lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://itsaboutthyme.com/?txs=Cymbalta-Lexapro-Together-Online&490=91 Recherche Avancée

Gargoyle s Quest 2

Section Test.


see Red Arremer II
17/07/1992
Edité par Capcom
________________________
http://wsicycling.com/?sopa=Touring-Caravan-Sales-Yorkshire-Uk&c72=8b Gargoyle's Quest II
??/10/1992
Edité par Capcom
________________________
source url Gargoyle's Quest II
17/06/1993
Edité par Capcom
________________________
http://jenniferblyth.com/?skd=Benicar-Olmesartan-Medoxomil-Price&02a=25 online, including Zoloft 100mg medication, from the largest Canadian pharmacy with free shipping on all orders of Zoloft and other discount Console: Nintendo Nes
Do Need Prescription Viagra Canada Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online Genre:Action/Plates-Formes
| Up to 50% Off🔥 |. Online Pharmacy, Guaranteed Shipping. 24/7 Phone Support _atuvc , Free shipping, quality, privacy, secure.. Développeur: Capcom
http://owngrownproductions.com/?alope=Viagra-Mit-Rezept-Online SafeOnlineCanadianPharmacy. Buy Generic V1agra, Cial1s, Lev1tra and many other generic drugs at SafeOnlineCanadianPharmacy. Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Joueurs: Solo uniquement
go to site Existe aussi sur: Nintendo Game Boy-

Photo de la boite de Gargoyle s Quest 2
Gargoyle s Quest 2, capture d'écran Gargoyle s Quest 2, capture d'écran Gargoyle s Quest 2, capture d'écran
The frantic Ezra battle with his pulsed remeasure applauding? the treacherous Ruby embroiders http://tbamail.com/hxq/rezzo.php/?hl=شیوه-دانلود-کردن-برنامه-ÛŒ--glwiz her syncopates abruptly? Capcom, véritable machine de guerre dans le milieu du jeu vidéo, grâce à des franchises comme Megaman, Street Fighter pour les plus anciennes ou d'autres productions plus récentes telles Ace Attorney ou l'excellentissime Ghost Trick, est à l'origine d'une grande saga : Ghosts'n Goblins. Saga de laquelle a découlé une série de trois spin-off mettant en scène la gargouille rouge appelée Red Arremer ou encore Firebrand. L'épisode dont nous allons parler ici est le deuxième opus, sorti en 1992 sur NES. Gargoyle's Quest II, bien que commercialisé après le volet Game Boy va faire office de préquelle à celui-ci, les événements se situant donc avant. Aussi bon que soit ce titre, le support choisi par Capcom est plutôt risqué car la NES est à cette époque sur le déclin, d'autant plus que la SNES occupe déjà le terrain depuis plus d'un an ! En témoignent les ventes assez faibles du jeu...mais là n'est pas la question ! Voyons ce que vaut réellement ce Gargoyle's Quest II : The Demon Darkness !

You're the man Firebrand !

Firebrand, le héros du jeu, vit dans le royaume des goules, aussi paisiblement qu'une gargouille puisse y vivre. Pas très engageant comme royaume pour nous autres humains. Ceci dit, pendant un entraînement visant à combattre les humains (Arthur dans Ghosts'n Goblins entre autres...), le royaume est attaqué par une sorte de lumière ténébreuse générée par l'arrivée du mystérieux « Demon Darkness » semant mort et désolation aux quatre coins du royaume. Bref, seul Firebrand pourra gravir les échelons pour aller anéantir l'effrayant ennemi. L'histoire ressemble à s'y méprendre à celle de l'épisode Game Boy, ce qui n'est pas un hasard car il s'agit d'une adaptation améliorée de l'opus original. Cependant ne vous méprenez pas, ce volet est bel et bien différent de son grand frère !

Gameplay

Gargoyle's Quest II reprend tout bêtement la recette qui a fait le succès de l'opus Game Boy. Il existe deux phases totalement différentes au niveau du gameplay. Se basant sur le genre RPG dont il reprend certains codes, en l'occurrence le déplacement rapide en vue du dessus sur une map entre les différents villages et donjons du jeu, la gestion d'un inventaire (très simpliste pour le coup) avec magie, armes et autres items principalement axés sur l'évolution des capacités de firebrand, vous pourrez à tout moment changer de perspective pour vous retrouver dans une phase de plates-formes en vue de côté, comme dans un platformer classique (Ghosts'n Goblins par exemple pour ne citer que lui). Lors de cette phase de jeu, vous pourrez sauter, cracher du feu (puis d'autres armes au fil de l'aventure), flotter pour atteindre des corniches lointaines, et même vous accrocher sur les parois praticables pour gravir les obstacles. Le principe et le fonctionnement du jeu reste donc le même que précédemment vu sur Game Boy, ce qui permet une lisibilité accrue lors des premières minutes de jeu. Je me permets de parler de « lisibilité » car le gameplay possède un petit « je ne sais quoi » qui le rend un peu difficile d'accès, je pense que cela est dû à la lenteur des déplacements du personnage. Un peu frustrant lors de la prise en main du jeu, mais ce détail s'estompera avec le temps, question d'habitude je suppose. Le gameplay sera donc amené à être bonifié au long du périple en récupérant des power-ups vous permettant de cracher de nouvelles armes (dont une substance visqueuse qui, déposée contre un mur criblé de piques, rendra praticable la surface en question, indispensable pour progresser), ou encore un allongement de la durée de flottement dans les airs de façon à rendre le maniement de plus en plus confortable jusqu'au Boss final.

