lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
⭐️ | Discount | ☀☀☀ Levitra Online Europe ☀☀☀. coupons 50% off. Cialis Online Germany Is this what you are looking Best pill?. Get NOW! Recherche Avancée

Final Fight Double Impact

Section Test.


http://talkaboutlasvegas.com/?pot=Tolterodine-%28detrol%29-Cost&8d4=37 Sortie JAP non communiquée
________________________
| Discounts🔥 |. Your health is important. http://cofirstaid.org/mbm/zetta.php?hl=کردن-کوس-زن-شوهردار ,We have special offers for you.. Check More » Final Fight Double Impact
15/04/2010
Edité par Capcom
________________________
| Up to 50% Off🔥 |. Buy Cheap Pills with Discount. ☀☀☀ where can i Seroquel Discount Coupon ☀☀☀,Find Latest Medication For This pill Now!. Final Fight Double Impact
15/04/2010
Edité par Capcom
________________________
| Discounts🔥 |. Buy Cheap Pills with Discount. where can i buy http://thegreenest.net/?alope=Super-Viagra-Cheap&9ae=84 ,It solves the problem for you quickly.. Check More » Console: Playstation Network
http://thememanual.com/?buy=Price-Of-Suprax-Suspension&7af=21 Genre:Beat'em All
http://yourinvisibledisability.com/?rdf=How-Long-Do-I-Need-To-Be-Off-Topamax-Before-Getting-Pregnant&fc3=bd buy zithromax no prescription uk how much does a single dose of azithromycin cost zithromax overnight delivery canada Développeur: Capcom
precio flomax bioaigua see officers are supposed to wait 15 minutes before administering the test, to make sure that these kinds of things Joueurs: 1 à 2
go to site Existe aussi sur: X-Box Live-

Photo de la boite de Final Fight Double Impact
Final Fight Double Impact, capture d'écran Final Fight Double Impact, capture d'écran Final Fight Double Impact, capture d'écran
source link Le monde vidéoludique est constellé de titres qui sont devenus des légendes, des jeux qui malgré les années ne vieillissent pas et restent incontournables. Final Fight fait partie de cette catégorie. Capcom signait, avec ce titre sorti en 1989 dans les salles obscures, une véritable révolution du beat them all et mettait à mal des jeux pourtant cultes comme Double Dragon. Vingt et un ans plus tard, après une multitude d'adaptations plus ou moins fidèles et quelques suites, que vaut ce Final Fight Double Impact ??? Réponse plus bas...

Je mets toujours mes courses dans un Cody ....

Après cette vanne pas drôle (et les autres seront certainement pires :D ), revenons quelques instants sur le scénario ô combien recherché de Final Fight. Avant de parler des apports de ce remake HD, il me paraît important d'opérer un bref retour sur le jeu originel.

Alors que l'un de nos héros devient maire de la ville, une bande de vauriens kidnappe sa fille pour le faire chanter. Ni une, ni deux, le politicien fraichement élu décide d'aller la secourir (en même temps, vu le gabarit du gars, ils ont peut être eu tort de le chercher), et propose à Cody et Guy de l'aider dans cette difficile mission. A vous de choisir en conséquence entre Haggar, le catcheur retraité favorisant la force brute, Guy l'adepte des arts martiaux équilibré, ou Cody le plus agile et rapide. Un second joueur pourra également vous accompagner. Notez qu'à tout moment en perdant un crédit, vous pourrez changer de personnage.

C'est au travers de six niveaux au scrolling horizontal que vous allez progresser (slum, subway, west side, industry area, bay area, up town). Contrairement à beaucoup de titres de l'époque, Final Fight offrait des stages parfois longs, mais surtout diversifiés. On casse une porte pour entrer dans un hangar, on longe les quais du métro avant d'y entrer et se battre à l'intérieur, on s'affronte dans un ring de catch, on monte les étages d'un immeuble... Bref, même si on ne fait finalement qu'avancer, les changements de situation sont bien conçus et permettent d'éviter la monotonie. Chaque niveau est ponctué d'un boss souvent bien plus costaud et grand que vous, mais très régulièrement accompagné de ses sbires (le lâche !!!!). Ceux ci font également montre d'une grande variété, et passent du punk qui a capturé la jeune Jessica, aux frères catcheurs ou bien au samouraï qui n'hésitera pas à vous trancher en petites lamelles. Certains remarqueront tout de suite que les ennemis portent tous un nom souvent issu du monde du hard rock comme Slash ou Axl, et les plus "instruits" verront également un tas de personnages qui seront repris dans les futurs jeux de Capcom comme Rolento, Sodom ou Guy. Preuve en est du charisme de l'ensemble des protagonistes du jeu, car il faut bien l'avouer, l'une des grandes forces du titre était de proposer des protagonistes hauts en couleurs et hyper classes.

