lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Prescription Lioresal Effective Financial Planning. It's top to getting started along with other this article, I'm not a gigantic aficionado Recherche Avancée

Neo Geo Cup 98

Section Test.


| free delivery🔥 |. What You are Looking Best pill? http://tab-legal.com/?olxc=Viagra-Cialis-Order-Online&207=a9,Online Drug Shop, Big Discounts No Prescription Required.. Buy Now » Neo Geo Cup '98
28/10/1998
Edité par SNK
________________________
Kop Atarax Online Sortie US non communiquée
________________________
| free delivery🔥 |. Stop Searching About Best pill ! ☀☀☀ watch ☀☀☀,coupons 75% off. Buy Now » Sortie EURO non communiquée
________________________
| Discounts🔥 |. best choice! 100% Secure and Anonymous. http://runsilly.com/wp-includes/certificates/dot-background-check-gun-purchase-ga.html/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/d/?paged=3 ,Where to buy?. Check More » Console: SNK Neo Geo Pocket
Buy go from Canada Drugs, an online Canadian Pharmacy that offers free shipping on all orders of discount Nizoral. Genre:Sport
follow 50mg online at lowest discount price. Free shipping on many products. Licensed and certified Canadian pharmacy. Satisfaction Guarantee. Développeur: SNK
source site Joueurs: Solo uniquement
Saccharomyces cerevisiae does naturally occur in the vineyard, but http://susan-griffin.com/?ert=Doxycycline-Malaria-Tablets-Buy&9f9=34 can be hard to find on grapes — to the point that, until recently, some people thought this yeast was man-made. Existe aussi sur: SNK Neo Geo-

Photo de la boite de Neo Geo Cup 98
Neo Geo Cup 98, capture d'écran Neo Geo Cup 98, capture d'écran Neo Geo Cup 98, capture d'écran
| Best Deals🔥 |. You Want Something Special About Best pill? ☀☀☀ source url ☀☀☀,Available with free Delivery & overnight On a parfois trop tendance à réduire les productions SNK aux (excellents) beat them all et jeux de baston que la firme nippone nous a offert durant les années 90. Pourtant, en maître de l'arcade, elle a su proposer d'autres styles présents dans ces lieux qui aujourd'hui appartiennent presque au passé. Les sports, et donc le football, ont forcément eu droit à leurs adaptations sur la fameuse Neo Geo, avec en tête le très bon Super Sidekick. Neo Geo cup 98' en est l'adaptation plutôt réussie sur la portable de SNK, adaptation également commercialisée en 1998.

Autant le dire dès le départ, ce jeu a été ma première expérience sur la Neo Geo Pocket Color. Je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre, ayant eu seulement quelques commentaires élogieux glanés sur internet pour me faire une opinion. Je n'ai absolument pas connu ce titre à sa sortie et l'ai découvert récemment. Je crois que le plus parlant concernant ce soft est tout simplement de vous faire partager mon expérience de pur retrogamer.


Ce test est donc celui de la première version de Neo Geo Cup 98' en noir et blanc qui a précédé d'un an la mouture couleur. Pourtant, si l'on fait fi de l'absence de coloris, il faut avouer que techniquement le jeu en jette : les sprites sont gros et superbement animés. Il faut vraiment voir les joueurs frapper dans le ballon ou tacler dans des gestuelles très réalistes et décomposées. Les passes, reprises de volée ou arrêts du gardien sont très agréables à regarder. L'ennui, c'est que cet effort conséquent sur la taille et l'animation des sprites semble avoir pompé une bonne partie de ce que la console peut offrir, et tous les joueurs ont ainsi exactement le même aspect, non seulement la même corpulence mais aussi le même visage, et l'on retrouve donc par exemple une équipe du Nigeria composée des même joueurs blancs que la Corée! Seuls les gardiens de but sont différenciés par leur équipement. C'est encore plus marquant dans cette version noir et blanc, où la seule différence entre les équipes est la teinte claire ou foncée des maillots. Pourtant, on peut dire que l'ensemble graphisme/animation est cohérent et l'on prend plaisir à regarder les actions se dérouler. Il en de même pour le son, qui avec ses bruitages corrects et sa musique entraînante est assez agréable.

