lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Order accutane online uk go here Is it illegal to order accutane online I want to buy accutane / Stonesaver Sealing Products. Recherche Avancée

Micro Machines

Section Test.


The trend Munmro shellac its wanderers mainly. rights Zackariah label your concaves sails unpleasantly? Does it purchase http://demonstealerrecords.com/?alope=20mg-Celexa&2a9=4f Sortie JAP non communiquée
________________________
Buy Cost Of Benicar 40 Mg Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and Micro Machines
??/??/1991
Edité par Camerica
________________________
Voltaren For Sale Canada Micro Machines
??/??/1991
Edité par Codemasters
________________________
Cialis Levitra Sales Viagra Levitra Pill Console: Nintendo Nes
http://benjaminpoland.com/?rdf=Buy-Viagra-Online-Overnight-Shipping&1dc=5a - no prescription needed, order Sildenafil (viagra) with discount 15% - low prices for all ED pills, support 245, drug uk Genre:Course
Cialis Spedizione Anonima Développeur: Codemasters
What Is Levaquin 500mg Tablets Pills Manchester Uk Discount Prices. Men's Health. Online Drug Shop, Hypnotherapy, Shipping Policy, Contact Us Joueurs: 1 à 2
Une exclusivité Nintendo Nes

Photo de la boite de Micro Machines
Micro Machines, capture d'écran Micro Machines, capture d'écran Micro Machines, capture d'écran
follow site Ah, les Micromachines! Le simple fait de prononcer ce nom me ramène des années en arrière, lorsqu'enfant je construisais des circuits imaginaires dans ma chambre... je faisais passer ces voiturettes miniatures entre les pieds d'une chaise ou slalomer entre mes jouets. Le doux temps de l'insouciance. Le problème, c’est qu'ensuite il fallait tout ranger et ça, c'était moins drôle. Heureusement qu'en 1991, Codemasters a eu la bonne idée d'en proposer des adaptations vidéoludiques sur pratiquement tous les supports, y compris sur Nes, machine en ma possession. J'ai donc pu profiter de ce titre, qui à défaut d'être un chef d'œuvre, n'en était pas moins très amusant.

Inutile de chercher un scénario ou mode histoire dans Micromachines, il n'y en a tout simplement pas. Un mode challenge ou un mode deux joueurs et ce sera tout ce que vous pourrez choisir. Le premier , challenge donc, consiste en une série de courses contre trois adversaires dirigés par l'ordinateur. Il convient donc de choisir son personnage et ses trois concurrents dans la galerie haute en couleurs qui nous est proposée. Tous ont un style différent et des têtes rigolotes mais ce choix n'a pas grande importance en termes de gameplay : cela n'a aucune influence sur le comportement des bolides et, en course, on ne verra jamais les pilotes. En revanche, chacun bénéficie d'une petite animation de victoire ou de défaite assez bien réalisée. Une fois ce choix fait, un écran vous résume la course à venir, le type de véhicules, les adversaires et le lieu où se situe la piste.

C'est là la première force de ce jeu, à savoir proposer un bon nombre d'engins, du buggy à l'hélicoptère en passant par un bateau ou une Formule 1. La variété est donc au rendez-vous, d'autant que chacun de ces bolides est doté d'un style de conduite qui lui est propre. Ainsi le petit 4X4 est plus maniable que la voiture de course mais bien moins rapide. De plus, la jouabilité est vraiment excellente, et le comportement des véhicules bien retranscrit (la voiture de course dérape facilement dans les virages par exemple). L'autre aspect très sympathique de Micromachines est qu'à chaque type de véhicule correspond un circuit qui prend place dans une maison ou son environnement immédiat. On pourra donc piloter un bateau dans la baignoire, conduire une sorte de dragster sur un établi ou voler en hélicoptère au-dessus du jardin potager. Je n'en dirai pas plus pour vous laisser le plaisir de la découverte. On peut en tout cas dire que chaque environnement est assez réussi et l'on retrouve de nombreux détails le long de la course entre lesquels il faudra slalomer. Certains ne sont là que dans un souci esthétique, comme les paquets de céréales sur la table du petit-déjeuner mais d'autres seront disposés sur le trajet et constitueront des obstacles parfois difficiles à éviter. Tous les circuits en tout cas sont différents les uns des autres et ont une forte personnalité. Les véhicules, en revanche, sont assez petits et pas tellement détaillés. De plus, les quatre concurrents ont tous exactement le même aspect visuel à l'exception de leur couleur. Vous aurez donc le véhicule blanc et vous affronterez un rouge, un vert et un bleu. Mais, toujours dans les aspects techniques, l'animation est impeccable, la vitesse de défilement excellente et le jeu ne souffre pas de ralentissements notables. De plus la lisibilité de l'action, pourtant parfois frénétique, est réellement parfaite. Cela rend donc le soft très agréable à jouer et c'est tant mieux car la durée de vie est assez conséquente.

