lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Cheap Lioresal Baclofen Recherche Avancée

Hydro Thunder

Section Test.


Use Of Viagra In Urdu. Viagra Is Discount Online Pharmacy Offering Viagra pill identifier generic viagra if http://communicatebetter.net/?pla=Can-You-Get-High-Off-Mobic-15-Mg University oil Sortie JAP non communiquée
________________________
| instock🔥 |. You Want Something Special About Best pill? http://comstock-consulting.com/?asde=Where-Can-I-Buy-Viagra-Online-Uk&6cf=20 ,Free Bonus Pills. Check More » Hydro Thunder
08/09/1999
Edité par Midway
________________________
Hydro Thunder
24/10/1999
Edité par Midway
________________________
We've had a lot of content come out recently on the Rhodesian FAL, and we were able to snap some additional high-res Buy Seroquel 25 Mg photos Console: Sega Dreamcast
Zanaflex Prescription Uk Genre:Course
http://viewtific.com/page/2/?cheap=Bmi-To-Get-Clomid. Pill Shop, Cheap Prices. Free samples for all orders. Online Drug Shop, Big Discounts No Prescription Required. Développeur: Midway
follow url. FREE Bonus Pills. A Prescription is NOT Required. Generic and Brand Drugs. 24/7 Online Support. Joueurs: 1 à 2
http://agriculturatropical.org/?dhgj=Order-Exelon-Corp&2fb=d9 Existe aussi sur: Arcade- Nintendo 64- Sony Playstation-

Photo de la boite de Hydro Thunder
Hydro Thunder, capture d'écran Hydro Thunder, capture d'écran Hydro Thunder, capture d'écran
go amlodipine tablet price amlodipine tablet ip 5mg price buy lasix online from canada amlodipine cost Pharmalys Worldwide; A son lancement, la Dreamcast avait un line-up assez séduisant. Ainsi à l'époque pouvait on baver devant les nombreuses bornes d'essai soigneusement disposées dans les grands magasins (FNAC, Virgin, ainsi que certaines grandes surfaces). Développé et édité par Midway, Hydro Thunder fut l'un des premiers titres que j'ai eu la chance d'essayer à la sortie de ladite console. C'était en un magnifique mois de Décembre 1999. Remettons nous donc dans le contexte. Sega lance sa console et espère enfin récupérer la gloire tant convoitée. Nous allons voir si Hydro Thunder est assez convaincant pour aider Sega dans sa quête.

Menu pas très engageant

Hydro Thunder est un jeu de course de hors-bords. Seize concurrents s'affrontent sur un circuit choisi préalablement par le joueur et celui-ci va tenter d'arriver dans le trio de tête pour pouvoir débloquer d'autres courses. Voilà en gros le but du jeu.

Première chose qui frappe : les temps de chargement, c'est long, voire très long par moments. De plus le menu est plus que chaotique. Je m’explique : Le choix du mode de jeu ou des réglages est un peu mal fichu, on se sent déjà prisonnier du menu dès les premières secondes. Ça s'annonce mal. Bref, une fois que l'on a choisi son mode de jeu (un ou deux joueurs), on accède au menu des différents bateaux disponibles. On a le choix entre trois véhicules, mais rassurez vous, ce ne seront pas moins de treize bolides qui vous attendront une fois que vous aurez tout débloqué. Certains d’entre eux privilégieront la vitesse de pointe tandis que d'autres préfèreront avoir une bonne accélération. D'autres se manient bien dû à leur faible poids, alors que certains seront hyper lourds mais résisteront mieux aux attaques des différents concurrents lors de la course. Il vous arrivera même de pouvoir contrôler un hydroglisseur, un mini-Titanic (de mauvais goût), un bateau de police ou encore une barque de pêcheur munie d'un gros réacteur à l'arrière.

Vient alors le moment de décider sur quel circuit se déroulera la course. On a alors le choix au départ entre trois tracés différents, soit 13 au total qui se différencieront ainsi : 3 faciles, 3 medium, 3 difficiles et enfin 4 circuits bonus dont la difficulté n'est pas plus prononcée pour autant. On aura droit alors entre des décors rocheux, urbains, ténébreux, ou encore asiatiques et j'en passe.

Gentlemen, start your engines !

