lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
| Best Price🔥 |. 2018 is 9 Best Erection Pills That Work! 100% Comprar Cialis En Miami ,It solves the problem for you quickly.. Check More » Recherche Avancée

Aladdin

Section Test.


http://whoisnickasmith.com/?medz=Plavix-75mg-Side-Effects&fa0=30 Sortie JAP non communiquée
________________________
| Up to 30% Off🔥 |. Stop Searching About Best pill ! http://yotayard.com/?new=Does-Medicare-Cover-The-Cost-Of-Cialis&368=52 ,coupons 50% off. Check More » Disney's Aladdin
??/10/1995
Edité par THQ
________________________
Can you buy lansoprazole over the counter, _atuvc, Prevacid solutab purchase, can you buy lansoprazole over the counter in uk, Disney's Aladdin
08/12/1994
Edité par Virgin Interactive
________________________
Diflucan Without Prescriptions Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money. Console: Nintendo Game Boy
| FREE SHIPPING 🔥 |. 2018 is 9 Best Erection Pills That Work! 100% ☀☀☀ http://mil-tac.com/?ert=Online-Apotheke-Osterreich-Levitra&ba5=f4 ☀☀☀,Free pills with every order! Genre:Plates-Formes
http://prohealthplans.ca/?llt=Kamagra-Jelly-Wholesale-Uk&78b=13 Développeur: Virgin Interactive
click Joueurs: Solo uniquement
http://sharlhosting.com/?aa=How-Much-Does-A-Prescription-Of-Seroquel-Cost&2f3=dd Existe aussi sur: Commodore Amiga- Nintendo Game Boy Advance- Nintendo Nes- Nintendo Super Nes- PC- Sega Game Gear- Sega Master System- Sega Megadrive-

Photo de la boite de Aladdin
Aladdin, capture d'écran Aladdin, capture d'écran Aladdin, capture d'écran
go to site Qui n'a pas rêvé de faire une rêve bleu à dos de tapis volant avec Jasmine ou Aladdin à ses côtés ? Face à l'engouement (justifié) dû au dessin animé, Virgin Interactive a surfé sur la vague et nous propose un soft sur Game Boy retraçant de A à Z les aventures du jeune voleur. Vous incarnerez donc un beau brun ténébreux au cœur pur, en quête de liberté et d'amour.

Vos péripéties vous amèneront à parcourir de fond en comble la ville d'Agrabah, à visiter le désert pour retrouver les deux morceaux de scarabée, fuir la lave de la cave aux merveilles, ou encore sortir des cachots humides du palais du sultan. Tout cela pour vous rapprocher de votre belle Jasmine, celle qui vous fait tant tourner la tête.

Du coup, on s'attend à déambuler dans des environnements originaux, plein de détails amusants à couper le souffle. Dans l'ensemble, on s'y retrouve plus ou moins. Chaque niveau manquera tout de même cruellement de variété et il vous sera parfois assez difficile de vous repérer au sein d'un monde tant tout se ressemble, d'autant plus que la version Game Boy est évidemment uniquement en noir et blanc! Autant dans certains niveaux, ça ne posera pas tant de problèmes que cela (je pense au désert, ou au niveau de scrolling horizontal qu'est la fuite de la caverne aux merveilles), autant lorsque vous serez au cœur d'Agrabah ou dans les cachots, vous allez un peu lutter pour retrouver votre chemin. Les protagonistes ne sont pas forcément très bien représentés non plus. Vous incarnez en effet un héros sans visage (reconnaissable, certes, mais cela aurait été agréable de discerner quelques traits, un nez, des yeux, un truc quoi, parce que là, il ferait presque peur avec sa face entièrement lisse!). Vos ennemis seront toujours les mêmes, des gardes du sultan armés jusqu'aux dents ou des lanceurs de couteaux. Le fait est qu'on discerne plus que l'on ne reconnaît les choses dans ce jeu. Je qualifierai la réalisation de plutôt passable. Le soft aurait mérité plus de soin du côté des graphismes. On a parfois l'impression que le travail a été un peu bâclé : certains objets ou décors sont parfaitement détaillés, on retrouve de sympathiques petites animations (notamment notre héros qui, s'il attend trop longtemps sur une plateforme sans bouger, sortira une pomme de sa poche et jouera avec), d'autres ont un petit air d'inachevé. Enfin, le jeu « clignote », c'est à dire que certains items ou ennemis sont plus ou moins visibles suivant l'action que vous réalisez auprès d'eux. Il semblerait que le jeu ait des difficultés à assumer deux commandes différentes en même temps! En bref, des graphismes en 2D qui ne sont pas ce qu'il y a de plus réussi... il manque ce petit truc qui fait des jeux Game Boy des inoubliables !

