lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://daronkrueger.com/?xol=Neem-Seed-Powder-Price&0f8=53 Recherche Avancée

Armor Attack

Section Test.


Cialis Nedir. Online drugstore without prescription paypal. 24h online support. Free samples viagra cialis levitra for all orders! 100% quality. Fast Sortie JAP non communiquée
________________________
Viagra Prescription Dosage type 2 diabetes can be the result of a combination of obesity, poor diet, lack of exercise, or genetics. buy clomid australia Armor Attack
??/??/1982
Edité par Milton Bradley
________________________
Suprax Canada Armor Attack
??/??/1983
Edité par GCE
________________________
source url Console: GCE Vectrex
Buy Clomid Without Prescription. TheRxGood: Friendly customer support, 24h online support. #1 Top OnlineShop. Order Tabs Online Without Prescription. Without Genre:Shoot'em Up
Buy Asacol Hd buy asacol game buy asacol enema buy Best Online Pharmacy To Buy Levitra asacol flash Title: Buy Asacol Hd - retail cost of asacol Created Date: 3/17 Développeur: GCE
Buy Xenical Cheap Dulcolax Will Propecia Stop My Hair Loss levitra coupon free trial Viagra Vrai Cialis click here Joueurs: 1 à 2
go Existe aussi sur: Arcade-

Photo de la boite de Armor Attack
Armor Attack, capture d'écran Armor Attack, capture d'écran Armor Attack, capture d'écran
Anyone can download and install the Cisco 642-627 Exam Guide. The questions Next Day __zlcmid questions and answers seem to be fair like the cargo of those Cisco 642-627 exam. En cherchant dans la ludothèque de la Vectrex, on se rend vite compte que la plupart des jeux ayant été édités sur cette console sont des shoot’em up. Armor Attack ne déroge pas à la règle. Milton Bradley signe ici une adaptation sur la console vectorielle du jeu sorti sur borne d’arcade trois ans plus tôt. Pari réussi ou échec cuisant ? Une chose est sure, détendez vous les doigts, respirez un bon coup et préparez vous à affronter une armée entière à vous tout seul !

Un autre shoot ? En quoi est-il différent ?

Et bien en pas grand-chose… A l’époque, les shoot’em up nous mettaient dans la peau d’un valeureux pilote aux commandes de son vaisseau spatial ou, comme ici, d’un char/jeep (Je n’ai jamais réussi à faire la différence mais je penche plus pour la jeep) qui devra abattre tout les ennemis apparaissant à l’écran. Vous êtes donc au contrôle de votre véhicule dans une arène fermée (et oui, pas de scrolling à l’époque) et vous devrez faire face à des vagues successives d’adversaires arrivant petit à petit sur le champ de bataille. Le dit champ est ponctué de bâtiments que vous ne pouvez traverser, ils vous serviront également de couverture face aux blindés ennemis qui ne manqueront pas d’en faire autant.

De temps en temps, un hélicoptère fera son apparition sur le champ de bataille, faisant office de mini-boss car il peut se mouvoir sans se préoccuper des bâtiments. Au début, il se montrera peu agressif, se contentant de vous tourner autour d’un air menaçant mais plus vous monterez dans les niveaux, moins ces derniers hésiteront avant d’ouvrir le feu sur vous. Leurs tirs, ainsi que ceux de leurs homologues terrestres, sont généralement d’une précision redoutable voire extra-terrestre.

Qui dit adaptation d’arcade, dit jeu super dur non ?

Dans 95% des cas, oui. Armor Attack en fait d’ailleurs partie ! Le jeu est très dur. Lorsque vous jouerez les premières fois, abattre ne serait-ce qu’un char vous procurera déjà une certaine satisfaction tant vos ennemis sont redoutables et même fourbes ! L’intelligence artificielle est l’une des plus poussées qu’il m’ait été donné de voir pour l’époque. Les chars jouent avec la couverture des bâtiments tout en essayant de vous prendre en tenaille s’ils sont deux. Même si vous les touchez une fois, rien ne garantit votre salut ! Vos tirs ne détruisent pas à coup sûr les blindés : certains résistent et sont donc privés de mouvements, mais leur canon est toujours apte à faire feu. Au fil du temps vous prendrez donc l’habitude d’envoyer une double salve sur les tanks, histoire d’être certain que ces derniers soient bien détruits. Les hélicos, eux, tombent dès le premier impact mais leur mouvement et leur vitesse les rend bien plus compliqués à descendre. Ajoutez à cela la précision des tirs dont je vous parlais plus haut et surtout votre vulnérabilité (un tir et vous êtes mort, cinq fois mort et c’est le game over) et vous vous retrouvez dans un véritable enfer vectoriel !

