lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Zovirax Cost Recherche Avancée

Le Roi Lion

Section Test.


enter site The Lion King
09/12/1994
Edité par Virgin Interactive
________________________
go site The Lion King
??/10/1994
Edité par Virgin Interactive
________________________
How To Successfully Get Off Cymbalta Le Roi Lion
08/12/1994
Edité par Virgin Interactive
________________________
Can I Buy Doxycycline Over The Counter Console: Nintendo Super Nes
http://beereading.com/?order=Harga-Voltaren-Salep-999&e56=5d Genre:Plates-Formes
http://redapplewellness.net/?pharm=Pharmacy-Online-Atarax&758=de Développeur: Westwood Studios
Lipitor Price Australia Joueurs: Solo uniquement
Nexium Dr 40 Mg Capsule Price Existe aussi sur: Nintendo Game Boy- PC- Sega Game Gear- Sega Master System- Sega Megadrive-
source site Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Le Roi Lion
Le Roi Lion, capture d'écran Le Roi Lion, capture d'écran Le Roi Lion, capture d'écran
Le Chef-d'oeuvre de Walt Disney, est sorti en 1994, date à laquelle il était encore possible d'obtenir d'excellents jeux à licences issus du monde du dessin animé (Aladdin, Castle of Illusion, Quackshot, Bust's Loose, Turtles in Time, etc... et Dieu sait si la liste est longue). Il est donc normal que le film eût fait l'objet d'une adaptation sur diverses plates-formes : Game Boy, Game Gear, Master System, NES, Megadrive et enfin Super Nintendo, version sur laquelle je me suis penché pour ce test.

Premier contact

Une intro sur une douce musique pour commencer, le thème principal du film est aisément reconnaissable. Une fois la partie lancée, on commence l'aventure en contrôlant Simba (le héros du film pour les deux qui ne suivent pas au fond, je vous vois). Le lionceau se manie avec beaucoup de facilité : B pour sauter, A pour rugir. On se retrouve vite face à des ennemis que l'on peut tuer en rugissant à proximité, ce qui a pour effet d'immobiliser votre ennemi pendant un instant. Vous n'avez alors plus qu'à lui sauter dessus pour en venir à bout définitivement. Cette manœuvre n'est pas obligatoire sauf pour certains ennemis (les porcs-épics par exemple, ces derniers se mettent sur le dos quand on leur rugit dessus). De petits items sous forme d’insectes de toutes les couleurs présents de temps à autres vous donneront droit à l'élargissement de votre barre d'énergie ou de votre barre de rugissement (plus c'est grand, mieux c'est). Des check-points sont prévus pour notre plus grand bonheur parce qu'entre nous, ce jeu n'est pas forcément super facile. Des boss, tous plus inventifs les uns que les autres, vous donneront du fil à retordre tout au long de l'aventure. Les hyènes, malgré leur cri assez grinçant et désagréable ne sont pas très résistantes et ne laisseront la place au doute qu'un très court instant. Les phases de jeu sont diverses, ainsi l'on pourra voyager à dos d'autruche, à bras de singes, à tête de girafe, à cul d'hippopotame, et bien d'autres encore ! Si par malheur, il vous arrive de rater une corniche en sautant par dessus un trou, n'ayez crainte, Simba peut, selon la situation, s'accrocher à l'aide de ses deux pattes avant sur ladite corniche que vous espériez atteindre en premier lieu, il ne vous reste donc plus qu'à grimper sur celle-ci et continuer votre escapade. A noter des stages bonus qui récompenseront votre agilité et se soldera par le gain de vies et autres continues.

Au long du jeu, les niveaux se corsent (tiens donc !) et bien évidemment, Simba va grandir, et laissera donc place à un gros félin. Qui dit nouveau Simba dit nouveaux mouvements : Y et X, jusqu'ici boudés viennent s'ajouter au gameplay sous la forme de deux attaques différentes. Le bouton Y correspond à un coup de patte classique tandis qu'une fois le bouton X pressé, Simba se dressera sur ses pattes postérieures pour enchaîner deux coups de pattes. Ces nouveaux coups ne seront pas de trop pour venir à bout de nouveaux ennemis encore plus coriaces qu'avant. On obtient un jeu qui tient carrément la route, complet à tout point de vue.

Gameplay simple et efficace

Droite, gauche, sauter, rugir, frapper. C'est tout ? Oui et c'est très bien comme ça ! C'est ça les jeux à l'ancienne (air de racaille recommandé pour la prononciation du terme « à l'ancienne »).

Graphiquement, un sans faute

Ce jeu est très riche, que ce soit graphiquement, dans les différentes phases de jeu, ou encore au niveau sonore. En effet, les couleurs sont magnifiques (le deuxième stage en est le meilleur exemple). L'animation montre ce que la Super Nintendo a de plus beau à nous offrir, tout se réalise sans la moindre difficulté. Lorsqu'on perdra une vie, on ne pourra pas pester contre le frame rate.

La musique, un vrai régal

Celle ci confère à ce soft une ambiance réellement apaisante. Mélodieuses et entraînantes, les compositions du film sont très bien reprises. Mention spéciale pour cette version Super Nintendo qui possède décidément un processeur audio hors normes (merci Sony !).

Durée de vie

Le jeu ne se termine pas en claquant des doigts, certes. Mais il n'est pas non plus destiné aux purs « H@RDC0R3 G@M3R5 » comment disent les jeunes, il se finit sans trop de bobos aux pouces, avec une dizaine de stages, sa durée de vie est raisonnable.

Verdict

Le film est à mon avis le meilleur Chef d'œuvre de Walt Disney. Le jeu est, lui, très bon, mais n'a peut-être pas eu le même succès. Pourtant c'est un grand, que dis-je, un très grand jeu qui n'a pas pris une ride tellement le système de jeu est bien réfléchi. On s'amuse de bout en bout. Les musiques contribuent à cette superbe ambiance festive. Un jeu à posséder dans sa ludothèque, oui ! Absolument ! Ne vous en déplaise !


Histoire 16/20 : On suit scrupuleusement le cheminement du film, tout con mais efficace.

Graphismes 18/20 : C'est magnifique, les coloris sont superbes, les dégradés renversants, l'animation sidérante ! Un sans faute !

Gameplay 16/20 : Rien à signaler, Simba répond au doigt et à l'œil.

Musique 19/20 : Hakuna Matata, mais quelle phrase magnifique !

Durée de vie 14/20 : Honorable sans être ultra longue. Une dizaine de stages.


NOTE GLOBALE 16/20


Article publié le 06/08/2008 Jeu testé par MaitreCoq