lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://prohealthplans.ca/?llt=Buy-Safe-Viagra-Online&d3d=83 Recherche Avancée

Mighty Morphin Power Rangers Fighting Edition

Section Test.


viagra supply australia Sortie JAP non communiquée
________________________
follow site Mighty Morphin Power Rangers : The Fighting Edition
??/09/1995
Edité par Bandai
________________________
Nexium Us Sales 2013 Mighty Morphin Power Rangers : The Fighting Edition
??/??/1995
Edité par Bandai
________________________
go to link Console: Nintendo Super Nes
http://en.wikademia.org/?lla=buy-ashwagandha-powder-australia&a7c=5c Genre:Combat
http://danzgourmet.com/?depa=buy-female-viagra-uk-online&a1e=58 Développeur: Bandai
http://aranciasicilia.it/?itaq=Zovirax-Cream-Buy-Canada&458=d0 Joueurs: 1 à 2
Une exclusivité Nintendo Super Nes

Photo de la boite de Mighty Morphin Power Rangers Fighting Edition
Mighty Morphin Power Rangers Fighting Edition, capture d'écran Mighty Morphin Power Rangers Fighting Edition, capture d'écran Mighty Morphin Power Rangers Fighting Edition, capture d'écran
see J'entame avec ce jeu mon troisième test concernant la première série Power Rangers, ce qui me fait sérieusement douter de ma santé mentale. Ici, nous aurons affaire à un jeu de combat classique mettant en scènes les robots et monstres gigantesques. Sorti en 1995, il souffrira de la concurrence de la bombe du moment, j'ai nommé Killer Instinct, et ce bien que la vocation de Power Rangers ne soit clairement pas de faire de l'ombre au jeu de Rare. Nous avons déjà vu que la qualité des jeux estampillés Power Rangers sur 16-bits était irrégulière d'un titre à l'autre, on ne sait donc pas a quoi s'attendre.

A noter que les graphismes et le gameplay ont fortement influencé le futur Gundam Wing : Endless Duel qui sera bien plus agréable à jouer, mieux animé, bref meilleur que Power Rangers.


http://appraisalpropertyshop.com/?qsw=Buy-Viagra-In-Canada-Legally&86c=b6 Scénario

Malgré que le jeu mette en scène des personnages de la série, il n'y a aucun scénario.

Durée de vie (8/20)

Le jeu propose trois modes de jeu : le mode Story qui n'est autre qu'un mode Arcade dans lequel on affronte tous les personnages du jeu, mais sans savoir pourquoi, on ne peut incarner que deux personnages. Le mode Versus pour affronter un ami et le mode Trial qui est en fait un Survival dans lequel on affronte donc des adversaires jusqu'à ce que l'on meure.

Le joueur pourra incarner neuf personnages :
-Thunder Megazord
-Ninja Megazord
-Shogun Megazord
-Mega Tigerzord
-Lipsyncher
-Goldar
-Lord Zedd
-Silver Horns
-Ivan Ooze
Ce dernier n'est disponible que grâce à un code. Enfin, 9 personnages pour un jeu datant de 1995, c'est vraiment limite. A noter que chacun des personnages est issu de la série ou du film.

Seulement trois modes de jeu et 9 personnages, voilà qui semble bien peu surtout que certains d'entres eux ont vraiment peu de coups spéciaux ; même si le jeu prend évidemment tout son sens à deux. En revanche en solo, on s'attardera peu sur le mode Story et ses deux combattants sélectionnables et l'absence d'un mode Arcade classique se fait lourdement ressentir. Enfin, ce qui constituera le gros de la durée de vie, c'est bien évidemment la qualité du gameplay. Pour continuer la comparaison avec Gundam Wing : Endless Duel, ces trois mêmes modes y figurent également excepté que le mode Story est un mode Arcade avec tous les personnages jouables (sauf le boss).

