lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
go to site Recherche Avancée

Psycho Pinball

Section Test.


Seroquel Mg Dosage Sortie JAP non communiquée
________________________
http://daronkrueger.com/?xol=Reviews-Of-Viagra-And-Cialis&5b1=c2 Sortie US non communiquée
________________________
http://webbizideas.com/?where=Can-You-Buy-Viagra-Over-The-Counter&460=60 Psycho Pinball
??/??/1994
Edité par Codemasters
________________________
Generic Viagra Usa Delivery Console: Sega Megadrive
source url Genre:Flipper
click here Développeur: Codemasters
source Joueurs: 1 à 4
Hobby Caravans For Sale Ni Existe aussi sur: PC-

Photo de la boite de Psycho Pinball
Psycho Pinball, capture d'écran Psycho Pinball, capture d'écran Psycho Pinball, capture d'écran
http://westernparomancewriters.com/?rqa=Viagra-In-Medical-Store&f0f=4b Tiens encore un jeu de flipper !! C’est ce que je me suis dit en découvrant Psycho Pinball lors d’une belle journée de 1994. Après Dragon’s Fury, Dragon’s Revenge et Sonic Spinball, je ne pensais pas revoir un jeu de ce genre de sitôt. Mais bon, ce style, sans me fasciner, m’a toujours plus ou moins intéressé donc je m’empresse de tester cette cartouche tout en me disant que diriger un tatou (la mascotte du jeu) plutôt que Sonic, ça va quand même être moins fun. Je n’imaginais pas à quel point je faisais erreur…

Scénario :

Euuuu…He bien…..Comment dire….Enfin vous comprenez…..C’est que justement….. Bah y’en a pas !!

Réalisation :

Le premier constat se fait rapidement : ça en jette !! Graphiquement, c’est plutôt agréable. Les quatre tables du jeu sont colorées, détaillées et retranscrivent correctement les thèmes qui leur sont dédiés. On retrouve tout d'abord une table Far West, « Wild West » avec son saloon, sa banque et sa voie ferrée. La seconde, baptisée « Trick or Treat », emprunte au genre maison hantée et prend place dans un manoir délabré avec ses bocaux poussiéreux, le fameux chat noir et la sorcière sur son balai. Une autre table sur l’ambiance du monde marin avec « The Abyss » dont vous pourrez faire entrer le volcan en éruption. Enfin, la table « Psycho » est quant à elle orientée sur le style cirque / fête foraine avec un genre de roller coaster, des chapiteaux, et d’autres attractions.

Je m’arrête sur ce dernier car il est spécifique dans le sens ou, d’une part, c’est le plus grand, mais aussi dans sa manière d'opérer un lien entre tous les flippers du jeu. Je m’explique : en début de partie, vous pourrez choisir entre les quatre tables pour jouer. Une fois votre choix fait, vous restez sur ce flipper jusqu’à avoir épuisé vos vies. Seul le tableau Psycho permet de changer. En effet, sous certaines conditions, vous pouvez activer les chapiteaux représentant chaque univers des autres tables et, en faisant rentrer la bille dedans, y accéder. Une idée plutôt sympa qui permet de s’entrainer séparément sur chaque flipper avant de tenter le record sur la table Psycho en passant par les autres pour gonfler le score. A noter que lorsque vous accédez à une table depuis le monde Psycho, une chute ne vous fera pas perdre de vie mais vous ramènera sur le flipper principal.

L’animation est plutôt bonne également, aucun ralentissement ne venant perturber le joueur, et ce même à la vitesse de jeu maximale que vous pouvez régler dans les options via l’inclinaison de la table. Ça clignote dans tous les sens, il y a quelques éléments en mouvement dans le décor (principalement dans les stages bonus dont je reparlerai plus loin). Une petite bande noire en haut de l’écran affiche votre score à la manière d’un vrai flipper et envoie quelques petites animations toujours amusantes illustrant le mouvement de la bille en mettant en scène le tatou mascotte. Une autre idée que je trouve très sympa bien que complètement anecdotique, qui contribue à renforcer l’immersion dans le jeu et la bonne humeur qui s’en dégage grâce à l’humour de ces petites scènes.

