lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
see url Recherche Avancée

Battle Clash

Section Test.


Viagra Total Sale Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Space Bazooka
21/06/1993
Edité par Nintendo
________________________
⭐️ | Best Buy | ☀☀☀ follow url Best Price ☀☀☀. Free shipping, quality, privacy, secure Cialis Online Bestellen Best Price Buy Battle Clash
??/10/1992
Edité par Nintendo
________________________
How to http://linkwizard.us/arts/television/programs/reality-based/talent_shows/american_idol_series/american_idol<_season_5/. 10% OFF your next order. 24/7 Customer Support. Satisfaction Guaranteed. Prescription Drugs without a Doctor. Battle Clash
18/03/1993
Edité par Nintendo
________________________
source url SafeOnlineCanadianPharmacy. Buy Generic V1agra, Cial1s, Lev1tra and many other generic drugs at SafeOnlineCanadianPharmacy. Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Console: Nintendo Super Nes
Can You Get High Off Depakote Genre:Tir
All of the recommended positions taken by COL will be presented to http://chestnutgrovechurch.net/?jold=Flagyl-Official-Fda-Information&4f4=d7 the CMA Board prednisone to get high of Trustees for finalization on April prednisone to get high 18. Développeur: Nintendo
Order Zetia No Prescription Joueurs: Solo uniquement
Une exclusivité Nintendo Super Nes

Photo de la boite de Battle Clash
Battle Clash, capture d'écran Battle Clash, capture d'écran Battle Clash, capture d'écran
| Discounts🔥 |. Know the uses, side effects, price, composition, substitutes, Buy Viagra Bahrain online ,No side effects. Check More » Nintendo a su, au long des années, nous émerveiller avec des accessoires aussi inventifs qu'éphémères, des espèces de petites étoiles filantes dans le ciel du monde du jeu vidéo qui ont, pour la plupart, laissé des traces indélébiles dans le cœur des joueurs. Si ROB le robot (Famicom – 1984) avait su en son temps innover, l'accessoire s'est au final révélé plus collector que réellement utile ludiquement parlant, d'autant plus que ROB impose, de par son design, le respect. Un succès d'estime en somme. On peut aussi citer le Zapper (Famicom 1984) qui n'a pas tellement eu matière à briller, hormis une dizaine de jeux dédiés dont Duck Hunt, Hogan's Alley, ou Wild Gunman pour parler des plus connus. Là encore, le succès d'estime est total, commercial également, mais on regrettera l'exploitation plutôt succincte dudit accessoire par rapport au large catalogue de jeux disponibles.

http://seniorenzentrum-diedorf.com/?yah=Viagra-Prescription-New-Zealand&4bd=e1 Le Super Scope, un accessoire atypique

Si j'ai abordé le thème des accessoires, c'est que l'on va parler aujourd'hui du petit frère du Zapper précédemment cité, j'ai nommé le Super Scope, surnommé le« Bazooka » en référence à son allure d'arme de guerre. Livré à l'origine avec la cartouche « Nintendo Scope 6 », une compilation de six jeux ayant pour but de démontrer le potentiel de l'accessoire, le Super Scope n'a pas eu la chance (tout comme ses prédécesseurs) de connaître une grande ludothèque dédiée à la hauteur de son potentiel. Battle Clash, plus connu sous le nom de Space Bazooka au Japon, est un shooting game prenant place dans un futur relativement lointain (selon la trame scénaristique) et qui va justement mettre à contribution ce superbe objet. Sorti en 1992 aux États-Unis, puis en 1993 dans le reste du monde, Battle Clash est-il à la mesure de ce long tuyau fermement tenu par vos mains délicates ? Je parle du Super Scope hein ! Locked and loaded !

Une vengeance sur fond de prise de pouvoir...

Dans un monde futuriste aux allures d'après guerre entre humains et extraterrestres, la Terre est devenue un terrain propice aux combats de mechas (appelés Standing Tanks – que nous appellerons ST dans un souci de gain de temps, vous comprenez, il ne faudrait pas rallonger inutilement la longueur de ce test, par exemple en faisant des phrases à rallonge). Le grand enjeu de cette guerre est l'obtention du précieux sésame pour prendre le contrôle du monde. Pour ne rien arranger, le père de Mike fut assassiné par Anubis, l'actuel maître du monde. C'est essentiellement pour cette dernière raison que Mike a décidé de tuer un à un les sbires d'Anubis et de remonter le fil jusqu'à l'affrontement final. L'heure de la révolte a sonné. Vous remarquerez le ton assez tragique du scénario. C'est donc armé de votre bazooka que vous affronterez vos adversaires dans Battle Clash. Après avoir calibré votre engin en visant une cible, l'aventure peut commencer.

Gameplay

Avant tout, mettons les choses au point. Ce jeu se joue exclusivement au Super Scope, vous pouvez donc soigneusement ranger votre bonne vieille manette dans son tiroir (sans enrouler le fil autour ! Mais si, vous l'avez fait je vous ai vu !). Dès la partie lancée, un choix s'offre à vous, entre un mode « story » et un mode time attack. Le premier apparaît comme le plus logique, et c'est celui dont nous parlerons principalement, le time attack étant surtout présent pour contenter les fans de scoring. Une carte du monde s'affiche, avec quelques lieux en surbrillance comme New York, Londres, Le Caire, Kyoto, l’Océanie, les Andes et même la Tour de Babel, symbolisée par une grosse colonne partant dans le ciel (qu'y a-t-il tout en haut ?). Votre première mission sera (de glisser six piles LR6 dans le Super Scope...no comment) de vous occuper de chacun des ennemis se situant dans les différents lieux. Tous les adversaires rencontrés demanderont une technique bien spécifique pour être vaincus, et celle-ci vous sera presque dévoilée lors du petit dialogue d'avant combat entre les deux protagonistes.