Jouabilité (13/20)

Le gameplay de base est tout à fait classique : 2 boutons de poing et 2 boutons de coups armés, les coups spéciaux se réalisent presque tous grâce à des quarts de tours et les furies grâce à des doubles quarts de tours, chaque personnage dispose d'une projection et des combos sont réalisables même s'ils restent relativement limités. Les personnages se déplacent un peu lourdement mais c'est tout à fait normal vu leurs gabarits de titans.

L'originalité vient de la gestion de la barre de power qui permet deux choses : d'abord d'augmenter la puissance des coups spéciaux et surtout de sortir des furies. Avant tout chose, de plus amples explications sont nécessaires au sujet de cette fameuse barre. Elle se remplit rapidement et seule durant le combat, sans avoir besoin de prendre ou donner de coups ; une fois pleine, elle clignote un instant avant de se vider puis de recommencer continuellement. Pour réaliser les coups spéciaux plus puissants, il suffit de faire la manip nécessaire au moment où la jauge clignote. Cela aura pour effet de changer la couleur de cette dernière, au bout de trois fois, la jauge sera remplacée par des éclairs. Durant ce laps de temps, vos coups spéciaux auront tous la puissance maximale et les furies seront disponibles. En résumé, un gameplay qui n'apporte pas d'innovations mais qui propose une gestion de la barre de power originale. Mais surtout, une jouabilité tenant compte des acquis des jeux de combat et qui sera d'une qualité certaine.

Ici, aussi, la ressemblance avec Gundam Wing : Endless Duel, avec les 4 coups disponibles et les furies. Cependant, dans Gundam, la barre de fury se remplit de manière classique et les coups spéciaux n'en sont pas pour autant plus puissants. On regrettera dans un jeu comme dans l'autre que les coups spéciaux aient toujours plus ou moins les mêmes manipulations ce qui ne renouvelle moins le gameplay d'un personnage à un autre, par rapport à d'autres jeux en tout cas.

Réalisation (14/20)

Ce que l'on remarque immédiatement au niveau des personnages, c'est leur grande taille, on a donc bien l'impression de se battre aux commandes de robots et monstres titanesques. Chacun des combattants est fidèlement retranscrit à l'écran et bien détaillés. En revanche il manque clairement des sprites aux personnages lors des différentes animations mais rien de catastrophique ; j'ajouterai dans les points négatifs que les portraits sont de taille trop imposante et empiètent trop sur l'écran de jeu. Les stages quant à eux n'atteignent pas la qualité qu'on pourrait attendre dans un jeu de combat datant de 1995, trop ternes, trop vides, pas animés. On notera d'autant plus ce défaut étant donné que les stages sont peu nombreux, seulement cinq. Dernier point de comparaison avec Gundam Wing, les Mobile Suits de ce dernier ressemblent fortement aux Zords de Power Rangers dans leur dessin mais sont mieux animés. Les stages sont également un cran au-dessus de ceux de Power Rangers.

Bande sonore (11/20)

Bande sonore typique d'un jeu de combat qui sera donc vite oubliée. Les musiques accompagnent les combats sans être désagréables, ni plus ni moins. La grande exception est bien sûr le thème principal de la série joué à l'écran titre et dans sa version longue dans le stage des Zords, on pense ce que l'on veut de la série certes pas terrible et niaise mais la musique est de très bonne facture.

Les bruitages ne sont pas très crédibles mais très kitchs ce qui est fidèle à la série, après on aime ou l’on n’aime pas.

Conclusion (12/20)

Cet opus Power Rangers n'est ni plus ni moins qu'un jeu de combat moyen, reprenant les acquis du genre et n'apportant rien de spécial. En outre, son mode Story raté et son absence de mode Arcade risquent de gâcher vos parties en solo, d'autant plus que l'on dispose de peu de persos, stages et coups. En revanche le gameplay est très agréable et vous passerez sans doute pas mal de bon temps sur ce soft qui fut tout de même au-dessus de ce que j'attendais d'une telle licence. Si vous cherchez un jeu de combat basé sur les mechas sur Super Nintendo optez plutôt pour le très bon Gundam Wing : Endless Duel, fortement inspiré de Power Rangers Fighting Edition mais bien meilleur.


Article publié le 05/08/2008 Jeu testé par Kain