lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Online Sale | go to linka . If you want to take care of your health. Accutane Buy Online Usa Stop Searching About Best pills! Get NOW! Recherche Avancée

Moon Patrol

Section Test.


| FREE SHIPPING 🔥 |. Free pills with every order! Free shipping, quality, privacy, secure. ☀☀☀ Crestor Cost Walgreens ☀☀☀,Free Moon Patrol
??/??/1982
Edité par Atari Corporation
________________________
Buy Cialis And Levitra Online Moon Patrol
??/??/1983
Edité par Atari Corporation
________________________
Cialis.. see url. Viagra.. Online Without Prescription Moon Patrol
??/??/1983
Edité par Atari Corporation
________________________
Online Sale | Tips Or Tricks Taking Cialis 5 Mg Online . If you want to take care of your health. Buy Betnovate N Cream Online Stop Searching About Best pills! Get NOW! Console: Atari 2600
http://connoratech.com/?rdf=Viagra-Pills-100mg-For-%2499.&cd0=88 your doctor also may suggest a blood test to check your prostate specific antigen (psa) level topamax infomed para q sirve topamax 25 mg Genre:Shoot'em Up
Commander Du Viagra Generique. We offer cheap generic drugs with next day delivery. Order generic Viagra Levitra and Cialis online with no prescription at USA Développeur: Atari Corporation
go to site Generic And BRAND. Metronidazole over counter. How to take metronidazole 400mg, what does metronidazole treat in dogs. Joueurs: 1 à 2
Cialis Daily Use Buy Online in the recently held in guangzhou with the freehand on the forum, the experts expressed concern about the prospects for the 3 types of Existe aussi sur: Amstrad CPC- Apple II- Arcade- Atari 5200- Atari 8 Bits- Atari ST- Commodore 64- Commodore VIC-20- MSX- PC-

Photo de la boite de Moon Patrol
Moon Patrol, capture d'écran Moon Patrol, capture d'écran Moon Patrol, capture d'écran
| Best Deals🔥 |. Is this what you are looking Best pill? buy watch ,special reduced price.. Check More » Depuis ses prémices, le jeu vidéo fut inspiré par la science-fiction! Il faut dire que les personnes derrières les premières créations, vivant l'essor des technologies et de l'électronique, sortaient de décennies de cinéma de série B à base d'aliens et de soucoupes volantes. Moon Patrol est un de ces jeux qui figurent parfaitement cette époque révolue, allant de la fin des années soixante-dix au début quatre-vingt, où tout était prétexte à un voyage dans l'espace. Revivez avec Oldiesrising ce bon vieux temps au travers du test de Moon Patrol.

Scénario: non significatif

Un scénario? Quel scénario? Vous êtes le pilote d'un buggy lunaire, un véhicule possédant six roues, armé jusqu'aux dents et ayant pour mission d'éradiquer des hordes de soucoupes volantes et de chars d'assaut spatiaux. Ce titre développé à l'origine par Irem, fameuse société créatrice de la série des R-type, ne possède pas d'histoire à proprement parler comme des centaines d'autres titres avant lui. Nous pouvons trouver ça et là quelques embryons de scénario sur des posters publicitaires en forme de comics et distribués aux États-Unis par exemple, mais rien de véritablement officiel et surtout rien qui émanerait directement de Irem. Je préfère donc passer sur d'éventuelles explications. Après tout rien n'empêche de s'amuser sans avoir à justifier le gameplay par une histoire!

Gameplay: 15/20

Nous sommes en 1982 et tout aussi désuet qu'il puisse paraître maintenant, Moon Patrol représentait à l'époque un titre plutôt innovant et ce sur bien des aspects. L'un est d'ordre graphique, nous en reparlerons en temps voulu, l'autre est purement en rapport avec la jouabilité et concerne ni plus ni moins que le genre même du jeu: un shoot'em up horizontal mâtiné de plateforme. Tout le concept du titre repose sur ce mélange de genres. Nous dirigeons donc un buggy défilant dans un paysage lunaire, comme le laissait supposer le titre du jeu. Ce véhicule dispose d'un armement double, à savoir un tir vertical permettant d'atteindre les cibles aériennes, et un tir horizontal partant de l'avant du véhicule permettant de se débarrasser non seulement des ennemis se trouvant sur notre trajet, mais aussi et surtout des blocs de roche qui entravent les déplacements. L'intégralité de l'aventure consistera donc à se débarrasser d'ennemis et de blocs ou à sauter au dessus. Et c'est là la grande trouvaille de Moon Patrol! Il est impossible de terminer le jeu sans maitriser à la perfection le saut. Celui-ci, sur la petite console d'Atari, s'effectue en dirigeant le stick de la manette vers le haut.

