lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Propecia Online Bestellen Recherche Avancée

NBA Jam Tournament Edition

Section Test.


Vermox Buy NBA Jam Tournament Edition
01/12/1995
Edité par Acclaim Entertainment
________________________
enter site NBA Jam Tournament Edition
??/??/1995
Edité par Acclaim Entertainment
________________________
http://uie.dk/?swq=Acheter-Viagra-Europe&9dc=ea NBA Jam Tournament Edition
29/09/1995
Edité par Acclaim Entertainment
________________________
Can You Get Addicted To Motrin 800 Console: Sega Saturn
get link Genre:Sport
follow site Développeur: Iguana Entertainment
Cipro Offices Sandton Joueurs: 1 à 2
http://ncnaglegemsandbeads.com/?medz=How-Long-To-Get-Rid-Of-Propecia-Side-Effects&f21=08 Existe aussi sur: Arcade- Nintendo Game Boy- Nintendo Super Nes- PC- Sega Game Gear- Sega Megadrive- Sega Megadrive 32X- Sony Playstation-

Photo de la boite de NBA Jam Tournament Edition
NBA Jam Tournament Edition, capture d'écran NBA Jam Tournament Edition, capture d'écran NBA Jam Tournament Edition, capture d'écran
http://jeannie-ology.com/?fvn=Retail-Price-Of-Crestor-10-Mg&be2=5d Une fois n’est pas coutume, après le test d’innombrables titres footballistiques, votre serviteur s’essaye à une autre discipline avec NBA Jam. Après un énorme succès sur borne d’arcade et des épisodes 16 bits des plus réussis, la référence des jeux de basket, affublée pour l’occasion du titre Tournament Edition, débarque en grande pompe sur Saturn, 32X, Playstation et PC. Portage raté ou conversion de qualité ?

Réalisation (18/20)

Commençons par l’aspect le plus marquant de cette mouture Saturn, j’ai nommé les graphismes. En effet, cette partie du jeu a été le principal argument de vente de cet épisode 32 bits se vantant d’offrir des sprites de la même taille que ceux présents en salles d’arcade. De ce côté-là, difficile de contredire Midway puisque les différents protagonistes auront effectivement une taille sans commune mesure avec les autres versions du même jeu. Vous aurez même l’agréable surprise de noter une certaine ressemblance entre les digits des personnages et leurs alter-egos réels, ce qui ne sera pas sans ravir les fans de la NBA. On est toutefois bien loin d’un jeu actuel en termes de ressemblance mais l’exploit n’en était pas moins admirable pour un titre datant de 1995. Mention bien pour le public qui, s’il sera une simple image fixe uniquement animée au premier plan, sera largement plus vivant et réussi que celui d’un Fifa de la fin des années 2000. Le stade aura une réelle âme digne de la NBA, avec un parquet criant de vérité et des commentateurs sportifs visibles en permanence. Concernant les animations, les joueurs bougent de manière convaincante même si leurs mouvements pourront parfois paraître un poil saccadé. Enfin, mention bien concernant le choix des couleurs diablement efficace et rendant les matchs très vivants et funs (et ce d’autant plus lorsque vous effectuez des mouvements spéciaux qui donneront lieu à une tempête d’effets en tous genres), d’autant qu’un mode « grosses têtes » sera présent si l’envie d’augmenter encore ce fun vous prenait. Très bon aspect visuel donc, puisque ce jeu possède sans conteste l’identité graphique si attachante de ses prédécesseurs sortis sur consoles 16 bits.

Gameplay (18/20)

Concernant le gameplay, le pad Saturn est admirablement bien exploité avec une jouabilité à la fois riche et instinctive qui ravira les fans de la série. Vous effectuerez donc vos déplacements via la croix directionnelle, déplacements qui seront possibles sur toute la largeur du terrain avec une remarquable gestion de la profondeur. Un jeu de basket n’en serait pas un sans les tirs… et la touche prévue à cet effet disposera d’une gestion tout à fait remarquable. En effet, l’appui sur cette touche déclenchera votre saut et le tir aura lieu uniquement lorsque vous la relâcherez. Effectuer votre mouvement au point le plus haut de votre saut vous garantira une précision accrue, mais vous devrez en permanence tenir compte du joueur adverse qui ne manquera pas de venir vous contrer pour déclencher votre tir au moment le plus adéquat et ainsi éviter la charge du défenseur. Par ailleurs, la même touche sera utilisée pour sauter et bloquer votre adversaire lorsque vous n’aurez pas le ballon. Vous devrez cependant, tout comme en attaque, déclencher votre contre au meilleur moment sans quoi l’attaquant anticipera votre geste et parviendra à l’éviter. Enfin, vous serez également en mesure, par des appuis courts répétés sur cette même touche, d’effectuer des feintes de corps pour vous débarrasser d’un joueur adverse (si vous avez de la chance, vous pourrez même l’envoyer au tapis). Attention toutefois car cela aura pour effet d’interrompre votre dribble et vous devrez donc ensuite obligatoirement tirer ou faire une passe.

