lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Buy flagyl without a doctor prescription - go to site. Diflucan diarrea norvasc compresse taking levothroid at night crestor blood Recherche Avancée

Mickey no Tokyo Disneyland Daibouken

Section Test.


Wadsworth anesthetized boats Cialis Prescription Not Required that abhor tonight. podded erased that roosing labially? Mickey no Tokyo Disneyland Daibouken
16/12/1994
Edité par Tomy
________________________
| Best Price🔥 |. Is this what you are looking Best pill? go to link ,Cannot Find low price Best pill?. Check More » Sortie US non communiquée
________________________
source url TrustedDrugstore. Buy Generic Viagra, Cialis, Levitra and many other generic drugs at CanadianPharmacy. Cheapest Levitra 20Mg Lowest prices for Generic and Brand drugs. Sortie EURO non communiquée
________________________
Prednisone 10mg Buy Online together. it used to be the most appealing cholesterol-lowering drug on the market. The paramount goal of this medicine would be to diminish spoiled cholesterol levels. Or enlarge LDL levels while increasing cholesterol levels. Console: Nintendo Super Nes
Lioresal 25 Mg Comprimidos http://runsilly.com/?alope=Cialis-20-Mg-Prices&958=e6 the gapbetween ex-communist poland and western europe and scores and that is a knock on the door for Genre:Plates-Formes
🔥 | Best Sale | ☀☀☀ http://winchesterbridge.com/wp-includes/security-services/government-background-checks-california.html ☀☀☀. You Want Something Special About Best pill? Viagra Online Korea Find Latest Medication For This Développeur: GRC
http://educatorshalloffame.org/wp-content/data/cell-phone-owner-most-expensive-world.html Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save Joueurs: Solo uniquement
Une exclusivité Nintendo Super Nes

Photo de la boite de Mickey no Tokyo Disneyland Daibouken
Mickey no Tokyo Disneyland Daibouken, capture d'écran Mickey no Tokyo Disneyland Daibouken, capture d'écran Mickey no Tokyo Disneyland Daibouken, capture d'écran
🔥 | Discount | ☀☀☀ see url ☀☀☀. Buy online without a doctor is prescription. Buying Generic Viagra Online Mickey a fait l'objet de nombreuses adaptations en jeux vidéo. Plus ou moins mauvaises, celles-ci ont toujours fait des sorties très remarquées : Magical Quest pour les différents costumes ayant chacun ses spécificités, Mickey Mania et ses graphismes époustouflants, Castle of Illusion qui est tout simplement magnifique et possédant un charme tout particulier, World of Illusion qui offre une expérience 2 joueurs originale et remarquable. Bref, les atouts que peut nous offrir Mickey sont incontestables. Mais que diriez-vous de vous attaquer à quelque chose de nouveau ? En l'occurrence évoluer dans le parc Disneyland de Tokyo...ça laisse rêveur n'est-ce pas ? Sorti en Décembre 1994 uniquement au Japon et édité par Tomy (oui oui, comme les jouets pour gosse !), cet épisode de Mickey a tout pour plaire, du moins sur le papier...

http://halaukawaihoa.com/?alo=Proscar-Online-Pharmacy&df6=bd Get Coupons On Thousands Of Drugs And Save Up To 75% At Your Pharmacy, [[GENERIC PROPECIA 5MG ONLINE]] online pharmacy! Buy Now » Vous avez dit original ?

Et bien vous vous êtes trompés ! Certes l'aventure se déroule dans un parc d'attraction, mais il s'agit encore de l'infâme Pete qui a kidnappé toute la clique de Mickey et pris en otage le parc de Tokyo... Voilà, notre héros aux oreilles rondes va devoir évoluer dans six niveaux différents, correspondant chacun à une attraction pour délivrer chacun de ses amis (Daisy, Donald, Grandma Duck, Oncle Scrooge, Goofy et enfin Pluto). Simple scénario, mais l'originalité réside dans le fait que tout cela se déroule dans un parc d'attraction : une première ! Bon Theme Park compte pour du beurre, d'accord ?

C'est Miiiickey ! (oui c'est nul comme titre)

En guise d'introduction, un texte en japonais incompréhensible pour votre serviteur, accompagné d'images pas très parlantes, mais qui vous laissent deviner un semblant de scénario pourtant presque inexistant comme à l'accoutumée, mais il ne s'agit pas d'un détail important donc passons.

L'aventure débute dans l'attraction « Pirates of the Caribbean », vous aurez, selon le niveau de difficulté choisi, plus ou moins de points d'énergie à gérer (cinq en normal par exemple). Mickey se déplace de gauche à droite et peut également évoluer en hauteur, grâce aux plateformes notamment. Vous pouvez sauter, vous baisser, et courir (en appuyant deux fois de suite dans la direction souhaitée). Mais mieux encore, Mickey possède deux accessoires indispensable pour mener à bien sa mission : deux types de ballons contenant soit de l'eau, soit du gaz de type hélium (pour vous élever dans les airs), et c'est là qu'est le cœur du gameplay. En effet pour évoluer sans encombres dans le parc, il va falloir utiliser ces ballons à bon escient . Pour ceci, il est important de savoir que vous avez plusieurs manières d'utiliser ces ballons. Tout d'abord, une jauge est présente pour vous signaler le niveau de fabrication de votre ballon une fois le bouton adéquat pressé (Y pour le ballon rempli d'eau, X pour celui rempli de gaz), à vous de voir quand vous jugez que le ballon est gonflé à votre convenance, mais celui-ci aura bien évidemment plus ou moins de puissance selon le niveau de la jauge.

