lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://southernhillschristian.org/wordpress/wp-content/pharmacy/amnesteem.html Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and Recherche Avancée

Bible Adventures

Section Test.


Can I Get Prednisone In Mexico Sortie JAP non communiquée
________________________
Actos Schuhe Online Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Bible Adventures
??/??/1995
Edité par Wisdom Tree
________________________
see Online Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Sortie EURO non communiquée
________________________
| instock🔥 |. special reduced price. ☀☀☀ Need Prescription For Cialisen ☀☀☀,You Want Something Special About Best pill?. Buy Now » Console: Sega Megadrive
Discount Generic Cialis - no prescription needed, order Sildenafil (viagra) with discount 15% - low prices for all ED pills, support 245, Amoxil Cheap Genre:Plates-Formes
Online Sale | http://recoveronline.info/?acv=Cialis-Daily-Online Europe . If you want to take care of your health. Buy Dapoxetine Priligy Europe Stop Searching About Best pills! Get NOW! Développeur: Wisdom Tree
Cialis Non Prescription Needed generic prevacid canada stato capace a superare i test di ammissione in odontoiatria??? mettiti a studiare allora non mai troppo Joueurs: Solo uniquement
Best Quality ciprofloxacin 500mg antibiotics interactions, Viagra Coupons For Pharmacy interactions 🔥 I have to say we didnt want to Existe aussi sur: Nintendo Nes-

Photo de la boite de Bible Adventures
Bible Adventures, capture d'écran Bible Adventures, capture d'écran Bible Adventures, capture d'écran
go S'il est vrai que le jeu vidéo est un des loisirs les plus appréciés, il est également un média qui peut avoir une visée didactique. A titre d'exemple, Adibou, un gentil alien, nous proposait divers exercices éducatifs... D'autres étaient plus originaux, et ne se contentaient pas d'enseigner les maths aux enfants, mais bien de leur inculquer les valeurs religieuses. Bible Adventures, sorti en 1991 sur NES, puis réédité en 1995 sur Megadrive, fait partie de cette catégorie. C'est cette dernière version qui nous intéresse aujourd'hui.

Scénario : -/20

Comme le titre nous l'indique, le scénario est issu de la Bible. Trois épisodes en sont donc repris, pour nous offrir trois jeux dans lesquels on devra prendre le contrôle d'un personnage précis. Ainsi, L'Arche de Noé vous permettra d'incarner ce dernier dans le but de retrouver deux animaux de chaque sexe et de les conduire dans son navire afin de pouvoir repeupler la Terre après le déluge, tandis que Myriam, trouvant Moïse dans le Nil, devra le conduire auprès d'une nourrice. Enfin, l'épisode David et Goliath vous proposera de prendre le contrôle du roi David afin d'abattre le géant à l'aide de sa fronde...

Au début de chaque épisode, un verset de la Bible vous expliquera le contexte, prouvant si besoin était que le but du jeu est bel et bien d'instruire les enfants sur le catéchisme.

Je ne peux pas me permettre d'attribuer une note à des épisodes bibliques. En revanche, le fait d'avoir trois scénarios différents dans le jeu est un assez bon point garant, du moins dans la théorie, d'une certaine diversité. Mais ça, j'y reviendrai ultérieurement.

Gameplay : 05/20

Bible Adventures se compose donc de trois jeux distincts, que l'on peux sélectionner dans le menu (L'Arche de Noé, Bébé Moïse, et David & Goliath). Chaque aventure repose sur le même gameplay. On peut donc sauter, courir, et attraper des objets au dessus de la tête pour les lancer. Ça ne vous rappelle rien ? Si je vous dit Yume Kojo : Doki Doki Panic, ça va mieux ? Et si je vous dit Super Mario USA ?

Et oui, le jeu est largement inspiré de notre Super Mario Bros 2 à nous (je vous laisse vous renseigner sur le pourquoi des différentes versions de Super Mario Bros 2, car ce n'est pas vraiment le sujet de ce test, mais ça reste une histoire assez intéressante)! Mais, dans Mario 2, le gameplay était impeccable. Ici, on ne peut malheureusement pas en dire autant. En effet, les personnages glissent énormément, rendant le jeu atrocement difficile lors des phases de plates-formes, puisque le protagoniste passera son temps à tomber. Ces même phases sont d'autant plus ardues que le dosage des sauts est particulièrement hasardeux. Mais chaque épisode a ses particularités qui lui sont propres en plus des défauts énumérés ci-dessus qui, eux, s'appliquent à l'ensemble de l'aventure.