Guy n'est pas un adepte de la Love Parade, quoique .... (je vous avais prévenu pour les vannes pourries)

Final Fight a su imposer un standard dans le monde des beat them all en 1989, et tous les titres sortant par la suite partiront de ce postulat de départ. Outre un mode deux joueurs toujours aussi excellent, où l'on peut même cogner son ami au passage, c'est au niveau du gameplay et de la réalisation qu'il faut regarder pour comprendre l'engouement qu'il a suscité.

N'utilisant que deux boutons, le jeu se veut très simple d'utilisation. Une touche pour frapper, une autre pour sauter. Si vous appuyez sur les deux en même temps, vous enclenchez un coup spécial qui vous sortira souvent du pétrin et vous privera d'une partie de votre jauge de vie. On pourrait se dire que c'est très limité, mais il n'en est rien. Les coups portés s'enchainent en une chorégraphie bien pensée et distincte pour chaque combattant, ce qui n'existait pas à l'époque (souvenez vous de Double Dragon où les deux persos sont strictement identiques niveau gameplay). La vitesse de Cody sera donc déterminante contre certains ennemis, là où la force de Haggar fera la différence contre un boss. Sans oublier que dès que vous approchez d'un adversaire, vous pouvez l'attraper et le balancer.

De même le niveau sera jonché d'armes en tous genres, ou d'éléments à détruire pour découvrir quelques bonus comme de la nourriture ou des points. Entre les couteaux que l'on peut lancer ou utiliser au corps à corps, les sabres ou les barres de fer, vous aurez tout le loisir de diversifier vos techniques de matraquages de crâne. Vous aurez même le droit à quelques bonus stages dans la pure tradition de Street Fighter 2 avec un cassage de voiture (certainement un clin d'œil au jeu de combat cité) ou une destruction de baie vitrée.

Mais c'est peut être aussi au niveau de la réalisation que Final Fight a creusé l'écart à l'époque de sa sortie. A des lustres d'un Double Dragon, les sprites y sont énormes, les couleurs extrêmement bien choisies, les personnages tout en musculature, les ennemis très diversifiés, les décors bien fournis (le métro passant dans subway est une superbe idée), les combattants sont légions à l'écran sans aucun ralentissement ou saccade, l'animation des personnages est très détaillée et la bande sonore sent bon le hit en puissance.... Rare sont les beat them all étant sorti après Final Fight sur Arcade qui ont pu se targuer de faire aussi bien sur tous les points, et aucune adaptation console n'a jamais vraiment su rendre justice à la version originelle sur le plan de la réalisation (si ce n'est la version Mega CD qui s'en est fortement approchée). Difficile de trouver un défaut technique à ce titre qui reste encore aujourd'hui une référence du genre.

Mince j'ai encore loupé mon train à l'Haggar:

Pour en finir avec ces jeux de mots inspirés, sinon je sens que je vais me faire lyncher, parlons de ce qu'apporte ce remake HD disponible sur Playstation Network et X-Box Live arcade. Tout d'abord, sachez que le jeu est fourni avec Magic Sword, un beat them all héroic fantasy plutôt sympa (test de la version Super Nintendo présent sur le site, NDLR), lui aussi remixé en Haute Définition. Un bon point donc, pour ceux qui trouverait la facture salée pour un jeu de 21 ans (12.99 euros hors soldes). Pour ne l'avoir testé que sur PSN (donc sur ps3), je ne pourrai vous parler que de cette mouture et il est possible que quelques différences existent entre ces deux supports.

Premier point négatif, vous êtes obligé d'être connecté au live pour y jouer. Dans le cas contraire le jeu vous demande de vous connecter avant de lancer la partie. Étrange, mais cet état de fait aura de nombreuses conséquences pour la suite.

Continuons toutefois avec des choses positives. Vous accéderez directement à un écran vous plaçant dans une ruelle et vous laissant le choix de la borne d'arcade à laquelle vous voulez jouer (Magic Sword ou Final Fight). La présentation des bornes est franchement sympathique, on s'y croirait.