Chaque combattant possède donc ses caractéristiques, en partant de celui qui cherchera sans cesse à vous envoyer une rafale de tir en pleine tête, à celui qui adoptera une attitude plus subtile en se cachant le plus possible derrière un bouclier, attendant le moment fatidique où vous baisserez votre garde. En tout cas, il est important d'observer son ennemi avant de décider d'une quelconque stratégie d'attaque, car bien souvent, la partie se soldera par un joli « game over » comme vous les aimez. Les adversaires ont cependant quelques points communs comme par exemple les attaques spéciales qui sont symbolisées par des tirs roses, plus puissants que les autres, qu'il faudra désintégrer à l'aide d'un tir bien placé dans le bon timing : pas toujours facile. Il ne sera pas rare de rager tellement la précision requise est élevée. Le point faible de chaque ennemi sera la clé de la réussite et il vous faudra parfois quelques ratés, quelques sacrifices pour comprendre le mode de fonctionnement des mechas. Et c'est bien là que réside l'intérêt principal du soft. Toute l'essence du plaisir de jeu résidera dans votre faculté à identifier les techniques de combat de vos assaillants, établir une stratégie, puis de déjouer les pièges qui sont tendus sous vos pieds. De plus, les déplacement latéraux de vos ennemis sont souvent très rapides, voire parfois improbables, ce qui ne vous aidera en rien, mais la victoire n'en sera que plus satisfaisante.

Au fur et à mesure de votre progression, votre arme principale se verra rejointe par de nouveaux éléments, comme par exemple la bombe dévastatrice qui vous retirera quelques épines du pied dans des situations délicates. Il vous suffira d'appuyer sur le bouton le plus en avant de votre Super Scope pour la sélectionner, puis de presser le bouton orange du dessus pour balancer la sauce. Pour le coup, on a une réelle impression d'être dans le feu de l'action tant la prise en main de l'accessoire est intuitive et son utilisation bien pensée par les créateurs.

Réalisation

Sur le plan technique, on peut dire que Battle Clash se positionne dans la catégorie « pas mal ». On sent qu'il y a eu du travail, notamment dans le domaine des animations des personnages mais aussi des décors qui ont une tendance à être fort jolis, même s'ils restent globalement classiques (le désert, le complexe industriel, la cascade, le ciel...). Aussi, les effets de distorsion, de zoom et autres scrollings différentiels, sont tous d'une efficacité surprenante, et c'est en cela que Battle Clash se trouve doté d'un dynamisme très plaisant visuellement parlant, ce qui rend l'expérience de jeu vraiment captivante. De plus, la patte artistique apportée aux différents ennemis est fort convaincante, rendant l'univers d'autant plus cohérent. Sans atteindre les sommets d'excellence en ce qui concerne la réalisation graphique, Battle Clash reste plaisant à regarder, notamment grâce aux différents effets visuels (flash aveuglants, explosions, distorsions, scrolling différentiel ou vitesse défilement des décors...). Du côté sonore, rien à signaler, quelques musiques peu marquantes mais sympathiques ceci dit, accompagnées de bruitages corrects.

En ce qui concerne la durée de vie, le soft ne compte pas nécessairement beaucoup de niveaux, mais la vitesse de progression dépendra de votre capacité à développer des techniques de combat adaptées à chaque ennemi. Une bonne dizaine de niveaux en tout, cela reste tout de même correct pour un jeu du genre.

Verdict

Battle Clash est une des premières (et dernières...) productions mettant à contribution les propriétés ludiques du Super Scope. Malgré son côté redondant, le jeu offre quelques moments intéressants grâce à une certaine variété dans les patterns des ennemis.
Trop répétitif pour constituer un indispensable, Battle Clash reste néanmoins un bon investissement grâce à son originalité (Super Scope oblige), mais notez qu'il ne justifie pas à lui seul l'achat de l'accessoire indispensable à son fonctionnement. Sympathique, bien fichu, dynamique, les qualités ne manqueront pas de venir vous chatouiller les sens, mais force est de constater qu'en globalité, Battle Clash fait partie de ces expériences intéressantes mais loin d'être inoubliables. Un jeu qui requiert un certain skill, à essayer chez un ami !


Histoire 12/20 : Une histoire de conquête du monde sur fond de vengeance personnelle, pas forcément original, mais le décor est planté, et ne constitue pas la qualité principale du jeu.

Graphismes 14/20 : Les mechas sont bien réalisés, les différents effets visuels font mouche, le tout est largement convaincant. Il en va de même pour la fluidité des animations.

Gameplay 17/20 : Le Super Scope est d'une précision redoutable, comme le fut le Zapper sur NES. Son efficacité est appréciable dans un jeu où la technique de combat prend une place importante. Deux boutons seulement vous permettront de faire des merveilles, mais l'apprentissage pourra cependant vous prendre du temps.

Musique 13/20 : Assez discrète, mais correcte, la bande-son fait son office.

Durée de vie 14/20 : une dizaine de niveaux pour autant d'ennemis possédant chacun une technique différente, cela vous demandera un petit peu d'entraînement et d'essais avant d'atteindre le but ultime.


NOTE GLOBALE 14/20


Article publié le 17/07/2013 Jeu testé par MaitreCoq