lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Viagra Online Without Prescription Online . Our online store has gathered all the best medical deals on the market. 24/7 Phone Support. Get Buy Elavil Online special reduced price. Recherche Avancée

Gundam Battle Assault

Section Test.


| Best Price🔥 |. coupons 75% off No Prescription Cialis From Canada ,Available with free Delivery & overnight shipping!. Check More » Gundam : The Battle Master 2
12/03/1998
Edité par Bandai
________________________
🔥 | Discount | ☀☀☀ http://casadelosviajeros.com/?skd=Buy-Anafranil-Usa&3d5=00 ☀☀☀. coupons 75% off. Viagra Online Dk coupons 75% off. Get NOW! Gundam Battle Assault
06/11/2000
Edité par Bandai
________________________
What To Tell Dr To Get Viagra Gundam Battle Assault
07/12/2001
Edité par Bandai
________________________
⭐️ | Best Cheap | ☀☀☀ http://skeletonkeyphotography.com/?acv=Actos-Procesales-Derecho-Procesal-Civil-Venezolano ☀☀☀. Special reduced price. Order Viagra Online From Canada Online Drug Shop. Get NOW! Console: Sony Playstation
| Best Cheaps🔥 |. Save Up To 70% On Pills ☀☀☀ Price For Voltaren ☀☀☀,Free pills with every order! Free shipping, quality, privacy, secure.. Genre:Combat
⭐️ | Best Price | ☀☀☀ go to site ☀☀☀. It solves the problem for you quickly. Lexapro Generic For Sale special reduced price. Développeur: Bandai
| Best Cheaps🔥 |. What You are Looking Best pill? ☀☀☀ Fast Delivery On Cialis ☀☀☀,coupons 75% off. Buy Now » Joueurs: 1 à 2
Une exclusivité Sony Playstation
From allow there it drugs buy nizoral shampoo 100ml diabetes buy nizoral ad shampoo of SAVR in http://greenvalleyapart.com/?6aa=79 cell Michigan Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Gundam Battle Assault
Gundam Battle Assault, capture d'écran Gundam Battle Assault, capture d'écran Gundam Battle Assault, capture d'écran
topamax 50mg fiyat click power made her feel strong and when she felt strong, she was no longer insecure prix topamax belgique topamax 25 Il est un fait que les adaptations vidéo-ludiques de la juteuse licence Gundam ne sont que très rarement dignes de ces fantastiques animes. Après un Gundam Wing Endless Duel de très bonne facture faisant honneur à la Super Famicom, Bandaï revient à la charge avec Gundam Battle Assault, qui ne restera pas dans la mémoire des joueurs, si ce n'est par son total manque d'intérêt...

Scénario (6/20)

Le premier aspect qui choquera les fans de l’anime sera sans aucun doute le scénario, tant il se révèlera bien vite indigne de l’œuvre dont il est issu. En effet, là où la plupart des DA Gundam offrent une trame riche et recherchée, ponctuée de nombreux rebondissement, cette pâle adaptation se fera un plaisir de gâcher toute la toile de fond de l’univers Gundam. Vous incarnez ainsi Heero Yuy, héros de Gundam Wing et avez pour mission de détruire toutes les Mobile Suits croisant votre route. Chaque combat est précédé d’un dialogue, alliant pauvreté et clichés en série pour un résultat des plus médiocres (du genre : « T’es qui toi ? » « Peu Importe, si on se battait ? »). Mais là ou le blasphème sera le plus grave pour les fans, ce sera sans conteste dans le mélange des univers Gundam puisque vous retrouverez dans ce titre des personnages issus de Gundam Wing, ZZ Gundam, Z Gundam, MS Gundam, Gundam 0083 et de Gundam Char's Counterattack. Cet immonde bouillon de culture eut pu être pardonné si seulement la trame avait été à la hauteur, justifiant ainsi la mise en présence de ces personnages n’ayant rien à faire les uns avec les autres. Malheureusement, comme vous l’aurez compris, le scénario n’a visiblement pas été mis en haut de la liste des priorités par Bandaï qui a probablement estimé que cette pseudo aventure était amplement suffisante pour un jeu de combat, s’attirant ainsi les foudres des fans qui trouveront une telle politique honteuse !

Durée de vie (6/20)

Le mode Story n’aura donc comme seul intérêt de permettre au joueur de débloquer les Mobile Suits cachées, puisqu’il y a fort à parier que vous n’y reviendrez pas par la suite, à fortiori compte tenu de la difficulté toute relative des combats. Vous pourrez ensuite vous essayer au mode duel qui sera clairement le plus intéressant du jeu, puisqu’il vous permettra d’utiliser toutes les armures mobiles du jeu avec leur pilote d’origine dans des combats aussi ennuyeux qu’un documentaire sur la migration des saumons… Malheureusement, seuls ces deux modes de jeu seront disponibles. On est bien loin de la richesse d’un Street Fighter Alpha 3 proposant une pléthore de possibilités qui, alliées au plaisir de jouer, garderont le joueur collé à sa manette un bout de temps. Ici, il y a fort à parier qu’après deux ou trois combats en mode duel, vous commencerez à sentir la lassitude vous envahir tant les affrontements seront poussifs.

