lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Best Price On Generic Lipitor Recherche Avancée

Resident Evil Apocalypse


http://sharlhosting.com/?aa=Lipitor-Cost-Vs-Generic&6ea=25
Un article de
Cymbalta Discount Coupon Uk Manuwaza

Can U Get High On Claritin
Cet article est en rapport avec la saga
Resident Evil

follow Après une première adaptation au cinéma en demi-teinte (euphémisme inside), il était urgent de corriger le tir afin de redorer le blason de la saga Resident Evil. Un objectif en partie atteint en 2004, avec un RE Apocalypse nettement plus convainquant que son prédécesseur...


http://whoisnickasmith.com/?medz=Diamox-Mg&ab1=39 Raccoon City en quarantaine

Il est admis que le principal défaut de ce dernier résidait dans une totale absence de fidélité par rapport à l'œuvre originale. Le fait de corriger cette aberration semble donc avoir été mis tout en haut du cahier des charges par les scénaristes de ce second épisode. Attention cependant : si le film s'inspire clairement du troisième volet vidéoludique sorti sur Playstation quatre ans plus tôt, il n'est en aucun cas une adaptation scrupuleuse de ce dernier.

L'histoire de RE Apocalypse prend donc place peu après les événements relatés dans le précédent chapitre. Alice, seule (?) survivante des événements survenus dans la ruche, se réveille dans une chambre de l'hôpital de Raccoon City. Une fois sortie de ce dernier, c'est une ville totalement dévastée qu'elle va découvrir. En effet, ces imbéciles de scientifiques n'ont rien trouvé de mieux que de rouvrir la ruche qui avait été scellée, et le virus T s'est répandu dans toute la cité, décimant la quasi-totalité de ses habitants. Placée en quarantaine, la Raccoon city est donc la proie d'une incontrôlable épidémie que rien ne semble pouvoir endiguer. Le seul moyen trouvé par Umbrella pour limiter la catastrophe n'est autre que l'envoi d'une ogive nucléaire, et l'anéantissement de tous les êtres vivants (infectés ou non) situés dans le périmètre. Alice, accompagnée d'un petit groupe de survivants, a donc jusqu'au matin pour quitter les lieux sans quoi elle ne sera que l'une des innombrables victimes de la firme au parapluie.


Prevacid Solutab Online Une grande fidélité envers le jeu

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le petit groupe de survivants susnommé contient un casting de rêve. Nous avons ainsi droit à l'apparition d'une Jill Valentine pleine de ressources, d'un Carlos Oliveira tout aussi charismatique, accompagné de son coéquipier Nicolaï Ginovaef. Là où RE Apocalypse fait fort, c'est bel et bien dans le choix des acteurs qui correspondent parfaitement à leurs alter-egos virtuels, tant au niveau physique que dans leur comportement. Mieux encore : la tenue portée par Sienna Guillory est l'exacte réplique de celle de Jill dans RE3. Vous en voulez encore? Sachez donc que l'actrice semble avoir étudié le jeu pour coller le mieux possible au personnage, puisque quelques détails viendront en faire la personne parfaite pour incarner Valentine à l'écran. Un exemple? Son attitude lorsqu'elle est immobile, copie parfaite de celle présente dans le jeu vidéo! Même constat pour Oded Fehr, interprète de Carlos, qui ne trahit aucunement le personnage d'origine. Cela pourra paraître futile, mais ce soin apporté au casting et l'étroite relation entre le jeu des acteurs et les personnages d'origine apportent incontestablement un lien extrêmement fort entre le film et le jeu, lien qui était totalement absent du premier épisode.

Ce lien est en outre renforcé par l'apparition d'un invité de marque, j'ai nommé le Nemesis. Le tueur de STARS ressemble lui aussi trait pour trait à son alter-ego virtuel et est, par conséquent, tout aussi impressionnant. Jouer à Resident Evil 3 apportait une dose de stress supplémentaire du fait de la présence de cet invincible adversaire, tant et si bien que l'on en arrivait à se préparer à une fuite désespérée dès que l'on ouvrait une porte, redoutant une confrontation avec de boss qui deviendrait tôt ou tard inévitable. Le réalisateur Alexander Witt a réussi le tour de force de retranscrire à merveille cette impression, ce stress ressenti par le joueur tout au long du jeu. Le Nemesis n'est d'ailleurs qu'un membre parmi d'autres d'un bestiaire bien fourni, dans lequel se côtoient morts-vivants classiques, lickers et autres chiens zombifiés. Un élément supplémentaire garant de la fidélité envers le jeu vidéo...

photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse


follow site Des clins d'œil en pagaille

Mais l'immersion dans ce dernier ne s'arrête pas là. En effet, en plus de quelques plans de caméra diablement bien pensés, ce sont bel et bien les décors qui octroient au film une identité visuelle très proche de RE2 et 3. Que ce soient l'intérieur d'autobus délabré, la boutique de l'armurier, le commissariat de Raccoon ou bien tout simplement les plans extérieurs nocturnes mettant en scène cadavres de voitures et zombies déambulant, nombreux sont les environnements à être issus de l'œuvre d'origine pour le plus grand plaisir des fans de cette dernière. Le réalisateur a même pensé à inclure quelques sympathiques clins d'œil à d'autres épisodes de la saga vidéoludique, comme la scène dans laquelle Alice court derrière une paroi vitrée canardée par des hélicoptères qui est une référence à peine voilée (pour ne pas dire une copie conforme) à la scène introductive de Code Veronica mettant en scène Claire Redfield. De même, le passage montrant la débâcle des forces de l'ordre face aux hordes de zombies suivi d'un plan en contreplongée n'est pas sans rappeler l'intro de RE3. Mais RE Apocalypse, ce sont aussi des scènes originales qui n'en collent pas moins parfaitement avec l'esprit du jeu. On aura donc le plaisir d'assister au réveil des morts dans un cimetière, ou bien un affrontement avec des lickers dans une église. Cette dernière séquence est en outre parfaitement dans le ton du ressenti des jeux : l'entrée dans un lieu censé procurer de la sécurité, qui se termine par un âpre affrontement contre des invités imprévus...

En ce qui concerne les scènes d'action, tout est joliment orchestré et l'on apprécie toujours de voir le combat désespéré d'une poignée de survivants contre des hordes de zombies. Certaines séquences valent réellement leur pesant de cacahuètes, sur fond d'une musique agressive à souhait rythmant parfaitement l'action. Et puis quel plaisir d'entendre le Nemesis et son inévitable « STARS » guttural, après avoir massacré une dizaine de soldats surentrainés! J'avoue cependant avoir été quelque peu gêné par le personnage d'Alice, beaucoup trop « surhumain » pour s'inscrire dans une quelconque mythologie RE. Comble du mauvais goût, la fin du film dans laquelle elle semble s'éveiller à des pouvoirs psychiques augurait du pire pour la suite, sentiment qui se confirmera hélas avec Resident Evil Extinction...


http://indolivebet88.com/?lapharm=Augmentin-Best-Price&fbc=83 Enfin une véritable Édition Collector!

Terminons enfin par le contenu et le contenant de cette édition colletor. Là encore, n'espérez pas trouver un pauvre boitier en plastique enfourné dans un fourreau cartonné. En effet, les deux DVD sont contenu dans une magnifique boite en métal (brillante et flanquée du titre du film en relief), avec en bonus une mini-affiche du film accompagnée d'un livret cartonné d'une trentaine de pages, contenant une biographie de tous les membres importants de l'équipe du film, allant des acteurs principaux au réalisateur. Concernant le contenu des deux disques, on retrouvera sans surprise le film entier sur le premier, éventuellement agrémenté d'un commentaire audio du réalisateur, des acteurs et du scénariste . Le second média, quant à lui, contient moult bonus croustillants : making off, bêtisier, scènes coupées et bien d'autres choses pour un total d'une heure trente de suppléments tous plus intéressants les uns que les autres. Vous aurez même droit à une pub pour une crème antirides made in Umbrella Corp. On ne peut donc que se réjouir d'enfin avoir une édition collector qui n'en a pas que le nom...

photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse


http://blackfeetfilms.com/?poga=Weaning-Off-Of-Prilosec&d14=ff Loin de moi l'idée de m'enthousiasmer en visionnant n'importe quelle adaptation cinématographique d'un jeu vidéo. Je me dois cependant d'émettre un avis très positif sur ce Resident Evil Apocalypse, qui bénéficie d'une énorme fidélité par rapport à RE3. La beauté de l'Édition Collector devrait suffire à décider les derniers irréductibles, refroidis par la « qualité » des deux autres films...

Article publié le 26/06/2010


photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil Apocalypse 

Les commentaires pour cet article avant le 23 février 2014



Posté par SLAINE le 28/06/2010

Meilleur que le premier, je reste quand même très dubitatif sur ce film. Personnellement je n'accroche pas du tout. L'édition collector a l'air toutefois bien foutu, c'est toujours ça :D
Merci pour l'article

************************************************************