lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
Online Sale | get link . If you want to take care of your health. Proscar Canada Pharmacy Stop Searching About Best pills! Get NOW! Recherche Avancée

Indiana Jones : L'influence sur le Jeu Vidéo

Immediately Moduretic Generika Drugstore online, Buy where can i buy periactin pills online 🔥 According to another embodiment of the present Cet article est en rapport avec la saga Indiana Jones

http://piaalvarez.com/medicinali/salazopyrin.html Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and How Much Does Doxycycline Cost In Australia plan, which is a good way of taking the skills objectives set out in the regional strategies, and translating lioresal online kaufen Nous pourrions demander à n'importe quel gamer un minimum au fait des choses de sa passion quel fut le jeu le plus influent sur l'Histoire vidéo-ludique, que nous trouverions sans doute Super Mario au top des réponses. Si d'autres titres auront également eu une influence considérable sur le jeu vidéo dans sa globalité, comme Donkey Kong, Space Invaders, Pac-Man etc, rares seront par contre les œuvres provenant d'autres médias à pouvoir se targuer d'être réellement à l'origine de concepts vidéo-ludiques! L'une d'elles, une des plus connues du domaine du cinéma, aura pourtant marqué suffisamment l'inconscient collectif pour avoir donné naissance à une "petite" ribambelle de clins d'œil. Cette licence, c'est bien évidemment Indiana Jones.

Ce que je vous propose pour cette fois, ce n'est pas d'analyser l'influence des films mettant en scène l'aventurier le plus célèbre de la planète sur nos jeux en matière de concept pur et de gameplay, il y aurait de quoi concevoir un livre, mais plutôt d'observer comment la notion de héros explorateur aura pu devenir à tel point synonyme de veste en cuir, de Fedora et de fouet, qu'un grand nombre d'illustrateurs de jaquettes ou de développeurs aura repris tels quels ces attributs pour personnaliser leurs propres avatars.



Commençons par les titres dont le héros fut en tous points identique au célèbre Indy  Chronologiquement nous trouverions d'abord Aztec. Précédait-il Pitfall? Difficile à dire mais en 1982, le jeu Aztec, édité sur Apple II, Atari 400/800 et C64, demandait au joueur de diriger un archéologue dans la tombe de Quetzalcoatl à la recherche d'une idole de jade! Plus que la jaquette du jeu ou les publicités d'époque, l'écran titre révélait l'influence d'Indiana Jones.


aztec apple atari commodore

aztec apple atari commodore


On continue avec Pitfall d'Activision. Ce jeu de 1982 mettait en scène Pitfall Harry. La première chose à noter est le patronyme du héros! En anglais "pitfall" signifie "écueil". Nous dirigions donc un personnage dont le nom de famille était tout un programme et comportait une notion de danger. Ceci était déjà assez proche de l'idée induite par Indiana Jones, même si dans ce dernier c'était plutôt une notion géographique qui était mise en valeur. De toutes les versions existantes, l'adaptation Intellivision fut la plus proche d'Indiana Jones par sa couverture. Bien entendu, la licence Pitfall ayant connu de nombreuses suites et sur un grand nombre de machines, les jaquettes en relation furent plus ou moins inspirées mais le premier épisode, épisode de référence, faisait bel et bien appel au charisme d'Indy pour interpeller les joueurs. Tout au plus pourra-t-on dire que les couleurs claires de la tenue du héros et la paire de chaussettes bien remontées pouvaient aussi rappeler les tenues d'aventuriers anglais du dix-neuvième siècle mais le Fedora et la liane ne trompent personne!

pitfall


Aztec Tomb Adventure était un jeu d'aventure en partie textuel datant de 1983. La référence à Indiana Jones est uniquement visible au travers du personnage présent sur la jaquette.


aztec tomb adventure


1984 aura été l'année la plus propice au clonage puisqu'on y retrouvera au minimum cinq jeux inspirés d'Indiana Jones!

