lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://kariewilliams.com/?rqa=Forged-Prescriptions-For-Online-Valtrex&40d=58 Recherche Avancée

Battle Formula

Section Test.


http://blackfeetfilms.com/?poga=How-To-Get-Off-Paxil&a4a=61 Battle Formula
27/09/1991
Edité par Sunsoft
________________________
Propecia Finasterid Online Kaufen Super Spy Hunter
??/02/1992
Edité par Sunsoft
________________________
Cialis Price Canadian Pharmacy Super Spy Hunter
??/??/1993
Edité par Sunsoft
________________________
click Console: Nintendo Nes
enter site Genre:Shoot'em Up
enter Développeur: Sunsoft
enter Joueurs: Solo uniquement
Une exclusivité Nintendo Nes

Photo de la boite de Battle Formula
Battle Formula, capture d'écran Battle Formula, capture d'écran Battle Formula, capture d'écran
go here Le jeu vidéo a parfois tenté de drôles de mélanges de genres. Battle Formula, alias Super Spy Hunter, est un de ces titres qui recherchaient l’originalité par l’utilisation de caractéristiques appartenant à différents types de jeu. Alors que les amalgames furent souvent décevants voire totalement infects, Battle Formula, que nous appellerons ainsi puisqu’il s’agit du véritable titre de ce jeu, est une valeur sûre tant en gameplay qu’en réalisation. Et petite cerise sur le gâteau : nous avions ce jeu aussi en Europe !

http://agent268bet.com/?ext=Cost-For-Crestor-40-Mg&05e=fa Scenario: pas significatif

Alors là mes amis je ne sais quoi vous dire ! Aucun scénario, aucune présentation. Vous devrez parcourir les niveaux du jeu pour détruire des ennemis sans savoir pourquoi. Le titre étant particulièrement orienté arcade ce n’est pourtant nullement un problème donc pas de note.

Gameplay : 15/20

Soyons clairs de suite : Battle Formula est l’alliance d’un jeu de course et d’un Shoot’em Up. Si certains jeux reprenaient déjà un peu la formule comme le célèbre Chase HQ, ils ne le faisaient que timidement ! Battle Formula assume et pendant presque toute la partie saura mixer les éléments de gameplay de chacun des genres. Seule la fin du jeu adopte totalement le point de vue du Shoot’em Up pur et dur !

Le jeu consistera à parcourir les niveaux à bord d’un véhicule aux multiples capacités. Il s’agira en premier lieu d’une voiture pourvue d’un double canon rotatif qu’on pourra orienter à presque 360 degrés par des pressions répétées sur le bouton B. Par cette pression, chacun des canons de l’ensemble ira de son côté mais toujours symétriquement, afin de couvrir une surface de tir également répartie. Le bouton A servira à tirer. Tout cela est extrêmement simple et permet de garder le contrôle du véhicule de la plus efficace des façons. Les niveaux sont en effet des routes dont il faudra éviter de toucher les bords sous peine de perte d’énergie. Il faudra également ne surtout jamais en tomber sous peine cette fois de mort instantanée. Le scrolling n’étant jamais automatique, c’est le joueur qui décidera de faire avancer son véhicule. Pour ce faire, celui-ci devra appuyer plus ou moins longtemps sur le haut de la croix de direction. Une pression longue donnera à la voiture une vitesse maximale. Il est évidemment possible de ralentir à chaque instant en appuyant cette fois plus ou moins longuement sur le bas de la même croix jusqu’à un arrêt total si c’est nécessaire. Il est évident qu’aller vite permettra d’éviter et de détruire plus facilement les ennemis provenant de l’arrière mais augmentera vos chances de percuter les parois des routes quand il y en aura, ou de tomber dans un des pièges que vous réservent les parcours (camions explosifs, tourbillons de sable, saut au dessus du vide…). Ralentir vous assurera un meilleur contrôle des trajectoires mais vous exposera plus sensiblement aux tirs adverses, car oui, les adversaires tirent ! On trouve pêlemêle des hélicoptères, des véhicules sur roues de toutes natures, des tourelles placées de façons fourbes…
Face aux multiples dangers qui entraveront votre marche vers la victoire, vous ne serez fort heureusement pas seul ! A plusieurs reprises dans chacun des stages du titre, des camions surmontés d’une lettre viendront s’exposer à vos tirs. Les lettres varieront à chaque poignée de secondes. Si vous parvenez à détruire le camion avant qu’il ne se retire, vous aurez la possibilité d’emporter le bonus correspondant à la dernière lettre affichée, à condition que vous attrapiez ensuite ledit bonus qui passera du haut de l’écran au bas en un clin d’œil. Ces bonus sont presque une condition sine qua none pour terminer le jeu. D’une part parce qu’ils recèlent bien évidemment des tirs plus puissants mais aussi entre autres la possibilité pour les canons de s’orienter automatiquement vers les ennemis les plus proches. Sachant que, partant d’une position « droit devant nous », il fautcinq ou six pressions sur B pour parvenir à une direction « droit derrière nous » avec les canons et autant pour remonter totalement leur angle de visée, il est immédiatement compréhensible que ce fameux bonus de visée automatique sera un confort des plus appréciables et d’une efficacité redoutable. Il permet de véritablement s’occuper de la conduite et octroie même, de fait, le droit de prendre le risque d’aller toujours très vite. Non seulement ces bonus seront utiles pour parvenir jusqu’aux boss mais en plus seront-il obligatoires si on ne veut pas perdre vie sur vie en les affrontant. Encore faudra-t-il pour cela se concentrer sur les lettres à récupérer. Obtenir des L une première et seconde fois sera par exemple très utile pour doubler la barre d’énergie ridiculement petite que nous nous trimballerons au début mais continuer d’en récolter alors que notre puissance de feu reste réduite au strict minimum sera un manque de savoir jouer évident puisque de toute façon l’énergie ne pourra pas être plus augmentée !

