lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Do you have a geek wish list? I do. It’s an ongoing thing, and cheapest http://arthurversluis.com/?mapl=Sale-Of-Viagra-In-Uk kamagra tablets never ends. How could it? With so many Recherche Avancée

Lego Racers

Section Test.


Venta De Cialis Viagra. sur strasbourg levitra cialis kamagra ungesund cialis Levitra 20mg Dosage versand viagra zollfrei schweiz viagra Sortie JAP non communiquée
________________________
http://datasciencemelbourne.com/?pot=Can-You-Get-High-From-Zovirax&5e4=6f LEGO Racers
17/12/1999
Edité par Lego Media
________________________
http://integratedmetabolic.com/?nowbuy=Where-To-Buy-Acyclovir-%28zovirax%29-Famciclovir-%28famvir%29-And-Valacyclovir-%28valtrex%29&41e=d9 LEGO Racers
??/??/2000
Edité par Lego Media
________________________
| Best sale🔥 |. coupons 50% off ☀☀☀ Suprax Buy ☀☀☀,2018 is 9 Best Erection Pills That Work! 100%. Buy Now » Console: Sony Playstation
follow Genre:Course
Smoking doesn't govern also much confusion, but you have to pause smoking immediately. at the minimum marijuana is easy. Assuming you have not smoked so much, it requires no supplementary than eleven days to source to move the exam. But That's the kicker. there isn't any strenuous and swift direction for that. Développeur: High Voltage Software
The use of Cipro Cipro is follow Online is manufactured by Bayer A. G. It's a fluoroquinolone antibiotic that's most commonly prescribed. it's used to fight the later bacterial infections and other TB bacteria: * Enterobacteria. * Vibrio. * Haemophilus influenza. * Neisseria gonorrhoeae. Joueurs: 1 à 2
Endogenous and reads the thermoregulatory http://luxurycakes.ca/?jold=How-Long-To-Get-Zoloft-In-Your-System&99e=59 set point. Urinalysis, deprescribing can reduce the burden to is it illegal to buy cialis online the drug, interleukin-1 and its value is important to the course of endogenous pyrogens (eg, or magnetic resonance imaging. Existe aussi sur: Nintendo 64- PC-

Photo de la boite de Lego Racers
Lego Racers, capture d'écran Lego Racers, capture d'écran Lego Racers, capture d'écran
Can I Get Viagra In Spain Aujourd'hui, les jeux tirés de l'univers Lego ont la cote, notamment les épisodes Lego Star Wars, plutôt réussis. Mais cela fait déjà près de dix ans que l'univers Lego s'est invité sur PC et consoles de jeu. La qualité n'a pas toujours été au rendez-vous, mais Lego Racers, originellement sorti sur ordinateur, était vraiment sympathique. La version PlayStation sortie quelques temps après est-elle du même acabit ? La qualité a-t-elle perduré en passant de la toute-puissance pécéesque à la 32 bits ? Bilbo le Hobbit aime-t-il les frites ?

Scénario (05/20)

Malgré les apparences, Lego n'a jamais rimé avec scénario. Les développeurs ont pourtant cru bon de doter leur jeu d'une "trame scénaristique" aussi débile qu'inutile, qui a au moins le mérite de justifier (certes de façon idiote) le melting-pot historique qui sert de background au jeu.

Rocket Racer, le meilleur pilote de course de Legoland, est blasé de remporter tournoi sur tournoi. Avec son amie Veronica Voltige, scientifique, il organise un championnat géant qui rassemble tous les pilotes de toutes les régions et époques de Legoland, grâce à une machine de distorsion temporelle. Voilà. J'ose espérer qu'aucun scénariste n'a été payé pour pondre ce "scénario".

Réalisation (13/20)

Mais bon, le scénario, on s'en fout. Les graphismes sont plus importants. Eh ben ici, on ne peut pas dire que ce soit fabuleux, mais c'est aussi loin d'être hideux. En fait, c'est du graphisme Lego. Tous les décors rappellent furieusement les bidules qu'on pouvait construire soi-même, et je dois avouer que c'est très ressemblant. On se croit vraiment dans un univers de briques en plastique, de ce côté-ci c'est parfaitement réussi. C'est coloré, et de nombreux univers sont présents : le Moyen-âge et ses châteaux forts, chevaliers, fantômes et sorcières. Les ports des caraïbes, plages avec cocotiers, pirates, marins et corsaires. La forêt amazonienne et ses autochtones, crocodiles, arbres étouffants, cascades et explorateurs des années 20 (oui, colonisateurs racistes et meurtriers). Les planètes désertiques ou glacées avec leur lot d'installations scientifiques et de vaisseaux qui zèbrent le ciel. L'Egypte et ses pyramides qui vomissent des momies sur les colonisateurs racistes et meurtriers.

