lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://westernparomancewriters.com/?rqa=Risperdal-Off-Label-Settlement&256=7d Recherche Avancée

Breath of Fire 3

Section Test.


http://jeannie-ology.com/?fvn=Cephalexin-Price-Uk&930=91 Breath of Fire III
11/09/1997
Edité par Capcom
________________________
go here Breath of Fire III
30/04/1998
Edité par Capcom
________________________
http://folkekirkenshus.dk/?swr=Acheter-Viagra-Au-Canada&978=63 Breath of Fire III
08/10/1998
Edité par Capcom
________________________
Buy Viagra Online China Console: Sony Playstation
follow Genre:Jeu de Rôle
Buy Nexium 40 Mg Développeur: Capcom
Europe Meds Online Buy Viagra Professional Joueurs: Solo uniquement
Une exclusivité Sony Playstation

Photo de la boite de Breath of Fire 3
Breath of Fire 3, capture d'écran Breath of Fire 3, capture d'écran Breath of Fire 3, capture d'écran
Buy Viagra Online From Pfizer Cinq ans après Breath of fire 2 sur Super Nintendo, voila que BOF3 (comme on l'appelle intimement) pointe le bout de son nez sur PSX. En effet, c'est en 1998, après la claque FF7 et l'arrivée prochaine de son petit frère que Capcom lance le jeu en Europe. C'est donc avec joie que l'on retrouve Ryu et sa drôle de coiffure dans un RPG très classique mais diablement prenant.

go Une réalisation mignone en a mi chemin entre la 3d et la 2d: 13/20

Inutile de s'attendre à une bombe graphique à la final fantasy, ce n'est pas le genre de la maison. Ici, les zones où le héros évolue sont réalisées en fausse 3d avec caméra fixe. On pourra la faire bouger quelque peu manuellement mais par le biais d'une "pause active" très utile pour déceler des objets masqués. Le plus souvent, l'aire de jeu sera un carré dans lequel vos déplacements ont bien souvent l'air de se réaliser "par cases". Le personnage donne l'impression d'être sur des rails. Même si cela parait gênant, après quelques heures de jeu, c'est vite oublié. Les personnages eux sont réalisés dans une 2d mignonne qui colle bien au style du jeu. Personnages, sorts, transformations, décors, tout est très coloré et sympathique. Les effets spéciaux et les animations sont corrects et se laissent regarder.

Bref, le jeu ne pousse pas la PSX dans ses derniers retranchements vous l'aurez compris mais au final, on apprécie beaucoup le style old school (déjà!) qui se dégage de ce titre.

Un scénario "bateau" mais prenant: 13/20

Le jeu regroupe une bonne partie des "clichés RPG" avec les désormais connus : le village du héros est attaqué, le héros embarque la princesse locale dans ses pérégrinations, le héros serait en fait détenteur d'un pouvoir dont il ne soupçonne pas l'existence,etc... Cependant, le scénario reste bien construit et parvient a nous intéresser. Le jeu nous met dans la peau de Ryu, un enfant aux cheveux bleus capable de se transformer en Dragon. Au commencement, le héros est trouvé dans une grotte sous sa forme de Dragon. Après avoir semé la pagaille, il est finalement capturé mais parvient in extremis à s'échapper des hideux exploitants qui voient dans le dragon une future bête de foire. Ryu finit alors par rencontrer Rei et Teepo, deux orphelins qui n'hésitent pas à voler tout ce qu'ils peuvent. Alors que vous enchainez avec eux toutes sortes de méfaits mineurs, la cachette des trois brigands est brûlée par deux personnages mystérieux qui se permettent même le luxe de laisser notre héros pour mort. Lorsqu'il reprend ses esprits, Rei & Teepo ont disparus et les gens du village conseillent vivement à notre jeune enfant de quitter la région s'il ne veut pas s'attirer encore une fois les foudres de ses deux mystérieux agresseurs. Le héros partira donc tout seul a l'aventure et ne tardera pas à trouver de nouveaux compagnons très charismatiques (Notamment le fameux Garr, une sorte d'hybride entre un dragon et un aigle) et à traverser les régions habituelles des RPGs (désert, montagne, cité technologique, etc..). Le scénario tournera essentiellement autour du mystérieux pouvoir Ryu et de la race des dragons et malgré quelques dialogues inutiles, voir parfois grossièrement traduits (je reviendrais sur ce point plus tard), on finit par vite s'attacher a notre héros.

