lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
| FREE SHIPPING 🔥 |. special reduced price. ☀☀☀ http://triumphcapital.ca/?slq=Kegunaan-Voltaren-Salep-Yetistiriciligi&c47=9d ☀☀☀,We have special offers for you.. Buy Now » Recherche Avancée

California Games

Section Test.


Sortie JAP non communiquée
________________________
Voltaren 80mg 2ml http://shabes.net/?usq=Diflucan-Romania-Online&930=b2 All of you who participated and then kept quiet about my results receive my gratitude. California Games
??/06/1988
Edité par Milton Bradley
________________________
Amoxil Buy Uk online, including Aldactone 100mg medication, from the largest Canadian pharmacy with free shipping on all orders of Aldactone and other discount California Games
??/??/1989
Edité par Milton Bradley
________________________
http://stoneworksap.com/?meds=Buy-Nizoral-Shampoo-Uk&dbf=96 Console: Nintendo Nes
Can you buy lansoprazole over the counter, http://lumenled.net/?olxc=Ciprofloxacin-Buy-Canada-2018&e5a=54, Prevacid solutab purchase, can you buy lansoprazole over the counter in uk, Genre:Sport
Title: Where To Get Cheap Accutane - Zithromax Overnight Delivery Canada Author: http://www.obscurity-online.de/where-to-get-cheap-accutane-15c9.pdf Subject Développeur: Epyx
🔥 | Best Deals | ☀☀☀ source Generic ☀☀☀. We offer products that help you solve your health problems. Buy Elavil Generic special reduced Joueurs: Solo uniquement
| Up to 40% Off🔥 |. Pill Shop, Cheap Prices. Free samples for all orders. Online Viagra Tablets ,We have special offers for you.. Check More » Existe aussi sur: Atari Lynx- Commodore 64- Sega Master System- Sega Megadrive-

Photo de la boite de California Games
California Games, capture d'écran California Games, capture d'écran California Games, capture d'écran
follow site. RxGood: Friendly customer support, 24h online support. #1 Top OnlineShop. Order Tabs Online Without Prescription. Without Script California Games est un jeu développé et édité par Epyx, il est d'abord sorti en 1987 sur Commodore 64 et sur l'Apple II. Il fut ensuite adapté sur de nombreux supports tels que l'amstrad CPC, le MSX, Atari 2600, l'Atari ST, la Master System pour ne citer que les plus connus. C'est la version NES qui fera l'objet du test, version qui est sortie en 1989.

Premier contact : c'est confus !


Après avoir soufflé 50 fois dans la cartouche et dans ma console, j'arrive enfin à démarrer le jeu. Une musique aussi entraînante que comique vous accompagne dès le début du jeu. Le menu se présente comme suit : Disputez toutes les disciplines, disputez certaines disciplines, entraînement et enfin la consultation des hi-scores (qui, au passage, ne sert à rien, la cartouche ne contenant pas de pile de sauvegarde). Je décide donc de disputer toutes les disciplines, je dois maintenant choisir mon équipe qui sont au nombre de neuf (MB, Casio, Kawasaki, enfin bref on s'en fout), je peux ensuite commencer la première épreuve : Le half pipe en skate-board. C'est difficile à jouer, les contrôles sont trop confus, on se retrouve vite à terre. Une fois que l'on arrive à l'autre bout du half-pipe, la direction opposée nous permet de nous tourner et de repartir dans l'autre sens, moment auquel il faut appuyer sur la flèche du bas pour prendre de la vitesse, et ainsi de suite. C'est assez difficile, ce jeu demande un timing parfait sous peine de vite perdre. De plus, le temps en compté. La deuxième épreuve se nomme footbag. Celle ci est déjà plus jouable et intéressante. On dirige un blondinet qui va devoir, à l'aide de ses jambes, genoux, pieds, jongler avec une balle de la taille de celle de golf. Tel un ballon de foot, le petit gringalet va devoir ne pas faire tomber la balle à terre, et enchaîner les performances. Le bouton A sert à taper la balle avec soit la tête, soit les genoux, soit les pieds selon l'endroit ou se trouve la balle au moment où l'on appuie sur A. La flèche du haut permet quant à elle de sauter en donnant un coup de tête dans la balle ce qui permet de l'envoyer plus haut. La flèche du bas sert à se tourner et ainsi se mettre de dos pour par exemple rattraper la balle avec les talons, on peut enchaîner comme ça pendant plus d'une minute pour faire le maximum de points. C'est marrant, mais sans plus. Le troisième et dernier jeu sur lequel je m'attarderai est le surf. On dirige un surfeur partant du haut d'une vague, les contrôles sont simples en soi, mais cela devient vite énervant de sentir que l'on ne fait pas tout le temps ce qu'on veut sous peine de se faire rattraper par la vague et tomber dans le rouleau. La flèche de gauche sert à faire tourner votre surfeur dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, et la flèche de droite pour le sens opposé. On peut effectuer des sauts par dessus la vague, à condition de se réceptionner dans la bonne posture (pas toujours évident). Vous avez donc une minute et trente secondes pour satisfaire le jury qui sera impitoyable.

