lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
No Prescription Antibiotics follow url Pills Online. Men's Health. Male Enhancement, Anti-allergic, Visa Recherche Avancée

Dark Castle

Section Test.


http://www.ecoshelta.com/?kampys=iqopzioni-binarie&c0d=bf Elavil Mg. source site Elavil Buy. see url http://aartisurfactants.com/?alo=Viagra-25mg-Buy&cf6=45. source url Elavil 10. valutahandel Sortie JAP non communiquée
________________________
http://johnmangan.org/?pharm=Dove-Posso-Comprare-Levitra-Online&497=cf precio del xenical en venezuela orlistat 60 mg otc men used to attending it as destiny and general it for activity xenical preo Dark Castle
??/??/1991
Edité par Electronic Arts
________________________
Anyone Ever Ordered Viagra Online Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and Dark Castle
??/??/1991
Edité par Electronic Arts
________________________
Why Order Depakote And Lithium Console: Sega Megadrive
click Genre:Plates-Formes
Wow, lots of great firsthand information, thank you! After your mentioning the repair kits I searched the http://bogwood.com/?mapl=Propecia-Merck&584=55 online net and following Développeur: Silicon Beach Software
Discount Order Flagyl Online For Women, Advice xenical online canada 🔥 Proving Grounds; Tank Aces; Air Assault. Chopper Wars: 1950 - 1975; Chopper Wars: 1976 - 2000 Joueurs: Solo uniquement
http://chestnutgrovechurch.net/?jold=Cephalexin-250&45d=c7. PharmacyOnlineUsa: Order Online at USA Pharmacy. Fast worldwide shipping! Special internet prices! Discounts up to 70%, buy Existe aussi sur: Atari ST- Commodore 64- Commodore Amiga- MSX- PC- Philips CDi-

Photo de la boite de Dark Castle
Dark Castle, capture d'écran Dark Castle, capture d'écran Dark Castle, capture d'écran
click C'est avec les mains moites, tous les symptômes d'une bonne fièvre, et une bonne suée, bref avec l'appréhension légitime de jouer l'avenir des quelques rares cheveux qui me restent sur la tête, que je m'apprête à jouer à l'un des pires jeux que la Megadrive ait pu connaître: Dark Castle.

"Chérie, y a un problème avec la machine à laver, elle n'arrête pas de vibrer, tu peux regarder ?"
"Oui, je m'en occupe après, j'ai un jeu à tester".

Petite rémission salutaire, cette interruption de mon épouse a le mérite de me garder un pied dans la réalité, avant de sombrer dans l'enfer des jeux Electronic Arts.

Adaptation d'un jeu sorti sur PC et autres micros de l'époque, Dark Castle sur Megadrive est la dernière adaptation de ce titre, heureusement pour les joueurs.


Castle of Desillusion

A l'instar de Mickey, le héros de notre jeu décide de pénétrer dans un château afin d'y détruire le méchant pas beau de service, ici un chevalier noir. Ne cherchez pas de scénario ou autre subtilité, je n'en ai pas trouvé. Après avoir choisi le niveau de difficulté (mettez tout de suite "Easy", le jeu étant déjà infaisable même à ce niveau), vous pouvez choisir de couper ou non le son... Ah non en fait, si vous mettez sur Off, la musique s'arrête un peu et continue quand même... Je vous avais prévenu, on va plonger dans l'étrange.

Le jeu vous lance tout de suite dans un hall de château, votre personnage vu de dos doit choisir entre quatre entrées, dont une qui sera le boss de fin. Vous constaterez tout de suite que notre preux chevalier n'a ni épée, ni armure, ou bouclier. Même pas de heaume ou une quelconque cotte de maille, non non non, ç'aurait été trop facile.... En fait notre héros devra trouver tous ces objets dans le château, les trois zones étant prétexte à trouver trois équipements : un bouclier, des boules de feu et une clé. Nous avons donc affaire ici à un jeu de plateformes dont l'action se déroule par tableau, c'est à dire un écran fixe dans lequel vous devez atteindre la sortie, la clé ou tout autre objet avant de passer à un autre tableau et enfin la fin du niveau. On peut compter neuf tableaux en tout, sans compter le boss de fin.

Virgin Suicide

Telle une vierge effarouchée vous allez donc vous aventurer dans un château ténébreux sans aucune arme. Votre seul espoir : des cailloux. Eh oui, vous ne rêvez pas, vous pourrez tuer vos ennemis avec des cailloux, seule arme du jeu, en nombre limité qui plus est. Même si les rares ennemis rencontrés ne sont que des chauve-souris bourrées qui volent étrangement, des rats pas effrayants pour un sou, des sortes de zombies qui jettent des boules de feu (si si c'est possible aussi), des yeux avec des bras (on continue dans le bizarre), ou un esclave sexuel bodybuildé en slip noir, une bonne épée n'aurait pas été de trop. N'espérez pas non plus utiliser votre bouclier chèrement découvert ou vos boules de feu, car ils ne servent à rien et sont juste le prétexte à avancer dans le jeu.

