lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Voltaren Gel Dosage For Neck. Buy Online at good prices. Without Prescription! Free anonymously Delivery! 24/7 Online support!. Recherche Avancée

Musha Aleste

Section Test.


Buy http://susan-griffin.com/?ert=Buy-Diflucan-Online-Overnight&d1a=ec Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save Musha Aleste
21/12/1990
Edité par Toaplan
________________________
| Up to 40% Off🔥 |. Pill Shop, Cheap Prices. Free samples for all orders. http://gailphillips.net/?ert=Clomid-From-India&7f6=49 ,We have special offers for you.. Check More » MUSHA : Metallic Uniframe Super Hybrid Armor
??/??/1990
Edité par Seismic
________________________
go to site Without Prescription. Best Prices on Priligy and Special Discount. Generic and brand drugs with 100% satisfaction guaranteed! Fast Sortie EURO non communiquée
________________________
Console: Sega Megadrive
Kegunaan http://doorsbyinvision.com/?rdf=Online-Order-Viagra-In-India&13e=00 SEO / Digital Marketing Solutions Kegunaan Salep Zovirax Acyclovir. Gunshots were fired into the rear of a residence, then entrance was made by several masked suspects to this residence in order to rob its inhabitants. Competing Narratives in Bioethics with Joe Kaufert. The Philosophy of Evidence-Based Medicine. Genre:Shoot'em Up
source Développeur: Compile
Steak and eggs for breakfast is a controversial meal choice: people seem to either love source url or think it’s a crazy idea. Those who don’t believe in eating steak as a breakfast staple tend to think of order neurontin over the counter more as a dinner item. Joueurs: Solo uniquement
Une exclusivité Sega Megadrive

Photo de la boite de Musha Aleste
Musha Aleste, capture d'écran Musha Aleste, capture d'écran Musha Aleste, capture d'écran
http://skillmancpa.com/?skd=Doxycycline-Canadian-Mail&199=f2 Cheap - no prescription needed, order Sildenafil (viagra) with discount 15% - low prices for all ED pills, support 245, cialis how Dans sa mythique lutte acharnée contre la Super Nintendo, Sega avait à l'époque, avec sa Megadrive, une botte secrète : un processeur musclé permettant un défilement fluide et rapide des éléments affichés à l'écran. C'est certainement grâce à cela que la Megadrive est considérée par de nombreux joueurs comme supérieure à la Super Nintendo en matière de Shoot them up. Toutefois, Compile n'a manifestement voulu léser personne dans cette opposition en proposant un épisode Super Nintendo de très bonne qualité et une mouture Megadrive qui ne manque pas d'arguments pour s'imposer dans la discipline. Réalisé par Compile, puis édité par Toaplan pour le Japon et Seismic pour les États-Unis, Musha Aleste n'a pas de localisation européenne, quelle infamie...

http://hickorygrovetriathlon.com/?mapl=Buy-Cheap-Clomid-Online - no prescription needed, order Sildenafil (viagra) with discount 15% - low prices for all ED pills, support 245 Histoire

C'est beau la technologie, les avancées en termes de défense armée, ça offre à l'être humain un sentiment de toute puissance. Mais quand l'ordinateur d'une station spatiale extra-terrestre prend le contrôle de tout ce qui a été mis en place par l'homme, là c'est sûr que la fête est finie. Ou presque... Une unité d'élite est donc créée pour venir à bout de cette nouvelle menace qui, une énième fois, impose un sursis à l'existence de la race humaine. L'équipe de cinq pilotes est rapidement mise à mal et il ne reste plus qu'un seul et unique membre de l'équipage pour venir à bout de l'ennemi. C'est donc seul à bord de votre véhicule, un croisement entre vaisseau et robot, un mecha (plus japonais tu meurs), que vous devrez défendre la Terre. Et bien, on n'est pas rendu...

Qu'est ce que Musha Aleste ?

Musha Aleste est un shoot them up comme il est fréquent d'en rencontrer, que l'on soit adepte de la discipline ou pas. Se déroulant de façon verticale (un vertical shooter donc), il ne se démarque pas de ses concurrents de par son architecture, ni par sa mécanique de jeu, et encore moins par l'originalité du déroulement de l'aventure. Classique au possible dans son maniement, ou bien dans son design japonisé, que peut bien avoir Musha Aleste comme atout le rendant différent ? C'est ce que nous allons voir dans différents points mais soyez sûrs d'une chose : ce jeu excelle dans tous les domaines explorés par Compile.

Gameplay

S'il existe un élément fondateur d'un bon shooter, c'est bien le maniement de celui-ci qui se doit d'être intuitif. Ici, nous sommes sur Megadrive, ce qui veut dire : trois boutons et une croix directionnelle. C'est bien peu...et tant mieux !! Et bien oui, la manette créée par Maître Sega (paix à son âme) est toute désignée pour offrir une expérience de jeu facile d'accès avec son ergonomie certes perfectible, mais vraiment simple à intégrer. Il est vrai qu'une manette plus fournie en termes de fonctionnalités peut laisser libre cours à l'imagination débordante des artistes créateurs, mais dans le cas présent, Musha Aleste se présente comme un titre résolument arcade et les trois boutons pression du controller Megadrive suffisent amplement à relever le défi de sublimer la ludothèque de la console en offrant un titre léché jusqu'au bout du pad. Quelques petites explications à ce sujet sont nécessaires : outre la possibilité de modifier la vitesse de votre vaisseau-robot dans le menu pause, les boutons A, B et C servent respectivement à modifier votre type de tir (nous y reviendrons plus tard), utiliser votre arme secondaire et votre tir principal.

