lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Best Price On Generic Lipitor Recherche Avancée

Resident Evil - Edition Collector


http://sharlhosting.com/?aa=Lipitor-Cost-Vs-Generic&6ea=25
Un article de
Cymbalta Discount Coupon Uk Manuwaza

Can U Get High On Claritin
Cet article est en rapport avec la saga
Resident Evil

follow Adapter un jeu vidéo sur le grand écran est toujours une entreprise risquée. De Mario Bros à Street Fighter, nombreuses sont les prestigieuses licences à avoir donné naissance à d'immondes bouses cinématographiques. Aujourd'hui, c'est un film tiré d'une autre licence de Capcom qui nous intéresse : j'ai nommé Resident Evil.


http://whoisnickasmith.com/?medz=Diamox-Mg&ab1=39 De Romero à Anderson

La genèse du projet prend naissance en 1999. A l'époque, la saga vidéoludique est au faîte de sa gloire avec deux premiers volets qui ont remporté un franc succès dans le monde entier. L'idée est alors lancée de concevoir un film qui permettrait d'exploiter un peu plus encore ce juteux filon. Pour cela, qui de mieux qualifié que le maitre George Andrew Romero, célèbre réalisateur à l'origine de la plupart des films de zombies ayant vu le jour dans les années 70/80? C'est donc à ce prestigieux bonhomme que sont confiées les clés du projet. Malheureusement, des divergences d'opinion entre ce dernier et ses producteurs va mettre un terme à leur collaboration, et c'est Paul Anderson qui va récupérer le poste de réalisateur, pour une sortie du film en 2002...


Prevacid Solutab Online Fidèle au jeu? Pas vraiment...

Si la trame de base du jeu, à savoir une infection virale zombifiant les êtres vivants, a été conservée, c'est bien là l'un des seuls points communs entre le soft et le film qui en est tiré. Un petit synopsis s'impose pour se mettre dans l'ambiance. Alice se réveille totalement amnésique dans un luxueux manoir situé dans la banlieue de Raccoon City, une petite ville des États Unis. A peine a-t-elle fait quelques pas qu'elle se retrouve nez à nez avec un commando surarmé. Il s'avèrera que ce dernier est envoyé par Umbrella Corporation (une multinationale spécialisée dans les recherches pharmaceutiques), suite à un incident survenu dans un laboratoire baptisé « la ruche », situé dans le sous-sol du manoir. Il serait abusif de qualifier le scénario de ce Resident Evil de médiocre. En effet, ce dernier vous réservera quelques surprises, et remplit à merveille son rôle de prétexte à des scènes d'action pour le moins sympathiques. Là où le bât blesse, c'est que la trame scénaristique n'a strictement rien à voir avec celle du jeu! La simple présence du personnage d'Alice, sorti d'on ne sait où, constitue une première démarcation par rapport à l'œuvre originale. Le plus problématique vient cependant du décor dans lequel prend place la quasi-totalité de l'aventure. Si les premiers plans tournés dans le manoir laissaient augurer du meilleur quant à l'ambiance générale du film, le design high-tech constituant la ruche colle bien mal avec l'ambiance lourde présente dans le jeu. Le réalisateur aura beau dire à qui veut l'entendre que son but était de fournir une sorte de prélude au premier volet vidéoludique, force est de constater que Resident Evil Zero sorti sur Gamecube en 2003 remplit admirablement mieux cet office. De même, il eut été appréciable d'essayer de retranscrire les plans si savamment mis en œuvre dans ce dernier, puisque ne laissant pas au joueur le temps de voir la menace survenir avant d'y être confronté. Enfin, la présence d'une IA « maléfique » cherchant à éliminer tout le monde afin de contenir le virus vient faire office de cerise sur le gâteau en ce qui concerne les flagrantes incohérences du long métrage par rapport à l'œuvre dont il est tiré.

photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector


follow site Quelques bons points

Et pourtant, malgré son flagrant manque de fidélité, Resident Evil n'est pas dépourvu de certains atouts. D'une part, le bestiaire allant des simples zombies au licker, en passant par les dobermans. Il est indéniable que ce dernier contribue à créer une ambiance intéressante et parvient à créer un semblant de cohérence par rapport au jeu. D'autre part, le duo Milla Jovovich/Michelle Rodriguez parvient à relever le niveau d'un casting par ailleurs un poil limité. Enfin, il faut bien reconnaître que l'aspect oppressant de cet espace clos couplé à une véritable horde de zombies parvient à créer une ambiance, certes pas vraiment fidèle au jeu, mais qui n'en reste pas moins stressante tout au long de l'heure et demi que vous passerez à regarder le film. D'ailleurs, un œil averti parviendra aisément à relever ça et là quelques composantes caractéristiques du survival-horror : munitions limitées, collecte d'objets et bricolage afin de progresser seront au programme contribuant à immerger un tant soit peu le spectateur dans cette atmosphère particulière. Enfin, la séquence finale laissait augurer du meilleur pour le second film (mais ça, c'est une autre histoire).


http://indolivebet88.com/?lapharm=Augmentin-Best-Price&fbc=83 Une Edition Collector à la hauteur de son appellation

Après ces quelques paragraphes sur le film en lui même, intéressons nous donc au contenu de cette Edition Collector. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce coffret ne joue clairement pas dans la même cour que les pseudo Editions Collector que l'on ne voit que trop souvent, se contentant de mettre un pauvre fourreau en carton autour d'une édition simple... Ici, point de tout ceci! Le coffret, sans être aussi magnifique que ceux des deux volets suivants, remplit parfaitement son office en offrant un packaging aussi agréable à manipuler qu'à regarder. C'est donc dans un boitier cartonné que l'on découvrira les deux DVD composant le bundle, le premier étant dévolu au film (pouvant être agrémenté d'un commentaire du réalisateur), et le second contenant moult bonus destinés à connaître le long métrage sur le bout des doigts. Du making of de vingt cinq minutes au pitch sur les effets spéciaux, en passant par l'interview des compositeurs et même une fin alternative, rien n'a été oublié pour offrir un maximum de contenu à l'heureux possesseur de ce joli coffret.

photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector


http://blackfeetfilms.com/?poga=Weaning-Off-Of-Prilosec&d14=ff Si seulement le contenu avait été à la hauteur du contenant, on aurait pu se retrouver avec un magnifique objet. Finalement, c'est la déception qui prime avec un film pas franchement mauvais, mais d'une fidélité toute relative par rapport au jeu vidéo dont il est tiré. Resident Evil s'en tire néanmoins nettement mieux que le troisième épisode, qui semble s'être fait un malin plaisir de reprendre tous les mauvais côté de ce premier volet en les poussant à leur paroxysme. Un film à voir, mais pas forcément à posséder, sauf pour les collectionneurs les plus acharnés de la saga horrifique de chez Capcom...

Article publié le 24/06/2010


photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector photo d'illustration pour l'article goodie:Resident Evil - Edition Collector 

Les commentaires pour cet article avant le 23 février 2014



Posté par SLAINE le 28/06/2010

Bon, je dois avouer, j'ai pas aimé le film, ni le suivant d'ailleurs... Sans être une daube comme la plupart des adaptations de jeux vidéo, je suis loin de vouloir le revoir à nouveau aujourd'hui. Une fois m'a suffi...:D
En tout cas merci pour cet article ;)

************************************************************