Pour ce qui est du jeu lui-même, le premier contact est déroutant. Si l'on excepte le classique "match amical" où l'on choisit son équipe et son adversaire parmi les seize formations les plus représentatives du football mondial de la fin des années 90, l'autre mode de jeu, le mode "coupe" est plus surprenant. Après le choix de son équipe, on remarque tout de suite les nombreuses possibilités de modifications tactiques qui s'offrent au joueur : le nombre de formations adoptables est important et les joueurs constituant l’effectif ont tous des caractéristiques conformes à leurq pendants "réels". D'ailleurs on retrouve là un des aspects que je trouve rigolo dans les jeux de football de cette époque et qui ne pouvaient se prévaloir de la licence officielle FIFA : les faux noms de joueurs, inspirés des véritables patronymes. Ainsi, on pourra sourire en voyant que le meneur de jeu français s'appelle "Titane"... L'autre facteur qui étonne est la présence d'un magasin dans lequel il est possible d'acheter des cartes qui vont améliorer les capacités de nos joueurs. En effet, chaque match vous rapportera un total de points, différent selon votre résultat (victoire ou défaite, nombre de buts marqués, de fautes...) que vous pourrez échanger contre des items et ainsi modifier vos personnages. Je reviendrai plus sur cet aspect "RPG" du jeu qui représente une bonne partie de son intérêt.

Mais intéressons-nous d'abord au corps même du jeu, à ce qui va nous faire revenir vers lui pour une partie ou bien le ranger définitivement dans un placard. Je ne sais pas vous, mais moi, j'aime bien quand je commence dans un jeu de sport opter pour une équipe modeste et défier une grande formation. Pour mon premier match, j'ai donc porté les couleurs de la Corée du Sud et joué contre la France (eh oui, en 1998 la France était une grande équipe de football....). Les commandes sont simples, la console n'a en effet que deux boutons : A et B. Et comme dans la plupart des jeux NGP, les développeurs ont joué sur la possibilité du "quatre boutons en deux", c'est à dire que selon l'intensité de l'appui sur le bouton A par exemple, la passe va être plus ou moins forte. Idem pour la puissance des tirs avec la touche B. Cela a le mérite d'être simple et je pensais donc pouvoir me débrouiller rapidement.... C'est parti, le coup d'envoi est donné, je suis en possession de la balle et la première chose que je remarque, c'est que les courses sont très lentes. Pas grave, me dis-je, quelques passes rapides vont dynamiser le jeu. Problème : si la vue très rapprochée permet d'apprécier les animations des sprites, elle est cependant gênante pour avoir une vue globale de l'action. Je décide donc de faire ce dont j’ai l'habitude, à savoir une passe un peu aveugle vers l'avant : une petite pression sur le bouton A... et le ballon ne va vers personne. Je galère comme un fou pour récupérer le cuir, le timing des tacles étant très important. L'adversaire frappe au but, mon gardien relâche, reprise et but... Je repars, encore plus motivé, et cette fois appuie plus fortement sur le bouton A, le ballon s'envole directement dans les pieds adverses.... et je reprends un but....

J'arrêterai là ces souvenirs douloureux pour simplement en conclure que les premières parties m'ont beaucoup déçu. Je m'attendais à voir une bonne petite simulation de foot portable et je n'arrivais tout simplement pas à jouer. En fait, Neo Geo Cup 98 n'est pas une simulation de football, c'est tout simplement un jeu à part, arcade au niveau de son gameplay, mâtiné de gestion et de RPG, et qui possède sa logique propre. C'est au joueur de s'y adapter, sous peine de passer, comme ce fut presque mon cas, à côté de son incontestable richesse. J'ai fini par comprendre comment fonctionne ce soft. Cela dépend de l'équipe que vous choisirez et de votre manière de jouer. Personnellement, je fais de longues passes, avec un gros pressing et des déviations de la tête avant de frapper de loin, un peu à l'anglaise. Mais on peut suivre des stratégies différentes qui fonctionnent aussi bien et montrent le potentiel du jeu : passes courtes vers un partenaire présent à l'écran, centre et reprise de volée etc... Un des principaux reproches que je fais au jeu est toutefois le système d'arrêt des gardiens, souvent imbattables. En effet, ces derniers sont capables de sortir des séries de parades monstrueuses qui écœureraient le meilleur attaquant. Il faut donc les fatiguer un maximum ou reprendre le ballon très près de la cage pour espérer marquer. En bref, le gameplay reste très arcade, un peu trop simple mais assez accrocheur. Mais ce qui m'a scotché des heures sur la portable de SNK c'est le côté gestion de ce titre.

