lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://integratedmetabolic.com/?nowbuy=Cost-Of-Flonase&cbe=29 Recherche Avancée

Gun.Smoke

Section Test.


watch Online. APharmacly: 3-9 Free Cialis Pills with all Orders. Online Drug Shop, Big Discounts Special internet prices - Only Best Offers, generic Sortie JAP non communiquée
________________________
follow link Gun.Smoke
??/02/1988
Edité par Capcom
________________________
http://cofirstaid.org/?sdsw=Zithromax-Buy-Online&d07=d7 . Online Pharmacy, Guaranteed Shipping. 24/7 Phone Support. Get Buy Valtrex Generic Online special reduced price. Go NOW! Gun.Smoke
23/02/1989
Edité par Capcom
________________________
⭐️ | Best Sale | ☀☀☀ click here ☀☀☀. You Want Something Special About Best pill? Lexapro Generic For Sale coupons 50% off. Console: Nintendo Nes
http://adisw.com/?asde=Proscar-Sales&eaa=a3 making money online usa advertising start making money today goodfellas lasix for weight loss lasix tablets for weight loss nail brush Genre:Shoot'em Up
http://newcultures.org/?pill=Can-You-Get-Addicted-To-Singulair&418=c0 Développeur: Capcom
Good Buy Canada Viagra Online online, Limited supply buy xenical 120 mg online 🔥 Okapi operant conditioning orangutans Ostrich Joueurs: Solo uniquement
http://necmgr.org/?poga=Goldviagra&6a4=12 Existe aussi sur: Amstrad CPC- Arcade- Commodore 64- Nintendo FDS-
| Up to 20% Off🔥 |. Save Up To 70% On Pills ☀☀☀ Generic Viagra For Sale In Canada ☀☀☀,We offer products that help you solve your health problems.. Buy Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Gun.Smoke
Gun.Smoke, capture d'écran Gun.Smoke, capture d'écran Gun.Smoke, capture d'écran
Si je vous dis shoot’em up, vous pensez tout de suite à mechas déchainés et vaisseaux surarmés. J’en conviens, l’amalgame est facile à faire et est la plupart du temps justifié. Cependant, une règle n’en serait pas une sans exception pour la confirmer, et en l’occurrence, cette exception s’intitule Gun.Smoke dans le cas qui nous intéresse, puisque vous contrôlerez un simple cow-boy dans ce shmup à scrolling vertical. Portrait de cet ovni vidéo-ludique.

Scénario (-)

L’intrigue prend place à Hicksville, petite ville de l’ouest des Etats-Unis. Les citoyens de cette bourgade sont terrorisés par les Wingates, six desperados qui ont pris possession de la ville et qui en terrorisent les habitants. Rassemblant leurs derniers dollars, les citoyens ont décidé de mettre une prime sur la tête de chacun des bandits dans l’espoir de récupérer leur or et de retrouver la tranquillité. Vous incarnez Billie Bob, un chasseur de primes ayant entendu l’appel au secours et qui va tout faire pour débarrasser Hicksville de ces dangereux brigands. Le scénario ne sera certes qu’un prétexte à l’action mais aura le mérite de parfaitement coller à l’univers « conquête de l’ouest » du titre.

Gameplay (19/20)

Le principe du jeu suit de nombreuses règles propres aux shoot’em up, tout en s’adaptant à l’univers très far-west prédominant tout au long de l’aventure. Vous vous déplacez donc suivant un scrolling vertical (c'est-à-dire de haut en bas) en tirant sur tous les ennemis qui ont le malheur de vous barrer la route. Le système de tir est cependant assez différent de ce que l’on peut voir dans les shmup classiques. En effet, vous aurez ici la possibilité de tirer en diagonale sur la gauche en appuyant sur B, sur la droite en appuyant sur A et devant vous en appuyant sur les deux touches simultanément. Après leur mort, les ennemis disparaitront et laisseront parfois derrière eux des items. Vous aurez également l’occasion de collecter ces objets fort utiles en tirant sur des tonneaux. En plus des classiques power-up (qui ici n’augmenteront pas votre puissance de feu mais la portée de vos tirs), vous aurez également l’occasion de ramasser des bottes (pour augmenter votre vitesse), un cheval (vous permettant de ne pas mourir dès le premier impact), des vies supplémentaires (qui seront assez rares), des POW (qui tueront tous les ennemis à l’écran, eux aussi assez rares), de l’argent et enfin des munitions. En effet, si votre arme de base (le double colt) disposera de balles illimitées, il n’en sera pas de même pour les armes spéciales que vous pourrez acheter aux vendeurs disséminés dans les niveaux. Ces armes, au nombre de quatre auront chacune leur utilité les rendant plus ou moins adaptées à un certain type de situation. Ainsi, le fusil tirera cinq balles à la fois (utile contre les boss), la mitrailleuse vous offrira une cadence de tir ininterrompue, le magnum tirera des balles explosives tandis que la smart-bomb vous permettra, lorsque vous l’utiliserez, de rendre le moindre impact sur votre personne mortel pour tous les ennemis présents à l’écran. Vous pourrez à tout moment équiper l’une de vos armes via la touche select qui vous permettra d’accéder à votre inventaire. L’argent sera non seulement utile pour acheter de quoi augmenter votre puissance de feu, mais sera absolument nécessaire pour terminer le niveau. En effet, vous devrez à un certain moment du niveau payer une forte somme d’argent à un vendeur pour acquérir l’affiche Wanted vous révélant l’identité du desperado que vous devrez défaire à la fin du niveau. Si vous ne possédez pas assez de dollars pour acheter cet objet, vous devrez continuer le niveau jusqu’à ce que vous ayez de quoi payer (sachant que vous pourrez également, avec un peu de chance, la trouver dans un tonneau). Une fois cette acquisition effectuée, le boss apparaitra enfin et le battre vous donnera droit à une forte prime (nettement moins forte toutefois que le prix de l’affiche… et oui, le métier de chasseur de primes est parfois ingrat).