Dans l'Arche de Noé, le but est de ramasser deux animaux de chaque espèce et de les conduire à l'embarcation située au début du niveau. Pour l'aider, le joueur aura accès à une Checklist lui indiquant les animaux à récupérer. Noé peut donc porter un grand nombre d'animaux (personnellement, j'ai pu en trimbaler quatre à la fois au dessus de ma tête), mais certains seront moins dociles que d'autres (bande d'ingrats !). Il faudra donc ruser, en utilisant des appâts, ou en les assommant! Pour récupérer certains animaux, Noé devra également trouver le moyen d'arriver à des endroits difficilement accessibles. Il pourra donc escalader des arbres pour sauter de plus haut, ou entrer dans une caverne afin de ressortir par une issue jusque là hors d'atteinte. Mais certains ennemis, notamment les serpents, viendront vous asticoter pour peu que vous les touchiez. Ceux-ci étant placés dans les arbres, l'escalade devient plus pénible encore puisque vous n'avez pas le temps de les voir arriver. Le plus agaçant lorsque vous escaladez une paroi, c'est que dès que vous appuyez sur les touches droite ou gauche de la manette, Noé ne se contente pas d'escalader dans la direction indiquée, non, il lâche totalement prise! Sachez enfin que lorsque vous sautez et que vous tenez des vaches ou des bœufs, ceux-ci tombent, vous obligeant à les rattraper. Le problème, c'est que l'entrée de l'arche est située en hauteur. Il faut donc sauter un bon nombre de fois pour les y emmener...

Vient ensuite le jeu Bébé Moïse. Le but est simple : porter Moïse d'un point A à un point B, sans qu'il ne se fasse attraper par les gardes Égyptiens qui veulent lancer dans le Nil tous les nouveaux nés, et en évitant les quelques monstres que vous croiserez. Dès qu'un garde vous touche, vous lâchez Moïse, et êtes propulsé en arrière sans rien pouvoir faire. Et si deux ennemis se tiennent chacun d'un côté et de l'autre, sachez que vous ne pourrez plus avancer. Vous adversaires se lanceront alors dans une partie de Tennis avec votre avatar en guise de balle. Le seul moyen de les éviter est de leur sauter dessus, ou de les porter au dessus de vous! Dès qu'ils attrapent Moïse, vous devez retourner au début du niveau pour le récupérer, et tout recommencer.

Enfin, dans David & Goliath, il faut attraper un certain nombre de moutons pour les mettre dans l'enclos. Mais attention, il faudra éviter les écureuils qui vous lancent leurs noisettes, ainsi que le lion qui vous attaque dès que vous portez les ovins. Au bout d'un certain moment, après avoir répété les mêmes actions en boucle, vous finirez par obtenir une fronde qui vous permettra d'éliminer les ennemis (enfin !) et d'aller tuer le terrible Goliath. Malheureusement, vous réaliserez vite que votre atout offensif n'en est pas réellement un contre les gardes lambda, puisque tirant vers le haut des projectiles passant de fait largement au dessus de la plupart des ennemis. Pour ne rien arranger, les phases de plates-formes sont nombreuses, rendant la progression incroyablement pénible.

Dans chacun des trois jeux, votre santé est gérée par une barre de vie, représentée par trois versets de la bible en haut à gauche de l'écran. Si un ennemi vous touche, vous perdez une partie de verset. Mais vous pouvez augmenter votre jauge en en ramassant d'autres, qui vous donneront en prime quelques indices sur le jeu, ou bien un véritable verset de la bible qui s'affichera à l'écran.

Vous l'aurez compris, il n'y a rien à sauver au niveau du gameplay, voyons voir ce que nous propose le reste du jeu.

Graphismes : 05/20

Étant sorti sur Megadrive en 1995, le soft fait donc partie de la dernière générations de jeux de la machine, aux côtés de Ristar et autres Comix Zone. Il n'a donc aucune raison d'être laid. Et pourtant... Il faut bien comprendre que le titre est originellement sorti sur NES en 1991, et que la mouture Megadrive n'est qu'une adaptation. Une vérité largement visible dès les premières secondes de jeu, les graphismes étant quasi-identiques à ceux de la version NES.

Du coup, on se retrouve avec un jeu NES légèrement amélioré, qui à la sortie de la Megadrive aurait pu paraître correct visuellement parlant. Mais en 1995, c'est tout simplement impardonnable.

Passons rapidement sur les animations aussi grotesques que simplistes, pour nous attarder sur le scrolling. Comme dit précédemment, l'une des touches est destinée à permettre au personnage de courir plus vite. Cependant, la vitesse de course devient alors plus importante que celle du défilement, et vous finirez par arriver au bout de l'écran sans pouvoir distinguer aucun élément situé devant vous. Il est pourtant bon de rappeler que la Megadrive possédait un atout nommé Blast Processing, et permettant notamment d'aller à la vitesse du son dans Sonic. Et bien là encore, le jeu étant originellement sorti sur NES (qui ne gérait pas cette technologie), sa version Megadrive n'a pas été améliorée sur ce point là.

