lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Coupon Code For Cialis Recherche Avancée

Donald Couak Attack

Section Test.


get link Disney's Donald Duck : Daisy o Tsukue!
01/12/2000
Edité par Ubisoft
________________________
http://labradoodlesandpoodles.com/?pot=Xenical-Vendita-Online&1df=20 Disney's Donald Duck : Goin' Quackers
19/10/2000
Edité par Ubisoft
________________________
http://kariewilliams.com/?rqa=Reviews-Of-Generic-Lexapro&336=a6 Disney's Donald Duck : Couak Attack
20/10/2000
Edité par Ubisoft
________________________
http://cfmim.com/?pill=Actos-Procesales-Unilaterales&890=3a Console: Nintendo Game Boy Color
http://seatower.com/?wide=Elavil-Online-Overnight&450=e8 Genre:Plates-Formes
http://wsicycling.com/?sopa=Best-Place-To-Buy-Propecia-Uk&5b0=05 Développeur: Disney Interactive
http://daronkrueger.com/?xol=Can-You-Buy-Ventolin-Over-The-Counter-In-Singapore&200=3b Joueurs: Solo uniquement
go to site Existe aussi sur: Nintendo 64- Nintendo Gamecube- PC- Sega Dreamcast- Sony Playstation- Sony Playstation 2-

Photo de la boite de Donald Couak Attack
Donald Couak Attack, capture d'écran Donald Couak Attack, capture d'écran Donald Couak Attack, capture d'écran
source link L'infâme sorcier Merlock a capturé Daisy, la fiancée de Donald. Avec l'aide de Géo Trouvetou, ce dernier décide de partir à sa recherche. Mais pour parfaire la machine qui doit le téléporter directement chez Merlock, Donald doit récupérer les divers schémas disséminés un peu partout. Comme vous pouvez le remarquer, le scénario n'est pas des plus originaux, mais on va faire comme si on n'avait rien vu…

Intérêt

Donald Couak Attack est un jeu de plates-formes. Notre ami Donald saute donc à tout va, gambade dans les forêts et affronte de multiples ennemis (pigeons, écureuils, couleuvres… bref de dangereux prédateurs). Le premier monde est le mont Donald. C'est une petite ballade de santé qui peut faire office d'entraînement. On la plie vite et on s'amuse de ce niveau où il faut suivre très vite un écureuil. On défait le boss final (un ours) en l'endormant avec du miel, puis l'on part pour Donaldville. Ici, les niveaux sont nettement plus grands et complexes. Il est assez facile de perdre ou de mourir. Surtout que notre ami Donald n'a que deux points de vie : une fois qu'il est touché, il se met en colère et devient alors encore plus vulnérable : une erreur de trop et c'est la fin. Heureusement on trouve de nombreux soins et vies supplémentaires. Il faut également noter que Donald ne dispose que de ses chères palmes pour éliminer les adversaires. Point ici de boule de feu ou de marteau de guerre.

Enfin bon, la ville ne pose pas non plus de très gros problème et après quelques morts on en arrive à bout (il faut tout de même vaincre les Rapetou). Arrive ensuite le manoir de Miss Tick, encore plus prise de tête. Bref la difficulté augmente progressivement. Mais voilà le problème : les 16 niveaux (au total) sont assez courts et on termine le jeu rapidement ! Alors oui, pour débloquer le dernier monde il faut récupérer TOUS les schémas mais ce n'est pas infaisable. Gros point noir donc pour ce jeu à la durée de vie très courte.

Malgré tout on s'amuse bien avec ce Couak Attack. L'ambiance est plaisante et la maniabilité au poil. On aurait tout de même aimé voir l'univers plus utilisé (plus de personnages secondaires, de lieux connus, etc.) mais les mimiques de Donald font sourire.

Réalisation

Les graphismes sont assez mignons même si les couleurs sont un peu ternes et les décors peu variés. On a parfois envie de voir plus de couleurs vives. Cependant c'est très agréable à l'œil. Les ennemis et Donald sont très bien animés et expressifs (notamment l'ours). Donald change du tout au tout lorsqu'il devient en colère. Les environnements son bien faits aussi. Le premier monde, dans la forêt, est assez traditionnel. Le second est plus urbain avec par exemple des éléments à prendre en compte comme les fils électriques, les cheminées, les fenêtres, etc.

En ce qui concerne les musiques, rien d'exceptionnel, elles remplissent leur rôle. Elles changent aussi lorsque Donald se met en colère (en fait les notes plus légères disparaissent, révélant une mélodies plus sombre qui est là depuis le début).

Conclusion

On a là un petit jeu de plates-formes très agréable, mais malheureusement beaucoup trop court. Les quatre premiers niveaux s'avalent en une dizaine de minutes. Heureusement c'est un jeu qu'on prend plaisir à refaire de temps en temps. De quoi satisfaire les fans du canard même si l'univers semble un peu sous-exploité. Donald Couak Attack ne fait pas le poids face à Rayman, mais il a tout à fait sa place dans une ludothèque Game Boy Color.



Scénario : 10/20
Gameplay : 15/20
Réalisation : 15/20
Bande-son : 14/20
Durée de vie : 9/20
Note finale : 14/20


Article publié le 05/08/2008 Jeu testé par Tony_Montana