La réalisation générale est au top, c’est agréable pour la rétine, ça tourne bien, il y a pas mal de petites idées originales et tout ça dans un corps de jeu de flipper classique car on retrouve sur chaque table des flippers, des bumpers, des gouttières pour accéder à différentes parties du tableau etc.…

Gameplay :

En ce qui concerne les contrôles, Psycho Pinball fait dans le classique à savoir un bouton pour le flipper droit, un pour le gauche et un pour faire bouger la table (attention au tilt tout de même…). Les différents bonus classiques du genre sont présents également : Le multi-balls où quatre billes déboulent à l’écran en même temps et apportent une certaine confusion pas forcément déplaisante sur la table, les multiplicateurs de score, les bumpers faisant rebondir votre bille dans tous les sens, les extra-balls en cas de chute malencontreuse etc. L’esprit du flipper de base est respecté au mieux. Le tout répond bien et l'on ne tarde pas à maitriser ce jeu avec aisance. On notera quand même deux points qui font la singularité de ce titre au niveau maniabilité.

En premier, la structure des tables. Elles sont assez étroites bien que sur plusieurs niveaux et vos réflexes sont en général mis à rude épreuve dès lors que vous souhaitez atteindre un endroit en particulier. Il faut quand même bien connaitre les tables pour savoir à peu près à quel moment utiliser les flippers et avec quelle force. Non pas que ce soit une révolution, bien loin de la, mais je trouve que dans Psycho Pinball cet élément de jouabilité, à savoir la stratégie pour doser les tirs et la connaissance des tables, est bien plus important, plus mis en valeur que dans d’autres jeux du même genre que j’ai eu l’occasion d’essayer. Après ce n’est que mon avis mais celui-ci sort du lot.

Le second point assez sympathique et très original, ce sont les minis-jeux que l’on peut débloquer sur les différentes tables et dont les accès se font par les trous prévus à cet effet. On peut les diviser en deux catégories. Les niveaux bonus et les mini-jeux intégrés dans la partie.

Les niveaux bonus sont en fait des séquences où vous prenez le contrôle du tatou et devez récupérer un symbole bonus à la fin du stage. On en dénombre trois, à commencer par « Runaway Train » dans le Wild West, où il faut remonter le long d’une locomotive à vapeur pour gagner l’emblème tout en évitant les tirs des bandits, les panneaux de signalisation en hauteur ou de se faire coincer par l’écran qui avance inexorablement. Dans « Moonsquares » sur la table Psycho, vous partez d’une navette spatiale pour en rejoindre une autre sur laquelle se trouve l’emblème. Les dalles qui permettent de rejoindre l’autre coté disparaissent progressivement. Il ne faut donc pas trop attendre car les plateformes ne réapparaissent pas et vous finirez par chuter dans le vide spatial. Enfin, il y a « Whale’s Belly » dans le niveau The Abyss où le but est de sortir du ventre d’une baleine avant qu’elle ne plonge et vous emporte dans les profondeurs abyssales mouhahahaha !! Un changement radical de gameplay vous attend dans ces niveaux bonus qui flirtent davantage du côté de la plateforme que du flipper. C’est original et ça apporte un peu de fraicheur au jeu car au bout d’un moment envoyer la bille dans tous les coins d’une table, ça lasse. Sur la version PC, ces jeux sont différents et davantage basés sur vos réflexes et votre précision.

Les mini-jeux sont des phases dans lesquelles vous restez sur le flipper, votre bille est généralement bloquée et c’est sur le compteur de score en haut de l’écran qu’une petite animation va vous permettre de gratter quelques points supplémentaires. Sans être exhaustif, on retrouve par exemple une partie de Black Jack à jouer dans Wild West, un sélectionneur de bonus aléatoire dans Trick or Treat ou encore, mon préféré, dans le niveau Psycho un jeu ou vous devez retrouver une bille cachée sous l’un des trois gobelets apparaissant en haut de l’écran mais qui ont bien sûr été mélangés avant.

Le Gameplay est donc très varié puisqu'en plus du jeu de flipper habituel, vous aurez des phases un peu plus actions à jouer, des mini-jeux rapides et efficaces et, avant cela, vous devrez apprendre à maitriser les déplacements de la bille sur les tables pour savoir comment débloquer ces bonus qui vous permettront d’accéder plus rapidement à votre but : le score ultime !!!