En parlant de vecteur, ca vaut quoi graphiquement ?

Comme vous le savez déjà, la Vectrex est très limitée au niveau de l’affichage. Les bâtiments sont représentés par des carrés, votre véhicule est une composition d’un carré et d’un petit rectangle, les chars et les hélicos sont également représentés par un assemblage de formes géométriques. En clair, il faut utiliser votre imagination pour donner un sens à toutes ses formes ! L’overlay (Le film en plastique dur coloré que l’on met devant le moniteur) va bien sûr vous aider, donnant un peu de couleurs est de gaité dans ce monde monochrome. Ce dernier est un peu plus fouillé que la plupart des autres. On distingue des débris à l’emplacement des bâtiments, montrant que les développeurs ne se sont pas contentés d’un banal fond coloré, pour notre plus grand plaisir ! Malgré son côté très archaïque, le jeu ne pouvait sortir que sur Vectrex. Pourquoi ? Simplement parce que c’est la seule console du marché de l’époque qui était capable d’une telle fluidité et d’appliquer un effet de distorsion aux objets comme lorsque les tanks se font toucher.

Je suppose que le gameplay est simplissime ?

Bonne supposition ! Les jeux sur Vectrex sont toujours un modèle de simplicité mais surtout d’efficacité du côté du gameplay. Le stick vous servira à vous diriger, un bouton, à accélérer et un dernier, à tirer ! Ni plus, ni moins. Votre tank/jeep répondra au quart de tour à tous vos ordres mais ce sera à vous de vous montrer adroit dans le pilotage de votre engin. Les crampes vous guettent, vous n’aurez pas un instant de répit ! Si vous avez l’occasion de jouer avec un ami, n’hésitez surtout pas ! Cela divisera votre tâche par deux et vous pourrez plus facilement accéder aux niveaux plus élevés.

Côté son, c’est aussi simplissime ?

Bien entendu. La Vectrex a un processeur sonore des plus limités. Il est évident qu’il n’y a aucune musique durant le jeu mais seulement des bruitages. Et quels bruitages ! Je pense qu’il doit y en avoir tout juste 5. Le bruit de votre véhicule, des tanks, des hélicos, des tirs et des explosions. Juste ça, oui ! Bon, on ne va pas cracher dessus, je doute que la Vectrex soit capable de prouesses côté sonore et, il faut bien le dire, les bruitages sont d’assez bonne facture notamment celui de l’hélicoptère. Sachez ne pas trop en demander de ce côté-là, ou bien coupez carrément le son.

Comme tout shoot’em up, Armor Attack plaira ou ne plaira pas. Il faut tout de même saluer la réalisation sympathique, le gameplay au poil et surtout l’intelligence artificielle très travaillée ! De ce côté là, Milton Bradley se révèle comme l’éditeur phare sur la console de CGE. Il se spécialisera d’ailleurs dans les adaptations des jeux d’arcade sans jamais décevoir. Il parviendra en effet toujours à se placer au niveau du jeu orignal et se permettra même parfois de le dépasser. Je vous laisse vous faire votre opinion mais n’hésitez surtout pas à essayer ce jeu si l’occasion se présente à vous ! Si vous aimez un tant soit peu les shoots, il est fort probable que celui-ci vous plaise !

Réalisation : 16/20
Gameplay : 18/20
Bande son : 12/20
Durée de vie : 13/20
Scénario : -/20
VERDICT : 15/20


Article publié le 24/05/2009 Jeu testé par Akira