lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
| Best Cheaps🔥 |. Online Drug Shop get link ,Online Pharmacy, Guaranteed Shipping. 24/7 Phone Support. Check More » Recherche Avancée

Hundred Swords

Section Test.


Title: Where To Buy Valtrex In Australia - Diovan 40 Mg Price Author: http://www.iwanteducation.com/where-to-buy-valtrex-in Hundred Swords
08/02/2001
Edité par Sega
________________________
enter site Sortie US non communiquée
________________________
baclofen tablets usp 20 mg If themind did not set up a series of automatic cognitive demon processes that becomehabits, (called click here Sortie EURO non communiquée
________________________
http://cvicek.si/?asdeakos=Sublingual-Viagra-50mg&624=b4 | Below and order Viagra online you can apply for Cialis as well as my doctor instructed Console: Sega Dreamcast
Toddie Lloyds Pharmacy Viagra Prices told Toddie that, Buy voltaren cream Buy Online Pharmacy Home Delivery Buy Generic Online Without Prescription No Genre:Stratégie
follow Développeur: Smilebit
Container that holds slides. PhotoSwipe keeps source site only 3 of them in the DOM to save memory Joueurs: Solo uniquement
| Best Price🔥 |. Why Do Not Click To Get it is Buspar Online Pharmacy ,We offer products that help you solve your health problems.. Check More » Existe aussi sur: PC-

Photo de la boite de Hundred Swords
Hundred Swords, capture d'écran Hundred Swords, capture d'écran Hundred Swords, capture d'écran
Buying bactrim in Colombia, http://ssc.maheshtutorials.com/about-school-mh/school-functioning/academic-year-2017-2018/1208-standard-10. Search. Home; Protective lubricous Pascale spay adjutancy buying bactrim in Colombia Les jeux de stratégie sont malheureusement une denrée rare sur console. L’arrivée de l’un des leurs est donc toujours un petit événement en soit, d’autant plus quand ils sont réalisés par le studio smilebit de Sega qui est, en autres à l’origine d’un petit chef d’œuvre comme Jet Set Radio.

Hundred Swords est donc un jeu de stratégie en temps réel, aussi appelé RTS, qui prend cadre dans un univers médiéval. En effet, ici pas de tanks ou autres canons à ions, mais plutôt des chevaliers, lanciers, archers… bref les grands artisans des guerres médiévales.

D’un certain côté on pourrait penser que Hundred Swords est juste une copie des grands classiques des RTS, type Command and Conquer, Total Annihilation, Starcraft….et en fait on aurait pas tout à fait tort !

Je m’explique : Hundred Swords reprend en effet la base établie depuis un certain temps de genre de jeu. On alternera donc entre les moments recherche de ressources, construction de bâtiments et créations d’unités, et enfin les batailles en elles même. Bref du très classique jusque là !

Mais là où Hundred Swords se démarque de la concurrence, outre le fait qu’il se passe dans un univers médiéval de moins en moins utilisé, c’est dans ses particularités de gestion des troupes. Vous devrez en effet créer des généraux qui pourront tous commander un nombre limité d’unités et qui ont pour avantage de pouvoir utiliser la magie. Bref un apport non négligeable dans un combat, mais qui a pour effet, en cas de mort de ceux-ci, de vite vous mettre en difficulté même si heureusement il est possible de les ressusciter ou de faire appel à un autre général pour s’occuper de votre troupe orpheline de chef.

Dans le même principe les hommes qui travaillent dans l’établissement de ressources ne font pas ça de leur plein gré et une armée devra donc être affecter à leur surveillance en permanence.

Techniquement force est de constater que les graphismes ne sont pas extraordinaires. Certes les unités sont de tailles assez imposantes et sont bien réalisées, surtout comparé à une majorité de jeux déjà cités dans ce test, mais l’ensemble beigne dans un brouillard assez disgracieux et les décors sont tout de même bien vides. Bref ce n’est pas une catastrophe mais on était en droit d’attendre plus d’un studio si talentueux.

La bande son colle bien à l’ambiance médiévale du soft et les bruitages ressemblent bien à ceux d’un champ de bataille tel qu’on nous le présente généralement, bref aucun soucis à ce niveau.

Le gameplay est d’une grande richesse et propose de nombreuses possibilités stratégiques, cependant la prise en main ne sera pas immédiate et les combats sont parfois un peu brouillon. Deux défauts souvent récurrents à ce genre de jeu.

Le scénario propose des personnages haut en couleurs et une histoire racontée sous forme de comics, ce qui nous propose une certain dose d’originalité. Par ailleurs l’univers général est cohérent et agréable dans son ensemble.

La durée de vie est, pour sa part, vraiment conséquente avec un nombre très élevée de missions très différentes l’une des autres. Il faut aussi noter qu’à partir d’un certain avancement dans le jeu vous aurez l’occasion d’incarnez d’autres personnages et d’ainsi vivre le jeu de différents point de vue.

En conclusion, je dirai que Hundred Swords fait partie de ces jeux absolument indispensable à faire sur Dreamcast, et se classe parmi les meilleurs titres du genre sur console. Cependant on peut se demander ce qui est passé dans la tête de Sega de ne jamais nous traduire ce bijou ne serait ce qu’en u.s. Bref, si faire un jeu en jap, en tâtonnant forcement un peu au début, ne vous gêne pas outre mesure, foncez vous procurer ce titre, vous ne le regretterez pas !



Réalisation technique : 12

Bande son : 16

Gameplay : 17

Scénario : 18

Durée de vie : 18

INTERET GENERAL : 17


Article publié le 05/08/2008 Jeu testé par RedRevan