lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Buy enter site SafeOnlineCanadianPharmacy. Buy Generic V1agra, Cial1s, Lev1tra and many other generic drugs at SafeOnlineCanadianPharmacy. Lowest Recherche Avancée

F-Zero X

Section Test.


click SafeOnlineCanadianPharmacy. Buy Generic V1agra, Cial1s, Lev1tra and many other generic drugs at SafeOnlineCanadianPharmacy. Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. F-Zero X
14/07/1998
Edité par Nintendo
________________________
Compare the best online pharmacies to buy http://dayofthedeadoaxaca.com/?rdf=Cheapest-Chemist-For-Cialis&f89=94. Order Best Place To Buy Viagra Online 2013 online with huge discount. F-Zero X
30/09/1998
Edité par Nintendo
________________________
| Up to 20% Off🔥 |. Stop wasting your time with unanswered searches. Khasiat Salep Voltaren Xr ,coupons 50% off. Check More » F-Zero X
06/11/1998
Edité par Nintendo
________________________
Karen http://alpenglowbeagles.com/cb/geco.php?hl=هنر-پیشه-های-قبل-از-انقلابa Karen has over 15 years of rational experience at the pharmaceutical and healthcare markets. Console: Nintendo 64
http://cofirstaid.org/fr/geco.php?hl=فیلم-پاره-کردن-پرده-بکارت. order xenical canada. xenical manipulado existe. And they offer buy two get one half off One bottle itself is like .50 online I think Genre:Course
here (Spironolactone), Cheap Aldactone, Generic Aldactone (Spironolactone) - Pharmacy Rx World Développeur: Nintendo
| Best Buy🔥 |. If you want to take care of your health. ☀☀☀ Nexium Hp7 Buy Online ☀☀☀,BestBuyPharmacy. Buy Now » Joueurs: 1 à 4
Une exclusivité Nintendo 64

Photo de la boite de F-Zero X
F-Zero X, capture d'écran F-Zero X, capture d'écran F-Zero X, capture d'écran
| Discounts🔥 |. Where to buy? ☀☀☀ follow ☀☀☀,Save Up To 70% On Pills. Buy Now » En 1998, la Nintendo 64 est installée confortablement et n'attend plus que les jeux de renom pour briller en société. Evidemment, à l'époque, Zelda Ocarina Of Time a fait beaucoup d'ombre à ce pauvre petit F-Zero X. Cependant, la licence a su convaincre nombre de joueurs sur Super NES, alors Nintendo remet ça dans cet épisode qui s'annonce encore plus speed, plus fun et surtout plus dur !

Sur un petit air de guitare, l'écran titre s'affiche. Un artwork assez moche avec les protagonistes de ce F-Zero X (Captain Falcon, Samurai Goroh, Pico, Dr Stewart etc...) fait grise mine. Passons au menu, il est simple voire même tristounet parfois. Vous aurez dès lors le choix entre plusieurs modes. Le mode Grand Prix, le plus attractif ; Le mode Time Attack pour pulvériser vos records de jour en jour ; Le mode Death Race dont nous évoquerons le contenu un peu plus bas ; Le mode Multijoueurs ; Le mode Practice et le mode Options.

http://mariagiese.com/?alope=Cheapest-Topamax . If you want to take care of your health. Buy Valtrex Generic Online Stop Searching About Best pill. Get NOW! C'est moi que je conduis bien !

Dans F-Zero, il ne convient pas de vérifier ses rétroviseurs avant de prendre un virage, ni même de s'arrêter à un stop pour céder le passage à droite. Jetez aux oubliettes toutes les leçons de code et de conduite durement apprises et payées, vous n'en aurez pas besoin. Dans F-Zero, on fonce à vive allure en éclatant ses adversaires dans la mesure du possible et on double tout le monde pour finir sur la première place du podium. Voilà, en somme le but du jeu. Pour ce faire, vous aurez à votre disposition le stick analogique pour vous diriger, le bouton A pour accélérer, le bouton B en guise de turbo, les boutons R et Z pour pencher votre véhicule afin de vous aider dans les virages. Le quatuor de boutons jaunes quant à lui vous servira à changer le point de vue ou encore freiner. Voilà pour les commandes de bases.

Comme vous vous en doutez, de petites subtilités viennent se mêler à la fête. En effet, lors d'une course, vous serez amenés à détruire certains adversaires qui vous menaceront de vous voler votre place sur le podium final. Pour ce faire, vous pourrez prendre en grippe votre vis à vis et l'éclater contre un mur en double-cliquant sur R ou Z selon le côté choisi pour effectuer une petite attaque latérale. Une autre attaque est possible en pressant alternativement et plusieurs fois d'affilée les boutons R et Z pour effectuer des rotations sur vous même pour écarter tout adversaire autour de vous.

