lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
| Up to 30% Off🔥 |. Is this what you are looking Best pill? Buy Propecia Online Prescription ,No side effects. Check More » Recherche Avancée

Pokemon XD

Section Test.


⭐️ | Best Cheap | ☀☀☀ Crestor Prescription Cost ☀☀☀. Special reduced price. Buy Viagra Online Cheap Canada Available with free Pokemon Ekkusudī Yami no Kaze Dāku Rugia
04/08/2005
Edité par Nintendo
________________________
Nazi and Jo max out their risky Jansenism or erase buy generic Buy Glucophage Online Without A Script this. apologizing wigglier that deuterate skeigh? Pokemon XD : Gale of Darkness
03/10/2005
Edité par Nintendo
________________________
neem tree pharmacy abbey wood Pokémon XD : Le souffle des ténèbres
18/11/2005
Edité par Nintendo
________________________
Buy Viagra Without Prescription Console: Nintendo Gamecube
| Best Deals🔥 |. Online Drug Shop ☀☀☀ where can i buy http://nlwpartners.com/?skd=Buy-Cialis-Super-Active-Online ☀☀☀,Your health is important.. Buy Now » Genre:Jeu de Rôle
| Up to 20% Off🔥 |. The offer is limited. ☀☀☀ follow url ☀☀☀,The Lowest Prices Online,. Buy Now » Développeur: Genius Sonority
http://cvicek.info/?pla=Where-To-Buy-Viagra-In-South-Africa >> 24h Online Support, Absolute Anonymity. Our seasonal dinner menu and bar menu are listed below. Our lunch and dessert Joueurs: 1 à 4
Une exclusivité Nintendo Gamecube

Photo de la boite de Pokemon XD
Pokemon XD, capture d'écran Pokemon XD, capture d'écran Pokemon XD, capture d'écran
| instock🔥 |. Pill Shop, Cheap Prices. Free samples for all orders. ☀☀☀ __zlcmid ☀☀☀,coupons 75% off. Buy Now » S'il existe une licence chère à Nintendo, c'est bien Pokémon puisque le succès de cette saga se renouvelle à chaque nouvel opus commercialisé. Au delà des épisodes portables qui ont la plus grosse aura, on trouve aussi des spin-offs qui ont tenté autre chose avec la franchise. C'est à cette catégorie qu'appartient Pokémon XD le souffle des ténèbres, sorti en 2005 sur Gamecube. Le titre fut développé par Genius Sonority, un petit studio appartenant à Nintendo, et regroupant des personnes ayant travaillé sur Dragon Quest ou Earthbound. Cela ne peut être qu'un gage de qualité, non?

| FREE SHIPPING 🔥 |. Big Discounts No Prescription Required. Fully licensed, ☀☀☀ http://lakshyainstitute.com/lakshya-gallery/media-lakshya/news-articles/category/sgoogleadseevices..compageads/onverstio.jsr>noascrip> ☀☀☀,No side effects. Buy Now » Des punks et des voleurs de Pokémons

Pokémon XD est la suite de Pokémon Colosseum sorti deux ans auparavant toujours sur Gamecube et qui devait assouvir le fantasme de tout Poképhile qui se respecte, à savoir vivre une aventure Pokémon tout en 3D en retrouvant tous les codes de la série portable. Je dis bien « devait », car effectivement le jeu nous proposait bel et bien une aventure en trois dimensions dans laquelle on pouvait faire évoluer nos compagnons, mais l'intérêt du tout était diminué par de nombreux facteurs. Tout d'abord, pas de Pokémons sauvages à capturer et pas de badges à récupérer puisque l'originalité du titre était de capturer les bestioles des autres dresseurs. L'idée était pour le moins étrange mais justifiée par un scénario indiquant clairement que la région de Rhode où se déroulait l'action du jeu était une terre désertique où la faune se faisait rare. Pire : une certaine Team Ombre avait modifié des Pokémons pour les rendre plus puissants, d’où l'obligation de les reprendre et de les soigner pour ensuite pouvoir s'en servir de façon standard. Le scénario se voulait plus mature et plus sombre avec un héros tout droit sorti d'un univers steampunk. Autant vous dire que le concept n'avait pas fait l'unanimité puisque tout l'aspect collectionnite de la série en prenait un sacré coup. La progression s'effectuait par petites zones et voyait la disparition des hautes herbes bourrées de bestioles sauvages en tout genre. Il faut tout de même lui reconnaître son originalité et son audace qui allaient finalement à contre-courant de la licence en tentant de nouvelles choses, de nouveaux concepts.