Bande-son :

Côté son, on est face à un résultat pas des plus désagréables !! Les musiques ne sont pas mémorables mais j’ai bien accroché au style général qui se dégage des morceaux. Chaque table possède sa propre musique en raccord avec son thème. Pour la Psycho, on est dans un univers de cirque / fête foraine très joyeux et léger, le flipper Wild West possède un thème country / cow-boy plutôt entrainant. La musique du niveau The Abyss est un curieux morceau qui frôle le plagiat de la chanson « Sous l’océan » de la Petite Sirène par Disney. Enfin, le monde Trick or Treat propose une musique sombre, lourde, pesante, style manoir hanté qui lui convient parfaitement. Ajoutez à cela un bon morceau rock dans les menus et vous obtenez des compositions musicales qui collent vraiment à l’ambiance de chaque table et dont vous ne vous lasserez pas de suite. J’ajoute aussi que j’ai beaucoup aimé les petits jingles qui accompagnent la chute de votre bille, différents en fonction des tables et toujours bien sentis. Je sais, c’est qu’un détail mais il contribue à rendre ce jeu complet et immersif, et puis un bon jeu c’est souvent une somme de plein de petit détails qui forment un tout !

Les bruitages sont quant à eux très corrects, on retrouve la gamme de sons habituelle d’un flipper. Le petit plus que j’apprécie beaucoup, ce sont les sons disons « à part ». Par exemple, sur la table Wild West, lorsque vous passez sur une rampe censée représenter la descente d’une rivière, la petite animation se lance en haut de l’écran avec le tatou qui pagaye et un magnifique Yiiiii HAAA retentit. C’est du détail mais j’aime bien, ça donne du corps au jeu. Même chose pour le son de chat qui crache dans le Trick or Treat, c’est amusant. Beau boulot en tout cas du côté de cette bande-son !!

Durée de vie :

C’est aussi un point très correct. La durée de vie est bonne à partir du moment où vous jouez pour faire du score. Sur cette base, un jeu de flipper aura forcément l’avantage et c’est le cas pour ce Psycho Pinball. Cela dit, il tire son épingle du jeu sur d’autres points.

Tout d’abord, La possibilité de jouer jusqu’à quatre chacun son tour. C’est toujours sympa de pouvoir comparer les scores entre potes.

Vient ensuite le fait, comme je le disais plus haut, qu’il y a un total de quatre tables. Faire péter le score sur un monde c’est déjà long. Sur quatre, ça l’est encore plus. Le challenge est de taille du coup et vous pouvez régler la difficulté dans les options pour les plus masos d'entre vous.

Enfin, et c’est le point essentiel pour les joueurs comme moi qui ne jurent pas que par le score, le fun tout simplement. Ce titre est très agréable à jouer, il détient une superbe ambiance qui donne envie de revenir dessus. Les parties ne s’enchaineront pas forcément à un rythme de malade, mais j’aime beaucoup y rejouer de temps en temps et c’est bien là l’essentiel.

Conclusion :

Psycho Pinball a été, et est encore, un petit instant de fraicheur à déguster seul ou avec des amis. Ce jeu n’a pas trop mal vieilli, il reste encore relativement beau, toujours très coloré, fun, rapide, accessible et pourtant technique. Il n’a rien à envier aux flippers actuel et mériterait même une seconde jeunesse à mon humble avis. Vous l’aurez compris, j’ai pas mal d’affection pour cette petite cartouche car c’est un concentré d’originalité, on voit bien que l’équipe de développement s’est fait plaisir en bossant dessus et ceci est capital dans la création d’un jeu car c’est ce plaisir que les joueurs ressentiront derrière en jouant. J’applaudis en tout cas la masse de petites idées, de détails que l’on retrouve dans Psycho Pinball et je vous conseille vivement de l’essayer, vous ne le regretterez pas !!

Scénario : 0/20…mais comme c’est un jeu de flipper…
Réalisation : 16/20
Gameplay : 16/20
Bande-son : 14/20
Durée de vie : 14/20

VERDICT : 15/20


Article publié le 11/05/2011 Jeu testé par Gaga