Gameplay (9/20)

En effet, le gameplay ne représentera que peu d’intérêt puisque le nombre de coups sera ridiculement faible. Le manque de variété à ce niveau se fera d’autant plus sentir que les manipulations pour sortir les coups spéciaux ne varieront quasiment pas d’un mecha à l’autre. Pire, là ou la mouture Super Famicom offrait des spécificités propres à chaque Gundam (certains étant plus adaptés au combat au corps à corps par exemple), GBA vous mettra aux commandes de MS quasiment identiques ne se différenciant que par leur aspect et leur super coup spécial. Ce dernier, déclenchable grâce à la jauge située sous la barre de vie, sera clairement le plus gros intérêt du gameplay puisque très fidèle au dessin animé duquel la Mobile Suit concernée sera issue. Vous aurez également la possibilité de vous propulser dans les airs pour effectuer des enchainements aériens, ce qui sera relativement agréable et donnera un léger intérêt à la jouabilité. Autre idée intéressante directement issue de son prédécesseur, les coups spéciaux entameront un stock de munitions sur lequel vous devrez donc garder un œil tout au long du combat pour éviter de vous retrouver dans une situation difficile. Malheureusement, les combats seront extrêmement bourrins et dénués de la moindre trace de stratégie, et l’effroyable lenteur de l’animation bannira de l’esprit du joueur toute sensation de dynamisme, rendant ainsi les batailles extrêmement ennuyeuses.

Réalisation (11/20)

En effet, si le gameplay n’est guère flatteur, la réalisation ne plaide pas non plus en faveur du soft puisqu’elle fera passer le précédent épisode, pourtant sorti sur la génération de consoles précédente, pour le nec plus ultra en matière d’animation et de fluidité. Certes, les Gundam sont des véhicules lourds et ardus à déplacer mais il eut été appréciable de mieux exploiter les capacités de la Playstation pour retranscrire correctement le dynamisme des combats du dessin animé. La modélisation des différents méchas est quant à elle correcte (avec un choix des couleurs judicieux) et les développeurs ont eu la bonne idée d’intégrer au moteur du jeu la gestion des dégâts. Vous pourrez ainsi voir les protagonistes se dégrader au fil des combats jusqu’au KO final. Malheureusement, si les coups spéciaux donnent lieu à de sympathiques effets, il n’en est pas de même pour les animations qui provoqueront une véritable pluie de pixels sur votre écran de télévision. Enfin, les décors animés et colorés de Gundam Wing Endless Duel laissent ici place à des environnements ternes et dénués de tout mouvement, rendant le tout terriblement peu attractif pour le joueur lambda. Le titre a donc clairement dix ans de retard sur le plan graphique puisqu’il s’avère largement en dessous de son prédécesseur sorti en 1996 (et sur une console de la génération précédente qui plus est !), tant au niveau de la modélisation que de l’animation. Un comble pour un jeu sorti en 2001, période durant laquelle la puissance de la Playstation était utilisée à son maximum par quasiment tous les jeux.

Bande son (7/20)

Côté son, le soft n’est guère plus reluisant avec des musiques de qualité plus que moyenne dans les menus. Pire, ces dernières seront totalement absentes lors des combats qui ne vous offriront que des bruitages d’une rare pauvreté, rendant les affrontements terriblement glauques et déprimants. L’aspect graphique potable est donc totalement gâché par cette bande son qui fera passer le jeu pour une version beta non finalisée amputée de la plupart des thèmes musicaux.

Conclusion (7/20)

Vous l’aurez compris, Gundam Battle Assault est très loin d’être une bonne pioche. Alliant un scénario d’une rare médiocrité, une réalisation de dix ans d’âge et une bande son capable de flanquer une déprime à une mouette rieuse, il est le parfait exemple de l’inefficacité quasi-totale de Bandaï (spécialiste en nanars vidéo-ludiques sur Playstation) sur le marché des consoles 32 bits. Un jeu que l’on remettra très vite au placard, entre DB Final Bout et Ultimate Battle 22, autres mémorables bouses du même éditeur, pour retourner à l’excellent Gundam Wing Endless Duel qui ravira les fans puisque bien plus réussi à tous les niveaux, contrairement à cette mouture Playstation qui aura plutôt pour effet de les faire sortir de leurs gonds puisqu’une telle médiocrité sera plus insupportable encore pour eux que pour le joueur lambda.


Article publié le 05/08/2008 Jeu testé par Manuwaza