En plus de dézinguer tous les ennemis qui vous fonceront dessus, Musha Aleste s'articule (comme pas mal de shooters) autour de la collecte de Power Ups afin de parfaire votre arsenal, vous laissant à loisir changer d'arme secondaire (bombes, laser ou bouclier), ou d'upgrader votre tir principal grâce à deux petits modules qui viendront vous épauler et dont la position est modulable dans l'espace. Vous choisirez soit de les faire tirer vers l'avant, vers l'arrière, dans tous les sens, dans la direction opposée à celle ou vous allez (pratique en situation de fuite), ainsi que d'autres configurations bien pensées. L'arme secondaire est donc upgradable grâce à la collecte des bons items (vert pour le laser, marron pour les bombes et bleu pour le bouclier), et récupérer plusieurs fois d'affilée le même item le fera monter un level. Il est bon de noter que se faire toucher par un ennemi aura pour effet de baisser le niveau de votre arme secondaire, cette « protection » s'apparentant à une réserve d'énergie. De la même manière, la collecte de petites capsules donnera de plus en plus de skill à vos modules ainsi qu'à votre vaisseau et le tir principal deviendra vite une machine à tuer. À propos des modules, ils sont très fragiles et le moindre contact avec un ennemi les enverra tout droit à la casse. Pas de panique cependant, une petite réserve de modules est prévue pour remédier à ce problème et vous aurez vite fait d'en cumuler quelques uns pour peu que vous soyez un collecteur d'items en folie, ce qui n'est pas toujours aisé dans Musha Aleste. Pourquoi ? Et bien c'est simple, ce jeu n'a pas été taillé pour les fillettes.

It's a bit strong !

Dur à se damner, Musha Aleste aura vite fait de vous faire capituler dès le premier niveau. Après quelques minutes de pratique (et un éventuel tour dans les options pour mettre en easy), le jeu devient de plus en plus jouable et anticiper se fera de plus en plus naturellement. A la fois chargé en ennemis, qui plus est coriaces, le titre se paie le luxe d'être diaboliquement rapide, rendant l'action vraiment très dynamique et survoltée. Parfois à la limite du « manic shooter », le jeu a de bons arguments pour figurer parmi les shoots les plus relevés dans le style. Pas insurmontable mais diablement exigeant, Musha Aleste saura vous tenir en haleine au long des sept stages à parcourir.

Réalisation/Design

Chaque niveau suit une logique déjà vue ailleurs mais qui garde toute son efficacité. Des ennemis, un demi-boss, encore des ennemis et un boss. Rien de particulier à retenir si ce n'est la créativité dont ont fait preuve les créateurs dans les différents choix artistiques. Qui dit japonais dit tout un folklore à retranscrire à travers les décors, les ennemis, les musiques...

Dire que Musha Aleste est beau n'a rien d'exceptionnel car ceci est monnaie courante sur Megadrive. Prétendre qu'il est d'une richesse impressionnante serait plus approprié. 4 Megabits seulement ont été nécessaires pour tout faire tenir sur la cartouche, mais alors, que le résultat est convainquant ! Au-delà des hordes d'ennemis qui vous assaillent de part et d'autre sans cesse, les décors proposés sont parfois sidérants de réalisme! Il n'y a qu'à voir le troisième stage pour s'apercevoir que la Megadrive est réellement compétente en matière de réalisme et en a sous le capot. Tout ce qui est entrepris visuellement dans Musha Aleste remplit son contrat avec les félicitations du jury, il n'y a aucune faille d'affichage, ni de ralentissement, tout est éclatant, net, sans bavure, ultra-maîtrisé, la crème de la crème.

L'ambiance sonore totalement frénétique fait également partie du charme mais aussi de la dynamique du jeu qui se veut explosive. Les thèmes sont faciles à siffloter au bout de quelques minutes mais savent aussi rester discrets. Toute la teneur sonore des bruitages est elle aussi de haute volée et permet à l'action d'être en adéquation avec le déroulement pêchu du jeu.

Verdict

Musha Aleste est une de ces perles qui mérite toute notre attention. Classique voire banal au premier contact, il propulse très vite le joueur dans l'action, l'emmène au cœur d'une magnifique bataille grâce à un gameplay simple et bien huilé. L'expérience de jeu est unique et inimitable tant l'univers proposé est cohérent et plus vrai que nature. Très proche de la perfection dans sa réalisation, Musha Aleste ne pêche dans aucun domaine et il est à l'heure actuelle considéré par beaucoup de joueurs comme le meilleur shooter sur Megadrive. Que l'on soit d'accord ou pas, on ne peut pas contester ses qualités proches de l'excellence suprême. Quel dommage qu'il faille se tourner vers l'import pour profiter d'un tel jeu. À posséder pour les Megadrivers en manque de challenge !


Histoire 15/20 : Une station spatiale prend contrôle de l'armement de la Terre et le destin de celle-ci ne repose plus que sur vous !

Graphismes 19/20 : Coloré, riche, beau, bourré de personnalité grâce à une direction artistique fantastique, une variété exceptionnelle, une fluidité exemplaire. La perfection n'est pas loin !

Gameplay 18/20 : Coup de maître pour la maniabilité qui est facile d'accès mais aussi assez riche pour ne pas tomber dans la banalité. Rappelons qu'avec 3 boutons sur la manette, le résultat est très convainquant.

Musiques 17/20 : L'ambiance sonore est de très bonne qualité. Les thèmes ne sombrent pas dans la répétitivité ni dans le conventionnel. À l'image du jeu dans sa globalité, c'est du très bon.

Durée de vie 17/20 : Pour en venir à bout, il vous faudra une certaine pratique et une maitrise de vous-même irréprochable. C'est D-U-R !


NOTE GLOBALE 18/20


Article publié le 05/04/2012 Jeu testé par MaitreCoq