Jusque là, vous devez penser que tout cela est bien simple et si vous avez raison dans la théorie, vous avez bien tort dans la pratique! Il manque à la description de la jouabilité un détail d'envergure, celui qui fait que le jeu est particulièrement difficile et encore plus sur l'Atari 2600 que sur la version originelle d'arcade. Ce détail, c'est la vitesse du buggy! Nous commençons chaque fois notre périple par la gauche de l'écran et à vitesse normale, ce qui aura pour effet de nous maintenir à mi-distance du milieu de l'écran, dans la partie gauche toujours. Nous aurons immédiatement le loisir d'accélérer ou de ralentir, faisant aller notre buggy jusqu'au presque centre de l'écran ou de le faire au contraire régresser jusqu'à presque toucher le bord gauche. Ces changements de vitesse s'opèrent le plus simplement du monde en orientant le joystick vers la droite ou vers la gauche. Comme je le disais précédemment, il est impossible de terminer le jeu (du moins de terminer les courses de base) sans véritablement manier à la perfection les sauts et par là même la vitesse du buggy. Mais nous quittons là le domaine pur de la jouabilité pour aborder celui de la difficulté et donc de la durée de vie. Je vous propose donc de voir tout cela dans la section suivante.

Durée de Vie:15/20

Moon Patrol n'était déjà pas facile en arcade, loin de là. Il est encore bien plus ardu sur Atari 2600. A cela une raison principale: la nécessité de sauter en imprimant un mouvement vers le haut du joystick. Mais revenons-en quelques instant à la difficulté même du jeu, celle qui n'a aucun rapport avec les spécificités de la console et de l'adaptation. Moon Patrol est un jeu qui sait se montrer très exigeant sous des aspects simplissimes. Nous pourrions croire que simplement tirer en permanence et sauter au bon moment serait une partie de plaisir pour tout un chacun. La vérité est bien autre et le jeu se destine d'emblée à l'élite des joueurs patients. Les niveaux n'ont en effet pas été conçus avec des apparitions aléatoires d'ennemis, de cratères et de rochers. Ils furent au contraire pensés pour être de plus en plus retors et offrir un véritable challenge. Il faudra non seulement refaire inlassablement les niveaux pour avoir une chance, mais encore faudra-t-il les connaitre par cœur. En effet, franchir les cratères et éliminer les rochers demandera un timing très serré des la seconde moitié de la première course abordée! Il n'est pas question d'avancer jusqu'à un obstacle pour le franchir au dernier moment, il n'est pas question non plus de le franchir très en avance car un obstacle n'est jamais seul et ceux qui le suivent sont placés de façon à ce que la moindre erreur de jugement sur le premier soit fatale dès le second ou le troisième. Ceci est particulièrement visible sur les successions de mines qui réclament un timing incroyable, ou plus encore sur les enchainements de crevasses, rochers et mines! Lorsque la totalité des obstacles est déployée, la difficulté devient infernale et à peine franchit-on quelque chose qu'on explose lamentablement sur ce qui succède! Ajoutez à cela qu'il faut sans cesse se débarrasser des flottes aériennes et donc avoir son regard attiré vers le haut de l'écran, et vous comprendrez que toute nouvelle "barrière" qui se présente nécessite une attention des plus soutenues!

