lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
source link SafeOnlineCanadianPharmacy. Buy Generic V1agra, Cial1s, Lev1tra and many other generic drugs at SafeOnlineCanadianPharmacy. Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Recherche Avancée

Fatal Fury (Megadrive)

Section Test.


enter Garou Densetsu : Shukumei no Tatakai
23/04/1993
Edité par Sega
________________________
http://thememanual.com/?buy=How-To-Get-Diflucan-Otc&fb7=f3 Fatal Fury
??/??/1993
Edité par Sega
________________________
go sitea - no prescription needed, order Sildenafil (viagra) with discount 15% - low prices for all ED pills, support 245, Usa Viagra In Fatal Fury
??/??/1993
Edité par Sega
________________________
http://cfmim.com/?pill=Cialis-Prices-At-Cvs&b1e=d3 Console: Sega Megadrive
click here Genre:Combat
follow ciprofloxacin uses 500mg bula Samaras brought a breach of contract claim alleging that the defendant failed to comply with Développeur: SNK
follow url Joueurs: Solo uniquement
Viagra Probepackung Bestellen. RxGood: Friendly customer support, 24h online support. #1 Top OnlineShop. Order Tabs Online Without Prescription. Without Script Existe aussi sur: Arcade- Nintendo Super Nes- SNK Neo Geo- Virtual Console WII-

Photo de la boite de Fatal Fury (Megadrive)
Fatal Fury (Megadrive), capture d'écran Fatal Fury (Megadrive), capture d'écran Fatal Fury (Megadrive), capture d'écran
Viagra Cialis Levitra No Prescription rna is synthesized in absence of protein synthesis (relaxed phenotype) rela locus regulates the coupling Alors que Street Fighter 2 est le maître incontesté des salles obscures, SNK prépare sa contre offensive en sortant son premier jeu de baston: Fatal Fury. Je me souviens encore de la claque que j'ai pris lorsque j'ai vu Fatal Fury la première fois en borne d'arcade. Des personnages énormes, un charisme démoniaque, une bande son de folie et un mode deux joueurs jouissif... J'avais trouvé mon saint Graal...

Mais qu'en est il de cette conversion Megadrive ???


Il était une fois.....

...une ville nommée Southtown. A sa tête se trouve le baron de la pègre Geese Howard qui, en manque de sensations (ou d'hommes de main, qui sait), organise chaque année un tournoi prestigieux sous le doux nom de King of Fighters. Terry et Andy Bogard, deux frères possédant un style de combat totalement différent (Street Fighter et Koppoken), décident de participer à ce tournoi dans le but de venger la mort de leur père, assassiné par l'ignoble Geese Howard. Joe Higashi, leur ami adepte du Muay Thai, viendra les épauler dans cette lourde tache.

Voilà donc nos trois personnages plantés dans le décor, car oui, ici nul besoin d'avoir une dizaine de combattants jouables, seuls ces trois héros seront de la partie... Je vois déjà certains d'entre vous tiquer sur ce faible nombre de joueurs, et je les comprends. Mais ce serait une erreur de croire que le jeu s'en trouve amoindri dans son gameplay ou son déroulement. SNK n'a pas fait les choses à moitié, et maîtriser parfaitement ces trois acolytes demandera quelques heures de jeu.

Six adversaires vous barreront le chemin, dans six décors différents. Dans le désordre vous affronterez Tung Fu Rue un maitre chinois se transformant en musclor à force de lui taper dessus, Richard Meyer adepte de la capoeira, Duck King le punk, Michael Max le boxeur, Raiden un catcheur énorme, et enfin Geese Howard fan d'Aïkido. Les plus assidus ou connaisseurs du premier épisode remarqueront la disparition de deux personnages: Hwa Jai, le boxeur thai, et Billy Kane le combattant au bâton. Aucune explication à vous fournir sur les raisons de cette disparition, si ce n'est peut être les limitations techniques de la machine.

Certains personnages vous feront forcément penser à des combattants de Street Fighter 2, comme Michael Max ressemblant à Balrog ou Raiden pouvant s'apparenter à Zangief. Mais en toute sincérité, les ressemblances sont assez minimes : SNK a su éviter le copié collé, et c'est ce qui fait la force de ce titre.

Niveau gameplay, le jeu se veut plutôt "simple" d'utilisation. Trois boutons seront de la partie. Un pour les coups de poing, un second pour les coups de pieds, et un troisième pour les chopes. Pour sauter il faut appuyer sur le haut du pad. Pas de garde en vol, et pas de différence de puissance pour les coups (là où Street Fighter proposait coup faible - coup fort pour chaque membre). Chaque joueur dispose de 4 pouvoirs spéciaux distincts qui sortiront grâce aux habituels quart de tour avant, arrière, demi tour avant, etc... Nos trois héros sont totalement différents dans leur façon de combattre, Andy bogard privilégiant la vitesse, Terry étant un perso aux compétences égales dans tous les domaines, et Joe Higashi incarnant la force brute.

...trois héros unis ....

La version arcade proposait une nouveauté qui a fait son succès : le mode coopératif. On pouvait donc jouer à Fatal Fury avec un ami, ensemble contre l'ordinateur. Il y avait donc trois combattants à l'écran, vos deux persos contre l'adversaire dirigé par la console et ce jusqu'au dernier boss...