Les autres disciplines sont un peu pareilles : Sympathiques, mais dures à contrôler. On se retrouve souvent à manger le sol. Que ce soit le roller (on contrôle une fillette qui n'a qu'une passion : rouler sur des touffes d'herbes et autres cailloux pour manger le bitume), le BMX (on peine à rouler droit et éviter les obstacles), et enfin le lancer de freesbee (deux gamins se lancent un freesbee facile à lancer quand on connaît la manip pour y arriver, et ultra dur à rattraper). Ce jeu part d'une bonne intention, il y a eu du travail, mais pas assez pour convaincre véritablement.

Graphismes

Les sprites des personnages sont sympas, ce n’est pas totalement moche. On distingue bien ce qu'il se passe à l'écran, c'est bien coloré, les personnages ne s'articulent pas très bien cependant. L'action paraît toujours un peu molle, manquant d'action. Il y a un arrière goût de jeu pas totalement fini sur ce point.

Musiques et bruitages

Les musiques sont marrantes, mais vraiment soulantes à la longue. De plus, elles ne sont vraiment pas nombreuses. Là où ça ne va pas, c'est les bruitages, il y a des épreuves où il n'y en a pas ! A la limite on peut couper le son de la télé et se mettre un bon petit rock pour les rockeurs, un bon rap pour les rappeurs ou alors un petit tecktonik pour les ... ah non on me fait signe que la tecktonik c'est de la m**** !

Durée de vie

Six épreuves, toutes aussi fadasses les unes que les autres, ça donne pas trop envie de faire deux parties d'affilée. Mais enfin, on pourra ressortir le jeu après avoir bu 3 ou 4 bières, ça fera toujours rire !

Verdict

Un jeu moyen. Il n'est pas un exemple de maniabilité sans faille, mais on peut au bout de quelques parties contrôler les épreuves sans trop de difficultés. Les gens de chez Epyx ne se sont pas foulés pour bien adapter leur jeu qui aurait sûrement pu être amplement mieux, car les disciplines sont assez bien pensées. Un jeu qui se fond facilement dans la masse des nombreux jeux NES. En gros, si vous hésitez à l'acheter, passez votre chemin ou alors achetez le pas cher, il ne vaut pas tant que ça.


Histoire -/20 : Vive le sport sur Antenne 2 !

Graphismes 11/20 : Les couleurs sont un peu fadasses, mais elles sont assorties. Pas trop mal dirons-nous.

Gameplay 12/20 : A s'en mordre les doigts ! Ceci dit, une fois qu'on a compris comment ça marchait, on peut s'amuser...si on n'a pas déjà éteint la console...

Musique 8/20 : Sympa au début puis rébarbative, puis trop relou avant la fin de la dernière épreuve.

Durée de vie 10/20 : 6 épreuves, ce n’est pas terrible, mais on peut revenir au soft (pas trop souvent quand même), avec des potes (pour leur faire une blague).


NOTE GLOBALE 10/20


Article publié le 06/08/2008 Jeu testé par MaitreCoq