lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Recherche Avancée

Mister Heli no daibouken

Section Test.


400 Bad Request Mr. Heli no Daibouken
01/12/1989
Edité par Irem
________________________
Sortie US non communiquée
________________________

400 Bad Request

Sortie EURO non communiquée

________________________

nginx
Console:
Nec PC Engine
Genre:Shoot'em Up
Développeur: Irem
Joueurs: Solo uniquement
Une exclusivité Nec PC Engine

Photo de la boite de Mister Heli no daibouken
Mister Heli no daibouken, capture d'écran Mister Heli no daibouken, capture d'écran Mister Heli no daibouken, capture d'écran
Il y a des jours comme ça où on l'on se dit que quelque chose ne tourne pas rond, qu'un effet indésirable de la nuit blanche de la veille se fait sûrement ressentir voir même on se gratte la tête et tout simplement on se demande si quelque chose ne lui est pas passé par dessus (la tête hein! Faut suivre!) Bref il y à des jours où la surprise nous frappe. Le tout est de savoir de quel genre de surprise il s'agit: sera-ce (admirez la maîtrise du français svp) de celles qui nous font perdre notre calme ou bien de celles qui nous font jubiler? Jugez plutôt par vous même:

De mes petits doigts habiles surentraînés par des années de jeu vidéo j'enfiche délicatement une Hu-card au nom mystérieux dans la fente de ma pc engine, je pousse le bouton d'alimentation et je prend place dans mon terrain de sport préféré, mon fauteuil.
Ici pas d'introduction, pas de mise en bouche, rien! Juste l'annonce du titre et l'apparition de ce qui sera certainement notre « héros » durant l'aventure: un petit hélicoptère bouffi et orange.
A première vue le jeu sera mignon et pas trop difficile vu la bouille du protagoniste principal...ce n'est pas pour me déplaire, si le jeu est court mais rafraîchissant alors pourquoi pas?
Hop, rapide sélection entre les modes « arcade » ou « normal » , une petite ouverture de sas pour mettre dans le bain et en avant.
Voyons voir de quoi est fait ce jeu: comme le titre et l'image titre le laissaient à penser, l'hélicoptère sera notre avatar dans ce monde qui s'annonce coloré. Deux boutons nous permettent d'en tirer profit, un pour une attaque horizontale et l'autre pour...pour... bon ok, l'autre pour une attaque verticale faite d'un missile.
A ce stade de ma prose je me doute de ce qui vous vient à l'esprit: « mister heli no daibouken » est un shoot them up! Eh bien figurez vous que...hum...heu...oui...mais attendez, souvenez vous que je parlais de surprise plus tôt.
Déjà vous avez certainement remarqué que si notre giravion (si si, vérifiez chez monsieur larousse) dispose de deux tirs, le deuxième est plutôt original puisque ce n'est pas une bombe. Ce que vous ne savez par contre pas c'est que le jeu propose un défilement horizontal et que donc le deuxième tir servira à détruire les ennemis ayant réussi à nous survoler! Tadaaaa, vous en avez une de surprise hein! Comment ça ne vous étonne pas plus que ça? Bon alors si j'ajoute que ce tir servira beaucoup plus souvent (80% du temps) à éliminer des blocs de roche dissimulant des cristaux, ça vous parle?
Bon je vois déjà un petit sourire mais je sais que vous pouvez faire mieux alors écoutez: Les cristaux en question, qui peuvent apparaître soit sous forme de conglomérat soit sous forme de petit morceaux, servent de monnaie d'échange. Mais ici les « boutiques » ne se situent pas à chaque fin de stage mais dans les niveaux eux-même, également dissimulés dans les roches. Elles vous proposeront régénérations, upgrades d'arme principale ou de missile.

Ah je vois à votre mine que la curiosité vous titille, un shoot them up d'un autre genre vous dites vous, eh bien oui!

En plus de pouvoir détruire des blocs de roche au « plafond » notre hélicoptère à aussi la possibilité de se servir de ses pieds (non je n'ai rien fumé ce matin) pour se déplacer au sol et larguer des bombes. Tout comme les missiles ces dernières pourront soit vous dégager le passage soit vous libérer des cristaux.

Les plus avisés auront remarqué que je viens de parler de libération de passage et se demanderont encore sûrement si le jeu ne proposerait pas des moments verticaux.
A ceux-là je dis bravo et aux autres je conseille de relire les paragraphes précédents.
En effet Mister Heli ne se contente pas de proposer un type de scrolling mais trois: l'horizontal, le vertical et l'automatique. Ce dernier vous semblait évident pour un shmup mais il n'en est rien. Vous êtes libre de vos mouvements dans la plupart des cas sans toutefois pouvoir revenir sur vos pas. Cette données améliore le coté stratégique du jeu et vous fera prendre des décisions certainement mauvaises lors de vos première tentatives de maîtrise d'un niveau. Il arrivera forcément que devant la multitude d' opposants vous tentiez de résister coeur vaillant ou qu'au contraire vous préferiez l'avancée rapide toute en esquive. Vous comprendrez alors dans ces moments là que le jeu est plus subtile qu'il n'en a l'air! Une autre preuve de sa subtilité réside donc dans sont scrolling automatique
qui vous bloquera (pas souvent malheureusement) dans le décors et vous fera exploser. C'est un bon moyen de marier le principe du décors inoffensif à celui du décors mortel.

La surprise dont je vous parlais précédemment est en train de vous envahir je le sais, laissez vous faire ça ne sera pas (trop) douloureux.

Trois types de tir, trois types de scrolling, des boutiques dans les niveaux... que pouvaient encore ajouter les développeurs?
Facile: Des demi-boss (relativement classique comme concept), des niveaux « prés-boss » constitués de passages labyrinthiques très courts mais dans le noir et dont la sortie et la lumière doivent être libérées et pour finir des boss qui en plus de vous toucher via leurs boulettes, flammes, projectiles en tout genre tenteront de vous écraser (impact unique quasi mortel).



Ça y est vous êtes intéressés je le vois à vos yeux!
Il ne me reste plus pour vous convaincre que ce jeu est réellement une surprise, et de taille, qu'à vous parler de la difficulté diabolique qui rentabilisera votre investissement et ce sur six niveaux tous bien trouvés (mention spéciale à celui de « l'horloge » où les engrenages vous tombent dessus!), des musiques bien assorties des graphismes dans le même ton et du nom du développeur: Irem, ça vous rappelle quelques chose?

Alors la surprise elle était bonne ou mauvaise?

Réalisation : 15

Gameplay : 15

Bande son : 12

Durée de vie : 17

Scénario : -

INTÊRET GENERAL : 14


Article publié le 04/08/2008 Jeu testé par Tanuki