Par ordre alphabétique, le premier serait Boulder Dash de First Star Software. En réalité, bien que sorti en 1984, il faudra attendre 1986 et Boulder Dash Construction Kit pour que les responsables marketing du jeu aient l'idée d'utiliser la figure d'Indiana Jones en filigrane.


boulder dash construction kit


Caverns of Khafka de Cosmi sur C64 est atypique dans la mesure où, pour une fois, c'est bien le héros à l'écran qui évoque son homologue filmique et non pas simplement la couverture du jeu. A la simple vue de la jaquette, les doutes subsistent mais pendant l'aventure, la certitude s'installe!

caverns of khafka commodore 64

caverns of khafka commodore 64


Montezuma Revenge de Utopia Software est au même titre que Pitfall, un jeu dans lequel une double allusion est faite au film référence de George Lucas et Steven Spielberg. La première, et la plus évidente, reste le style vestimentaire de notre avatar comme le montre l'image ci-dessous mais le nom même du héros est aussi un clin d'œil indubitable puisque son créateur, Robert Jaeger, aura tout simplement choisi de l'appeler Panama Joe (ce titre est d'ailleurs celui de la version ZX Spectrum). De Joe à Jones il n'y avait qu'un pas et de l'Indiana au Panama, un simple saut du regard sur une mappemonde!

montezuma revenge


Mysterious Stones, jeu d' arcade de Technos, confirmera que les développeurs de l'époque cherchaient à surfer sur le succès du dernier film des aventures d'Indiana Jones en 1984 : Indiana Jones et le Temple Maudit. En effet, non content de reprendre une énième fois les attributs de l'aventurier et d'orienter leur titre vers un jeu d'exploration de temples, les créateurs de chez Technos Japan auront eu le culot de revenir sur une décision d'importance pour leur jeu : le choix d'un titre. Mysterious Stones possède bel et bien deux versions, chacune étant pourvue d'un sous-titre plus ou moins explicite! La première version du jeu mettait ainsi en scène le Dr. Kick et intitulait le tout DR Kick In Adventure, tout naturellement. La seconde version commerciale, plus profiteuse, aura remanié ce petit paramètre pour passer à un très peu subtil mais fort sympathique Dr John's Adventure! Il fallait oser, Technos Japan l'a fait!

mysterious stones



Dernier jeu pour cette année 84, Snake Pit de Bally Sente, toujours en arcade. A-t-on encore besoin de préciser qu'un explorateur intrépide se doit d'avoir un nom et un prénom évocateurs? Dans Snake Pit nous dirigions donc Outback Jack! L'outback désigne l'arrière pays Australien et par continuité les zones désertiques et dangereuses. Fouet, Fedora et bien entendu nid de serpents (le titre y fait référence) façon Les Aventuriers de l'Arche Perdue… rien ne manque.

snake pit


Challenger de Hudson Soft sur Famicom pourrait être considéré comme le premier jeu à véritablement faire une allusion explicite à Indiana Jones. En 1985, Hudson Soft décide donc de sortir un titre reprenant les codes du film d'action-aventure. Son héros s'appellera Challenger et, également protégé de son fameux borsalino, il affrontera des niveaux plutôt variés pour délivrer Maria, une jeune femme enlevée par Waldorado. Vous noterez au passage l'allusion à l'El Dorado. Le titre nous fera parcourir, entre autres, des pyramides. Une vraie exploration en somme.

challenger hudson famicom


Nous sommes en 1986, la Famicom a le vent en poupe et Sunsoft également. Atlantis No Nazo succède à Challenger dans l'évocation de l'aventure.

atlantis no nazo famicom


Toujours réservé au Japon mais cette fois sur le Disk System de la Famicom, Arumana no Kiseki est un titre de Konami publié en 1987. Bien que manipulant surtout un couteau comme dans Challenger, le héros de ce titre, que Konami n'aura pas nommé, avait la possibilité de se servir de son fouet pour atteindre des zones surélevées d'ordinaire inaccessibles. En dehors de cela, l'apparence du personnage et son but -la recherche d'un joyau magique- ainsi que les environnements qu'il devait traverser, tout indiquait qu'Indiana Jones n'était pas loin!

