lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Recherche Avancée

Marvel Super Heroes

Section Test.


400 Bad Request Marvel Super Heroes
08/08/1997
Edité par Capcom
________________________
Marvel Super Heroes
30/09/1997
Edité par Capcom
________________________

400 Bad Request

Marvel Super Heroes

??/??/1997
Edité par Capcom
________________________

nginx
Console:
Sega Saturn
Genre:Combat
Développeur: Capcom
Joueurs: 1 à 2
Existe aussi sur: Sony Playstation-

Photo de la boite de Marvel Super Heroes
Marvel Super Heroes, capture d'écran Marvel Super Heroes, capture d'écran Marvel Super Heroes, capture d'écran
Marvel Super Heroes fait suite à X-Men : Children Of The Atom dans les productions de Capcom sous la license Marvel. Suite en date mais pas au niveau de l'histoire qui n'a rien à voir avec le jeu dédié uniquement à l'univers des X-Men. Les deux jeux mettent donc en scène des personnages Marvel mais sont sans aucun rapport scénaristique. Evidemment un jeu de combat signé Capcom ne laisse augurer que de bonnes choses, surtout en exploitant une license aussi réputée que Marvel Comics. Mais en sera-t-il ainsi?

Scénario (-/20)

L'histoire reprend très sommairement et librement la saga "Infinity Gauntlet", Thanos (le boss de fin) cherche à récupérer les Infinity Gems qui lui donneront un pouvoir sans limite. Nos charmants héros ou anti-héros vont donc partir en bataille pour l'en empêcher et sauver le monde et même l'univers (non non les gens de chez Marvel n'abusent pas) ou prendre le pouvoir tant convoité si c'est un méchant. Bien évidemment, dans les comics, l'histoire est beaucoup plus fouillée, cependant on peut apprécier, surtout si on est fan, que le jeu s'inspire de ces derniers.

Durée de vie (16/20)

Grosse déception ici, on revient en arrière par rapport à X-Men COTA, les modes Survival et Group Battle ont été supprimés, il ne reste donc que les modes Arcade et Versus. Mais les fans de baston ne se démonteront pas pour si peu, car peu importe la façon de le présenter, ce qui compte c'est le combat.

Une fois le mode de jeu choisi, on arrive à la grille de sélection des combattants où nous attendent 10 personnages bien connus de l'univers Marvel :
-Spider-Man
-Wolverine
-Hulk
-Iron Man
-Captain America
-Psylocke
-Shuma-Gorath
-Magneto
-Juggernaut
-Blackheart
Plus les deux boss, déblocables grâce à un code :
-Dr Doom (Dr Fatalis)
-Thanos
Un total de 12 persos qui, même s'il y a de quoi s'amuser, fait très juste en terme de quantité. Force est de constater que les nombres de modes de jeu et de persos ne sont pas un point fort de la durée de vie.

Non, ce qui vous fera jouer encore et encore c'est bel et bien le gameplay qui en plus de s'appuyer sur les bases déjà bien solides de Capcom dans le domaine, va ajouter un plus plutôt sympathique dont je vous parlerai plus en détail dans la partie suivante. Bien sûr les fans y trouveront en plus le plaisir de jouer avec les personnages de leurs comics tant appréciés, ce qui avouons-le renforce la durée de vie pour pas mal de personnes, à mon humble avis. Bien évidemment, comme pour tous jeux de combat, je dirai que la durée de vie dépend énormément de la qualité de la jouabilité qui, ici, est excellente ; et (grand classique) à deux, la durée de vie est illimitée ou presque. En revanche le gros défaut du jeu sera sa trop grande facilité même en difficulté 8.

Jouabilité (19/20)

On trouvera du "typiquement Capcom", donc trois coups de poing et trois coups de pieds, allant de faible à puissant. Les-dits coups se suivent parfaitement grâce à un système de combo bien pensé qui vous permet de réaliser des enchaînements allant crescendo. On retrouvera également tous les éléments déjà présents dans X-Men COTA (dans un jargon compréhensible par tous^^) : bond en avant et en arrière, garde aérienne, projections (2 par personnage), roulade après une chute et contre-projections. Au niveau des coups spéciaux, on aura également les habituels quarts et demis tours ; mais aussi, l'agréable surprise de voir qu'ils sont plus nombreux pour chaque personnage, et il faut bien avouer que leur nombre dans X-Men COTA était relativement limité. Les furies sont toujours de la partie, et sortent facilement grâce à des manipulations très simples. Tout ça a été bien évidemment amélioré par rapport à l'épisode précédent et propose des combats moins brouillons (même moins brouillon que les opus suivants) et un gameplay tout en souplesse avec son lot de technicité malgré l'approche plutôt bourrine du titre.

