lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Lipitor Sales In 2010 Recherche Avancée

Mario Golf 64

Section Test.


source Mario Golf 64
11/06/1999
Edité par Nintendo
________________________
here Mario Golf
30/06/1999
Edité par Nintendo
________________________
http://integratedmetabolic.com/?nowbuy=How-To-Get-Antabuse-Out-Of-Your-System&490=a8 Mario Golf
14/09/1999
Edité par Nintendo
________________________
http://necmgr.org/?poga=How-Much-Does-Prescription-Viagra-Cost&487=47 Console: Nintendo 64
source link Genre:Sport
Buying Cialis Online Usa Développeur: Camelot
here Joueurs: 1 à 4
Une exclusivité Nintendo 64

Photo de la boite de Mario Golf 64
Mario Golf 64, capture d'écran Mario Golf 64, capture d'écran Mario Golf 64, capture d'écran
click Il fait beau, le soleil brille, les oiseaux chantent, on se ferait bien un petit golf ! Oui mais voilà, entre l’équipement qui n’a pas de prix, l’abonnement au club, le voyage pour se rendre sur le terrain forcément pas en pleine ville, le golf se réserve à une tranche riche de la population. Si en plus on doit faire face à une certaine forme de snobisme affublée de protocole, autant rester chez soi ! Et si on voulait réellement jouer au golf ? Pas de problème, une Nintendo 64, une manette, un petit moustachu en salopette rouge et c’est parti pour des heures de détente à moindre prix et dans la bonne humeur !

source url Scénario

Mario et sa bande jouent au golf ! Entre deux matchs de tennis et une princesse à délivrer, rien de telle qu’une bonne partie de rigolade entre amis. C’est d’ailleurs ce que vous montrera la séquence d’intro : rire, maladresse et bonne humeur !

Réalisation (14/20)

Mario Golf 64 à vieilli c’est certain, il suffit de comparer ses textures à celles de jeux gamecube pour sincèrement voir une différence de qualité. Le flou présent sur chaque jeu N64 est lui aussi présent et bien évidemment les personnages proposés par le titre manquent de finesse, tout en rondeurs plus ou moins cubiques. On pourrait croire à première vue que le titre n’est ainsi qu’une suite de défauts accumulés mais ne vous y trompez pas, si je vous en parle d’entrée de jeu, c’est parce qu’ils sont si peu nombreux que de cette manière le sujet est expédié et laisse la place d’exposer ce qui rend Mario Golf 64 passionnant.

Puisque notre premier paragraphe est consacré à la réalisation, parlons-en ! Par nature, un jeu de golf ne pourra jamais que proposer des graphismes relativement communs. On aura beau transférer l’univers dans lequel il se déroule, il faudra toujours mettre en avant les pièges et obstacles inhérents à la pratique de ce sport. En ce sens Notre jeu s’en tire avec les honneurs, se servant de l’atmosphère des environnements typiques des séries chères à Nintendo pour séduire le joueur. Même s’il est toujours question d’arbres, de plans d’eau et de bunkers, il n’est pas rare d’admirer toute la richesse d’environnements des plus variés. Le tout manque peut être de finesse en regard de ce qui se fait aujourd’hui mais il s’en dégage toujours une certaine forme de chaleur qui fera chaud au cœur de chaque fan touchant une manette pour tâter du club !

Contrairement à sa suite qui met réellement en valeur chaque caractère des « mondes » des mascottes de Nintendo, Mario Golf 64 utilise plutôt leur atmosphère, nous l’avons dit, cependant l’ultime parcours que propose le titre : le Mario’s star, est un régal pour les fans puisque composé d’une succession de reliefs représentant les personnages emblématiques de la firme, un début de régal !