La possibilité vous sera également offerte d’effectuer des passes qui vous permettront de remonter le terrain en un temps record. Attention toutefois car les interceptions seront légion et vous devrez être extrêmement précis si vous voulez qu’elle arrive à destination. En défense, la touche de passe sera utilisée pour tenter de faire tomber le ballon des mains de l’adversaire. Une autre fonction intéressante du gameplay de NBA Jam sera la gestion du Turbo, primordiale pour remporter la victoire. Chaque joueur disposera d’une jauge de Turbo qui se remplira petit à petit tout au long du match. Vous pourrez à tout moment utiliser le contenu de cette jauge via la touche prévue à cet effet pour augmenter votre vitesse de course ou bien, via l’appui simultané sur deux touches, effectuer de spectaculaires Smashs enflammés, passes de toutes beauté ou blocages autrement impossibles. Enfin, marquer trois paniers de suite avec le même joueur aura pour effet de déclencher le « feu sacré », octroyant ainsi au joueur concerné un Turbo illimité pensant une courte période. Libre à vous d’en profiter pour allez marquer des paniers d’anthologie pendant ce court laps de temps.

Enfin, soulignons le fait que dans le cas d’un match disputé seul contre la console (en deux contre deux), vous contrôlez les déplacements d’un seul joueur mais avez la mainmise sur les actes des deux joueurs de votre équipe. Ainsi, si celui contrôlé par le CPU a la balle, vous pouvez à tout moment lui demander d’effectuer une passe ou un tir, sachant que vous pourrez entièrement paramétrer la façon dont vous le contrôlerez pour correspondre au mieux à votre façon de jouer. A noter également la possibilité d’effectuer des remplacements à la fin de chaque quart-temps. Comme dit au début de ce paragraphe, le gameplay est donc à la fois intuitif (même si un petit temps d’adaptation sera nécessaire pour en maitriser toutes les subtilités) et d’une grande richesse, ce qui ne pourra que ravir les joueurs les plus exigeants. Cependant les amateurs de simulations sportives passeront leur chemin puisqu’ici, l’accent est mis sur la démesure, délaissant toute notion de réalisme pour offrir au joueur un maximum de fun : dites donc adieu aux règles contraignantes du Basket Ball (ici, fautes touches et autres retours en zone ne seront jamais sifflés) et bonjour aux sauts de dix mètres de haut, aux fautes honteuses et aux tirs enflammés faisant exploser les panneaux effectués après un 360° suivi d’un grand écart.

Durée de vie (15/20)

Pour ce qui est de la longévité du titre, vous pourrez au choix jouer contre la console, contre un joueur humain ou encore avec un joueur humain contre la console. Un mode quatre joueurs sera également de la partie via un Multitap et vous promettra de grandes parties de rigolade entre amis. L’accent a été mis sur la convivialité et, si le mode solo est assez divertissant, NBA Jam T.E prendra clairement toute sa dimension en multi. Vous aurez le choix entre les vingt-sept équipes de la NBA et pourrez donc facilement varier les plaisirs compte tenu du nombre de matchs possibles. On aurait peut être apprécié plus de modes de jeu mais la rejouabilité du titre sera la garantie d’une longévité plus qu’acceptable. Enfin, cette version Tournament Edition proposera tout un panel de paramètres à ajuster totalement inédits, comme par exemple la possibilité de marquer des points bonus si vous tirez d’un certain endroit, ou encore l’apparition de power-ups sur le terrain pour faire penchez la balance en faveur de l’une ou l’autre équipe…

Bande son (17/20)

Terminons enfin sur la bande son qui, tout comme le reste, sera d’une grande qualité : musiques entrainantes (mais malheureusement trop peu nombreuses), bruitages intenses et digits vocaux des plus réussis et fréquents, le tout en qualité CD. Il se dégage du soft une véritable ambiance de NBA grâce à son aspect sonore, rendant ainsi les matchs plus grandioses encore.

Conclusion (17/20)

NBA Jam T.E. est sans conteste un excellent jeu mettant l’accent sur le fun et l’absence totale de la moindre notion de réalisme. Cette mouture Saturn se montre largement digne de ses grandes sœurs sorties sur 16 bits, et retranscrit à merveille l’amusement ressenti dans les salles d’arcade. A recommander pour tous les fans de basket désireux de ne pas se prendre au sérieux, mais à éviter pour les joueurs désireux de s’adonner à une simulation fidèle à la réalité.


Article publié le 06/08/2008 Jeu testé par Manuwaza