lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
source site Recherche Avancée

MediEvil

Section Test.


MediEvil, capture d'écran MediEvil, capture d'écran MediEvil, capture d'écran
Ziyinzhuangyang Viagra Review Chez Sony, ils ont eu une super idée. Alors même que la Playstation dominait sans mal le marché des consoles, les types de chez Sony se sont dit : si on les faisait jouer à GOULS'N GHOST ? C'est ainsi que nait Medievil, jeu alliant à la fois plate forme et beat'em all le tout sur fond d'ambiance halloween. Alors pari réussi ?

Un véritable conte pour scénario: 15/20

Si le jeu est imprégné de l'ambiance halloween, il n'en est pas dépourvu pour autant d'un excellent scénario qui emprunte à beaucoup de comte et de légendes populaires sur cet univers. Tout cela est visible que ce soit dans les univers traversés, les ennemis ou encore les puzzles.

Commençons, vous incarnez Sir Daniel Fortesque, un ancien héros médiéval mort il y a de cela 100 ans alors qu'il se battait contre un certain Zarok. En parallèle, un sorcier, le même très malfaisant Zarok trouve le moyen de rappeler à la vie les morts dans le seul but de dominer le monde (comme tous les méchants). C'est là que vous intervenez. Il se trouve que Sir Daniel revient lui aussi à la vie et se voit assigné la lourde tâche de traquer et de battre le sorcier maléfique. Maladroit et un peu abruti, ce personnage n'en demeure pas moins extrêmement attachant.

Sir Daniel devra donc traverser Gallowmere (c'est ainsi que se nomme l'univers de Medievil) pour y affronter des légions de démons et finalement terrasser le terrible sorcier infernal. S'il ne s'agit que d'une vulgaire lutte entre le bien et le mal, l'univers de Medievil est véritablement enchanteur et l'on prend plaisir à voir Daniel y évoluer. Le jeu joue habilement entre horreur et humour, on en redemande !

Des graphismes remarquables: 17/20

Medievil est un jeu entièrement en 3D et très coloré. Ce caractère le rend d'ailleurs très agréable à l'œil d'autant plus qu’il est très bien réalisé. Les décors sont vraiment très réussis. Bien réalisés, ils sont aussi extrêmement variés. Vous redécouvrirez les classiques de l'horreur médiévale réalisés avec succès: Le cimetière bien sûr, mais aussi la crypte, le marais des défunts, l'asile et ses jardins, un bois enchanté, un bateau pirate, etc. Tout y est, rien n’est oublié! Fortesque est lui aussi très bien modélisé mais ce sont surtout ses animations qui sont bluffantes. Il faut l'admettre: Daniel bouge très bien et sa façon un peu gauche de se déplacer et de frapper est très bien rendue. Les ennemis quant à eux sont un peu moins bien modélisés mais restent corrects. On aura le droit -entre autres- à des zombies, des chevaliers, des dragons, des citrouilles... Les boss eux sont tous gigantesques et très esthétiques. Mention spéciale pour le vitrail du mausolée qui prend vie.

Les effets de lumières sont très nombreux et sont loin d'être bâclés. Cela ajoute encore une fois au côté lumineux du jeu. Du tout bon!

Un gameplay complet: 16/20

Medievil allie avec brio plusieurs genres. A priori, on a devant nous un jeu d'action aventure classique. En effet, les ennemis sont nombreux dans les niveaux et Daniel passera la plupart de son temps à les découper avec toutes sortent d'armes plus délirantes que les autres. Un armement qui mérite que l'on s'y attarde quelque peu puisque ce n’est pas moins d'une trentaine d'armes que vous pourrez utiliser. Daniel pourra s'arracher un bras pour s'en servir de matraque mais il pourra aussi utiliser un énorme marteau, une lance ou encore même lancer des éclairs et bien d'autres encore... Chaque ennemi possède bien entendu un talon d'Achille et il sera préférable de jongler entre les armes pour une efficacité optimale. En termes de mouvements de combat, Daniel peut donner des coups, charger un coup puissant, se protéger avec un bouclier (s'il en a un) ou charger. Une palette de mouvements simples mais complète pour faire face aux dangers qui vous attendent.

Ces dangers sont d'ailleurs multiples. Ils ne se limitent pas simplement à des hordes de créatures infernales. Le jeu inclut (maladroitement) quelques passages de plates-formes. Soyons clairs, certains passages sont à se jeter par la fenêtre , la précision des sauts de Sir Daniel laissant vraiment à désirer. Fortesque est d'ailleurs un peu trop sensible à diriger. Pourtant, hormis ces passages de plate forme pure (heureusement rares), l'idée reste bonne.

De même, le jeu vous obligera quelques fois à faire fonctionner vos méninges avec des énigmes assez simples mais bien pensées puisqu'elles exploitent au maximum l'univers "halloween".

Une durée de vie conséquente: 17/20

Ce sont pas moins de trente niveaux qui vous attendent dans ce Medievil, assez longs pour la plupart. Le jeu promet ainsi de longues heures de jeu. Cela est renforcé par le fait qu’il est tout de même assez difficile. Cependant, l'élément qui booste réellement la durée de vie est bien la recherche de tous les calices des âmes. Je m'explique: Lorsque vous tuez tous les ennemis du niveau, vous obtenir le calice des âmes. A la fin de ce niveau, vous serez amenés dans le Hall des Héros où reposent plusieurs de vos anciens amis. Ceux-ci vous offriront de nouvelles armes en échange de chaque calice. Certaines armes sont absolument essentielles à votre progression dans Gallowmere. Le jeu exhorte donc à la tuerie. Cette collecte de calices est un véritable challenge très agréable à relever d'autant plus qu'elle nous apprend tous les secrets de Daniel et de Gallowmere.

Que demander de plus ?

Une musique enchanteresse: 18/20

Il n'y a pas matière à débattre : c'est LA bande son qu'il fallait. Les morceaux collent à la perfection aux niveaux le tout en restant parfaitement fidèle à l'ambiance de Médiévil mi-horreur mi-humour. C'est véritablement du grand art, je ne sais que vous dire d'autre. Les bruitages se distinguent par leur côté décalé. Chaque blessure ou chaque regain de santé est l'occasion pour Daniel de pousser des cris plus grossiers les uns que les autres. Il en va de même pour les ennemis qui émettent des bruits complètement invraisemblables. De même les voix françaises sont de très bonne facture et conservent le côté décalé des personnages.

Conclusion : 17/20

Medievil s'impose comme un jeu complet en tous points sans véritable défaut apparent. Un coup d'essai réussi donc pour Sony qui ajoute un titre majeur à sa collection déjà conséquente de hits sur Playstation. Je ne saurais que trop le conseiller à ceux qui aiment les bons jeux d'action... à ceux qui aiment les bons jeux tout simplement.


Article publié le 06/08/2008 Jeu testé par C1el