lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Price Of Glucophage In Pakistan Recherche Avancée

Little Nemo - The Dream Master

Section Test.


http://sharlhosting.com/?aa=Generic-Celebrex-India&1de=53 Nemo : Pajama Hero
07/12/1990
Edité par Capcom
________________________
http://straightupcigars.com/?mec=Clomid-Drugs-Online&fb2=2d Little Nemo : The Dream Master
??/09/1990
Edité par Capcom
________________________
exelon corp spin off Little Nemo : The Dream Master
12/12/1990
Edité par Capcom
________________________
Best Generic Viagra Site Console: Nintendo Nes
Order Zovirax Ointment Genre:Action/Plates-Formes
follow url Développeur: Capcom
http://thememanual.com/?buy=Why-Can%27t-I-Get-Pregnant-Even-On-Clomid&4a8=64 Joueurs: Solo uniquement
Une exclusivité Nintendo Nes

Photo de la boite de Little Nemo - The Dream Master
Little Nemo - The Dream Master, capture d'écran Little Nemo - The Dream Master, capture d'écran Little Nemo - The Dream Master, capture d'écran
source url On assiste aujourd'hui à une recrudescence de remakes des vieux films (Freddy, Jason, Karate Kid..). Ce phénomène de reprises d'anciennes œuvres culturelles n'est cependant pas nouveau. J'en veux pour preuve Little Nemo, une BD qui date des années 1910 et qui a connu une remontée soudaine de sa cote, au point que Capcom s'y intéresse pour en faire un jeu (un long métrage d'animation est également sorti).

http://datasciencemelbourne.com/?pot=Proscar-For-Sale-Uk&75f=38 Où est ma copine?

Le héros que l'on incarne dans ce Little Nemo est un garçon âgé de neuf ans qui vit des aventures fantastiques dans le pays des rêves. Il devient ainsi ami avec la princesse de ce royaume enchanté, jusqu'à un certain soir qui va devenir le tournant de sa vie. En effet, le monde des rêves est envahi par d'étranges créatures et la princesse disparaît soudainement. Notre héros apprendra vite que c'est à lui qu'incombe la lourde tâche de retrouver la princesse et d'ainsi sauver le royaume des rêves. Seulement voilà : il est à l'autre bout du royaume et devra traverser sept régions différentes afin de revoir son amie et découvrir le fin mot de l'histoire. Un scénario classique donc, avec cependant une légère différence par rapport aux jeux de l'époque : Nemo va sauver la princesse pour jouer avec elle et non l'épouser. Après tout, ce n'est encore qu'un enfant et il est loin d'être précoce...

L'ennemi des dentistes

Derrière ce titre assez foireux se cache une composante essentielle du gameplay du jeu. Pour se défendre contre ses ennemis, Nemo peut leur lancer des bonbons qui auront pour seul effet de les paralyser durant un court laps de temps. Pour ne rien arranger, notre héros s'avèrera bien moins doué que Mario puisque vous vous rendrez vite compte que les sauts sur la tête des ennemis sont totalement inefficaces. Rassurez vous cependant : Capcom nous a concocté quelques atouts afin d'aider le jeune héros dans sa quête. Il vous faudra ainsi demander l'aide à des créatures pacifiques que vous aurez au préalable nourries à l'aide de vos bonbons. Une fois ces dernières rassasiées, elle consentiront à vous aider. Les capacités des créatures sont assez variées. Ainsi, la grenouille vous permet d'éliminer les ennemis en leur sautant dessus, le lézard grimpe aux murs, tandis que la taupe creuse les sols mous... Certaines créatures augmenteront également les points de vie de Nemo tandis que d'autres ne seront utilisables que dans un seul et unique stage (vous accompagnant cependant tout au long des huit niveaux que compte le jeu). Une fois arrivé à l'ultime level, Nemo aura droit au sceptre des rêves qui lui permettra d'éliminer les ennemis. Le long temps de chargement de ce dernier couplé à l'incapacité de son utilisateur à bouger pendant cette période rendra cependant son utilisation particulièrement délicate...

Un monde des rêves sans rose

Par rapport au monde des rêves si cher à notre ami Kirby, celui de Little Nemo The Dream Master est nettement moins coloré. Les décors seront parfois d'une seule et unique couleur (comme pour le second niveau, teinté d'un étrange bleu violet) pour certains niveaux tandis que d'autres seront assez colorés à l'instar du level huit dont le fond clignotant symbolise les cauchemars. Assez détaillés, les sprites des personnages combinés à une animation plutôt réussie contribueront grandement à créer un aspect visuel attachant. La maladie de la NES, à savoir les clignotements, sera cependant de la partie et pourra poser de gros problèmes de jouabilité en cachant certains ennemis, obligeant le joueur à une progression excessivement prudente. Côté son, les musiques collent assez bien aux différents niveaux et certaines pourront rester dans votre esprit un petit moment.

Encore mort!!!

Malgré cet univers bon enfant et mignon, le jeu est très loin d'être facile. Les sept premiers niveaux vous demanderont de récupérer de cinq à sept clés pour terminer ledit niveau. Il n'y a aucune indication pour vous aider à trouver ces dernières. Il vous faudra donc par conséquent fouiller les mondes de fond en comble, voire même y revenir avec une autre créature. Seules les clés au troisième stage seront faciles à trouver puisque présentes en ligne droite. Cependant, la difficulté n'en est pas moins énorme, la plus grande partie du niveau se déroulant sur un train en mouvement, pris d'assaut par des hordes d'ennemis vicieux et acharnés.

Et que dire du niveau huit, véritable cauchemar vous mettant aux prises avec de véritables légions d'adversaires, combinées à des piques dont le moindre contact vous sera immédiatement fatal (syndrome Megaman on dirait)? Il y a cependant fort à parier que, une fois arrivé à ce niveau, vous aurez eu le temps de vous habituer à l'énorme challenge offert par le soft. A noter que la dernière clé du septième stage est située sous la porte, vous obligeant à frôler la mort pour la récupérer. Ajoutez à cela des continues en nombre (très!) limité et vous comprendrez pourquoi vous voyez si fréquemment l'écran de Game Over lors de vos premières parties!

Un gros dodo et hop

Au final Little Nemo The Dream Master est un bon jeu, doté de graphismes corrects malgré des clignotements assez fréquent, s'accompagnant de belles musiques collant parfaitement à l'univers. Avec ses contrôles favorisant une prise en main immédiate, le titre reste très accrocheur, et ce malgré une difficulté dantesque (ça change des deux dernières bouses testées par mes soins). Un jeu à essayer donc, pour tous les gamers endurcis avides d'un défi à la hauteur de leurs capacités!


Scénario: 12/20 Un scénario bien classique
Graphismes: 13/20 Dommage qu'il y ait autant de clignotements
Jouabilité : 14/20 Beaucoup de possibilités avec si peu de boutons
Musiques : 12/20 Les musiques collent bien aux différents niveaux
Durée de vie: 14 /20 Les huit niveaux, assez longs, vous occuperont pendant un petit moment
Animation: 12/20 Tout bouge bien sans ralentissements

Total: 13/20


Article publié le 02/04/2010 Jeu testé par Aglamau