Durée de vie (15/20)

Et ingratitude sera le terme le plus adapté pour qualifier la maigre prime que vous récolterez, compte tenu des dangers que vous aurez à affronter. Car comme tout bon desperado qui se respecte, chacun des six boss que vous aurez à affronter s’accompagnera d’une multitude d’hommes de main ayant pour seul but existentiel de vous faire passer de vie à trépas. L’écran sera rarement vide et vous devrez donc affronter une quantité astronomique d’ennemis simultanément, et ce sous un véritable déluge de plomb. La difficulté sera d’autant plus grande du fait de leur grande variété, puisque vous aurez entre autres l’occasion d’en découdre avec des tireurs embusqués (vous obligeant à vous approcher dangereusement de la fenêtre qu’ils occupent pour en venir à bout), des lanceurs de dynamite, des ninjas ou encore des mitrailleurs. Chaque ennemi aura un comportement totalement imprévisible, rendant les réflexes primordiaux pour terminer les six niveaux que vous proposera le jeu. Le challenge sera donc largement à la hauteur, et le fun éprouvé par le joueur lors de la partie le poussera facilement à retenter l’expérience. Seul petit bémol : l’absence d’un mode deux joueurs qui aurait pu rendre le jeu plus convivial et plus fun encore.

Réalisation (19/20)

Chacun des stages que vous aurez à explorer aura sa propre identité graphique, allant de la ville typique du far west au fort vaillamment défendu par une multitude de soldats, en passant par le campement indien et les montagnes rocheuses. Les décors jouiront d’une grande finesse dans leur modélisation, vous immergeant ainsi totalement dans l’ambiance western créée par le titre. Mais là ou la réalisation technique s’avérera la plus impressionnante, c’est dans l’optimisation sans faille du jeu. En effet, vous aurez en permanence une pléthore d’éléments affichés à l’écran (souvent une dizaine d’ennemis, trois fois plus de projectiles avec les décors en prime), ce qui occasionne souvent, surtout sur Nes, des bugs de clignotement. Ici, rien de tout cela : le jeu est non seulement fluide mais également exempt de tout bug ou autre problème gênant du même genre. Mention spéciale enfin pour les affiches Wanted vous présentant le desperado à occire avant chaque niveau, qui seront savamment dessinées pour rendre le méchant plus antipathique encore et vous donner envie d’envoyer le plus vite possible sa face de rat en enfer.

Bande son (17/20)

La bande son a, tout comme les graphismes, profité d’une énorme volonté de bien faire de la part de Capcom, puisque chacun des thèmes musicaux (un par niveau) aura un petit quelque chose vous faisant penser aux grands westerns de Sergio Leone (plus particulièrement celui du premier stage). Côté bruitages, on reste dans le classique de ce que l’on est habitué à entendre sur les consoles 8 bits. Excellente bande son donc, octroyant une dimension cinématographique à l’ensemble et vous mettant dans la peau de Clint Eastwood ou John Wayne.

Conclusion (18/20)

Devant un jeu aussi atypique, le joueur habitué des références shoot’em up comme R-Type ou Strikers est en droit d’être sceptique voire inquiet. Cependant, ce scepticisme fera bien vite place, au fil des minutes, à un enthousiasme mêlé d’émerveillement tant Gun.Smoke est plaisant à jouer. Nous sommes en présence d’un bon shmup à l’ancienne comme on les aime, qui ravira les amateurs du genre, à fortiori s’ils sont des adeptes de westerns.


Article publié le 06/08/2008 Jeu testé par Manuwaza