Arumana no Kiseki famicom disk system


Loin de s'arrêter au Disk System en 1987, Konami réitéra le développement de jeux inspirés d'Indy avec une édition en arcade de Dark Adventure. Version modifiée d'un titre connu au Japon comme Majuu no Ohkoku et chez nous sous le nom de Devil World, nous incarnions Condor, un aventurier manipulant un fouet, Labryna, une femme armée d'une épée et Zorlock possédant une lance. Flyer Japonais ou Flyer Américain, les deux utilisaient la figure de l'aventurier Indiana-Jonesque!

dark adventure arcade

dark adventure arcade


Rick Dangerous date de 1989. La moitié des adaptations ne comporte pas d'allusion au sujet qui nous intéresse bien que le déroulement du jeu soit pourtant très orienté dans ce sens. D'autres par contre exploitent complètement le style "Fedora/veste de cuir".

rick dangerous


La version Atari ST US ci-dessous montrait quand même un titre fortement inspiré des écrans titres des films d'Indiana Jones sur le plan de la police et des couleurs utilisées.

rick dangerous


Le fétiche maya édité en 1989 par Silmarils n'est pas le meilleur exemple d'inspiration. Pourtant l'aventure reprend les poncifs des films de Lucas et la tenue même du héros prête au rapprochement.

fetiche maya


Pyramax (1990) est un cas atypique. Le héros du jeu est en effet une sorte de grenouille exploratrice intergalactique! Son nom par contre est des plus conventionnels : Max Danger. Son but ne l'est pas moins puisqu'il va devoir traverser des pyramides pour trouver un joyau. La boite du jeu arbore un titre aux couleurs d'Indiana Jones et la grenouille ne cache pas non plus son goût vestimentaire!

pyramax amiga commodore


Earnest Evans restera sur Mega-CD un titre mal aimé de la Wolf Team pour 1991. Également inspiré de Castlevania, le soft proposait un héros muni d'un fouet et s'en servant pour se suspendre et combattre. La jaquette Mega Drive, au contraire de celle du Mega-CD qui ne montre qu'un jeune homme blond serrant fortement un fouet, le tout dans un style manga, met en scène un véritable clone d'Indiana Jones, sur un train, en pleine action, fouettant à tout va ses ennemis et s'étant emparé d'une idole!

earnest evans megadrive genesis sega


Bush Buck était un titre tournant sous DOS et créé par PC Globe Inc. Jeu très peu connu, il s'agissait en réalité de ce qu'on appelle parfois "edutainment game", c'est-à-dire tout bêtement un jeu éducatif! Cette fois l'aventure nous attendait cependant pour un jeu très long dans lequel nous devions retrouver plus de 400 objets au travers de 175 pays! Le personnage qu'on voit sur la jaquette n'apparaissait pratiquement pas dans le jeu mais la référence était bien là! A noter que Bush Buck, le nom du héros, fait aussi bien référence aux "bushes", les fameux fourrés que tout le monde aura déjà vus dans un film qu'à une variété d'antilopes! Toute l'aventure est encore une fois dans le titre donc!

bush buck pc dos


Growl de 1991 et de Taito est un titre arcade plus connu chez nous sous le nom japonais de Runark et au travers de son adaptation Mega Drive. Si le but du jeu était de sauver des animaux en traversant les niveaux d'un Beat'em Up, un des flyers Américains proposé au public et aux responsables de salles d'arcade ne se privait pas de montrer un personnage fortement inspiré de l'aventurier au fouet.