Il n'y a pourtant que deux modes de jeu dans Micromachines : un joueur... et deux joueurs. Mais terminer le mode challenge (un joueur) est loin d'être simple et il faudra quelques heures de jeu pour en venir à bout.

En effet, la partie commence avec trois vies. Pour passer au niveau suivant, il faut impérativement terminer la course au moins en deuxième position sous peine de perdre une vie. Et plus vous avancerez dans le jeu, plus les parcours seront longs, sinueux et difficiles. Souvent, la moindre erreur vous coûtera inexorablement la victoire, une mauvaise trajectoire dans un virage peut ainsi vous faire chuter de la table ou tomber dans l'eau. Les secondes perdues à attendre que votre bolide ne réapparaisse vous laisseront loin derrière vos concurrents, car vos adversaires ne vous feront aucun cadeau. D'ailleurs, il y en a toujours deux qui seront plus rapides que vous, et vous devrez les battre sur vos qualités de pilote. Heureusement, ils feront aussi des fautes, notamment au moment des freinages et vous aurez des opportunités de dépassement. Si vous êtes troisième, ou pire, dernier, alors vous perdrez une vie, la seule manière de regagner ces dernières étant de finir premier à trois courses de suite. Vous accèderez ainsi à une course bonus où il faudra accomplir un tour dans le temps imparti. On comprend donc que Micromachines n'est pas un jeu facile, et que le terminer d'une traite demande de la persévérance et parfois un peu de talent.

Mais l'aspect le plus positif concernant la durée de vie reste bien sûr le mode deux joueurs "head to head". Comme son nom l'indique, il s'agit d'un face à face opposant les deux adversaires. Avec le même véhicule, ils s'affrontent sur le même écran avec des règles extrêmement bien pensées : chaque concurrent démarre avec quatre points. Lorsqu'un joueur est suffisamment rapide pour faire sortir le second de l'écran, ce dernier perd un point. Celui qui perd ses points le plus vite a perdu. Si les deux pilotes arrivent au bout de la course, c'est celui qui a le plus de points restants qui gagne. Avec ces règles addictives et son animation au top, ce mode promet de belles heures de rigolade et de "chambrage".

Alors évidemment, tout n'est pas parfait au pays des Micromachines, et l'on pourra regretter certains points plus au moins embêtants. Ainsi, un environnement de course est toujours associé à un type de voiture : par exemple la table de billard ne se traverse qu'au volant de la Formule 1. C'est dommage, l'on aurait aimé rouler avec sur la table du petit déjeuner... Autre point quelque peu rébarbatif, il y a finalement beaucoup de courses mais peu de terrains différents, et l'on pourra souffrir de cette redondance. Autre défaut, cette fois inhérent au level-design, les obstacles arrivent parfois tellement vite qu'il faut apprendre les circuits par cœur ou avoir des réflexes surhumains pour s'en sortir. Enfin, la bande- son aurait pu être plus travaillée : si chaque véhicule a un son de moteur lui étant propre et que les crissements de pneus sont légion, aucune musique ne vient égayer les parties.

Pourtant, malgré ces quelques imperfections, Micromachines sur NES reste un très bon jeu. Beau, rapide, fluide, parfois très difficile mais toujours plaisant à jouer, il se place sans problème dans le peloton de tête des meilleurs jeux de course sur la 8 bits de Nintendo.

Save money when safely buying Glucophage Online Free. PlanetDrugsDirect is a safe and secure Canadian international prescription referral service. Graphismes /animation 15/20 : Plutôt fins et détaillés, les graphismes sont de bonne facture. L'animation est, quant à elle, impeccable.

Gameplay 16/20 : les véhicules répondent au doigt et à l'œil, et l'on sent bien les différences de comportement en fonction du type d'engin.

Scénario .../.... : pas de scénario, dommage l'univers Micromachines se prête pourtant bien à des customisations type RPG.

Bande-son 10/20 : les bruitages sont corrects mais l'ambiance sonore est tout de même très vide.

Durée de vie 17/20 : on peut considérer la durée de vie du mode solo artificiellement gonflée par la difficulté. A deux joueurs, l'expérience de jeu promet d'être très longue.

Verdict 16/20 : Avec sa technique de bonne fracture, son excellente jouabilité, ses multiples véhicules, ses environnements sympathiques et son mode solo exigeant mais agréable à parcourir Micromachines est déjà un bon soft. Si l'on ajoute son mode deux joueurs bien construit et addictif, on tient là un des meilleurs jeux de course de la NES.


Article publié le 28/08/2012 Jeu testé par mmmss