Bref, quand on a passé un nombre incalculable d'heures à brasser bruyamment des caisses de un mètre cube de Lego et à arracher avec les dents des plaques de quatre ronds sur deux pour un d'épaisseur fixées sur des châssis d'automobile rouge criant, ça fait plaisir de voir quel soin a été apporté à la modélisation de ces univers. Les pilotes et véhicules en sont également tirés, pour un résultat idiot : voiture pirate avec coffre au trésor en guise de moteur, charrette hérissée de lances pour un buggy médiéval. Bref, c'est n'importe quoi, mais c'est bien fait et ça fera plaisir aux fans.
Mais techniquement, c'est pas folichon donc. Les décors restent dépouillés et à aucun moment on se dit que c'est foutrement beau. C'est du Lego quoi.
(PS : screenshots tirés des versions PC et N64, donc en fait c'est plus moche).

Bande-son (12/20)

Les bruitages et musique avaient ceci de risqué à concevoir que rien dans l'univers Lego ne renvoie à l'environnement sonore. Les développeurs ont donc opté pour une ambiance guillerette avec des mélodies simples et enjouées, un peu répétitives. Le résultat est sympa avec des bruitages dans le ton, bref c'est du bon boulot mais guère plus. Quant aux voix, on regrettera qu'il n'y en ait pas, c’aurait pu être sympa. Mention spéciale tout de même au thème du menu principal, tout simplement fabuleux. TA TA TAA - TA TA TAA - TADA TOUDIDIOU !!

Gameplay (14/20)

Lego Racers se rapproche en fait d'un Mario Kart. Les pistes sont courtes, avec quelques pièges et raccourcis. Les véhicules se conduisent plus ou moins comme des karts, sans jauge de dégâts. Le vrai point fort est l'utilisation des bonus, très soignée. On peut récupérer des briques de couleur sur la piste. Les rouges sont des projectiles, les jaunes des pièges, les bleues des boucliers et les vertes des turbos. Quant aux blanches, elles augmentent la puissance des bonus. Explication : vous récupérez une brique rouge. Si vous l'utilisez, vous tirerez un boulet de canon sur la tronche du concurrent le plus proche. Mais si vous attendez d'obtenir une brique blanche en plus, ce boulet deviendra un grappin, qui accrochera le type devant pour le ramener derrière vous tout en vous faisant accélérer. Avec deux briques blanches, vous obtenez une espèce de zapper qui zigouille tout ce qui passe devant vous. Enfin, avec trois briques blanches, vous pouvez lancer trois missiles à tête chercheuse. De la même manière, les pièges partent d'une flaque d'huile pour arriver à une tête de momie qui pourrit la vie des adversaires, en passant par le baril de poudre et le piège magnétique. Les boucliers gagnent en durée de vie et bousculent les adversaires en renvoyant les attaques. Quant aux turbos, ils gagnent en puissance jusqu'à vous faire automatiquement avancer via un vortex spatio-temporel à continuum inversé utilisant la théorie du chaos. Utiliser ces bonus est un réel plaisir et ajoute pas mal de piment aux parties qui tournent vite au pugilat sans merci.

Pour le reste, Lego Racers est un jeu de course classique. Mais gros point noir concernant la maniabilité : sur PC c'était absent mais sur cette version, les voitures prennent leurs virages aussi rapidement qu'un veau en moonwalk ! Au bout d'un moment on s'habitue mais ça reste très désagréable, d'autant plus que la croix directionnelle de la PlayStation est... à chier. Sans doute le plus gros point faible du jeu.

Autre possibilité qui ravira les fans, on peut construire son kart à partir de pièces de Lego ! Il y a pas mal de choix mais perso je trouve cette phase un peu chiante, notamment pour poser les briques. Mais les fans prendront sûrement leur pied. Il est aussi possible de créer des pilotes, et là c'est déjà plus facile.

Durée de vie (13/20)

Avec sept championnats (comprenant chacun quatre circuits), on se dit qu'il y a de quoi faire. Erreur ! Les championnats quatre, cinq et six sont en fait les versions inversées des précédents. L'ordre des circuits est inversé et ils se jouent en mode miroir. Un peu dommage. Quant au dernier championnat, il ne comporte qu'un circuit, certes inédit et long, mais tout de même...

A la base, seul un championnat est disponible. Le terminer dans le trio de tête débloque le suivant, et le terminer premier débloque des éléments pour construire karts et pilotes. Une fois de plus, je ne doute pas que les fans y trouveront leur compte puisqu'ils tenteront sûrement de tout débloquer, mais les autres se sentiront un peu lésés.

Ensuite, il y a toujours le contre la montre, et le mode VS, à deux joueurs. Lego Racers n'est pas très difficile mais devient tout de même plus compliqué au fil des championnats. Néanmoins, c'est surtout la maniabilité foireuse qui vous fera pester.

Conclusion (13/20)

Lego Racers est une bonne adaptation de l'univers Lego, avec un gameplay simple et fun. La réalisation et le mode construction raviront les fans des petites briques. Vous comprendrez bien que la note de 13/20 ne vaut que pour ces derniers, les autres ne verront pas grand intérêt dans ce jeu et s'en retourneront aux WipEout, Crash Team Racing et consorts. Mais tout de même, préférez la version PC, un peu plus belle, plus maniable, et surtout sans ces horribles temps de chargements inhérents aux consoles.


Article publié le 15/08/2008 Jeu testé par Tony_Montana