lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Viagra For Cheap From Canada Recherche Avancée

Alien 3

Section Test.


http://daronkrueger.com/?xol=Usa-Billing-Viagra&d2d=6c Alien 3
09/07/1993
Edité par Acclaim Entertainment
________________________
http://yotayard.com/?pla=Cvs-Pharmacy-Imodium&505=23 Alien 3
??/01/1993
Edité par LJN
________________________
Coming Off Cymbalta Cold Turkey Alien 3
??/??/1993
Edité par LJN
________________________
http://indolivebet88.com/?lapharm=Symptoms-While-Weaning-Off-Prednisone&eab=c8 Console: Nintendo Game Boy
Comprar Cialis Online Foro Genre:Action
get link Développeur: BITS Studios
go to link Joueurs: Solo uniquement
http://straightupcigars.com/?mec=Buy-Augmentin-Online-Australia&6d2=db Existe aussi sur: Commodore 64- Commodore Amiga- Nintendo Nes- Nintendo Super Nes- Sega Game Gear- Sega Master System- Sega Megadrive-
get link Vidéo(s) commentée(s): 1
Photo de la boite de Alien 3
Alien 3, capture d'écran Alien 3, capture d'écran Alien 3, capture d'écran
Alien... Qui ne connaît pas cette franchise qui, avant d'être un jeu vidéo, est une série de films avec divers réalisateurs à la barre? De Ridley Scott (Alien: Le Huitième Passager), à James Cameron (Alien, le Retour), en passant par David Fincher (Alien 3) et Jean Pierre Jeunet (Alien: Resurrection), cette saga culte du cinéma disposait d'un background suffisamment étoffé pour permettre de nombreuses adaptations en jeux vidéo. Seulement voilà, ces tentatives sont bien souvent mal perçues par le public en raison du manque de fidélité envers le film dont ils sont inspirés. C'est un peu le cas de Alien 3 sur Game Boy, un jeu développé par BITS Studio et édité par le studio Américain LNJ en 1993 pour une sortie sur tous les continents cette même année. Non pas que le titre n'ait rien de commun avec le long métrage l'ayant inspiré, les développeurs ayant fait en sorte que l'univers du film soit retranscrit. Cependant, malgré les bonnes intentions, on voit clairement dès les premiers instants que nous sommes ici loin de l'engouement que la quadrilogie a suscité. Cela dit, les avis sont partagés sur ce jeu vidéo, voyons voir ce que votre noble serviteur en pense. Cet avis n'étant cependant que le mien, je vous invite fortement à essayer le titre afin de vous construire votre propre avis sur la question.

Réalisation: 8/20

Étant un fan de la saga cinématographique, j'espérais en achetant le jeu retrouver l'univers, l'ambiance de science-fiction et d'horreur sur lesquels reposent les différents films. Je me suis cependant très vite rendu compte que je m'étais voilé la face concernant cet Alien 3. Comme le dit l'adage, on ne juge pas un livre à la couverture... J'étais très jeune à l'époque, Mea Culpa. Dès les premières secondes, le joueur ne pourra qu'être très désorienté en observant de petits hommes noirs se balader un peu partout dans les différentes sales du premier niveau, le tout dans une vue de dessus contribuant à ôter tout charisme aux différents protagonistes. Force est de reconnaître que Ripley (jouée par Sigourney Weaver) n'est pas mal lotie dans ce domaine et que, même entourée d'hommes, de vrais, elle s'en sort vraiment pas mal dans ce monde de brutes. Bref, ici, point de tout ceci, puisque vous aurez seulement droit à de petites silhouettes ne permettant aucunement de reconnaître les différents protagonistes, tant et si bien que vous devrez attendre les premiers dialogues pour réaliser que vous incarnez bel et bien Ellen Ripley.

Pour rebondir sur les dialogues, sachez qu'ils mettront en scène des écrans de transition coupant l'aventure à chacune de leurs apparitions. Ce détail peut paraître anodin mais ne l'est finalement pas tant que ça. Nous sommes en effet dans un genre qui favorise l'immersion même si à l'époque on s'en souciait peu. Mais en créant un jeu sur le thème d'Alien, les développeurs avaient probablement à cœur de placer les joueurs dans une perpétuelle sensation de solitude, avec un sentiment de peur et d'oppression omniprésents. Quelques éléments abondent en ce sens, notamment la musique qui est de qualité. Cependant, l'effet de stress est totalement annihilé dès lors que vous êtes stoppé net par un dialogue en pleine action. Pire encore : pour ramasser un item, vous devez systématiquement passer par l'écran d'inventaire en pressant la touche Select. Côté immersion, difficile donc d'être happé par l'ambiance du soft à mille lieues de l'atmosphère si particulière ayant fait le succès des films...

Gameplay: 5/20

Autant que ce soit clair d'entrée de jeu, le gameplay est un véritable amas de ratés plus ou moins graves. Comme nous venons de le voir, cette maniabilité est la source de problèmes concernant le peu d'immersion que l'on aurait pu ressentir en jouant à ce soft de BITS Studio. Aussi au début de l'aventure serez-vous complètement livré à vous-même sans aucune indication sur votre but. Il vous faudra tourner en rond pendant une bonne dizaine de minutes avant de voir apparaître vos premiers objectifs. On vous demandera ainsi de récupérer des armes afin d'enrayer une attaque d'Aliens qui approche, ou encore de brûler des œufs aux lance-flammes. Ça à l'air ressemblant au film non? Mais ce qui est dérangeant selon moi, c'est la manière d'y arriver. Vous serez obligé de traverser je ne sais combien d'écrans juste pour récupérer votre première arme. Le jeu se résume finalement à ramasser des items qu'on aura du mal à identifier, toujours en passant par l'écran d'inventaire via Select bien entendu. Le joueur est donc constamment coupé dans son élan.

