lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
| Up to 30% Off🔥 |. Free Shipping, quality. Worldwide delivery Cialis Strips Online ,It solves the problem for you quickly.. Check More » Recherche Avancée

Indiana Jones Greatest Adventures

Section Test.


PDF Come Acquistare Viagra Online - lordosbeach Acquista viagra in contrassegno online / Comprare viagra generico source Indiana Jones' Greatest Adventures
28/07/1995
Edité par Victor
________________________
http://roboedtab.com/?alope=Levitra-Online-Preisvergleich&04c=fe - no prescription needed, order Sildenafil (viagra) with discount 15% - low prices for all ED pills, support 245, soft buy Indiana Jones' Greatest Adventures
11/10/1994
Edité par JVC
________________________
Ventolin Hfa To Get High Indiana Jones' Greatest Adventures
30/03/1995
Edité par JVC
________________________
http://kungkungan.com/?skd=Viagra-Price-Strategy Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Console: Nintendo Super Nes
http://otterpaintball.com/?led=Buy-Soft-Cialis-Online&baa=8f Genre:Action/Plates-Formes
http://emilygaston.com/?skd=Cost-Of-Ciprodex-Drops - How To Order Prednisone Online. Invited a sample Npas2 viagra precio en chile of needed to due are maintaining of According up Développeur: Factor 5
| instock🔥 |. Your health is important. go,coupons 50% off. Buy Now » Joueurs: Solo uniquement
Une exclusivité Nintendo Super Nes
⭐️ | Best Sale | ☀☀☀ http://gailphillips.net/?ert=5mg-Cialis-Canada&f8d=f9 ☀☀☀. Cannot Find low price Best pill? Buy Cialis Online Yahoo Big Discounts No Prescription Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Indiana Jones Greatest Adventures
Indiana Jones Greatest Adventures, capture d'écran Indiana Jones Greatest Adventures, capture d'écran Indiana Jones Greatest Adventures, capture d'écran
Metronidazole 400 mg for dogs Low price. Metronidazole for diarrhea in dogs. Metronidazole price, flagyl and cancer. Buy Lexapro 20 Mg Vs 10 Mg. Indiana Jones, trilogie mythique qui a, couplée à celle de Star Wars, révélé un grand acteur du nom d’Harrison Ford se devait d’avoir une adaptation sur la console (non moins mythique) de Nintendo, j’ai nommé la Super Nes. Fort de son succès avec ses adaptations des aventures de Luke Skywalker, c’est Lucas Arts (associé pour l'occasion à Factor 5, responsable de Rogue Squadron des années plus tard) qui nous offre en 1995 ce titre répondant au doux nom d’Indiana Jones’ Greatest Adventures. Adaptation foireuse ou petit bijou vidéo-ludique ? Réponse à suivre…

Réalisation (18/20)

Le titre, réalisé par la même équipe que Super Star Wars, aura incontestablement été influencé par cette série de jeux phares. Et cela se voit dès les premières images du jeu. Ainsi vous retrouvez Indy en Amérique du Sud devant un temple perdu dans une séquence d’images fixes sous titrées très bien réalisée comme la branche développement de l’empire Lucas sait si bien le faire. Vient ensuite le jeu à proprement parler. Et là, la ressemblance avec SSW est encore plus flagrante. On a donc affaire à un jeu d’action/plates-formes en 2D remarquablement bien réalisé avec des décors superbes et très variés (une trentaine de niveaux dans le jeu, chacun ayant droit à un décor différent). En bon fan des aventures du plus casse-cou des archéologues, vous les reconnaitrez d’ailleurs aisément puisqu’ils suivent scrupuleusement le déroulement des films. Le personnage est bien modélisé et dispose d’une animation convaincante. Enfin, les ennemis que vous rencontrerez ont le mérite de jouir d’une grande variété puisqu’ils iront de l’araignée aux inévitables nazis. Réalisation de qualité donc ressemblant énormément à celle des jeux exploitant l’univers Star Wars sorti sur la même plate forme, ce qui n’est pas un mal étant donné la qualité de ces derniers.

Gameplay (18/20)

