lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://roessler.cc/shop/page/2/?add-to-cart=422 - no prescription needed, order Sildenafil (viagra) with discount 15% - low prices for all ED pills, support 245, canada Recherche Avancée

James Pond 3

Section Test.


Title: Where To Buy Valtrex In Australia - click here Author: http://www.iwanteducation.com/where-to-buy-valtrex-in Sortie JAP non communiquée
________________________
⭐️ | Best Buy | ☀☀☀ Where Can You http://communicatebetter.net/?pla=Can-You-Get-High-From-Zithromax ☀☀☀. Find Latest Medication For This pill Now! Where Can You Buy Viagra James Pond 3 : Operation Starfish
??/??/1993
Edité par Electronic Arts
________________________
| free delivery🔥 |. Free Bonus Pills source url,Know the uses, side effects, price, composition, substitutes,. Buy Now » James Pond 3
??/??/1993
Edité par Electronic Arts
________________________
enter site Console: Sega Megadrive
Cialis Para Mujeres Genre:Plates-Formes
Keflex Acne Review Développeur: Millenium
| Up to 50% Off🔥 |. The Lowest Prices Online, When Will Generic Cymbalta Be Cheaper,Friendly Support 24/7 And Best Offers!. Buy Now » Joueurs: Solo uniquement
| Up to 50% Off🔥 |. We collect what you are looking for here. ☀☀☀ Buy Liquid Clomid Australia ☀☀☀,2018 is 9 Best Erection Pills That Work! 100%. Buy Now » Existe aussi sur: Commodore Amiga CD32- Nintendo Super Nes-

Photo de la boite de James Pond 3
James Pond 3, capture d'écran James Pond 3, capture d'écran James Pond 3, capture d'écran
Crestor Discounts Coupons look at your bunny8217;s eyes, nose and ears decision paracetamol generique paracetamol hasco czopki 500 mg cena receptor del Un an après avoir transformé un éléphanteau en sauveur de l’espèce animale, kawaï tout plein (Rolo to the Rescue, pour les deux cancres du fond), voilà que Vectordean transforme un poisson en Agent Secret, sauveur du marché du fromage… eeeuuuhhh… C’est moi ou les développeurs abusent de substances illicites?

L’histoire

Après sa défaite au Pôle Nord, dans l’usine de jouets du Père Noël, contre le super Agent Secret James Pond, le Docteur Maybe ourdie ses prochains méfaits… Celui-ci s’empare d’une navette spatiale et se dirige vers la lune, qui, comme chacun le sait, est composée de fromages… Si, si. Maintenant que vous connaissez sa composition, voici le plan machiavélique du sinistre scientifique : exploiter les ressources fromagères du satellite terrestre afin de provoquer un Krach mondial qui ferait chuter les cours du fromage. Et pour cela, Maybe embauche souris et rats pour son extraction… (Pas de doute, y’a pas que du tabac dans les cigarettes des concepteurs). Votre objectif est donc de vous opposer à ce terrible dessein.

Pour ce faire le F.I.5.H vous confie cette nouvelle mission de la plus haute importance. Vous débarquez sur la lune avec vos moon boots lestées (à cause de l’apesanteur) et votre pistolet lanceur de fruits et légumes pour vous défendre, pour peu que vous le récupériez sur un ennemi.

Le jeu

Comme son prédécesseur, James Pond est un jeu de plateformes. Il se compose d’une centaine de niveaux. Son système de cheminement est largement pompé sur celui de «Rolo to the Rescue », à savoir un trajet normal avec certains embranchements secrets disséminés dans les niveaux, y ajoutant des ramifications. A vous de trouver les cartes vous y amenant. Pour finir un niveau et passer au suivant, vous devez détruire une machine. Quelques ennemis viendront vous rendre la tache plus difficile : souris grenadier, conductrice de char, rat mineur, poussins kamikazes… ressemblant furieusement au héros de New Zealand Story (à cause des baskets fumantes qu’ils laissent après s’être fait exploser…). Mais le véritable but de chaque niveau, c’est leur exploration de fond en comble afin d’y découvrir tous les bonus cachés, qui y pullulent. Vu qu’il n’y a pas de limite de temps, autant en profiter !