Musique : 02/20

Concernant les musiques, s'il faut reconnaître qu'elles sont d'une qualité un peu meilleure que sur NES, il n'y a rien à sauver pour autant. Peu nombreuses (une pour le menu, et une pour les niveaux), ce sont des reprises de thèmes Baroques (il me semble avoir reconnu Bach, mais je peux faire erreur).

Mais je pense que ce qu'il y a de pire dans cette bande son, c'est le fait qu'une seule piste soit utilisée ! C'est comme s'il n'y avait qu'un seul instrument (une sorte de clavecin ayant un son épouvantable en l’occurrence, et sur lequel l'instrumentiste ne jouerait que de la main droite, donc sans ligne d'accompagnement) ce qui vient complètement gâcher la qualité de la mélodie (loin de moi l'idée de critiquer les musiques de Bach!) qui devient lassante, répétitive, et qui adopte un côté encore plus mélancolique donnant envie de se pendre (passez moi l'expression...). Heureusement, on vous donne le choix dans le menu de désactiver la musique.

Le fait qu'une seule piste soit utilisée vient totalement saborder l'ambiance déjà faible du soft. Et ne pensez pas pour autant que cette concession soit justifiée par la volonté de donner plus d'importance aux bruitages (ce procédé de passer sous silence l'une des pistes de la mélodie afin de laisser au joueur la possibilité d'entendre un autre élément important étant largement utilisé dans la composition des OST de jeux vidéo), ces derniers étant quasi-inexistants et accouchant de fait d'un jeu sans vie. De temps en temps, vous entendrez un mouton ou une vache faire des bruits qui ressemblent à tout sauf à des cris d'animaux, mais ils se font bien rares.

Finalement, je serais tenté de dire que ce jeu n'a aucune ambiance, ce qui ne l'aide en rien, ne faisant qu'augmenter un ennui déjà trop grand.

Durée de vie : 03/20

Comme ma dernière phrase le laissait supposer, s'il y a bien un mot qui définit ce titre, c'est l'ennui. Il a beau nous proposer trois jeux en un, toutes nos actions sont les mêmes, et une sensation de répétitivité ne manquera pas de s'installer très rapidement. Que ce soit dans sa globalité ou au sein d'un même jeu, le tout souffre d'un manque de variété plus que navrant. Pour justifier mes dires, voici une petite anecdote personnelle certifiée véridique : la première fois que j'ai joué au jeu, je n'en avais jamais entendu parler. Après avoir passé je ne sais combien de temps (peut-être cinq minutes, peut être une demie-heure, la notion de temps étant toute relative compte tenu de l'ennui provoqué par le soft...) à réunir les animaux dans l'Arche de Noé, j'ai constaté avec surprise que le niveau d'après (car chaque épisode est constitué de plusieurs niveaux, évidement) était exactement le même, mais avec une nouvelle liste. J'ai donc terminé cette nouvelle liste, et surprise : rebelote avec le stage suivant... J'ai mis trois mois avant de rejouer à ce jeu pour en faire ce test. Et ce constat est hélas valable pour chaque épisode, sauf pour David & Goliath, qui joue un peu plus sur l'originalité à partir du second niveau vous offrant une fronde en guise d'arme. Mais là encore, la répétitivité est bel et bien présente...


Point d'histoire : Wisdom Tree

Les origines de Wisdom Tree viennent d'une société de création de jeux vidéo américaine : Color Dreams, qui était connue pour réaliser des jeux sur NES sans avoir la licence de Nintendo, en contournant la fameuse puce 10NES (les jeux avaient, de fait, parfois du mal a être lus par la console). La plupart des jeux Color Dreams étaient de qualité médiocre, et afin de contourner cette image, ils créèrent des filières dont Wisdom Tree, qui était dédiée à ne créer que des jeux chrétiens. Il réalisèrent donc des titres comme Bible Adventures, Bible Buffet, Exodus, Joshua, ou autres King of Kings, jeux qui étaient généralement de bien mauvaise qualité. On ne se refait pas...

En bref : 05/20

Même si je n'aime pas ce type de classement, je tiens tout de même à vous dire qu'il est d'après le magazine Américain Electronic Gaming Monthly le dix-neuvième pire jeu de tous les temps, bien que je sois persuadé qu'en cherchant bien, il soit tout à fait possible de trouver pire que ce titre. Vous l'aurez compris, Bible Adventures est un très mauvais jeu, que je ne saurais que trop vous déconseiller. Contrairement à certains titres qui sont tellement mauvais qu'ils arrivent à vous faire rire, lui ne fera rien d'autre que vous ennuyer.


Article publié le 25/06/2012 Jeu testé par Guyndo