Ces sous-objectifs apparaissent comme des quêtes annexes, certes, mais ce sont elles qui feront avancer la quête principale puisqu'au cours de ces dernières vous récupérerez des cartes magnétiques vous permettant d'ouvrir des portes autrement infranchissables. Ces « missions » consisteront par exemple à récupérer un item précis, tuer un certain nombre d'Aliens, ou encore secourir des prisonniers. A noter enfin que les décors se ressemblent tous, tant et si bien que vous aurez la sensation de ne pas avancer ou d'être constamment en situation de déjà vu, ce qui conduira parfois à votre perte en vous faisant tourner encore et encore en rond dans les mêmes salles sans savoir exactement le pourquoi du comment.

Scénario: 09/20

Le scénario n'est pas original une fois de plus, il ne suit pas du tout le film si ce n'est qu'à la fin du jeu, nous aurons droit à un petit combat contre un Alien gigantesque, la Reine qui est à l'origine de l'invasion de notre station. Vous serez amené à la tuer mais ne vous rendrez même pas compte de la portée du scénario tant il n'est pas travaillé. On se contentera donc de ramasser des items et d'aller dézinguer des Aliens de toutes sortes avec un arsenal certes assez vaste bien que le jeu ne compte pas non plus une dizaine d'armes. Du lance-flammes, au pistolet en passant par le fusil d'assaut, nous avons de quoi faire contre cette race extra-terrestre qui ne cesse de nous attaquer de sorte qu'il nous arrivera de manquer de munitions.

Bande son: 12/20

C'est sans aucun doute l'élément du jeu le plus abouti, l'ambiance du film étant presque retranscrite grâce à la bande son du soft. Cela dit, ne vous attendez pas non plus à du grand art et à sautiller à chaque coin de la station sur laquelle vous tenterez de survivre. Le jeu est plus tourné action et il est évident qu'avec une vue du dessus, vous ne sursauterez pas sous l'effet du stress, aussi bonne que soit l'OST. Vous aurez néanmoins l'occasion de vous sentir démuni face à tant d'ennemis qui se vont se ruer uniquement sur vous alors que vos compagnons, qui n'auront pas l'air de se défendre non plus, passeront à côté sans problème. Quoiqu'il en soit la musique du jeu vous fera sentir un peu seul dans cet univers. Lorsque l'action s'accélèrera, le fond sonore fera de même, à l'instar des musiques des boss qui pour le coup sont plutôt réussies.

Durée de vie: 6/20

La durée de vie du titre est assez pauvre, d'autant que vous passerez la plupart de votre temps à ramasser des items sur le sol et à déclencher des interrupteurs. Le jeu monte vraiment crescendo. Ainsi, le début est très lent voire presque soporifique, et l'action n'arrive que vers le milieu ou la fin de l'aventure. Le joueur sera finalement très content de boucler une telle aventure qui ne lui laissera aucun souvenir, avant de retourner tout naturellement vers les films, bien plus intéressants.

Conclusion

Alien 3 sur Game Boy ne restera surement pas dans les annales, la faute au rythme de la progression. On s'ennuie vraiment tout au long de la partie : les premières minutes paraissent interminables, les écrans passent et se répètent sans cesse, des objets à récupérer partout, des interrupteurs à n'en plus pouvoir, des décors ultra répétitifs, et enfin des énigmes sans grand intérêt. Un cocktail explosif qui fera perdre patience à certains joueurs qui pourraient se retrouver coincés dès les premières minutes de jeu, la faute à un manque flagrant d'indications.

Réalisation: 8/20: Attention les yeux, ça risque de piquer...ou pas. Sincèrement au niveau décors, animations, graphismes ce n'est vraiment pas la grande joie... Assez déçu de la vue du dessus surtout qui retire tout charisme aux personnages phares des film. On aura la sensation non pas de contrôler Ellen Ripley mais une sorte de Pygmée minuscule sans âme et qui déambule sans le moindre but.

Gameplay: 5/20: Décevant, répétitif, sans aucun intérêt... On est à bord d'une station sans savoir exactement ce qu'il faut faire, on tourne en rond des dizaines et des dizaines de minutes à chercher des objets ou des interrupteurs qui nous permettront d'évoluer dans "l'histoire".

Scénario: 09/20: Heureusement qu'un film a inspiré les gens de BITS Studio, car il est difficile d'imaginer à quoi aurait pu ressembler la trame scénaristique dans le cas contraire. Celle-ci ne respecte pas le film à la lettre mais on retrouvera quelques moments issus de ce dernier. Le scénario tient sur une feuille de papier à rouler des cigarettes. En gros, vous êtes sur une station perdue dans l'espace, des aliens viendront tenter de vous envahir, et il va donc falloir sortir de grosses armes pour enrayer la menace.

Bande son: 12/20: L'élément sonore est vraiment pour le coup assez soigné, il retranscrit un peu l'état de stress dans lequel le personnage se retrouve pendant l'attaque des bestioles bien baveuses et pleines de dents aiguisés comme des rasoirs.

Durée de vie: 06/20: Le film durant à peu près une heure et demi, il est étonnant de voir à quel point les développeurs du jeu ont été fidèles à ce dernier, en respectant ce même timing...

Note Générale: 8/20


Article publié le 26/08/2012 Jeu testé par Jsdef