Abordons maintenant le point "qui fâche" et que je mentionnais rapidement en début de paragraphe: la façon de sauter dans cette mouture Atari 2600. La version arcade offrait deux boutons, un pour les tirs, l'autre pour sauter. Tout était très instinctif et la difficulté, toujours énorme à partir d'un certain point, restait tout de même "contrôlable". Sur le VCS, il faut appuyer sur le haut de la manette comme je l'ai déjà annoncé puisque l'unique bouton du joystick est attribué aux tirs, ce qui semble normal. Un problème se pose donc très vite puisque nous l'avons vu, il faut sans cesse manipuler la vitesse de défilement en allant à droite ou à gauche. Imaginez donc ce qui peut bien se passer lorsque vous devez sauter avec un timing parfait et ralentir le véhicule ou au contraire l'accélérer pour passer un obstacle venant juste après! Vous l'avez compris, il y a une "interférence" entre vitesse et saut, et l'on se retrouve un nombre incalculable de fois dans un cratère ou contre un rocher parce que nous n'aurons pu cumuler de façon suffisante les-dits sauts et modifications de vitesse. C'est là quelque chose de vraiment problématique dans Moon Patrol Atari 2600 et c'est amplifié par la relative dureté du joystick qui est tout sauf souple et imprime à la jouabilité une touche supplémentaire de difficulté! Dernier détail relatif à cette version: la cadence des tirs verticaux. La version originale possédait déjà une restriction de cadence, nous empêchant de titrer en continu pour éliminer tout ce qui se présentait de façon immédiate. L'Atari 2600 diminue encore cette cadence et ce ne seront que quatre tirs que nous pourrons déclencher successivement. Il est bien entendu possible de "tricher" un peu et d'appuyer sur le bouton rouge de la manette avec une certaine régularité de façon à engendrer un petit rideau de projectiles, jouant sur la disparition hors écran/ la sortie d'un tir depuis le véhicule mais cela n'empêchera pas notre armement de n'être qu'à moitié efficace contre les ovnis. Il ne s'agit pas là d'un défaut, bien au contraire, cela rajoute au jeu à mon sens mais la difficulté s'en trouve encore sans doute un chouïa augmentée car de nombreux ovnis parviendront à zigzaguer au dessus de notre tête avant de connaitre un sort fatal, capable entre temps de nous larguer leurs petites bombes meurtrières.

Pour en terminer avec la difficulté du jeu, mentionnons qu'il existe trois courses, toutes plus difficiles les unes que les autres. Chaque course est divisée en cinq tronçons. Passer un tronçon permet d'additionner quelques points bonus à notre score. Ce n'est qu'en parvenant à la fin d'une course que nous pourrons rejoindre un nouveau parcours plus corsé (ou en sélectionnant directement le mode de jeu via la console). Franchir l'intégralité des courses est une tâche ardue, qui demandera des semaines d'acharnement. De quoi pouvoir obtenir un score triomphal au terme d'un tel entrainement puisque comme beaucoup de jeux de l'époque et proposés sur Atari 2600, Moon Patrol est un titre orienté scoring! Une fois passée l'ultime course, vous aurez encore la possibilité de boucler et de faire toujours mieux mais cela demeure, comme tout le reste d'ailleurs, une affaire réservé au moins sujets à frustration, tant le jeu est encore une fois très difficile.

Réalisation:13/20

En arcade, je vous l'avais dit, Moon Patrol montrait une évolution graphique. Il s'agissait en effet du premier titre à offrir des scrollings en parallaxe! Alors bien entendu sur Atari 2600, point d'effet de ce genre. Nous avons tout de même droit à un décor assez travaillé constitué d'un sol jalonné d'embuches et surtout d'un arrière plan de montagnes simplissime mais qui joue assez bien son rôle sous le ciel spatial étoilé. Nous n'avons besoin que d'un minimum de concentration pour plonger sur la lune, là où voulaient nous emmener les développeurs, c'est donc d'un bon travail d'adaptation dont nous sommes en train de parler. Concernant les sprites, avec la relative puissance de la console, nous pouvons dire qu'ils sont plutôt réussis, il est même possible de retrouver une espèce de clone de Space Invaders dans le lot des objets volants. L'animation si importante des soucoupes, animation participant à la jouabilité et à la difficulté du jeu, est tout à fait réussie également. Bref, nous tenons là un titre qui n'a aucunement à rougir face à son ainé puisque tout l'important s'y retrouve.

Bande Son: 13/20

Juste ce qu'il faut, on ne peut jamais en demander trop à la petite protégée d'Atari dans ce domaine. Les bruitages sont dignes de l'époque et les bip bip et autres "crash" sont assez évocateurs.

Conclusion:16/20

Un des meilleurs jeux Atari 2600. Un titre qu'on croirait presque créé pour elle d'ailleurs tant le concept lui va bien et la réalisation semble avoir été d'une adaptation des plus aisées sans grosse perte. J'en viendrais presque à dire que jouer à cette version vaut bien le jeu d'arcade original!


Article publié le 29/06/2012 Jeu testé par Tanuki