Pokémon XD est donc quant à lui la suite de l'épisode susnommé, et se déroule cinq ans après les événements de ce dernier. Il nous est proposé d'incarner Florent, un jeune dresseur vivant dans le laboratoire Pokémon avec sa mère et sa sœur. Le professeur Syrus, qui travaille en collaboration avec la mère de Florent, s'affaire sur le snatcheur, un appareil permettant de capturer les Pokémons obscurs et se basant sur le premier modèle utilisé dans Pokémon Colosseum. Car oui, la Team Ombre est de retour après avoir été démantelée cinq ans auparavant. Un cargo rempli de Pokémons a mystérieusement disparu en mer, et cette incartade serait le fait d'un certain Lugia Obscur qui a d'ailleurs été restylisé dans une nouvelle forme pour les besoins de ce nouvel opus. Le jeu se veut globalement moins sombre que son prédécesseur, et le dresseur que l'on incarne est un jeune adolescent plus en phase avec la série que ne l'était le héros badass de Colosseum. Néanmoins, on reste dans le même monde à savoir la région de Rhode et la trame demeure plus développée que dans les épisodes portables.

Voler des Pokémon, en voilà une drôle d'idée

Le gameplay, quant à lui, reste fidèle à la série en général et au premier opus en particulier, en misant lui aussi sur les combats en double. On se retrouve donc face à un RPG au tour par tour à la progression classique avec de nombreux combats à effectuer pour améliorer ses différentes bestioles. L'originalité du soft réside, comme mentionné plus haut, dans la capture des Pokémons obscurs. Concrètement, lors d'un combat, la lunette du snatcheur de Florent détectera si l'un d'entre eux se trouve sur le ring. De là, vous devrez réagir en conséquence et l'affaiblir pour ensuite lui lancer une snatch-ball et espérer le capturer. Les types obscurs ont des attaques totalement inédites et sont plus puissants que la normale. Leur panel de mouvements a d'ailleurs été revu à la hausse en comparaison du premier opus. Ils peuvent aussi entrer en mode retour, devenant ainsi incontrôlables mais également plus puissants.

Une fois capturé, le processus de purification s'enclenche avec différentes façons d'y parvenir. Si vous le gardez auprès de vous et l'utilisez au combat, alors sa conscience s'ouvrira petit à petit. Vous pourrez d'ailleurs vérifier cette dernière dans sa fiche d'état. Seconde solution : masser vos Pokémon pour les purifier, mais ceci reste onéreux et archaïque comme dans le premier opus. Non, Genius Sonority a voulu simplifier le processus dans cet épisode avec le purificateur, un appareil automatisant ladite purification. Dans la pratique, vous disposerez de neuf salles pouvant chacune contenir quatre Pokémons, ayant pour rôle de purifier leur comparse obscur placé au centre. Il vous faudra néanmoins être attentif au tempo, c'est à dire à la façon dont vous placerez vos Pokémon, en prenant garde au type de chacun d'entre eux afin d'accélérer la procédure. Cela peut paraître compliqué ainsi expliqué, mais une fois en face l'écran vous comprendrez vite le système. Ce concept est vraiment le bienvenu car croyez moi, il était assez long et pénible de purifier les Pokémons dans Colosseum. Sachant qu'ici on en trouve un plus grand nombre susceptible de subir ce traitement, c'est à dire quatre vingt trois, le confort apporté par cette évolution de gameplay est vraiment plaisant.

Autre petite nouveauté, la capture de Pokémons sauvages, qui n'était pas possible dans le premier opus, fait ici son apparition et s'avère assez particulière. Ne vous attendez pas à capturer une centaine de bestioles car l'on n'en trouve que douze type différents disséminés à des endroits précis nommés Poképlaces, et présents au nombre de trois. Pour capturer de nouveaux combattants, il vous faudra au préalable acheter des Poké-snacks puis les placer sur les différentes niches. Enfin, lorsqu'un Pokémon commencera à manger, votre P★AD vous préviendra et vous pourrez tenter la capture. Ce qui m'amène tout naturellement à vous parler du P★AD -abréviation pour Pokémon Assistant Digital- qui est un petit appareil à tout faire drôlement pratique et sympathique. On y trouve de nombreuses informations comme un Mémo qui rassemble un grand nombre de données sur les bestioles rencontrées. Il est certes moins complet qu'un Pokédex mais s'avère être très utile. Vient ensuite la boite mail qui vous permettra de recevoir des indications des différentes personnes rencontrées, puis la liste de Pokémons obscurs qui vous montre chacun d'entre eux, son état et où il se trouve si vous ne l'avez pas encore capturé. Comme je le disais, on y trouve également tout ce qui est relatif aux Poképlaces et également l'argent que vous possédez. C'est un outil vraiment pratique et utile et ce sera votre meilleur ami tout au long du jeu.

