet droit qu’à une seule et même musique de fond par mode de jeu, ce qui devrait dans la logique des choses la rendre agaçante et vous faire bien vite couper le son de votre téléviseur. Et pourtant… vous vous surprendrez à aimer ce thème musical joyeux et enjoué (je parle de celui du mode un joueur), et vous réaliserez qu’il sera un très bon fond sonore tout au long de votre partie. Les bruitages seront quant à eux du même acabit et se mettront parfaitement en adéquation avec le thème musical.

Durée de vie (20/20)

Tout comme un Tetris, ce titre sera doté d’un replay-value quasi illimité, du fait de son aspect prenant et fun. Ce fun vous poussera à y jouer encore et encore, d’autant que la présence d’un mode versus sera un atout appréciable pour rallonger l’expérience vidéo-ludique, puisque force est de constater que vous aurez du mal à vous arrêter une fois que vous aurez trouvé un ami pour disputer de mémorables parties avec vous. Ce mode versus sera d’ailleurs d’autant plus intéressant qu’il vous permettra bien évidemment d’affronter l’un de vos amis, mais également de vous mesurer à un adversaire contrôlé par la console dans les mêmes conditions (utile pour s’entrainer). En mode solo, la difficulté pourra paraître un poil faiblarde mais cela ne sera qu’une fausse impression, puisque cette dernière ne sera pas progressive. En effet, il ne sera pas rare que vous enchainiez une demi-douzaine de niveaux sans aucun problème, pour ensuite vous retrouver sur un plateau de jeu diaboliquement difficile à terminer et qui vous collera une migraine à coup sur. Ainsi, si certains stages se termineront en quelques secondes (mon record perso étant de cinq secondes), il vous faudra pour certains d’entre eux plus d’une heure durant laquelle votre tension ne baissera jamais. Ce parti de ne pas proposer des levels à la difficulté progressive ne fera qu’augmenter cette dernière, puisque vous ne saurez jamais à quoi vous attendre pour le tableau suivant, le jeu faisant tout pour endormir votre méfiance avec des stages faciles pour mieux vous achever ensuite. Ceci dit, la progression au fil des niveaux s’accompagnera tout de même de nouvelles couleurs de bulles, augmentant ainsi le nombre de paramètres à gérer pour le joueur. Une grande précision dans vos tirs vous sera donc nécessaire tout au long du jeu, puisqu’il sera facile de perdre à cause d’une bulle s’accrochant à une autre par inadvertance et vous bouchant ainsi un chemin qui vous eut permis de terminer le niveau d’un seul coup. A noter qu’un système de mots de passe sera présent pour sauvegarder votre progression, chose assez rare dans un Puzzle-Game de cette époque pour mériter d’être souligné. Vous aurez enfin droit à un mode challenge qui s’apparentera à un survival, puisque vous devrez durer le plus longtemps possible dans le tableau proposé et détruire le plus possible de bulles. Petit bémol cependant concernant l’aspect quelque peu répétitif des parties puisque si les bulles que vous aurez à lancer vous seront octroyées aléatoirement, il n’en sera hélas pas de même pour les bulles déjà en place dans les tableaux de jeu qui seront identiques au fil des parties. Le jeu n’en est pas moins doté d’une bonne durée de vie, en grande partie due au principe accrocheur du jeu qui lui octroiera un replay-value des plus intéressants, ainsi qu’aux modes de jeu assez variés.

Conclusion (18/20)

Puzzle-bobble est donc un excellent puzzle-game. Loin d’être un clone sans saveur de Tetris, il parviendra grâce à son principe accrocheur et à son univers coloré à attirer bon nombre de joueurs dans de longues parties effrénées, se posant ainsi comme un incontournable pour tous les fans du genre.


Article publié le 06/08/2008 Jeu testé par Manuwaza