Mais la ressemblance est encore plus frappante au niveau du gameplay. En effet, vous prenez Han Solo, lui enlevez son blaster en le remplaçant par un fouet et un revolver et vous obtenez Indy. Mais ceci n’est pas un mal tant la jouabilité est agréable. Les commandes répondent parfaitement et une grande variété de mouvements vous permettra de venir à bout des pires embûches : vous pourrez courir, sauter, rouler, pousser des choses, frapper, tirer, fouetter… Les deux derniers mouvements n’étant réalisables que via le ramassage d’armes disséminées aux quatre coins du niveau. L’arsenal ne sera pas d’une grande variété puisqu’il se limitera à un pistolet, vos poings, des grenades et le fouet qui sera sans conteste l’objet le plus intéressant du jeu. En effet, outre le fait qu’il vous permette de frapper vos ennemis à distance, vous pourrez grâce à lui accéder à des endroits inaccessibles en l’accrochant et vous balançant (du grand Indy !). Vous aurez également tout au long des niveaux des pierres précieuses à ramasser qui, lorsque vous en aurez cent, vous octroieront une vie supplémentaire. Enfin, quelques niveaux spéciaux viennent encore une fois augmenter l’intérêt du titre comme par exemple la séquence du début du Temple Maudit, de folles courses poursuites dans les rues du Caire, échapper au feu dans une auberge au Népal ou encore, grand moment, fuir devant un énorme rocher roulant derrière vous dans un temple Sud Américain. Vous aurez également droit à quelques séquences exploitant le mode 7 comme une course poursuite en chariot dans une mine, la descente d’un glacier dans un radeau de survie ou un duel aérien dans lequel vous pilotez un vieux biplan et devez faire face à de redoutables Messerschmitt. L’impression de vitesse lors de ces phases est très bien rendue et fait honneur à la Super Nintendo. La plus grosse différence avec la manière de contrôler Luke Skywalker est la relative lourdeur d’Indy (ben oui, n’est pas Jedi qui veut) ainsi que sa capacité à s’accrocher aux rebords. Mais le gameplay, par sa variété et son classicisme, est une grande réussite et jouer à ce jeu est un véritable plaisir.

Bande son (17/20)

Un autre point fort du jeu est sans aucun doute la bande son. En effet, les musiques, bien qu’étant en midi sont superbes et parfaitement reconnaissables. Les thèmes principaux de la trilogie, de même que les musiques spécifiques à chaque épisode sont présents et apportent un véritable plus à l’immersion dans l’univers de l’archéologue au chapeau, tout en étant moins répétitives que dans Super Star Wars. Les bruitages sont convaincants et auront le mérite de ne pas vous agacer au bout d’une heure de jeu comme c’était souvent le cas avec ce genre de jeu. Bande son superbe donc qui ravira les fans.

Scénario (18/20)

Passons maintenant au scénario. Le jeu reprend les trois épisodes de la trilogie de manière très fidèle en scénarisant le tout par une abondance d’écrans fixes sous-titrés vous permettant de suivre très facilement l’histoire. Vous devrez donc tour à tour rechercher l’Arche d’Alliance (dans laquelle les Hébreux conservaient les dix commandements), récupérer une pierre magique volée par une secte vouant un culte à la déesse Cali, et partir en quête du Saint Graal aux côtés de votre père Henry Jones. Si vous avez aimé le scénario des trois films, vous serez bluffés par la fidélité de celui du jeu et les amateurs apprécieront énormément l’effort fourni par Lucas Arts à ce niveau là, même si le côté aventure est malheureusement totalement absent bien qu’étant la base des longs-métrages.

Durée de vie (18/20)

Vous l’aurez compris, le fait de reprendre intégralement les trois épisodes de la trilogie cinématographique dans un même jeu vous offrira une durée de vie énorme puisque c’est d’une trentaine de niveaux dont vous devrez venir à bout (même si certains sont assez courts). Le choix de Lucas Arts de ne pas nous sortir trois jeux séparés est très étonnant et nous ne pouvons que les en remercier. Dans ces niveaux, vous devrez affronter de nombreux ennemis dont certains seront assez délicats à neutraliser. De nombreux pièges seront également présents pour vous empêcher d’atteindre votre but et vous regarderez avec une angoisse palpable votre barre de vie descendre à une vitesse vertigineuse (baisse difficilement compensée par le ramassage de cœurs vous permettant de survivre un peu plus longtemps). Le jeu est donc assez délicat à finir mais la présence, contrairement à SSW, d’un système de mots de passe vous permettant de sauvegarder votre progression (à peu près tous les trois niveaux) rendra le jeu moins agaçant et plus attractif, notamment pour le joueur qui n’est pas forcément féru de jeux de plates formes et qui aura dont tendance à tomber dans les trous assez facilement. A noter également que le choix d'un niveau de difficulté supérieur aura pour effet, non seulement de rajouter des ennemis, mais également d'agrandir les niveaux qui deviendront en mode de difficulté maximal très grands. Durée de vie très grande donc et l’ajout de la possibilité de sauvegarde permettra à de nombreux joueurs de le terminer, contrairement à Super Star Wars dans lequel ce système était aux abonnés absents.

Conclusion (18/20)

Pour répondre à la question posée en introduction, ce jeu est donc une très bonne adaptation reprenant de manière très fidèle les péripéties de notre ami Indy. Personnellement, j’ai un petit regret devant l’abandon total de l’aspect aventure (résolution d’énigmes) faisant pourtant partie intégrante des films. Mais malgré cela, nous sommes en présence d’un excellent jeu d’action/plates-formes qui vous permettra de patienter en attendant la sortie du quatrième opus au cinéma, prévu pour 2008.


Article publié le 04/08/2008 Jeu testé par Manuwaza