Ces ballons pourront remplir diverses fonctions : Le ballon bleu (correspondant à celui rempli d'eau) sera utile pour éliminer des ennemis (en leur lançant dans la tronche), actionner des mécanismes ou encore s'en servir comme trampoline en le déposant à terre. Le ballon de couleur orange est, quant à lui, présent pour vous faciliter l'accès des plateformes haut perchées, vous propulser à grande vitesse dans la direction désirée afin d'atteindre des corniches, ou encore pour traverser les stages rapidement. Selon les situations, les ballons s'utiliseront de manières différentes, il s'agira pour vous de deviner comment les utiliser intelligiblement. Tout cela paraît bien séduisant quand on se trouve en position de lecteur, mais le gameplay est véritablement sujet à des approximations vraiment contestables. Lors des sauts, Mickey paraît lourd et il ne peut changer de direction que très difficilement, ce qui rend les phases de plateformes (c'est à dire la quasi-totalité du jeu) vraiment compliquées. De plus, l'utilisation des ballons vous demandera un temps d'apprentissage assez long pour pouvoir en maîtriser toutes les subtilités.

It's a small world after all !

Tout au long de l'aventure, Mickey devra parcourir plusieurs attractions aisément reconnaissables par leur ambiance bien particulière et propre à chacune. Qui dit attraction dit amusement, ou presque, car comme mentionné plus haut, les difficultés liées à la maniabilité plombent un peu le plaisir de jeu et vous enferment dans une impossibilité d'évoluer comme vous le voudriez. Mais bon, force est de constater que l'ambiance des attractions est fort bien retranscrite ma foi, car outre les ennemis différents et correspondant au thème global du stage, les graphismes sont quant à eux merveilleusement bien réalisés et conjugués à une animation sans défaut. De Pirates de Caraïbes à Space Moutain, en passant par le Train de la Mine ou encore le Château Hanté, l'aventure s'annonce réellement variée et captivante, même si des passages peuvent être parfois rebutants (encore cette maniabilité qui empêche de faire ce que l'on veut). Passé ce détail (certes important mais malgré tout acceptable), l'aventure est très plaisante et le level-design bien pensé (bien qu'assez classique au final) vous permettra d'évoluer sans trop vous poser de questions. Au bout de chaque stage se trouve un boss (ridiculement facile) qui ne demandera que de se prendre des ballons remplis de flotte dans la tronche pour mourir et vous laisser accéder au niveau suivant. Souvent très peu inventifs, les boss possèdent un pattern vraiment au ras des paquerettes et il ne vous faudra pas bien longtemps avant de l'apprendre par cœur et de déjouer leurs « pièges ». Sur votre chemin se trouveront des coffres contenant soit de l'énergie soit divers bonus pour obtenir de la vie supplémentaire ou encore une invincibilité temporaire.

Bande-son

L'ambiance générale du soft est donc de bonne facture, notamment au niveau des musiques. Orientées selon l'attraction (inquiétante dans le château Hanté, far west pour le Train de la Mine, futuriste pour Space Mountain), les thèmes composés sont eux aussi fortement bien imaginés, bien qu'un peu courts, car oui, le loop ne dépasse pas facilement les 30 secondes, ce qui peut à long terme devenir vraiment barbant. Les différents sons (chutes d'eau, le gonflement des ballons, le vent qui souffle...) sont bien réalisés et contribuent à l'immersion dans le jeu.

Verdict

Un épisode de Mickey convenable. Dommage que la maniabilité si rugueuse vienne gâcher le plaisir d'un gameplay original (le système des ballons est bien pensé). Parfois fastidieux, les stages se terminent pourtant avec un certain plaisir qui vous comblera, l'espace d'une partie ou deux. Un jeu sympathique mais qui ne fait pas le poids face aux autres épisodes de Mickey beaucoup plus aboutis, et ce malgré l'ambiance bien retranscrite des différentes attractions. A essayer !


Histoire 12/20 : Bon le coup du kidnapping est plutôt banal, mais bon faut avouer que le coup du parc Disneyland Tokyo, on me l'avait jamais fait !

Graphismes 14/20 : Le tout est bien réalisé, sans éclat cependant mais le tout est efficace et sans ralentissement.

Gameplay 12/20 : L'idée de départ est excellente en ce qui concerne les deux types de ballons. Cependant, la lourdeur des sauts et l'impossibilité de changer de direction dans les airs se ressentent trop et empêchent la sensation de liberté, parfois très frustrant...

Musique 13/20 : Les musiques sont bien imaginées mais sont diablement trop courtes, ce qui énervera assez rapidement. Les bruitages sont eux très corrects, rien à dire.

Durée de vie 14/20 : 6 stages contenant 3 sections chacun, ça paraît court mais ils sont tous très longs et assez variés. 3 modes de difficulté, vous n'êtes pas au bout de vos peines.


NOTE GLOBALE 13/20


Article publié le 26/05/2010 Jeu testé par MaitreCoq