Gameplay (15/20)

Mario Golf 64 n’utilise pas l’univers Nintendo que pour offrir un dépaysement visuel ! Il manie avec une dextérité certaine les particularités des univers propres de chaque personnage sans toutefois atteindre l’excellence que démontrera encore une fois sa suite. Concrètement, chacun des six parcours composant le titre repose sur une caractéristique plus ou moins visible. On parlera de vents très présents, de dunes de sable en grand nombre ou de vides fatals encerclant de petites zones où la balle devra atterrir. Rien que cela est déjà très agréable à jouer et à découvrir mais c’est sans compter sur la jouabilité sans faille du titre qui en ajoute une couche. Ainsi le système de « tir » de Mario Golf 64 est des plus classiques : appuyez sur un bouton pour faire défiler horizontalement une jauge dans une barre symbolisant la puissance de votre lancer. Appuyez de nouveau sur le bouton, arrêtez la jauge, celle-ci fait demi tour ! Préférez la précision pour un tir parfait ou décidez de générer un effet latéral d’une simple nouvelle pression sur le bouton. Il vous aura fallu au préalable sélectionner votre club, le plus adapté à la surface où se trouve votre balle n’étant pas forcément celui proposé par l’ordinateur, surtout si vous souhaitez prendre des risques ou créer des effets verticaux pour augmenter ou réduire la portée de votre balle en fin de course !

D’une simplicité enfantine, bien dans la politique d’accessibilité de Nintendo, le jeu, développé par Camelot, offre cependant beaucoup de subtilité et une marge de progression importante pour quiconque se prend au jeu et s’exerce !

Un point négatif est toutefois à noter ! La multitude de personnages jouables, quatorze plus quatre nécessitant une Game Boy Color, ne présente pas réellement d’intérêt en termes de variation de gameplay. Certes chacun dispose d’une puissance propre, d’un effet plus ou moins important et d’un dépassement possible de sa puissance de base via une pression sur le second bouton de la manette, mais soyons réalistes, les personnages les plus puissants restent les plus performants, capables d’offrir un jeu correct en toute circonstance, vent, sable et autres éléments pris en compte ! Un petit bémol donc de ce côté-là.

Nintendo étant un des rois du gameplay simple mais maîtrisé, le titre propose plusieurs niveaux de jeu, pas en difficulté mais en manipulations. Cela tient à ses modes de jeux relativement variés dont les fameux Ring Shot et Mini Golf sont les meilleurs portes paroles.

Le Mini Golf, comme son nom l’indique, offre la possibilité de jouer sur deux niveaux à une variante du mini golf traditionnel. Ici pas de moulin à vent, pas de mini rivière, pas de gadgets sensés rendre la chose ardue. Encore une fois Camelot fait simple ! Il suffira d’utiliser votre putter (le club réservé au lancer de balle sur green, la surface où se situe le trou dans lequel mettre la balle) pour atteindre votre objectif, mais pas n’importe comment. L’intérêt est ici de maîtriser les angles de ricochets. Les terrains de jeux étant petits et sinueux/tortueux/bosselés et les trajectoires en étant d’autant plus compromises. On pourra presque assimiler cette discipline au billard, une très bonne chose qui pourrait éventuellement être exploitée à fond pour une prochaine itération dans la série.

Seconde variante très différente des disciplines de base : le ring shot vous fera passer de très bons moments, entre rigolade et exaspération. Le principe est ici de faire passer la balle dans chacun des anneaux dispersés sur les parcours. Simple au début, la disposition de ces anneaux rend rapidement le travail difficile, un excellent moment en perspective encore une fois !

Je n’aborde pas ici les autres déclinaisons du jeu puisqu’elles sont toutes relativement classiques, exception faite peut être du Speed Golf, qui vous fera entrevoir le sport d’un œil nouveau, plus rapide, moins précis mais qui nécessitera tout de même une bonne dose d’entrainement préalable.

Bande son (12/20)

Correcte et bien imagée mais un peu restreinte. Plaisante en jeu, pas perturbante et dans l’esprit du reste mais oubliable car loin des canons de la série.

Durée de vie (17/20)

Colossale pour qui aime le golf pas prise de tête. Avec son mode un à quatre joueurs, son mode entrainement, ses deux discipline de bases (tournois et stroke game), ses trois variantes, ses personnages à débloquer, sa connectivité GBC, ses médailles d’or à récupérer, tous ses Eagle (terminer un parcours en deux coups de moins que le nombre de coups standard) à obtenir, Mario Golf 64 est un jeu de sport digne des jeux d’aventure ! Un jeu qui dure sans être trop dur !

Conclusion (16/20)

Mario Golf 64 est à Mario ce que Mario kart est à Mario, Mario Golf 64 est au golf ce que Mario Kart est aux courses de kart ! Bref, un indispensable pour tout amateur de Mario, de la Nintendo 64 ou du golf !


Article publié le 06/08/2008 Jeu testé par Tanuki