Un Gameplay très simpliste 13/20

Le Gameplay de ce jeu est extrêmement classique pour un RPG. On retrouvera ici le système de niveaux qui augmentera les capacités des personnages, des équipements nombreux, etc... Ce qui changera des autres RPGs, c'est l'apprentissage des sorts qui se fera via vos maîtres de combats. En effet, dans le monde de BOF3, il existe une douzaine de maîtres de combat qui permettent d'apprendre à vos personnages les capacités qu'ils connaissent. Lorsqu'on en trouve un, il faut parfois réaliser une certaine action pour avoir le privilège de figurer parmi ses élèves (battre X ennemis, verser X zennys, détenir tel objet). Une fois l'un de vos personnages associé à un maître, il faudra attendre un certain temps avant de revenir vous présenter devant ce dernier qui vous inculquera ou non une des techniques dont il a le secret. Ce système est très intéressant et il faudra très vite trouver quel maitre correspond le plus a vos personnages (inutile de prendre un puissant mage comme maitre pour un épéiste). La progression sur la carte d'exploration se fait de façon très simple même si un petit plus vient enrichir le gameplay. En effet, chaque personnage dispose d'une capacité spéciale utilisable sur la carte d'exploration. Ainsi, Ryu peut couper des buissons, Rei peut crocheter certaines portes, Garr peut pousser des rochers...

Venons-en au cœur de tout RPG, le système de combat. Ici, il est vraiment simpliste. Trois personnages actifs et exit la barre ATB même si le système reste identique : plus votre personnage sera rapide, plus il jouera souvent. Une fois en position d'exécuter une action, vous aurez alors plusieurs choix : les indispensables "attaquer, défendre, magie, fuir, objet" et enfin "contrôle" qui est l'autre façon d'obtenir de nouveaux sorts avec le système de maîtres. En effet, en choisissant cette action, vous devrez cibler l'ennemi à "contrôler". Lorsque celui-ci jouera son tour, s'il exécute un mouvement spécial, votre personnage le "contrôlant" pourra assimiler cette technique et ainsi garnir son panel de sorts. L'utilisation de ces sorts coûtera bien entendu des points de magie (MP) comme dans la plupart des RPGs. Mais le principal intérêt du système de combat de ce BOF3 vient des transformations en dragon de Ryu. Durant votre périple, vous serez amené à trouver des "gènes de dragons" indispensables pour permettre à Ryu de se transformer en Dragon. C'est justement en combinant ces gènes que vous obtiendrez des transformations plus puissantes les unes que les autres. Ainsi, vous pourrez vous transformer en Dragonet, en Dragon adulte, en Behemoth,etc.. Chacun ayant ses capacités et ses caractéristiques propres. Le principal reproche de ce système de combat étant sa gestion des KOs. En effet, à chaque KO de votre personnage, vos points de vie maximums (HPs MAX) baisseront de façon irréversible. Imaginez donc la chute de HPs max après un boss particulièrement difficile et c'est d'ailleurs souvent le cas.

Une durée de vie correcte 14/20

40/50 heures devraient vous permettre d'en voir le bout. C'est donc une durée de vie correcte pour un RPG. On note qu'étant difficile, le jeu pousse beaucoup au level-up pour progresser dans l'aventure et il ne sera pas rare de recommencer X fois un combat contre un boss particulièrement coriace. Les quelques énigmes sauront vous faire quelque peu cogiter même si la mauvaise traduction les rendent parfois complètement incompréhensibles : mauvais mot de passe, mauvais itinéraire indiqué (le fameux chemin du désert). C'est vraiment une honte à ce niveau la. Les quêtes annexes ne sont pas très nombreuses et c'est bien dommage même si quelques très bons mini-jeux resteront dans les mémoires. On pensera ainsi essentiellement au jeu de la pèche qui consiste à pêcher différents types de poissons ou encore le village des fées ou l'on devra gérer une ville de fées située dans une dimension parallèle.

Une bande son plutôt réussie 13/20

Les thèmes musicaux sont entrainants et collent bien a l'atmosphère du jeu. Les bruitages sont moyens, mais qu'importe.

Conclusion 16/20

Un RPG haut en couleurs qui comblera son relatif manque d'originalité par une ambiance particulière et des personnages hautement charismatiques. Etant donné que le jeu offre un bon gameplay couplé a une bonne durée de vie, je ne saurais que trop vous le conseiller. Certainement une référence du genre.


Article publié le 05/08/2008 Jeu testé par C1el