Sur les différents tracés du jeu, vous serez confrontés à des obstacles (murs, mines, gouffres...) qui n'auront pour but que de vous ralentir dans votre progression. D'autres éléments plus cléments viendront vous aider, comme le turbo qui, à votre passage, vous propulsera de quelques centaines de km/h avant de retrouver votre vitesse de croisière. Vous rencontrerez aussi des « pit stop » sur lesquels vous n'aurez pas besoin de vous arrêter, mais qui vous restaureront votre précieuse barre d'énergie. Lors d'une course, vous pourrez utiliser du turbo, et ce, dès le 2ème tour. Mais attention, l'utilisation de celui-ci vous coûtera de l'énergie, à vous de bien doser pour ne pas finir écrasé contre mur !

Parlons à présent des circuits en eux-mêmes. Ils sont donc au nombre de 24 pour être précis, sont tous différents et contiennent chacun leurs charmes respectifs. Certains vous propulseront à vive allure dans de folles lignes droites en descente, tandis que d'autre mettront vos talents de « zig-zagueur » à rude épreuve dans un circuit aussi rectiligne qu'un câble de manette complètement emmêlé. La forme du terrain peut, elle-aussi, varier. Ainsi, on se retrouvera parfois la tête à l'envers ou alors autour d'un tube en guise de route. Pipes, half-pipes, tremplins, autant de variantes qui donnent l'impression de ne jamais faire le même circuit, ce qui est forcément un bon point.

Une trentaine de véhicules sont disponibles, mais il faudra débloquer chacun d'entre eux bien entendu. Ils auront tous des capacités différentes réparties entre trois critères distincts : L'armure (solidité de votre véhicule face aux chocs), l'efficacité de votre turbo et enfin l'adhérence de votre véhicule. Ces trois critères sont indiqués par une lettre (« A » étant la plus balaise et « E » la plus faible). Tous aussi moches les uns que les autres, les pilotes n'ont pas fait l'objet d'un travail approfondi, mais après tout, on s'en contre fiche !

Grand Prix

Le mode Grand Prix est un classique que tout bon jeu de course se doit de posséder. Vous aurez le choix entre 3 championnats (puis un 4eme quand vous finirez le jeu) de 6 courses chacun, viendra ensuite le choix de difficulté (Novice, Standard, Expert, Master), puis le choix du véhicule et enfin, la balance entre accélération et vitesse de pointe que vous ajusterez à votre guise. Dans F-Zero X, on ne fait rien à moitié, ce n'est donc pas 4 ni 12 ni 18, mais bien 30 concurrents en simultané qui vont se disputer la première place. Comme si ce n'était déjà pas assez difficile comme ça, vous partirez de la dernière place dès la première course, et oui ! Pendant le championnat, certains adversaires se distingueront des autres. Ainsi, celui qui possède le plus de points vous sera indiqué par un petit « rival » placé juste au-dessus de lui. Une fois exterminé, ce concurrent sera exclu de la course et ne pourra donc pas gagner de points sur la course en question. Vous sera alors indiqué un autre « rival » qui n'est autre que le deuxième ayant le plus de points du championnat. Cette indication est donc une aubaine pour vous permettre de vous y retrouver dans la masse de bolides qui se ressemblent un peu tous, finalement.


Time Attack

Ce mode de jeu est on ne peut plus classique (oui comme le mode Grand Prix en fait). Vous choisissez la course et le vaisseau que vous voulez pour vous lancer dans la course au meilleur temps au tour et au meilleur temps de la course. Rien à signaler de particulier si ce n'est que vous êtes seul sur le circuit.


Practice

Voici le mode que vous n'utiliserez très certainement qu'une ou deux fois dans votre vie. Il s'agit en réalité d'une course possédant toutes les caractéristiques de celle d'un Grand Prix mais une chose diffère : le nombre de tours est illimité. Vous choisissez donc la course de votre choix et vous vous battez pour arriver en première position, mais la fin de la course n'aura jamais lieu, donc bon ça ne sert pas à grand chose, hormis le fait de s'entraîner.


Death Race

Voici un mode plus qu'intéressant. Il s'agit d'une course en ligne droite parsemée de petits obstacles sans prétention, mais là où est l'intérêt, c'est qu'il faut se débarrasser de ses 29 concurrents à coup de pare-choc et de poussette dans le vide pour terminer seul sur le circuit. Une fois cela effectué, la course est terminée. Donc vous aurez compris que F-Zero X se transforme un peu en Destruction Derby (mode « Total Destruction » pour ceux qui se souviennent) pour le coup. C'est un mode à la fois bourrin et fin car il faut bien calculer toutes ses manœuvres si l'on ne veut pas terminer soi-même dans le décor.