Cependant, ne pensez pas enfiler les niveaux à la suite, car s’il y a peu d’ennemis, ceux-ci sont placés de manière à ce que vous vous les « preniez » lors de votre premier passage. A cela, ajoutons les pièges sadiques, comme la rangée de pics au bout d’une longue descente où vous êtes en pleine course, ou encore les gouffres qui vous attendent quand vous sautez sans voir ce qui se passe en bas… En gros, vous recommencerez souvent les niveaux jusqu’à ce vous les connaissiez par cœur.

Fort heureusement, de temps à autre, vous aurez le droit à un mot de passe…’fin quand je dis heureusement, je suis un chouïa trop optimiste. En effet, James Pond 3 possède le système de mots de passe le plus pourri que j’ai jamais vu : une suite de dix-neuf objets ou animaux de différentes couleurs à rentrer sans vous planter… Une hérésie !! (Réserves de bloc-notes obligatoire)

Chemin faisant, vous libérerez également un collègue agent secret (une grenouille…un espion français ??) qui pourra vous venir en aide. Vous collecterez aussi divers objets, comme des tasses (quatre par niveau) pour obtenir des points bonus, ou des ressorts qui vous feront atteindre des sommets inaccessibles, un parapluie pour amortir votre chute, des bombes ou bâtons de dynamites, qui, une fois saisis, s’allument et vous laissent quelques secondes pour les lancer à votre adversaire.

Les graphismes

Graphiquement le jeu n’est pas révolutionnaire mais demeure agréable. Les couleurs acidulées foisonnent… Je ne savais que la lune avaient des arbres jaunes et des collines roses… Disons que cela rend très cartoon. Le premier plan, assez vide dans l’ensemble est plutôt répétitif puisque l'on n'aura droit qu'à un style graphique par monde. Les décors se composent de représentations fromagères en général (en même temps, la lune est composée de fromages, souvenez-vous !).

Votre avatar a une bonne bouille et ressemble bien à un poisson vêtu d’une combinaison spatiale. Les ennemis ne sont pas en reste (personnellement, j’avoue avoir un faible pour les poussins kamikazes), mais sont peu variés.

Animation/Gameplay

Il n’y a rien à reprocher à J.P. 3, tout bouge bien voire plus quand votre héros en écailles dévale les pentes à tombeaux ouverts… C’est à en rendre un Sonic jaloux ! Pond répond au doigt et à l’œil, pour peu que votre manette soit en bon état (pas comme celle que j’avais prise au début de mon test quoi !). Il vous faudra peu de temps pour maîtriser votre bestiole. Le bouton A sert à prendre de l’élan pour gravir les collines, le B vous permet de sauter et enfin le C vous permet de saisir un objet : des ressorts pour sauter très haut, un parapluie pour descendre en douceur ou un pistolet à fruits et légumes pour dégommer vos ennemis.

Musiques/bruitages

Ce n’est pas la meilleure partie du jeu… Elles sont restreintes, dans le sens de peu nombreuses, mais d’un autre côté ne sont pas lassantes, car discrètes. De tout façon vous n’y prêterez guère attention, car vous serez trop concentré à éviter les pièges et ennemis divers... Les bruitages sont du même acabit, peu nombreux mais jamais gavants. En gros, Vectordean s’est contenté du minimum syndical, et ça marche !

Verdict :

James Pond 3 est un bon et long jeu, complètement barré, mais difficile. Il vous fera passer d’agréables moments, tout en vous extirpant des cris de désespoir !!

Graphismes : 13/20
Animation/ jouabilité : 14/20
Musiques/bruitages : 12/20

TOTAL : 14/20


Article publié le 21/10/2010 Jeu testé par Le_Marbrier