Bref, vous le voyez, le gameplay de Battle Formula est réglé aux petits oignons. Il reste nerveux, intense et fun tout le long du jeu et sait en plus faire preuve d’une certaine originalité que même aujourd’hui nous ne retrouvons pas avec des consoles pourtant autrement plus puissantes qu’une NES et qui permettraient de reprendre le concept en le sublimant.

Réalisation : 15/20

Réalisation au top ! Pas autant au top qu’un Super Mario Bros 3 bien évidemment mais qui fait tout de même honneur à la Nes ! Les environnements sont colorés et défilent avec une vitesse impressionnante pour une machine aussi « archaïque ». Style de jeu oblige, les lieux traversés sont assez répétitifs mais les développeurs ont tout de même réussi à les rendre bien distincts en leur donnant une connotation « environnementale ». On retrouve ainsi des décors de ville avec ses immeubles et ses routes à bifurcations et virages, le désert avec ses cactus et ses énormes tourbillons de sable qui cherchent à nous engloutir, un barrage en bordure de forêt, une route en hauteur pourvue de multiples sauts incroyables ou encore la mer et le ciel !!

Les coloris, en plus d’être prononcés et variés, sans être aveuglants ou complètement psychédéliques, sont choisis avec justesse et donnent, en association avec le défilement du scrolling et les détails géométriques des routes, le parfait sentiment de jouer à un jeu futuriste ! Futuriste mais pas kitsch !

Bande son : 13/20

Excellente là aussi ! Pas du genre qu’on retient et qu’on sifflote mais parfaitement adaptée au jeu, entrainante sans être soulante. Les bruitages sont réellement bien travaillés et s’insèrent aux parties avec une certaine subtilité ! Très bon point !

Durée De Vie :16/20

Attention jeu pour joueur qui en veut ! Le jeu est difficile, très difficile ! Dès le début on mourra assez facilement. Les tentatives s’enchaînant on progressera en devenant toujours plus habile mais il n’en reste pas moins que même si on parvient à passer les niveaux en eux-mêmes, les boss « boufferont littéralement » notre réserve de vies. Chacun des six niveaux présents dans le jeu mérite pourtant d’être découvert et c’est bien avec une curiosité épanouie que nous chercherons à toujours aller plus loin. De bien belles surprises sauront se révéler aux courageux comme un niveau en bateau ou en avion !

Conclusion :15/20

Il serait bien étonnant de ne pas apprécier ce Battle Formula qui est sans conteste un des grands jeux de la NES, que nous parlions de jeux de course ou de Shoot’em Up. En plus d’être beau, nerveux et difficile, il est « addictif » et « briseur de manettes ». Comprendre par là qu’on a souvent envie de les jeter dans la télé avec pourtant le désir insatiable de revenir au jeu ! Une marque absolue de qualité !


Article publié le 16/06/2011 Jeu testé par Tanuki