Malheureusement, la Megadrive ne disposant pas la puissance d'une Neo Geo, ce mode coopératif a tout simplement été supprimé. Mais rassurez vous, SEGA n'a pas oublié les pauvres joueurs Megadrive et a donc inclus un mode Versus qui était absent de la borne arcade. Vous pourrez donc jouer avec tous les persos du jeu, Geese Howard compris, là où sur Neo Geo seuls trois combattants étaient jouables. Une belle performance qui méritait d'être soulignée, et qui apporte une bonne dose de fraicheur au titre.

Autre grosse nouveauté, la possibilité de changer de plan. Là où les autres jeux de combat ne se passent que sur un plan horizontal, ici votre adversaire peut aller sur un second plan parallèle, ou vous envoyer sur ce second plan après un coup puissant. Une touche sur le bouton de coup de poing ou de pied, et votre joueur change de plan pour rejoindre l'adversaire. On se retrouve donc constamment à voyager d'un plan à l'autre.

Enfin il faut noter la présence de bonus stages sous forme de combats de bras de fer. Il faut marteler le bouton comme un sauvage pour venir à bout de son adversaire. Si les premiers "combattants" sont plutôt faciles, vers la fin il faut avoir un doigt bionique pour les gagner. Ces bonus stages ont principalement un intérêt de scoring, mais c'est toujours plaisant.

Peu importe, ces petites nouveautés ont marqué la différence entre les deux monstres d'arcade, et apportait une réelle identité à Fatal Fury.

... pour le meilleur et pour le pire...

Graphiquement, Fatal Fury faisait très fort dans les salles obscures. Des sprites énormes face à la concurrence, des stages fouillés offrant un changement climatique entre chaque round (on pouvait commencer le combat de jour et finir la nuit, ou faire un round sous la pluie après avoir combattu sous un soleil de plomb), des effets spéciaux en pagaille (zooms lors des changements de plan, ou lors de la défenestration de geese howard), couleurs chatoyantes, des voix digitalisées de qualité et assurant le spectacle, des cut scènes sympa entre chaque combat, et enfin une bande sonore de folie.

Alors que reste-t-il de tout ceci sur Megadrive. Le premier constat est plutôt flatteur. Visuellement le jeu reste assez détaillé avec des décors quasi-identiques (manque quelques spectateurs ou animations mais le principal y est), et des sprites plutôt fidèles même s'ils paraissent un peu "flous". Les changements climatiques sont toujours de la partie (ce qui fait vraiment plaisir), et les plus accrocs à la saga remarqueront des changements visuels sur certains coups spéciaux directement issus de Fatal Fury 2. On est certes encore loin de la Neo Geo mais pour une Megadrive, c'est du bon boulot.

Les animations sont moins décomposées, mais ce n'était pas le point fort de la version arcade non plus. Par contre les zooms ont totalement disparu, rendant parfois le changement de plan pas forcément très "visible".

Côté musique, la megadrive souffre ici de tonalités un peu trop "métalliques" et certaines compositions ont clairement perdu de leur superbe. Prenons exemple sur le stage de Richard Meyer dans lequel on avait droit à un chant thaï traditionnel (avec voix digit) : les paroles ont totalement disparu sur la machine de SEGA. Les élans de guitare électrique pour le stage de Raiden sont aussi plus "synthétiques". Bref, les musiques ont pris un petit coup dans l'aile. Concernant les voix digitalisées des personnages, elles sont pour la plupart conservées, même si elles sont forcément moins limpides que sur arcade. Reste que la Megadrive fait un bel effort en la matière.

... ils vécurent heureux et eurent plein d'enfants....

Fatal Fury est le premier volet d'une série à succès dont le dernier épisode Mark of The Wolves est sorti il y a peu de temps. C'est aussi le début d'une saga qui a fait le tour du monde : King of Fighters (qui est d'ailleurs le nom du tournoi organisé par Geese Howard, et le sous-titre de Fatal Fury).

Ce fût le début d'une guerre acharnée entre les pro "Street Fighter" et les pro "SNK" qui n'ont eu de cesse de sortir des productions diversifiés sur le thème du jeu de combat (Art of Fighting, Fatal Fury, King of Fighters, Samurai Shodown, etc...)

SNK a signé là l'un de mes jeux de combat préférés. Certes, la version Megadrive n'est pas parfaite, souffrant de la comparaison avec la version arcade haute en couleurs, mais la petite machine de SEGA ne démérite pas et offre des nouveautés absentes de la borne d'origine comme un mode versus complet.

De même le jeu pourra rebuter les pros des combos des Street Fighter, car Fatal Fury ne fait pas forcément dans la finesse. Il se veut accessible immédiatement, sans fioriture, avec un charisme fou, une ambiance électrique, et un gameplay qui se marie finalement très bien à la manette trois boutons de la megadrive. Combattre ce géant de Raiden, ou Tang Fu Rue après sa mutation, ou le colossal Geese Howard est un pur moment de bonheur.

Ne boudez pas votre plaisir, surtout si vous n'avez pas l'occasion de vous offrir une Neo Geo.


Points forts :

- le charisme des personnages
- La réalisation générale
- les plans différentiels
- le mode versus
- les changements climatiques dans un même stage


Points négatifs :

- 3 persos jouables en mode solo
- le peu de coups disponibles
- la disparition des zooms
- disparition de Billy Kane et hwa jai


NOTE 16/20


Article publié le 23/03/2010 Jeu testé par Slaine