Que dire alors de la jouabilité … J'ai eu le jeu lorsque j'étais bien jeune, et très innocente (oui, ce temps a existé, et puis j'ai découvert Tekken 3). Je me souviens avoir eu des difficultés à le terminer, surtout parce que notre héros si agile, s'il saute haut et loin, fait cela à la même vitesse qu'un escargot en train de monter un mur. Une bonne seconde pour monter, une bonne seconde pour tomber. Du coup, non seulement vous finissez par être agacé par autant de lenteur mais surtout, si un ennemi vous lance un couteau, vous serez incapable de l'éviter car vous serez en train de léviter. (Vous noterez le jeu de mot hilarant. Des fois, je suis tellement géniale que je ne me reconnais pas). Les phases de combat ne seront pas beaucoup plus fameuses. Vous aurez deux manières de vous débarrasser d'un ennemi, à commencer par l'attaquer au corps à corps avec un bon coup de sabre. Ici, Aladdin sera plutôt rapide, mais comme il faut se coller à l'adversaire, vous serez quasi-systématiquement touché. Sinon, vous pourrez lancer des pommes sur les méchants. Deux pommes suffisent à les tuer. Un peu long, mais plutôt efficace même si, du coup, il vous faudra sans cesse récupérer des munitions. Pas très pratique finalement, mais je préfère personnellement cette technique, plus sûre pour garder mes points de vie. Ceux-ci, d'ailleurs, sont représentés par la lampe magique et une sorte de fumée, qui diminue à chaque fois qu'un ennemi vous atteint. Vous pouvez récupérer de l'énergie grâce à des cœurs disséminés dans chaque niveau (il y en a peu, il faut donc être assez prudent). Vous trouverez aussi, à l'occasion, des vies (représentées par la tête de notre héros), des gemmes (utiles pour acheter de petites choses au peu de marchands ambulants présents dans le jeu), et des jetons pour la phase de bonus à chaque fin de niveau (une sorte de roulette qu'il faut stopper en appuyant sur un bouton pour obtenir un item). Si l'on résume les choses, on a un jeu de plateforme classique, avec un personnage un peu lent à la détente, qui peut sauter et attaquer, avec deux armes différentes. Rien de bien fabuleux, et la lenteur est parfois vraiment très très agaçante.

La bande son est plutôt sympathique car elle reprend tous les thèmes et les chansons du film (vous reconnaîtrez « je vole », « le prince ali » et « ce rêve bleu »). J'ai personnellement deux bémols à apporter : d'abord, je trouve que le son est de mauvaise qualité, j'ai l'impression qu'il est étouffé par quelque chose. Les sonorités 8 bits, qui me rendent pourtant si enthousiaste, ne sonnent pas aussi bien que d'habitude. De plus, la musique est rapidement répétitive, et je finis bien souvent par couper le son. Malheureusement, les différents thèmes rentrent vite dans ma tête, et à l'heure actuelle, je les entends en boucle dans mon esprit, ce qui m'énerve au plus haut point. Les bruitages sont quasiment inexistants (un petit bruit lorsque vous attaquez ou que vous vous faites attaquer et…c'est tout !). Une bande son cohérente avec l'univers du jeu donc, mais passablement agaçante puisqu'elle n'est composée que de trois musiques et un bruitage.

Enfin, la durée de vie est un peu légère. Il y a en tout huit niveaux, assez courts (enfin si l'on enlève le fait qu'Aladdin soit extrêmement lent dans la plupart ses mouvements et qu'il ralentisse de fait considérablement le jeu). La difficulté est modulable : vous aurez plus ou moins d'ennemis à affronter, et votre barre de vie descendra plus ou moins rapidement suivant le mode choisi. Mais même avec cela, l'aventure se termine en une bonne demi-heure une fois que l'on est habitué à la maniabilité discutable de notre héros. Le jeu n'a aucun système de sauvegarde, il vous faudra reprendre la partie dès le début si vous devez vous interrompre… Mais cela n'est pas trop handicapant compte tenu de sa faible durée de vie !

Bon, si je résume, nous ne sommes pas en face d'un jeu exceptionnel. Entre une réalisation brouillon, un Aladdin pataud et lent et des musiques qui tapent sur les nerfs, la version d'Aladdin sur Game Boy n'est à mon sens pas un must have du monde vidéoludique. Seuls les nostalgiques de leur enfance y trouveront leur compte, puisque cet opus, assez vieux, a bercé de nombreux geeks durant leur âge le plus tendre. Préférez plutôt les versions SNES ou Megadrive, plus agréables sur bien des points!

Scénario : 13/20. Il suit totalement celui du film, même s'il est sacrément raccourci
Réalisation : 10/20. Fouillis et brouillons, les graphismes manquent clairement d'attrait
Gameplay : 10/20. Aladdin fait figure d'un grand empoté. Seuls ses modes d'attaques relèvent le niveau
Bande Son : 10/20. Si elle reprend les thèmes principaux du film, entendre trois musiques en boucle finit par être un peu agaçant
Durée de vie : 8/20. Le jeu est difficile seulement parce qu'Aladdin est difficile à maîtriser.

Note générale : 9/20


Article publié le 23/12/2011 Jeu testé par Eiwhaz