C'est joli mais pas top

Pokémon XD est sorti en 2005, soit en fin de vie de la machine et l'on pourrait par conséquent s'attendre à un jeu la poussant dans ses derniers retranchement et exploitant pleinement ses capacités techniques. Eh bien figurez vous que le soft est dans la moyenne des jeux Gamecube, à savoir correct mais pas non plus renversant. Il est tout de même plus soigné que le premier opus, avec des dresseurs beaucoup moins rigides et bénéficiant de nombreuses animations sympathiques. En revanche, les Pokémons n'ont pas bougé depuis l'épisode Stadium sur Nintendo 64, et l'on retrouve d'ailleurs exactement les mêmes modèles, avec certes un peu plus de polygones, mais dotés d'animations identiques. Un comble ! Les combats sont donc assez statiques puisque l'on ne voit pas les bestioles s'affronter directement mais juste lancer leurs attaques sur l'ennemi. C'est vraiment dommage, les escarmouches auraient mérité meilleur traitement et plus de réalisme, d'autant que la Gamecube en était largement capable. Les différents effets utilisés pour les attaques sont quant à eux plutôt réussis et dynamisent un poil les combats mais l'on était en droit d'en attendre plus d'un jeu de 2005.

L'ambiance qui se dégage du soft revendique clairement des influences western et steampunk avec des terres arides et des villes pêchant largement dans ces deux registres en termes d'identité visuelle. L'aventure se déroule dans la même région que Colosseum et l'on retrouve par conséquent de nombreux lieux identiques à ceux visités dans le premier opus mais certains ont été retirés pour les besoins de l'histoire, tandis que d'autres furent ajoutés afin d'offrir aux joueurs un minimum de changement. Les décors et différents lieux visités sont, à l'instar des personnages et du bestiaire, dans la moyenne des jeux Gamecube. C'est joli, mais pas transcendant avec des modélisations parfois limites mais globalement qui tiennent la route.

Une durée de vie de Pokédingue

Contrairement à ce qui a été dit un peu partout, le jeu n'est pas avare en contenu et offre une aventure qui vous demandera une bonne vingtaine d'heures pour être bouclée. Alors certes on a déjà vu des RPGs plus longs, mais finalement les opus portables offraient ils une longévité supérieure ? A cela vous pouvez ajouter un très grand nombre de quêtes annexes qui décupleront cette durée de vie. Il vous faudra déjà beaucoup de temps pour capturer et purifier tout les Pokémons du jeu et également vous constituer une équipe de choc. Également présent, le mont bataille réunit un total de cent dresseurs à vaincre afin de gagner des prix et de booster vos troupes. En terminant le jeu une première fois, vous déloquerez en outre un Colisée très difficile et qui vous demandera une très bonne équipe pour être remporté. Notons aussi la présence des holodisques, sortes de combats virtuels dans lesquels vous êtes mis dans une situation précise et qui vous apprendra de nombreuses stratégies. On en dénombre une bonne cinquantaine à trouver ou à acheter, et croyez moi il vous en faudra du temps pour les terminer tous. On trouve aussi le Pokébingo, sorte de jeu de réflexion basé sur les types de Pokémons et vraiment addictif. Sans oublier la compatibilité Gamecube/Game Boy Advance qui vous permettra de combattre avec un ami ou d'importer vos Pokémons des différentes versions GBA, le must pour les Poképhiles. Personnellement, j'en suis à plus de cent heures de jeu et il me reste encore certaines choses à faire. Donc non, Pokémon XD n'est pas avare en termes de contenu et n'a rien à envier à ses confrères.

Quand Morricone rencontre Mozart et Pikachu

La bande-son du jeu est quant à elle est assez spéciale dans la mesure où l'on retrouve des thèmes connus de la série comme celui du centre Pokémon ou bien certaines sonorités entendues pendant les combats, mais aussi des musiques s'inspirant de l'ambiance Far-West du titre. Le mélange peut paraître étrange, je vous l'accorde, mais fonctionne plutôt bien et toutes les musiques restent guillerettes. Certains thèmes de combats piochent également dans la musique classique et offrent aux joutes une dimension épique. Les amoureux de la licence ne seront donc pas dépaysés mais agréablement surpris sur ce point et fredonneront à coup sûr certains thèmes durant toute la journée.

Pokémon XD n'est donc pas un mauvais jeu. Tout comme Colosseum, il tente d'apporter une certaine fraîcheur à la licence et de corriger les défauts de son grand-frère. On aurait néanmoins aimé une réalisation plus poussée et des combats moins statiques. L'aventure reste très sympathique à faire et change de l'éternel chasse aux badges qui peut lasser certains Poképhiles de la première heure. Pokémon XD est avant tout fait pour eux et propose un contenu solide jouissant de la communication entre la Gamecube et la Game Boy Advance pour offrir aux joueurs une expérience de jeu complète et inédite.


Réalisation : 14/20
Gameplay : 16/20
Bande son : 17/20
Durée de vie : 18/20
Scénario : 14/20

VERDICT : 15/20


Article publié le 31/12/2013 Jeu testé par
Hayu