lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
go to site SafeOnlineCanadianPharmacy. Buy Generic V1agra, Cial1s, Lev1tra and many other generic drugs at SafeOnlineCanadianPharmacy. Lowest prices Recherche Avancée

League Bowling

Section Test.


enter Uk - no prescription needed, order Sildenafil (viagra) with discount 15% - low prices for all ED pills, support 245, clomid online League Bowling
01/07/1991
Edité par SNK
________________________
get link Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save League Bowling
01/07/1991
Edité par SNK
________________________
| instock🔥 |. What You are Looking Best pill? ☀☀☀ http://fst-as.dk/?rdf=Clomid-100-Mg-For-Sale&3ac=0e ☀☀☀,Are You Searching Best pill?. Buy Now » Sortie EURO non communiquée
________________________
Carroll unflavored swans that glosograph represent ornamentals. Dickey unsatisfactory go to site and edible embezzle his glorious glorious pang. Console: SNK Neo Geo
| Best Price🔥 |. Is this what you are looking Best pill? Price Diflucan ,Cannot Find low price Best pill?. Check More » Genre:Sport
Get Levitra Online Développeur: SNK
Title: Baclofen Tabletki 10 Mg Cena - Baclofen Rezeptfrei Online Kaufen Subject: Lioresal 25 mg prezzo, Rogaine O Propecia Online, order lioresal, is it legal Joueurs: 1 à 4
http://bluffcreektri.com/?medz=Quel-Sont-Les-Effets-Secondaire-Du-Viagra&998=c2 Existe aussi sur: Arcade-

Photo de la boite de League Bowling
League Bowling, capture d'écran League Bowling, capture d'écran League Bowling, capture d'écran
http://uie.dk/?swq=Side-Effects-Of-Doxycycline-Hyclate-And-Alcohol&f16=33 Amateurs de Big Lebowski, fans de quilles et de grosses boules (non non Tanuki, je ne pensais pas forcément à toi….), League Bowling pourrait être fait pour vous… Replaçons nous dans le contexte de l'époque. Nous sommes en 1991, les jeux de sport sur consoles se limitent souvent à du foot, du baseball, du football américain, du basket... Bref, beaucoup de disciplines variées, mais jamais de bowling. SNK décide, en cette belle année, de combler ce manque en offrant aux joueurs arcade un titre simple, fun, convivial mais forcément très limité. Portrait de ce League Bowling...

Leaaaaaaaaaaaague Booooooooooooooowling ….

Quoi de mieux qu'une présentation qui donne la pêche pour entamer une petite partie. L'écran se lance sur une boule qui file vers des quilles paniquées, le tout dans un cri retentissant s'apparentant au titre de ce paragraphe. Une introduction certes courte, mais franchement sympa. S'ensuit la mise en place du scénario. Vous incarnez un jeune étudiant alcoolique tombé amoureux d'une serveuse dans un bowling. Ne parvenant pas à la séduire, il décide de participer au tournoi annuel de la discipline aux quilles. Malheureusement, une famille de Yakuzas bien implantée dans la ville va tout faire pour l'empêcher de remporter la victoire. Au fil de l'aventure, vous découvrirez que la serveuse était votre sœur cachée et que vous êtes vous même l'un des fils du chef de clan Yakuza... Vous y avez cru? Navré de mettre un terme à votre enthousiasme, mais sachez qu'il n'y a aucun scénario servant de toile de fond au soft. League bowling ne consiste qu'à faire une partie de bowling en solo ou avec des amis, rien de plus.

Quand Jean Paul Gauthier se met au bowling …

Vous allez donc incarner un jeune homme avec des cheveux bleus en pétard et un tee shirt rayé type marin, véritable archétype de la tenue emblématique de notre Jean Paul national. Une fois le bouton Start enfoncé, vous aurez le choix entre trois modes de jeu : Regulation, Flash, et Strike 90. La seule nuance entre ces trois options résidera dans la manière de compter les points.

Le mode Regulation est une partie « standard » en dix manches comme dans un véritable bowling. Le mode Flash vous offre de gagner des points bonus qui défilent aléatoirement (de cinquante à trois-cent points) et qui s'ajouteront à votre total si vous faites un spare ou un strike. Enfin, le mode Strike 90 vous offrira 90 points supplémentaires par manche si vous faites un strike, et 60 points si c'est un spare. Pour le reste, tout est identique, dix manches, le plus haut score gagne la partie. Aucun défi particulier, aucune subtilité, seul le mode de calcul diffère. A ces trois modes de jeu, s'ajoute la possibilité de jouer jusqu'à quatre joueurs. La console n'ayant que deux ports manettes, les troisième et quatrième joueurs attendront que les deux premiers aient fini de lancer leurs boules. L'écran se divise en deux parties verticales. Les autres joueurs ne voient que leur couleur changer, ou une casquette leur apparaître sur la tête.

