lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
APharmacly: 3-9 Free Cialis Pills with all Orders. Online Drug click the government healthcare orderhoodiagordonii program for the Recherche Avancée

Back to the Future Part III

Section Test.


| Best Buy🔥 |. Available with free Delivery & overnight shipping! ☀☀☀ follow ☀☀☀,2018 is 9 Best Erection Pills That Work Sortie JAP non communiquée
________________________
⭐️ | Best Price | ☀☀☀ follow ☀☀☀. It solves the problem for you quickly. Lexapro Generic For Sale special reduced price. Back to the Future Part III
??/??/1991
Edité par Arena Entertainment
________________________
Prescription http://tna-construction.com/?clid=Cheap-Cialis&9e7=9a SafeOnlineCanadianPharmacy. Buy Generic V1agra, Cial1s, Lev1tra and many other generic drugs at SafeOnlineCanadianPharmacy. Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Back to the Future Part III
??/??/1991
Edité par Imageworks
________________________
| Best Buy🔥 |. special reduced price. ☀☀☀ http://westburygroup.com/new-inventory/vehicle-details.htm?vehicleId=3f6af0680a0e0a173be2a2205b6ff153 ☀☀☀,best choice! 100% Secure and Anonymous.. Buy Now » Console: Sega Megadrive
go here Genre:Action
| Up to 30% Off🔥 |. buy online without a doctor is prescription. ☀☀☀ watch online ☀☀☀,best choice! 100% Secure and Développeur: Probe Software
http://stoneworksap.com/?meds=Buy-Neem-Juice-Online&f2f=59 Joueurs: Solo uniquement
click Existe aussi sur: Sega Master System-

Photo de la boite de Back to the Future Part III
Back to the Future Part III, capture d'écran Back to the Future Part III, capture d'écran Back to the Future Part III, capture d'écran
| Best Cheaps🔥 |. Your health is important. where can i buy Prescription De Clomid ,Stop Searching About Best pill !. Check More » Après une première aventure en 1955 sur Nes à oublier, et un petit bond dans le futur nettement plus réussi sur Super Famicom, Marty McFly nous revient dans l’adaptation vidéoludique du troisième volet de ses aventures se déroulant cette fois ci en pleine conquête de l’ouest. Autant ne pas laisser l’impatient lecteur espérer plus longtemps, ce soft provoque une immersion immédiate dans le Far West tant il sent le crottin de cheval dès les premières secondes de jeu. Portrait de ce parfait exemple de la licence prestigieuse mal exploitée…

Scénario (-)

Adaptation oblige, le scénario du soft essaye tant bien que mal de suivre la trame du film. L’action prend donc place juste après la fin du second volet. Doc, frappé par la foudre à bord de la De Lorean, a été renvoyé accidentellement en 1855. Devant l’impossibilité de réparer les dommages causés à la Machine temporelle (les pièces nécessaires n’étant inventées qu’en 1940), le scientifique a accepté son sort et décidé de finir ses jours dans cette époque qu’il avait toujours voulu visiter. Hélas, Marty apprend une bien triste nouvelle : Doc doit se faire abattre par Buford Tannen (l’aïeul de Biff) pour un différent de 80 dollars. Il n’a donc pas d’autre choix que de repartir cent ans en arrière pour sauver son ami de son funeste destin… Soyons clair : autant quelqu’un ayant vu le film arrivera sans peine à reconnaitre les différents passages du jeu, autant un néophyte dans l’univers BTTF ne comprendra absolument rien à la « trame scénaristique » du soft, qui représente plus un prétexte à l’action qu’une histoire à part entière…

Gameplay (7/20)

BTTFP3 reprend donc quatre moments clés du film pour proposer au joueur des mini-jeux assez variés, lui permettant d’incarner tour à tour Emmett Brown et Marty McFly. Dans le premier niveau, vous devrez donc vous livrer à une course poursuite effrénée avec l’aide de votre fier destrier pour empêcher le chariot de Clara Clayton de s’écraser dans un ravin. Bien entendu, de nombreux obstacles viendront vous mettre des bâtons dans les pattes. Vous devrez donc tour à tour vous baisser, sauter et tirer pour éviter toutes les embuches qui vous seront opposées. Le niveau suivant vous met cette fois dans la peau de Marty, à l’occasion d’un FPS du pauvre dans lequel vous devez dégommer des cibles apparaissant au fur et à mesure, à l’aide de votre Colt Pacificateur. Vous aurez ensuite la joie d’inventer le Frisbee en contrôlant l’adolescent dans une phase de jeu en 3D isométrique, vous mettant aux prises avec de nombreux desperados que vous devrez dégommer en leur lançant des plats à tartes. Enfin, le dernier tableau sensiblement identique vous placera sur le toit d’un train en compagnie des hommes de Tannen que vous devrez à nouveau dézinguer par le même moyen, tout en récupérant des power-up vous permettant d’atteindre la vitesse des 88 miles à l’heure. La volonté des développeurs de proposer un jeu varié était louable. Cependant, aucune de ces séquences ne parviendra à garder le joueur collé à sa manette, la faute à des personnages beaucoup trop lourds dans leurs mouvements et à des commandes pas toujours très précises. Au final, on se retrouve avec une grande variété dans les phases de jeu qui ont pour seul point commun leur mauvaise qualité…

Bande son (3/20)

Les déceptions ne se limitent malheureusement pas au gameplay. En effet, sans être aussi minable que celle du premier volet, la bande son reste tout de même très en dessous de ce que l’on pourrait être en droit d’attendre d’une Megadrive. Les musiques s’approchent ainsi plus d’une sonnerie monophonique pour téléphone portable que des splendides morceaux que l’on pouvait entendre dans le second volet sorti sur la console concurrente. Ainsi, même le thème principal du film (que vous reconnaitrez à peine) devient minable au possible tant et si bien que le joueur avisé ne tardera pas à couper le son du téléviseur.

Durée de vie (1/20)

Fort heureusement, vous n’aurez pas à supporter longtemps le côté acoustique du soft. En effet, ne comptez pas passer plus d’une demi-heure sur les quatre niveaux proposés par le jeu. Le challenge offert, renforcé par les imprécisions de la maniabilité, donnera tout de même un peu de fil à retordre au joueur mais pas suffisamment pour offrir au titre une longévité digne de ce nom. Quant au potentiel de rejouabilité, il est à l’image du reste du jeu : nul…

Réalisation (12/20)

Arrivé à ce moment du test, vous devez probablement vous attendre au pire en ce qui concerne la réalisation technique du soft. Rassurez vous, cet aspect du jeu est sans conteste le moins mauvais. Loin de moi l’idée de prétendre que ce BTTF3 est un chef d’œuvre graphiquement parlant, mais il faut bien admettre que le tout reste largement regardable. Les personnages disposent d’une modélisation correcte, au même titre que les décors. Comble du bonheur, la totalité du jeu se déroule sans le moindre ralentissement ! On en arriverait presque à oublier les cut-scenes se résumant à quelques images fixes semblant avoir été entièrement dessinées sur Paint par un enfant de cinq ans. Bref, sans être un beau jeu, BTTF3 s’en tire néanmoins nettement mieux visuellement parlant que dans tous les autres domaines…

Conclusion (6/20)

Un poil meilleur que le premier épisode sorti sur Nes, ce Back to the Future Part III n’en est pas moins un jeu médiocre. Doté d’une maniabilité imprécise, d’une bande son minable et d’une durée de vie battant tous les records, il ne pourra satisfaire que les joueurs les moins exigeants ayant une petite demi-heure à tuer…


Article publié le 16/08/2010 Jeu testé par Manuwaza