Il faudra donc principalement éviter les ennemis ou tenter de les toucher avec vos cailloux pour atteindre la fin du tableau. Le bouton A sert à sauter, le B à ramasser les objets et le C à tirer. Jusque là tout paraît simple, mais les choses vont rapidement se compliquer. Le point le plus incroyable du jeu réside dans sa maniabilité absolument calamiteuse. Pour tirer sur un ennemi il faut d'abord le viser car votre bras agit indépendamment. Comprenez que vous devez l'orienter avec la croix directionnelle et ensuite tirer. Vu que votre personnage est très lent, que votre pierre n'aura pas une courbe de tir rectiligne mais incurvée, que vos ennemis sont toujours en mouvement et qu'une seule touchette de leur part vous tue, on se prend à faire des calculs trigonométriques dignes d'études supérieures pour espérer atteindre son adversaire.... Du grand n'importe quoi. Si l'on ajoute à cela que même pour attraper une corde ou une corniche il faut que votre bras soit dans la bonne direction (et on ne sait jamais vraiment laquelle) pour saisir le rebord en sautant, on meurt plus souvent qu'on le voudrait bien, et on recommence vingt fois pour attraper une seule corde !!!! Avec trois vies, vous ne ferez donc pas long feu.

Histoire de vous simplifier la vie, vous pourrez ramasser des objets comme un stock de pierres ou un élixir (je n'ai d'ailleurs pas compris l'intérêt de cet objet vu qu'il n'y a pas de jauge de vie et qu'on meurt au premier coup), mais encore une fois il faut avoir le bras dans la bonne direction pour le ramasser et appuyer sur B. Bref, le temps qu'on s'acharne à l'attraper, on se fait dessouder par un vulgaire rat.

Bienvenue dans la 4ème dimension

"Aaaaaaah" (cri d'effroi de mon épouse), "Qu'est ce que tu as fait à la télé ? Elle est grillée ????"

" Mais non chérie, c'est un jeu Megadrive que je teste, je sais c'est affreux, la télé ne risque peut être pas de s'en remettre...."

Je vais vous épargner tout un paragraphe sur l'aspect graphique du titre qui vous l'aurez compris est absolument abominable. La palette de couleurs est vomissante de violet, vert et autres gris délavés, les sprites ne ressemblent à rien, l'animation est à mourir de rire et les décors aussi vides que le jeu à proprement parler. En clair, Dark Castle serait indigne d'une Master System qui a accueilli des titres largement plus aboutis. La seule musique du soft, très classique, n'est pas affreuse, mais vu qu'elle tourne en boucle, elle devient vite insupportable.

Nous reste donc à parler de ce qui fait de Dark Castle un jeu à part, une énigme dont je n'ai pas encore trouvé la solution, un mystère du monde vidéoludique qui ne trouve aucune explication. Sincèrement difficile de trouver plus étrange que ce jeu. Au premier rang des bizarreries, votre perso est incapable de descendre un escalier sans se casser la gueule et mourir. Si vous avancez et que le décor montre une marche, même la plus minuscule qui soit, votre perso tombe et reste allongé quelques secondes, temps largement nécessaire à ce qu'un p%§tain de rat vienne vous bouffer. Si vous chutez d'une petite hauteur, votre perso tombe dans les vapes et reste immobile aussi. Du délire....

Mais ce n'est pas tout, vous pouvez aussi mourir sans aucune raison. Vous avancez tranquillement dans un tableau et boum, vous tombez dans un trou qui n'existe pas et arrivez dans un tableau d'une autre zone qui n'a rien à voir et forcément tombez sur un ennemi.... Vous prenez un objet (comme une clé) et Bam vous vous faites écrabouiller par un poids imaginaire sans comprendre d'où il vient ni comment l'éviter. Une chauve souris vole (c'est un grand mot, disons qu'elle bouge aléatoirement au dessus de vous) près de vous et Boum vous mourrez, la collision de sprite étant moisie. Tout est fait pour balancer la cartouche dans un four et la laisser fondre lentement, s'extasiant de cette douce vengeance.

Mais les programmeurs ont le sens de l'humour, et je les soupçonne d'avoir mis des boss dans le jeu pour nous faire mourir de rire et rattraper le fiasco du jeu, peine perdu. Comment battre un dragon qui ne sait pas faire autre chose que sortir sa petite tête d'une fenêtre et vous envoie des chauves souris ? Lui vider un seau d'eau sur la tête, c'était pourtant simple. Le sorcier vous envoie quant à lui des balais qui font le ménage tout seuls (comme Fantasia) et vous apercevez en graffiti sur le fond de sa grotte au milieu de l'écran l'inscription "Saddam was Here". Véridique, on touche le fond. Et comment ne pas parler de ce dernier boss mémorable, le grand chevalier noir, qui ne bouge pas de son trône en haut de l'écran. On aurait pu enfin imaginer un combat épique à l'épée entre nos deux protagonistes, mais non !!! Le chevalier noir, assis, se boit des pintes de bière et vous envoie les godets à la tronche !!!! Un dernier boss culte pour lequel je n'ai pas trouvé d'équivalent. Ne commentons pas non plus la fin du jeu qui consiste en un simple "Félicitation vous avez battu le chevalier noir".

Oui, l'envie de mourir se fait sentir après un tel jeu, on se dit qu'on ne regardera plus jamais sa Megadrive comme avant, et qu'elle ne vous aimera plus de la même façon. Quelque chose s'est brisé entre nous, je le sens. Il va me falloir des heures de Thunder Force pour refaire surface et tenter de me faire pardonner...

"Chérie, t'as encore oublié de regarder la machine à laver, fais quelque chose"
Ah, cette machine à laver, je l'avais oublié tiens....

"Oui mon cœur, je m'en occupe tout de suite, j'ai une idée".
Quoi de mieux pour caler un bon meuble qu'une cartouche bien pourrie qui n'aurait pas pu rêver d'une meilleure utilité.


Points forts :

- idéal pour caler un meuble


Points négatifs :

- laid
- injouable
- ridicule
- dernier boss à mourir de rire
- le pire jeu de la console, indéniablement


NOTE 01/20


Article publié le 15/01/2011 Jeu testé par Slaine