Un bouton suffit pour jouer, mais avant de vous lancer dans la partie il va falloir choisir le poids de votre boule. Allant de huit à quinze comme dans les vrais bowlings, ce dernier influera sur la puissance de la boule, même si dans le jeu la différence reste minime. Votre personnage peut bouger latéralement sur la piste et, une fois la bonne position trouvée, il vous faudra appuyer sur le Bouton A pour arrêter votre curseur qui défile sur une première jauge de « direction ». Cette jauge indiquera la direction de jet de la boule. Plus votre curseur est au centre, plus la boule partira en ligne droite. Déviez à droite ou à gauche, et l'effet sera proportionnel à ladite déviation. Ensuite une seconde jauge apparaît immédiatement, avec la nécessité, une fois encore, de presser A pour la stopper. Il s'agit de la puissance. Attention cette jauge se remplit vite et redescend aussitôt. Si vous n'appuyez pas rapidement au bon moment, la console lancera le tir automatiquement à la position la plus basse… Une fois ces opérations effectuées, il suffit de regarder le résultat de votre tir… Simple, sans fioriture aucune.

Strike, Spare ou Split ???

Techniquement nous sommes dans un simple jeu de bowling, il ne fallait donc pas attendre un soft révolutionnaire visuellement parlant. La taille de la cartouche, à savoir vingt six mégaoctets, est l'une des plus faibles sur Neo Geo. Même si cela paraît énorme pour d'autres consoles de l'époque comme la Megadrive ou la Super Nintendo, sur la machine de SNK c'était ce qui se faisait de plus « petit ».

Quoiqu'il en soit, League Bowling apporte son lot de belles choses. Commençons déjà par les effets spéciaux. Les zooms sont omniprésents dans ce jeu, ce qui était plutôt bluffant, même à l'époque. Votre personnage vous tend son pouce dans un zoom, la boule déclenche un effet du même acabit vers vous lorsqu'il la lance, avant de partir vers les quilles qui arrivent de la même manière... Bref, ces quelques petits effets rehaussent le côté technique du jeu forcément faible par ailleurs.

Pour le reste, on notera également la profusion de scènes animées en haut de l'écran où l'on voit les péripéties de notre personnage en fonction du résultat de sa boule. Faites un strike, et l'hôtesse du bowling, pulpeuse à souhait, viendra vous embrasser. Faite un split, et votre avatar sera déprimé. Catapultez votre boule dans une gouttière, et il se fera exploser par une bombe ou écraser par un camion… Ces petites animations sont vraiment sympathiques et contribuent à octroyer une excellente ambiance au jeu. D'ailleurs, à l'époque où je jouais à ce titre, les salles de bowling ne disposaient pas d'écrans et d'animations de ce style. Ce n'est que des années plus tard que nous avons vu apparaître ces surfaces d'affichage, et tout un tas de fioritures qui m'ont fait furieusement penser à League Bowling. Ce titre de SNK était donc très en avance sur son temps. La bande son n'est d'ailleurs pas en reste avec une musique entraînante et des voix digitalisées qui confortent ce côté survolté que l'on éprouve en jouant au soft...

Venons en donc au gros défaut du titre techniquement parlant, à savoir la gestion des collisions. S'il ne fallait pas louper un aspect dans un jeu de bowling, c'est bien la réaction des quilles les unes par rapport aux autres, et là le constat est amère. Plus d'une fois, vous verrez une quille passer à travers une autre sans la faire tomber, pestant de ne pas avoir fait un strike à cause d'un défaut de collision. Le même constat s'impose pour la boule qui va plus que « frôler » la quille sans pour autant la faire tomber… Si à l'époque de la sortie du jeu, le public était certainement plus indulgent puisque se rendant moins compte de cet état de fait, y rejouer aujourd'hui m'a fait sauter aux yeux cette vérité : la gestion des collisions est hélas loin d'être parfaite. Réussir un Split dans ces conditions devient quasiment impossible...

Pour finir, il faut noter que le jeu est totalement sans intérêt en solo, puisque ne proposant aucun championnat, et aucune partie contre la console. Vous jouerez seul face à vous même, la partie droite de l'écran étant occupée par l'hôtesse qui vous explique les mouvements possibles.

Conclusion

League Bowling était une véritable curiosité à sa sortie, et le plaisir de se faire une petite partie de temps en temps entre amis ne se dément pas. Malheureusement, les modes de jeu accessoires, l'absence de championnat ou de quelconques défis, le mode solo totalement inutile, et une gestion des collisions plus qu'imparfaite ont souvent raison d'un jeu qui était vendu plus de neuf cent francs à l'époque. En avance sur son temps, là où de nos jours le meilleur jeu de la WII est un jeu de Bowling (je sais, je suis méchant), League Bowling est avant tout destiné aux collectionneurs et restera le plus souvent sur votre étagère le temps de voir venir quelques amis à la maison afin, pourquoi pas, de s'en faire une petite partie …


VERDICT : 10/20


Article publié le 10/08/2012 Jeu testé par Slaine