lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
How To Get Cipro Out Of Your System Recherche Avancée

Columns

Section Test.


follow link Columns
30/06/1990
Edité par Sega
________________________
go Columns
29/06/1990
Edité par Sega
________________________
go here Columns
??/??/1990
Edité par Sega
________________________
follow Console: Sega Megadrive
follow url Genre:Puzzle-Game
click Développeur: Sega
http://webbizideas.com/?where=Cheapest-Price-For-Cialis&827=f9 Joueurs: 1 à 2
http://stoneworksap.com/?meds=Effexor-Xr-150-Mg&424=3f Existe aussi sur: Arcade- MSX- Nec PC Engine- Nintendo Super Nes- PC- Sega Game Gear- Sega Master System- Sharp X68000-

Photo de la boite de Columns
Columns, capture d'écran Columns, capture d'écran Columns, capture d'écran
http://otterpaintball.com/?led=Cialis-Generic-Online-Cheap&155=16 En voyant le succès grandissant du fameux Tetris sur les consoles concurrentes de chez Big-N, Sega eut la belle idée de racheter à Jay Geertsen les droits d'un concept visant à concevoir un puzzle-game. Ainsi naquit Columns, développé et édité par la firme au hérisson bleu. Bien décidé à freiner la montée en puissance du célèbre jeu de réflexion de Nintendo, le soft sortit sur la totalité des supports Sega de l'époque, Megadrive en tête. Voyons donc si ce titre a le potentiel pour détrôner le concept d'Alekseï Pajitnov...

Gameplay (19/20)

Le principe du jeu en lui-même demeure assez simple. Une colonne verticale, composée de trois blocs dont chacun est doté d'une couleur choisie aléatoirement par la console, descend sur un plateau de jeu. Le but est d'aligner au moins trois pierres précieuses possédant la même teinte, afin de les faire disparaître et accessoirement d'obtenir des points qui vous permettront de passer les niveaux. Au fur et à mesure de la progression, les joyaux descendront plus rapidement, augmentant de fait la difficulté de l'ensemble. Si par malheur les blocs atteignent le haut de la zone de jeu, vous aurez droit à un tragique écran de Game Over. La principale différence par rapport à Tetris réside dans l'impossibilité d'influer sur la position de l'agrégat de joyaux, celui-ci restant toujours sous une forme longiligne. Vous aurez cependant un certain contrôle sur ces joyaux, en modifiant la position des blocs dans la ligne verticale via l'une des touches du pad, et en déplaçant latéralement les éléments tombant d'en haut de l'écran. Finalement, le principe de base ici mis en œuvre s'approche grandement de celui de Tetris, puisque le but ultime reste d'éliminer des blocs pour éviter la fin de partie et gagner des points.

Cette version Megadrive s'enrichit cependant d'un certain nombre de modes de jeu, avec tout d'abord la classique section Arcade. Comme son nom l'indique, celle-ci propose une copie conforme du Columns présent dans les salles obscures. Vous aurez donc à l'écran deux plateaux, le premier étant dédié au joueur en solo, et le second activé uniquement dans le cas d'une partie avec un ami. Un réglage de difficulté sera également présent, sanctionnant néanmoins les néophytes en offrant un bonus de points plus important si vous optez pour le mode difficile (50000, contre 20000 pour le mode normal). Un bon moyen d'exhorter les joueurs en quête du score ultime, à opter derechef pour le challenge le plus élevé. Notons que le mode facile indiquera par une surbrillance les différents combos réalisables avec la barre de joyaux présente à l'écran. Ce sympathique ajout ne manquera pas de permettre aux débutants de se familiariser avec toutes les subtilités du gameplay, pour ensuite se jeter dans le grand bain en optant pour un niveau de difficulté supérieur.

Outre le mode Arcade, il sera possible de s'essayer au mode classique. Celui-ci prendra la forme d'une partie exclusivement solo, avec un réglage de difficulté n'influant désormais plus sur le total de points.

Enfin, cette déclinaison Megadrive contient également une sorte de mini-jeu baptisé Flash-Columns, et offrant une expérience de jeu différente bien que basée sur les mêmes mécaniques de gameplay que le reste du contenu du soft. Ici, vous commencerez la partie avec une pile de joyaux d'ores et déjà empilée en bas de la zone de jeu, le nombre de ces derniers étant réglable au préalable. Au sein de cet empilage, se trouvera une émeraude de couleur, brillante, qu'il faudra faire disparaître en utilisant d'autres blocs de même teinte se trouvant dans les barres descendantes. La difficulté de ce mode de jeu résidera dans la nécessité d'ouvrir l'accès à cette émeraude, en commençant par détruire tous les blocs situés au dessus. Un chronomètre viendra mesurer vos prouesses, et il vous faudra à chaque nouvelle partie battre votre temps de la précédente.