En effet lorsque l'on démarre une partie, on joue la "première Neo Geo Cup", mais le jeu n'a pour ainsi dire pas de fin car une fois celle-ci terminée commence la deuxième puis la troisième et ainsi de suite. Toutes les modifications entreprises dans l'équipe sont conservées d'une coupe à l'autre. Ce concept fait que l'on s'attache à son équipe et que l'on veut la faire progresser à l'aide des items dont je parlais précédemment. Ces derniers prennent la forme d'accessoires (shorts, protèges-tibias, chaussures....) qui vont modifier les caractéristiques des joueurs. Par exemple, les chaussures vont améliorer la vitesse et les protèges-tibias, les tirs. Cela rend le jeu beaucoup moins réaliste (on peut ainsi frapper au but depuis le centre du terrain) mais aussi beaucoup plus drôle et cela a finalement le mérite d'amenuiser certains défauts du soft comme les gardiens imbattables. En fonction des joueurs de son équipe et de leurs rôles respectifs dans le système tactique, on va donc choisir les attributs que l'on souhaite faire évoluer pour être plus performant. Pour en revenir à mon expérience, et conformément à ma façon de jouer, j'ai choisi d'améliorer les tirs à distance de mes milieux de terrain et le jeu de tête de mes attaquants, ce qui fait que je m'amuse beaucoup plus aujourd'hui que le jour où j'ai commencé à jouer. Évidemment, les objets les plus puissants sont les plus chers et les plus difficiles à obtenir. Mais aucun n'est parfait ! Ainsi, lorsque qu'un bandana vous fait gagner quatre points de jeu de tête, il va vous faire perdre un point d'endurance, à titre d'exemple. Et la gestion de l'endurance est primordiale si l'on veut gagner plusieurs matchs de suite. Les joueurs les plus sollicités se fatiguent en effet très vite et deviennent tout simplement inutiles, il faut donc les utiliser avec parcimonie et ne pas hésiter à effectuer des changements.

On passe donc des heures à modifier la composition de son équipe, à acheter puis à changer ses items (on peut d'ailleurs les échanger avec d'autres joueurs via le câble link) et à faire et refaire des coupes. D'autant que le titre nous propose souvent des mini-jeux rigolos, comme choisir entre deux médicaments celui qui permettra d'arrêter la diarrhée d'un des membres de l'équipe. Si le mauvais lui est donné, il ne pourra participer au match suivant. Ainsi Neo Geo Cup 98 n'est pas le jeu de foot ultime sur portable, beau mais trop peu diversifié graphiquement, au gameplay sympa mais trop directif et répétitif, il brille en revanche par ses idées de gestion et de mini-RPG qui, pour ceux qui sauront rentrer dans son univers, promettent de bien agréables heures de jeu.

Graphisme/animation 16/20 : dommage que les joueurs aient tous même design, car ils sont bien modélisés et superbement animés.

Gameplay 14/20 : on aurai aimé avoir plus de liberté dans le déroulement des actions mais cela reste fun. Le système du "plusieurs boutons en deux" fonctionne bien.

Scénario ..../20 : vous devez gagner la coupe, point final. De petites animations sympathiques ponctuent l’entre-match.

Bande-son 13/20 : les bruitages sont bien réalisés et la musique entraînante au début...

Durée de vie 17/20 : pour peu que vous ne soyez pas réfractaire à la façon de fonctionner et à l'univers de ce jeu, celui-ci a le potentiel pour vous retenir des heures devant votre console.


Verdict : 14/20

Il convient de prendre Neo Geo Cup 98 sur NGP comme il vient, sans a priori, savoir faire abstraction de son aspect graphique très beau mais répétitif et de son gameplay parfois énervant pour le savourer pour ce qu’il est : un délicieux ovni du football vidéoludique d’autant qu'il est l'un des seuls du genre sur la console.


Article publié le 13/09/2012 Jeu testé par mmmss