lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Aciphex Discount Program Verizon Recherche Avancée

Coupe du Monde 98

Section Test.


Where To Buy Actos Skin Shoes FIFA World Cup 98 : France 98 Soushuuhen
05/11/1998
Edité par EA Sports
________________________
http://spotliteme.com/?eq=can-you-buy-yasmin-without-prescription&e6a=a8 World Cup 98
13/03/1998
Edité par EA Sports
________________________
Diflucan Cost Uk Coupe du Monde 98
??/05/1998
Edité par EA Sports
________________________
http://redapplewellness.net/?pharm=Acheter-Viagra-Prix&00c=f3 Console: Sony Playstation
http://whoisnickasmith.com/?medz=Best-Price-Proscar&1a1=9c Genre:Sport
http://thememanual.com/?buy=Singulair-10-Mg-Reviews&bf0=0f Développeur: EA Sports
Strattera Cost 40 Mg Joueurs: 1 à 8
What Is The Prescription Keflex Used For Existe aussi sur: Nintendo 64- Nintendo Game Boy- PC-
Doxycycline 100 Mg Good Price Pharmacy Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Coupe du Monde 98
Coupe du Monde 98, capture d'écran Coupe du Monde 98, capture d'écran Coupe du Monde 98, capture d'écran
Souvenez-vous, c’était en 1998, plus particulièrement le 12 juillet. Ce jour là, au Stade de France à Paris, l’équipe d’Aimé Jacquet connaissait la consécration en remportant la première (et la seule d’ailleurs, du moins pour le moment) Coupe du Monde de son histoire. Vestige de ce glorieux passé, un jeu sorti à cette occasion sur Playstation, et très originalement baptisé Coupe du Monde 98, permettra aux plus nostalgiques de cette époque dorée pour le football français de se remémorer ces grands moments d’émotion.

Réalisation (18/20)

Commençons par l’aspect graphique. Dès les premières secondes, on est ébloui par le soin apporté au titre. Le jeu commence en effet par une splendide séquence d’introduction mettant en scène un Footix (la mascotte de la CDM 98) survolté qui vous fera faire une visite rapide (très rapide) de notre beau pays sur une excellente musique de Chumbawamba. Viennent ensuite les matchs de foot à proprement parler. Et là encore, le résultat est bluffant. La modélisation des joueurs est parfaite pour l’époque et les maillots sont cette fois ci les véritables tenues officielles des sélections (contrairement à Fifa 98 où la modélisation des maillots était quelque peu approximative). Vous pourrez même distinguer le coq doré sur le maillot de l’équipe de France. Le titre est très coloré et il s’en dégage une véritable ambiance de World Cup qui vous replongera immédiatement dans cette euphorie vécue il y a neuf ans. Chaque match est précédé d’une petite séquence vidéo vous présentant la ville dans laquelle il va se dérouler avec ses monuments les plus connus et bien entendu son stade. Parlons justement de ces arènes : vous aurez ici les dix stades de la Coupe du Monde 98 modélisés à la perfection ce qui est très appréciable (surtout pour moi qui, en tant que Nantais, n’ai pas souvent l’occasion de jouer dans le stade de la Beaujoire dans un jeu de foot). La motion capture (procédé permettant de se baser avec des capteurs sur les gestes d’un véritable footballeur, en l’occurrence David Ginola, pour restituer des mouvements plus réalistes) est de toute beauté et nous offre des mouvements d’un grand réalisme. Enfin, le jeu s’avère relativement rapide, même si sa vitesse est tout de même un cran en dessous de Fifa 99 (sachant que la vitesse de jeu est paramétrable). Au niveau du soin graphique apporté au titre, le résultat est donc grosso-modo équivalent à celui de Fifa 98 bien que légèrement amélioré pour nous offrir ce jeu d’une beauté sans commune mesure à l’époque. Petit bémol toutefois sur les filets-grillages des buts.

