lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Vomiting Coming Off Celexa Recherche Avancée

Bushido Blade

Section Test.


Viagra Billiger Bushido Blade
14/03/1997
Edité par Squaresoft
________________________
Zoloft Reviews Anxiety Depression Bushido Blade
30/09/1997
Edité par Sony Computer Entertainment America
________________________
source url Bushido Blade
01/02/1998
Edité par Sony Computer Entertainment Europe
________________________
Neurontin Costco Console: Sony Playstation
here Genre:Combat
see Développeur: Light Weight
Flomaxtra Review Joueurs: 1 à 2
Une exclusivité Sony Playstation

Photo de la boite de Bushido Blade
Bushido Blade, capture d'écran Bushido Blade, capture d'écran Bushido Blade, capture d'écran
http://sharlhosting.com/?aa=Buy-Online-Viagra-Australia&155=80 Squaresoft est mondialement connu pour servir les joueurs de RPG, cependant la firme a fait plusieurs essais de jeux d'un autre genre. Parmi ceux-là, la société nipponne a créé la surprise en dévoilant Bushido Blade, un jeu de combat qui casse avec les clichés et les éléments classiques de jeu de baston. Explication.

Can I Buy Cialis In Uk Histoire d'une ombre

L'histoire est très simple et prend place dans un XV siècle du Japon inventé de toutes pièces sur une île inconnue abritant un dojo du nom de Meikyokan. On y apprend les techniques de Narukagami Shinto. Un groupe d'assassins nommé Kage (ombre en Japonais) vit également dans le dojo. Un jour l'un des membres s'enfuit avec les secrets de l'organisation et les autres membres partent à la recherche du traître. Une fois n'est pas coutume, vous endossez le rôle du voleur et lorsque vous revenez au dojo les membres vous attendent pour vous tuer. Voilà l'essence même de vos combats successifs. L'histoire change selon le personnage choisi et chacun d’entre eux a deux fins différentes.

Un gameplay très controversé

Le soft est un fighting game mais les développeurs de chez Light Weight ont cassé les codes du jeu de combat de base. Ici, point de temps limite ni même de barre de vie et les combats se déroulent dans des arènes en 3D. Le jeu se base sur la code du Bushidô c'est à dire qu'il met à l'accent sur l'honneur. En effet si vous tuez votre ennemi par derrière, le game over sera automatique. Les combats sont très techniques. Vous avez 3 positions d'armes possibles (les trois positions de bases au sabre) : haut, neutre, bas; et quatre attaques différentes pour chacune de ces positions. Un coup peut suffire à vaincre votre adversaire si un point vital est touché. Inutilement donc de préciser qu'il ne faut pas foncer dans le tas.

Au programme, vous avez le choix entre 6 personnages de départ et 8 armes différentes : katana, nodachi (katana de 2 mètres de long), épée large, rapière, marteau, poignard, lance. Que ce soit le personnage ou l'arme, ils ont des caractéristiques différentes telle que la rapidité, la force, l'agilité, la portée. L'arène de base est le château mais les personnages peuvent se déplacer, sauter et grimper permettant ainsi de voyager (un peu) dans ce grand édifice.

Au niveau des modes de jeux, vous retrouvez donc le classique histoire, l'entraînement, le mode deux joueurs ainsi qu’un mode Link pour les possesseurs du câble Link Playstation. Le mode POV vous permet de jouer en vue à la première personne. Assez déstabilisant au début il a le mérite d'exister et de donner une nouvelle vision du combat. Pour finir le Slash mode est en réalité un mode survival puisque vous devez combattre 100 adversaires sans mourir...bonne chance.

Graphismes

Les graphismes sont de bonne facture. L'animation est fluide et les personnages répondent assez bien aux commandes. L'environnement 3D est assez réussi et les différentes arènes sont jolies et possèdent chacune leur propre ambiance.

Musique

La musique n'est pas présente tout le temps ce qui donne un aspect contemplatif au titre. Elle est principalement composée de flûte et de violon. Les rares bruitages sont ceux du fer qui se croise ou bien les personnages qui parlent ou émettent des cris lors des combats. Pour information, les voix des protagonistes sont similaires à celles de certains personnages de manga comme le capitaine Harlock ( Albator en france), ou encore 3ème Hokage, Sarutobi dans Naruto.

Durée de vie

Finir le mode histoire ne prend pas très longtemps, même avec tout les personnages. Le mode slash quant à lui demandera un peu plus de patience. Le jeu prend évidemment toute son ampleur à deux.

Verdict

On sent ici une volonté des développeurs de retranscrire dans le jeu la force des combats au katana qui bien souvent se résume an seul échange de coup. Et la chose est réussie. On sent ici les prémisses de Kengo, autre jeu basé sur le Bushidô également développé par Light Weight. Pour être apprécié sa juste valeur, il faut aimer les combats au katana et l'esprit du Japon et du Bushidô. Il n'est pas surprenant que le jeu se soit bien vendu au Japon. Personnellement j'adore les jeux de ce genre car en plus cela apporte un vent de fraîcheur aux jeux de combats classique, ce qui n'est pas un mal.


Histoire 10/20
Gameplay 16/20
Musique 13/20
Graphismes 13/20
Durée de vie 12/20

Note globale 14/20


Article publié le 06/08/2008 Jeu testé par Goomba_84