La course commence. On appuie alors instinctivement sur A pour essayer d'avancer, rien ne se passe ? C'est normal, on avant avec la gâchette de droite et on freine avec celle de gauche. On part donc déjà avec 5 secondes de retard, ça commence bien ! Les hors-bords répondent assez bien selon les modèles, on arrive bien à se diriger dans les circuits. Tout au long du tracé, des grosses bouées bleues et rouges (celui qui me dit qu'il ne les as pas vues, je le claque) avec une inscription « BOOST » jonchent la surface du circuit. Ces bouées correspondent à l'obtention d'un crédit de boost variant de 4 à 9 secondes selon les bouées touchées. On peut alors activer ce boost avec le bouton A (de préférence dans une ligne droite) tout en faisant attention à votre jauge qui baissera assez vite. Lorsque vous êtes en phase de boost, votre bateau devient invincible et vous permet de dégommer vos adversaires qui ne manqueront pas de faire de jolies pirouettes dans les airs à chaque contact violent avec vous. D’ailleurs, certains décors ne résisteront pas non plus à votre bateau. Pendant la course, de nombreux éléments viennent se mêler à la bataille. Ainsi des bateaux de garde-côtes vous prendront en chasse, des bateaux de touristes vous colleront aux basques pour vous admirer dans le feu de l'action, tout un tas de petits objets flottants qui pourront vous déstabiliser ou au contraire vous motiver. Comme mentionné plus haut, certains décors sont destructibles, vous pourrez par exemple dégommer un bateau de pirate pour laisser apparaître un joli tremplin qui vous permettra de gagner du temps précieux. Les raccourcis sont également de la partie, par exemple derrière une cascade se cachera de temps à autres un petit couloir qui vous évitera de prendre une succession de virages serrés.

L'impression dominante quand on joue à ce jeu est l'ambiance très arcade. La maniabilité est vraiment réduite au strict minimum. La vitesse est assez bien rendue, l'animation n'est pas optimale mais suffit pour être à fond dedans. Les graphismes sont assez beaux si l'on prend en compte la variété de ceux-ci, ne serait-ce que dans un seul et même circuit. Ça fuse de partout, on dégomme tout le monde, on booste, on emprunte le plus de tremplins possible. De plus, le nombre d'éléments animés à l'écran est parfois pharaonique (entre les hors bords, les décors, les chutes d'eau, les éruptions volcaniques, les oiseaux qui volent, etc...), bref on en prend plein les mirettes même si le jeu n'est pas super bien fait. On passera l'éponge sur les effets de l'eau balayée par les hors bords qui n'est vraiment pas terrible.

Un visuel très dynamique

L'animation est perfectible, mais cependant l'aspect général du soft est clairement accrocheur, que l'on soit adepte du genre ou non. La Dreamcast montre au grand jour que dès le début de l'exploitation de la machine, Sega (par l'intermédiaire de Midway) place la barre très haut.

Gameplay

On accélère, on freine, on booste : Ultra simple et on ne s'en plaindra pas, de la pure arcade !


Musique et bruitages

Les musiques ont été composées de manière à coller aux thèmes des stages. Mais ce n'est pas pour autant qu'elles resteront inoubliables, elles contribuent juste à une bonne ambiance générale au niveau sonore. Les bruitages sont eux aussi conventionnels et ne font pas réellement preuve de génie. Il arrive que l'on doive baisser le son face au nombre impressionnant de sons simultanés.

Durée de vie

13 bateaux, 13 circuits et un mode deux joueurs. Ce n'est pas très folichon, mais les circuits sont bien pensés, assez longs. Les bateaux ont tous des caractéristiques différentes et contrôler parfaitement toute la ribambelle de hors bords demandera de l'acharnement.

Verdict

Pour un line up, Hydro Thunder est un bon jeu. Sans pour autant aller décrocher la Lune, ce soft vous fera passer un bon moment, même si la rigidité des menus n'est pas très appréciable. Le plaisir de jeu est tout de même présent, la simplicité d'accès au niveau du gameplay est remarquable. On s'amuse, même si le jeu n'est pas exempt de certains reproches (les chargements notamment). Bref un jeu à essayer comme j'aime si bien le dire !


Histoire -/20 : J'ai beau avoir cherché, je ne trouve aucun motif valable pour me retrouver à concourir pour décrocher la première place.

Graphismes 14/20 : C'est assez beau, l'animation est bonne, beaucoup d'éléments (parfois marrants) viennent égayer tout ça. C'est pas mal du tout !

Gameplay 15/20 : C'est simple, précis, le maniement se fait sans aucune difficulté (sauf pour certains hors bords assez capricieux).

Musique 12/20 : De l'habituel, on ne retiendra aucune chanson particulière. Côté son, c'est la même chose : Bon mais c'est du déjà vu.

Durée de vie 14/20 : 13 bolides, 13 circuits et un mode deux joueurs : il y a de quoi faire.


NOTE GLOBALE 14/20


Article publié le 06/08/2008 Jeu testé par MaitreCoq