Gameplay (16/20)

Passons maintenant au gameplay. Ici aussi, le jeu se révèle très proche de Fifa 98 avec un gameplay simple à prendre en main. Vous aurez ainsi une touche de passe/changement de joueur, une touche de tacle/tir, une de tacle glissé/lob et une d’accélération. Des combinaisons de boutons spéciales vous permettront de réaliser des gestes techniques très variés (coup du sombrero, roulette, râteau, double passement de jambes, évitement de tacle en sautant…) qui vous seront très utile en match pour faire la différence en duel contre un défenseur. Pour ce qui est des tirs vous pourrez opter pour une frappe à ras de terre (via un appui bref sur la touche rond) ou un tir en hauteur (en appuyant plus longuement). A noter que vos tirs seront, la plupart du temps, cadrés et iront rarement faire un tour dans les tribunes. Pour ce qui est des coups de pied arrêtés, vous aurez le choix entre trois possibilités pour les tirer : à vous d'opter pour celle qui vous conviendra le mieux. Il est agréable de remarquer que les commandes répondent au doigt et à l’œil et très rapidement, grâce au procédé de Compression Touch (malgré un léger et agaçant temps mort lors des réceptions des passes qui fait un peu perdre son dynamisme à vos actions de jeu). Le titre est d’autant plus agréable à jouer que les développeurs ont intégré la gestion des fonctions analogiques de la manette dual shock vous permettant ainsi d’utiliser le stick. Au rang des nouveautés, on remarquera également une passe en profondeur mieux gérée et l’ajout de la possibilité de changer de tactique en cours de match sans passer par un menu. Gameplay très proche de celui du jeu précédent donc (sorti très peu de temps auparavant) avec quelques ajouts mineurs qui ne casseront pas la baraque mais qui ne feront pas non plus perdre ses qualités à cette très bonne jouabilité.

Bande son (18/20)

Passons maintenant au gros point fort de ce titre : la bande son. Les commentaires, assurés par Thierry Gillardi et David Ginola (avec en prime Jean Luc Reichman pour la présentation d’avant match) sont excellents, très dynamiques et bien adaptés aux situations (Konami ferait bien d’en prendre de la graine avec ses « pour marquer il faut tirer »). Au début de chaque rencontre, vous aurez droit à un bout des hymnes nationaux de chaque formation ce qui contribuera à créer une ambiance très fidèle à la véritable coupe du monde, d’autant plus que les cris de la foule sont dans l’ensemble assez agréables. Les musiques quant à elles sont très bien choisies et extrêmement sympathiques à écouter. Formidable bande son donc qui vous fera vraiment penser que vous êtes au beau milieu du Stade De France ce fameux 12 juillet 1998.

Durée de vie (10/20)

Là où ca se gâte, c’est au niveau de la durée de vie. En effet, si l’on peut retrouver quarante sélections nationales, les clubs sont aux abonnés absents, de même que les compétitions qui leur sont associées. Ainsi, ne comptez pas dans ce jeu disputer un classico Real-Barca ou jouer un championnat de France. Les seuls choix que vous aurez sur le menu principal seront un match amical (entre deux sélections), une coupe du monde et le mode inutile ultime, à savoir les tirs au but. Attardons nous un peu sur le mode principal du jeu, à savoir le mode coupe du monde. Vous aurez ici les véritables poules de 1998 et pourrez ainsi revivre la coupe à l’identique (il est toutefois possible de modifier ces groupes et même de faire participer des équipes non qualifiées en 1998). Pour vous instruire vous aurez même un quizz à la mi-temps pour tester vos connaissances footballistiques. Enfin, si vous remportez cette compétition mythique, vous pourrez rejouer les huit plus grandes finales de l’histoire de la coupe du monde avec les joueurs de l’époque. Cette possibilité, si elle rallonge un peu la durée de vie, ne suffit pas à la rendre bonne et on sent la volonté d’EA Sports de profiter du filon, puisqu’il aurait été plus juste pour les joueurs (et moins meurtrier pour leur portefeuille) de sortir un seul jeu condensant le contenu à la fois de Fifa 98 et de CDM 98. Finalement on se retrouve avec un titre qui offre un challenge intéressant en mode de difficulté maximal mais dont le manque de contenu le réduit à un simple add-on du Fifa précédent.

Scénario (-)

Tout le monde connait l'épopée des bleus en 98 je pense... ;)

Conclusion (15/20)

On est donc ici en présence d’un superbe jeu de foot qui retranscrit à merveille l’ambiance si particulière de l’événement sportif dont il est inspiré. Malheureusement, si ce jeu s’avère légèrement plus agréable à jouer que Fifa 98, son manque flagrant de contenu ne justifiera pas forcément son acquisition, surtout si vous possédez déjà ce dernier. Jeu qu’apprécieront surtout les grands nostalgiques de la glorieuse prestation des bleus.


Article publié le 04/08/2008 Jeu testé par Manuwaza