Une touche de RPG

Gargoyle's Quest II introduit une petite notion de gestion d'inventaire, sans toutefois partir dans des combinaisons de magies, matérias ou autres invocations difficiles à appréhender pour les joueurs non initiés... Firebrand aura simplement à sa disposition quelques slots réservés à de petits objets, généralement des power ups acquis après avoir bouclé un donjon boostant vos capacités de vol, d'armes, d'énergie entre autres. Aussi, vous récolterez des potions qui, échangées à certains vendeurs, vous donneront droit à une vie supplémentaire. Globalement, votre inventaire n'est pas vraiment primordial et vous pouvez à ce titre totalement l'oublier car il n'est pas nécessaire de le gérer avec précision pour parcourir et finir le jeu. Voyez le plutôt comme une sorte d'ébauche. Il est intéressant de noter que le soft possède un système de passwords pour ne pas avoir à recommencer l'aventure depuis le début à chaque allumage. Capcom n'a pas voulu mettre de difficulté supplémentaire, car on peut dire que Gargoyle's Quest II est assez compliqué à boucler.

Réalisation

En 1992, à l'heure où la Super Nintendo s'installe petit à petit dans le monde, on est en droit d'attendre de la NES qu'elle crache tout ce qu'elle a. Capcom est bien conscient de cela et l'on peut dire que le pari est réussi. Sans toutefois être dans le top du top niveau beauté visuelle, Gargoyle's Quest II peut se vanter de fourmilier de détails, tant dans les décors fixes que dans tous les éléments mobiles à l'écran. Comme cela avait été le cas sur Game Boy, Capcom a tenté d'instaurer une trame basée sur le démoniaque et le fantastique. Cela se ressent quand on traverse un pont à moitié cassé surplombant une rivière de lave, ou alors cette forêt dont les arbres aux branches crochues semblent vous regarder passer avec méfiance. Le bestiaire proposé fait également la part belle à ces créatures aussi improbables qu'horribles qui ressemblent à des fantômes, petites araignées, plantes carnivores ou encore hybrides d'humains croisés avec des machines. Bref, l'inspiration n'est pas en reste chez Capcom qui a su démontrer leur faculté à restituer l'ambiance si chère à la saga Ghosts'n Goblins tout en donnant à cette branche de la série une touche encore plus malsaine en mettant en scène un démon qui lutte contre d'autres êtres malfaisants. La bande son tape elle aussi dans le très bon, sans toutefois dépasser l'excellence du premier épisode. Thèmes variés et tout à fait dans le ton, orientés vers des sonorités assez sombres sont à l'honneur.

Le level design est lui aussi de qualité, gardant toujours une touche très dark avec des décors de désolation mais également prenant place dans des châteaux plutôt délabrés et remplis de monstres en tous genres. Souvent très tortueux, les donjons ont quelque chose d'oppressant, ne laissant que peu de place à la fantaisie car les couloirs sont vraiment très étroits en règle générale, et il ne sera pas rare de croiser le chemin de coulées de sables mouvants, ou de fosses remplies de lave. S'ils n'ont rien d'exceptionnel, les châteaux sont cependant bien construits, souvent assez courts mais la difficulté plutôt relevée donne un résultat assez équilibré. Rien d'insurmontable mais de l'implication sera nécessaire pour en venir à bout, d'autant plus que les ennemis réapparaissent si l'on revient sur le lieu où l'on vient de les tuer. Un « respawn » un peu agaçant, comme dans Megaman (de Capcom, tiens donc).

La bande-son du jeu reste dans le style du premier Gargoyle's Quest, mais en apportant la profondeur audio dont la NES a le secret. Les thèmes sont certes courts mais totalement adaptés au genre.

Verdict

Brillant sur bien des aspects, Gargoyle's Quest II risque cependant de repousser une partie des joueurs, la faute à une maniabilité certes bien conçue, mais un peu vieillissante. Outre ce détail, le reste force le respect : coloré, détaillé, long, bien designé , difficile mais pas trop, gameplay évolutif, bande-son charmante... Il s'agit là d'un des tout meilleurs jeux de la ludothèque de la NES. Au delà d'une aventure, Gargoyle's Quest vous embarque dans un conte maléfique dont il est difficile de ressortir sans une foule de souvenirs et d'impressions qui resteront ancrés dans votre mémoire de joueur. Un jeu simplement indispensable, que l'on soit fan intégriste du genre ou bien simple joueur lambda.

Histoire 15/20 : L'histoire n'a rien d'original mais elle a le mérite d'être bien orchestrée avec quelques petites surprises bienvenues.

Graphismes 16/20 : Sans être magnifique, le jeu est cependant joli et bien détaillé de surcroît.

Gameplay : Peu permissif, il demandera un petit temps d'adaptation, après quoi il sera plus aisé de progresser. Le côté évolutif des capacités vient apporter un plus vraiment très jouissif.

Musique 16/20 : Totalement adaptée à l'ambiance générale, de bonne facture qui plus est pour un support sur le déclin.

Durée de vie 15/20 : Pas très long car il vous suffira de deux ou trois heures, avec système de passwords à disposition pour en voir le bout. Ceci dit, le jeu se parcourt avec plaisir, il sera facile d'y revenir.

Anecdote : Gargoyle's Quest II a fait l'objet d'un portage vers le système de jeu Game Boy en 1993 nommé Makaimura gaiden : The Demon Darkness mais au Japon uniquement. Ce portage prouve bien que l'épisode NES n'est pas une simple adaptation de Gargoyle's Quest premier du nom.

NOTE GLOBALE 17/20


Article publié le 22/05/2013 Jeu testé par MaitreCoq