Vous vous rendez donc compte que beaucoup d'éléments sont déjà réunis pour faire de Marvel Super Heroes un excellent jeu de combat, mais rien d'original sous le soleil me direz-vous. Et bien détrompez-vous, deux nouveautés feront leur apparitions, tout d'abord les Infinity Counter qui sont les équivalents des Alpha Counter de Street Fighter Alpha 2 (nouveaux dans la série des Marvel donc). Ils consistent à réaliser une manipulation simple (quart de tour vers le bas en partant de la gauche puis un bouton de poing) lorque vous parez un coup, à ce moment là votre personnage réalisera un coup spécial pour contre attaquer ; pas facile à maîtriser mais vraiment pratique pour se sortir d'un combo bien pressant par exemple. Enfin, deuxième nouveauté qui, celle-ci, restera inédite à ce jeu : les Infinity Gems. Au nombre de six (Soul, Time, Space, Power, Mind, Reality), ces gemmes vous permettrons d'accoître votre puissance, votre résistance, votre vitesse, de regagner de la vie, de voir vos attaques boostées par divers effets ou encore de remplir votre jauge de power. En plus de cela, chaque personnage possède une gemme de prédilection qui aura des effets très particuliers sur lui, par exemple, Spider-Man se dédoublera et Magneto sera protéger par un bouclier magnétique.

Au programme donc, toutes les bases déjà acquises par Capcom en matière de jeu de combat, ajoutez un système de gemme pour le moins efficace et vous obtiendrez un gameplay à vous couper le souffle, qui apporte sont lot d'améliorations par rapport au volet précédent et qui constituera le point fort principal de ce jeu. On aurait tout de même aimé une fury de plus pour les nombreux personnages qui n'en possèdent qu'une seule.

Réalisation (19/20)

Les graphismes des personnages utilisent le style que l'on retrouve dans beaucoup de titre CPS-2 comme les Night Warriors ou les Street Fighter Alpha. Cependant, la qualité a été revue à la hausse par rapport à X-Men COTA, le meilleur moyen de constater cet effet est de comparer les personnages déjà présent auparavant (Wolverine, Psylocke, Juggernaut et Magneto), on se rend tout de suite compte que les personnages sont plus fins, plus détaillés et les couleurs qui les composent sont beaucoup moins agressantes. L'animation a bénéficié du même soin et passe d'un stade relativement raide à une fluidité exemplaire.

Les stages quant à eux, sont au nombre de 12, un par personnage donc, et figurent (selon moi) parmi les plus marquant dans le monde des jeux de combat aux côtés de ceux de King of Fighters 98 et Super Street Fighter 2 X. Ils sont pour la plupart non seulement bien dessinées mais également bien animés et il ne sera pas rare de les voir évoluer au fil d'un combat. Laissez-moi vous parler de trois décors en particulier : celui de Wolverine dans les rocheuses canadiennes où vous commencerez le combat sur un pont en bon état, mais devant la rage et la puissance des coups le pont s'effondrera et vous terminerez l'affrontement sur ce qui restera du pont flottant sur un fleuve ; celui de Dr Doom qui nous propose une visite des fonds marins à la manière d'Omega Red dans le jeu dédié aux X-Men et enfin celui d'Iron Man, après une petite introduction (un sas s'ouvre et la caméra descend pour se concentrer sur le combat), le duel a lieu dans un atelier de Stark Enterprise qui sera de plus en plus délabré au fur et à mesure que le temps passe.

Bande sonore (16/20)

Les musiques sont de très bonne facture, et collent parfaitement à l'ambiance d'un jeu de combat d'arcade mettant en scène des super héros. Même si je n'irai pas jusqu'à écouter l'OST en dehors du jeu, les thèmes que l'on retrouvent accompagnent parfaitement les affrontements. Rien de particulier à dire sur les bruitages et les digits vocaux qui sont tout simplement comme Capcom nous en a donné l'habitude : excellents.

Conclusion (18/20)

Malgré peu de modes de jeu, de personnages et de furies, la durée de vie sera étonnamment longue. Mais les gros points forts du jeu seront sont ambiance (grâce à une grande licence bien exploitée), sa réalisation bluffante et son gameplay à la fois technique et bourrin. Sa réalisation a d'ailleurs plus ou moins été conservée dans les volets suivants pour lesquels Capcom s'est "reposé sur ses lauriers". En plus de ça, les combats sont beaucoup plus clairs que dans les crossovers qui lui feront suite et si vous trouvez que les personnages Capcom ne se marient pas bien avec les Marvel, vous préférerez sans doute ce jeu à ses séquelles. En somme, un des meilleurs jeux de combats Capcom, meilleur à mon sens que ses suites ; un incontournable pour les fans en tout cas.


Article publié le 05/08/2008 Jeu testé par Kain