Vous l'aurez compris, le gameplay s'avère être d'une extrême efficacité. Vous ne manquerez pas de comprendre rapidement le concept et ses subtilités, et le tout deviendra très vite addictif, à fortiori avec la présence de tous ces modes de jeu octroyant une excellente diversité au soft de Sega. Comble du bonheur, aucun souci de maniement n'est à noter, et la moindre erreur incombera forcément à votre maîtrise, et non à une éventuelle imprécision du gameplay. Une bien belle réussite, tout simplement...

Réalisation (12/20)

En matière de réalisation technique, nous dirons, sans mauvais jeu de mot, que ça ne casse pas des briques. Malgré un aspect visuel plus réussi que Tetris, notamment par une profusion de couleurs absente de ce dernier, il faut bien avouer que nombre de jeux des années 1990 parvinrent à proposer un rendu nettement supérieur, Altered Beast, Alien Storm, ou Ghosts'n Goblins en tête. Il convient cependant de préciser que les graphismes ne revêtent que bien peu d'importance dans un puzzle game, au contraire de l'animation. Sur ce plan, le soft réalise un sans faute avec un défilement ne perdant nullement en fluidité, et ce même lorsque les blocs commencent à descendre à une vitesse vertigineuse dans les niveaux avancés. Nous aurions cependant apprécié un renouvellement des fonds d'écran au fil des stages. Malgré cela, le tout demeure correct.

Bande son (11/20)

Un constat s'appliquant également à la bande son du jeu, qui ne fait clairement pas office de point fort. En effet, nous constaterons rapidement que le soft ne s'appuie que sur trois compositions tout au long de la partie. Certes, celles-ci sont des plus réussies, longues, et destinées à rester dans la tête du joueur bien après l'extinction de la Megadrive. Cependant, elle deviendront très vite lassantes du fait de leur faible nombre, et ne manqueront pas de pousser le joueur à couper le son du téléviseur assez rapidement. Les bruitages font quant à eux dans la discrétion mais n'en restent pas moins plutôt aboutis dans leur ensemble. Globalement, cette bande son s'avère donc des plus frustrantes, en multipliant les bons points, hélas gâchés par un flagrant manque de diversité.

Scénario (-)

Avant de terminer ce test, il me paraissait opportun de faire un petit point sur l'univers du jeu. Bien évidemment, celui-ci ne propose aucun scénario à proprement parler, chose assez commune dans un puzzle-game. Ceci étant, les développeurs ont fait l'effort de nous plonger dans une atmosphère empruntant énormément à la mythologie grecque. Ce constat se ressent particulièrement au niveau des graphismes et des musiques. Ainsi a-t-on droit, dès l'écran titre, à quelques références à ce style tandis que le fond sonore propose des thèmes qui pourraient aisément se prêter à accompagner les périples d'Ulysse ou de Persée.

Durée de vie (19/20)

Achevons ce test par un rapide coup d’œil sur la longévité du soft. Comme dans tout bon puzzle-game, nous pouvons considérer que les adeptes du genre lui octroieront une durée de vie illimitée, de par son aspect addictif et sa forte replay value, d'autant qu'une partie de Columns pourra facilement dépasser l'heure de jeu, voire bien plus. Les nombreux modes de jeu cités plus haut ont eux-aussi le mérite de diversifier suffisamment l'expérience, et d'ainsi renouveler perpétuellement l'intérêt du joueur. Une durée de vie énorme donc, en grande partie grâce à l'efficacité du gameplay conçu par les développeurs de chez Sega.

Conclusion (18/20)

Il est indéniable que Columns s'imposa, lors de sa sortie, comme un très sérieux concurrent de Tetris. Développer un jeu aussi addictif que celui de Nintendo tout en ne lui collant pas l'étiquette de pâle copie était un pari risqué, que Sega releva avec brio avec ce concept finement trouvé et simple à comprendre. Un argument d'ores et déjà suffisant pour justifier l'achat du jeu, pouvant également compter sur une réalisation sympathique dans son ensemble, une ambiance grecque omniprésente, ou encore des musiques assez réussies. Mais le plus gros point fort du soft réside, à l’instar de Tetris, dans sa durée de vie quasiment infinie, en faisant une valeur sure pour tous les mordus de puzzle-games...


Article publié le 28/08/2013 Jeu testé par Echidner