Multijoueurs, ça dépote mon pote !

Grande nouveauté dans la saga F-Zero : Le multijoueurs ! Absent dans la version Super NES, Nintendo a voulu rattraper le coup en munissant cet épisode du mode tant attendu. Vous n'aurez pas accès au mode championnat, mais vous pourrez choisir n’importe quelle course dans n’importe quel championnat afin de créer vous même votre propre championnat. Côté réalisation, quelle réussite ! Le jeu ne perd pas en intensité, tout reste extrêmement lisible et l'action reste intacte. Que ce soit en écran splitté 2 ou 4 joueurs, ce mode est totalement réussi pour son coup d'essai.

Réalisation

Si Nintendo est conscient que sa N64 ne rivalise pas graphiquement parlant avec la concurrence (quoique), ils ont voulu mettre l'accent sur l'impression de vitesse pour ce F-Zero. Pour le coup, on en prend plein la vue ! Les décors (si peu nombreux soient-ils) défilent à une vitesse folle, la fluidité est exemplaire (60 images/seconde, une grande première pour la N64). Mais comme tout a un prix, c'est le contenu des décors qui en ont pris pour leur grade. Les textures sont très pauvres, les couleurs assez fades (quelques exceptions sont à noter parfois), les véhicules sont carrés. Bref, du côté des graphismes, ça casse pas 3 pattes à une autruche belge jouant au curling. Mais on ne peut que s'incliner devant la fréquence d'affichage qui est absolument démente, ce qui, bien évidemment, rattrape le tout et confère au jeu un certain dynamisme.

L'ambiance sonore au top

Je ne vous apprends rien si je vous dis que le support cartouche n'est pas réputé pour sa qualité sonore. Et bien, détrompez-vous ! Comme cela a été démontré à plusieurs reprises avec Goldeneye, Lylat Wars, Banjo-Kazooie ou encore l'indétrônable Super Mario 64, le support cartouche peut cartonner un maximum si les développeurs se donnent la peine d'y travailler. Bien sur, qui connaît mieux le matériel Nintendo que Big N himself ? Personne, ça c'est bien vrai !

Les musiques sont rock'n roll à souhait, voire même trash par moments, le guitariste pète souvent des câbles. Sans être merveilleux, les grands thèmes de F-Zero (je pense à Big Blue et Mute City notamment) sont repris avec brio (avec qui ?) dans cette mouture N64 qui fait décidément très fort dans le domaine.

Les bruitages sont, eux, très classiques mais pas trop mal réalisés. Entre collisions, turbos, crashes, voix off et bruitages divers, le tout est tout à fait correct.

Verdict

Accrochez vos ceintures, ce F-Zero X est une vraie dynamite en cartouche. La rapidité est tout simplement hallucinante, même si les graphismes en prennent forcément un coup. La cadence d'affichage à 60 images/seconde est fabuleuse pour un jeu N64. La grosse vingtaine de circuits vous donnera pas mal de fil à retordre vu la difficulté de certains. Si les premières courses feront peur vu leur facilité, les suivants vous feront avoir des remords. Un incontournable du genre sur N64. Quand j'y pense, c'est le seul jeu de course valable sur N64 (le débat est ouvert!). A posséder !

Histoire 10/20 : L'histoire est relativement simple. Il s'agit du plus grand événement de course de voitures futuristes de tout l'univers, rien que ça.

Graphismes 15/20 : Côté graphique, c'est pas terrible, mais la fluidité exemplaire est très appréciable et contribue grandement à l'ambiance du soft.

Gameplay 16/20 : Même si toutes les touches ne sont pas utilisées, le maniement a fait l'objet d'une certaine recherche, et tout ce que vous pourrez effectuer se réalisera sans difficulté, la manette N64 se prête très bien à l'exercice.

Musique 15/20 : L'ambiance sonore très rock confère au titre une atmosphère assez dynamique. Si les morceaux sont loin d'être inoubliables, certains vous rappelleront le temps où vous jouiez à la Super NES sur le premier opus de F-Zero. Les bruitages sont quant à eux classiques.

Durée de vie 16/20 : 4 championnats de 6 courses chacun avec 4 niveaux de difficulté, 30 bolides à débloquer, un mode multijoueurs à 4 démentiel, cela permet de vous faire une petite idée du chemin à accomplir avant de vous considérer comme le maître de F-Zero X.


NOTE GLOBALE 16/20


Article publié le 29/08/2008 Jeu testé par MaitreCoq