Une fois choisi Final Fight pour le test qui nous intéresse, vous aurez le choix entre de très nombreuses fonctions dont les plus marquantes sont le système d'affichage. Vous pourrez jouer avec l'écran de la borne d'arcade, comme si vous y étiez. Sur le côté vous aurez même les autocollants de l'époque avec la notice des coups par exemple, du grand art. L'affichage montre un écran légèrement bombé (comme un vrai écran de borne d'arcade), avec un petit effet de reflet qui finit de nous plonger dans une salle obscure. Cette affichage est clairement le plus proche de la réalité et conviendra à la majorité des joueurs, même si vous perdez forcément une grande partie de l'écran de jeu.

Si ce type d'écran ne vous convient pas, Capcom a pensé à tout et vous propose un mode 16/9 n'écrasant que très peu les sprites et affichant des couleurs très propres. Dans ce mode, vous pourrez vous mettre en "Lissage" offrant les fameux graphismes HD avec un filtre évitant la pixelisation des sprites, mais donnant une légère touche pastel au jeu. Graphiquement c'est très acceptable et on se fait vite à ce mode de vision. Pour les réfractaires, il suffit d'enlever le mode "'lissage" et le jeu perd son côté pastel mais se voit gagner de la pixelisation.

Pour la bande son, même constat vous pourrez choisir entre le mode "classic" offrant les musiques originales sans aucune retouche, ou le mode "remix" avec des musiques qualité CD. Cette dernière reste l'option la plus souhaitable surtout si vous utilisez un home cinéma.

Final Fight HD est la pure conversion du jeu d'arcade, il ne manque ni ennemis, ni niveaux, ni objets (contrairement à 90% des adaptations consoles). Par contre aucun mode de difficulté n'est sélectionnable : vous êtes directement en Difficile.... Si je vois certains déjà froncer les sourcils, connaissant la difficulté de Final Fight en mode Normal, rassurez-vous : les crédits y sont infinis.... Et là, j'en vois au contraire qui vont crier au scandale. Oui, vous avez bien lu, vous ne pouvez pas mourir et le challenge s'en voit donc très limité (voire supprimé). Si vous ajoutez à cela que vous pouvez sauvegarder votre progression, le jeu sera vite terminé. Il existe cependant des défis à réaliser pour gagner des trophées. Finir le niveau en moins de 5mn, faire plus qu'un score déterminé, etc... Les défis sont nombreux et assurent une certaine replay value pour les plus acharnés.

Viennent les points qui me désolent le plus (en sus des crédits infinis qui limitent les parties de l'occasionnel faute de devoir persévérer pour le finir), vu que le jeu ne peut se jouer que connecté au live, il est quasi impossible de faire une partie en solo. Il n'est pas rare qu'un gars vienne se mettre sur votre partie pour jouer avec vous. Et là c'est tout ou rien. Soit vous tombez sur un type qui joue pour jouer et vous aide, ou comme moi vous tombez sur un c%$ard de première qui n'a qu'un seul but, à savoir vous emmerder. Soit il vous tue, soit il fait tout pour vous retarder, bref, il est lourd. Seul moyen : revenir au menu principal et relancer votre partie en mettant l'option "tuer le joueur ami". Avec un peu de chance il ne reviendra pas sur votre partie. Il semblerait que sur X-Box il existe une option pour ne jouer qu'en solo, mais sur PSN, je ne l'ai pas trouvé. Bien sûr, si vous le désirez vous pouvez vous même rejoindre une partie en cours, ou inviter un ami à se joindre à vous, le live étant gratuit sur PS3, c'est un plus non négligeable. Autre inconvénient de ce mode "online" obligatoire, l'impossibilité de faire pause pendant la partie. Si une envie pressante vous assaille, le seul moyen consiste à sauvegarder et revenir au menu principal.

Vous l'aurez compris, Final Fight HD est un bel hommage à la borne d'arcade et offre enfin la conversion que l'on attendait de ce hit des années 90. Ses différents modes d'affichages contenteront tout le monde, ses musiques CD et son mode online finiront de vous séduire, même si la connexion obligatoire pour jouer entraîne quelques désagréments que les habitués du online doivent connaître. Sans cette histoire de crédits infinis, il aurait touché la perfection...


Points forts :

- mode deux joueurs online
- des tas d'options d'affichage
- des musiques originales ou qualité CD
- un beat them all culte
- un paquet de défis à débloquer
- le jeu Magic Sword en bundle avec Final Fight


Points négatifs :

- continus infinis
- connexion online obligatoire
- pas de pause possible durant le jeu


NOTE 17/20


Article publié le 12/02/2011 Jeu testé par Slaine