lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
http://nisam-vjernik.org/?llt=Ciprofloxacin-Buy-Online-32gb&58e=b4 Recherche Avancée

007 Racing

Section Test.


007 Racing, capture d'écran 007 Racing, capture d'écran 007 Racing, capture d'écran
Si nombreux furent les jeux à sortir sur l’agent le plus connu du MI6, la plupart d’entre eux, en bons FPS, eurent la mauvaise idée de supprimer purement et simplement les mémorables courses poursuites au volant de bolides bourrés de gadgets. Electronic Arts, fort de sa licence fraichement acquise, nous offre ici un titre ayant pour but avoué de combler ce vide, j’ai nommé 007 Racing. Au programme : courses poursuites mémorables, Aston Martin bourrée de gadgets et cascades improbables.

Réalisation (8/20)

Lorsque vous commencerez une partie, vous aurez la joie de voir la cultissime mire accompagnée du thème musical non moins connu (passage qui était absent dans Le monde ne suffit pas). S’ils peuvent paraître sans intérêt, ce genre de petits détails ont le mérite de nous immerger directement dans l’ambiance 007. Première impression bonne donc. Vient ensuite la première course. Et là, le soufflé retombe malheureusement très vite : visuellement, il n’y a pas de quoi être ébloui. En effet, le titre ressemble énormément aux premiers jeux sortis sur Playstation (alors qu’il date de fin 2000 soit six ans plus tard !) et sera graphiquement très proche de Ridge Racer premier du nom. Si les voitures sont correctement modélisées et à peu près reconnaissables, elles manquent cruellement de détails. Les décors sont énormément pixellisés, les textures étant fades et ternes. Les explosions ne sont, quant à elles, pas mieux loties puisqu’elles donneront lieu à un déluge de pixels. Enfin, chose grave pour un jeu de course, si l’impression de vitesse est correctement rendue en vue intérieure, vous ne pourrez que très rarement en profiter car vous n’accélérerez jamais beaucoup de peur de partir dans le décor (voir chapitre sur le gameplay). Mention bien pour les cinématiques qui, si elles sont trop rares, sont assez bien réalisées et vous aideront à vous plonger dans le jeu. On appréciera également de retrouver cinq des voitures de Bond parmi les plus cultes (Lotus Esprit, Aston Martin DB5, BMW Z3, Z8 et 750), de même que la variété des décors allant de l’Europe de l’Est à New York. Mais techniquement le titre a cinq ans de retard et sera loin d’être un plaisir pour vos petits yeux avides d’effets spéciaux de joueur fan de James Bond.

Gameplay (7/20)

Coté gameplay, ce n’est guère plus reluisant. En effet, le comportement des voitures est très peu réaliste et parfois incompréhensible (votre véhicule partira parfois en tête à queue sans que vous compreniez pourquoi). Leur tenue de route n’est pas parmi les meilleures ce qui est accentué par l’impression de lourdeur qui viendra vous gâcher le plaisir. Le titre devient tout simplement injouable dès que vous arrivez sur du sable où il vous sera quasiment impossible de reprendre le contrôle de votre véhicule. Un autre problème de taille se posera lors des combats : l’impossibilité de sélectionner plusieurs armes à la fois. En effet, une seule touche a été prévue sur la manette pour le tir et vous devrez faire défiler vos armes par le biais d’un autre bouton pour les sélectionner. Autant vous dire que lors des phases où ca tire dans tous les sens, ce genre de perte de temps vous sera souvent fatale. Pire, lorsque vous aurez enfin l’arme convenant le mieux à la situation se présentant à vous, il vous arrivera parfois de rouler malencontreusement sur un autre bonus (les armes étant éparpillées sur les circuits et ramassables en roulant dessus) qui se sélectionnera alors automatiquement. Imaginez : vous êtes face a un hélico armé de votre missile Stinger, vous êtes prêt à tirer et paf, vous passez sur nuage de fumée (hé vous dans l’hélico, défense de rire !). Vous serez malheureusement souvent confronté à ce genre de situations agaçantes. De plus, le système de visée est très mal pensé et la plupart de vos tirs de missiles manqueront leur cible. On notera tout de même la diversité des armes, qu’elles soient défensives (huile, nuage de fumée, plaque blindée anti-balles…) ou offensives (mitrailleuse pour les soldats, missiles hellfire pour les véhicules ou stinger pour les hélicoptères). Mais malgré cela, le gameplay est fort mal pensé et vous obligera parfois à recommencer maintes et maintes fois une mission pour la réussir.

Bande Son (16/20)

Passons maintenant au gros point fort du jeu : la bande son. Vous aurez ici des thèmes musicaux directement issus de l’univers des romans de Ian Flemming même si l’on pourra leur reprocher leur trop grande répétitivité (même le thème principal de 007 finira pas vous agacer à la longue). De plus, le volume des musique est un poil trop fort ce qui aura tendance à masquer les bruits de moteurs pourtant bien réussis dans l’ensemble. Les voix, traduites en français pour l’occasion, sont également de bonne facture et viendront rajouter encore un peu de qualité à la bande son qui était déjà fort sympathique.

Scénario (-)

Coté scénario, le jeu exploite grosso modo celui de Le monde ne suffit pas tout en se permettant quelques petites missions hors épisode.

Durée de vie (13/20)

Pour ce qui est de la durée de vie, vous devrez en solo mener à bien quinze missions aux thèmes divers et variés (allant de l’inévitable sauvetage de la jeune femme en détresse à la projection d’une voiture piégée dans la mer). Chaque mission vous sera expliquée via un briefing vous donnant plusieurs objectifs que vous devrez remplir. Globalement, les missions sont donc assez variées tout en étant très difficiles et vous occuperont à n’en pas douter un bout de temps. Pour ce qui est du multijoueurs, vous aurez accès à deux modes de jeux à savoir le mode challenge (dans lequel vous devrez détruire votre adversaire) ou le mode passe la bombe (qui sera une sorte de chat perché motorisé). Leur intérêt étant des plus réduits, vous vous contenterez de finir le mode solo, si vous n’êtes pas rebuté par le mauvais gameplay (ce qui arrivera à bon nombre d’entre vous). Assez bonne durée de vie donc même si la mauvaise exploitation du mode deux joueurs la réduit considérablement.

Conclusion (10/20)

Ce jeu aurait pu être un must du genre s’il avait bénéficié d’un peu plus de soin de la part de ses concepteurs. Au lieu de cela, on se retrouve devant un titre au concept intéressant mais dont les graphismes d’un autre âge couplés à un gameplay de mauvaise qualité rebuteront le joueur lambda. Dommage qu’Electronic Arts ait tout misé sur la licence. Les fans de 007 apprécieront surement cette adaptation, les autres iront vers Gran Turismo pourtant plus vieux de deux ans mais tellement plus beau, et ce sans passer par la case 007 Racing.


Article publié le 04/08/2008 Jeu testé par Manuwaza