growl taito


Guy Spy and the Crystals of Armageddon sur Atari ST, C64/128 et Amiga, reprenait lui aussi les codes utilisés par les jeux précédents. La police de caractère est moins appuyée que pour d'autres, sans doute une pointe de timidité quant à l'utilisation de références trop visibles. Le jeu était de toute façon très orienté dessin animé et parodie, un peu à la manière d'un Dragon's Lair.

guy spy atari commodore amiga


Isle of the Dead sur DOS évoquait surtout Indiana Jones par sa police de caractère mais le jeu mélangeait également une partie point & click à du FPS. A noter qu'un autre boîtier existe, sans aucun rapport et montrant un crâne macabre sortant de l'eau.

isle of the dead pc


C'en est terminé pour notre petit tour d'horizon. Vous aurez remarqué que je n'ai pas abordé certains titres pourtant mondialement connus comme Tomb Raider ou Uncharted. Comme je vous l'avais expliqué en début d'article, le but n'était pas de faire le point sur les influences en termes d'univers ou de gameplay mais bel et bien de montrer les inspiration explicites, visibles au premier coup d'œil via la jaquette d'un jeu. Lara Croft ou Nathan Drake, tout aussi inspirés soient-ils, ne peuvent prétendre avoir une relation graphique directe avec Indiana Jones, d'où leur oubli dans cet article.
De même, certains titres peuvent évoquer Indiana Jones mais l'image de l'aventurier ne correspond pas vraiment à celle d'Harrison Ford. Nous retrouvons par exemple les jeux Aztec Adventure sur Master System ou Jungle Jim pour lesquels les représentations anglaises du dix-neuvième siècle sont bien plus parlantes. En réalité, il ne s'agit pas là pour les développeurs/illustrateurs de piocher dans l'imaginaire collectif issu du cinéma hollywoodien mais plutôt dans les récits d'aventures de David Livingstone, missionnaire anglais de cette époque, véritable mythe chez les fans d'Afrique et d'exploration. Sa statue et son visage sont aujourd'hui encore parmi les plus ancrés dans l'imaginaire collectif même si presque personne ne connaît ni le nom ni l'apparence de ce personnage haut en couleur. Les moustaches qu'on retrouve souvent chez l'explorateur archétype proviennent par exemple de cet homme (des moustaches typiques de son époque).

david livingstone


Notons qu'un jeu datant de 1987 et réalisé par Alligata Software rendait hommage à ce personnage historique.

indiana jones jeu video


Niveau jeu vidéo, le cas Aztec Adventure est marquant puisque la version occidentale a remplacé le titre japonais, faisant référence à Nazca (Nazca'88) et le visuel très typé sud américain par des évocations plus dans l'ère du temps et du cinéma.

aztec adventure sega master system


nazca 88 sega master system


jungle jim


Une des meilleures illustrations de tenue anglaise se retrouve par ailleurs dans un titre de SEGA datant de 1983 en Arcade : Congo Bongo.

congo bongo arcade


Les versions consoles et ordinateurs sont encore plus explicites:

congo bongo


congo bongo


Mais d'autres utilisaient également ce type de représentations comme Jungle Drums, en 1987 sur C64.

jungle drums commodore 64


Nous pourrions nous poser la question de savoir quel est l'attribut le plus représentatif de l'aventurier! Serait-ce son sac accroché à la ceinture, son fouet ou bien encore son chapeau?
En 1984, Gilligans Gold optait pour le couvre-chef.

gilligan gold



Enfin, sachez que j'ai volontairement passé sous silence les titres très récents, développés pour les plates-formes de type téléphone/ Android. Les jeux comme Joe Gunn ne sont donc volontairement pas inclus dans cet article.

Si vous connaissez d'autres jeux au style évocateur ou à la police très parlante, n'hésitez pas à nous en faire part!

Online Sale | Online Viagra Coupons Europe . If you want to take care of your health. Buy Dapoxetine Priligy Europe Stop Searching About Best pills! Get NOW! 1103 Lasix 100 Tanuki, le 02/08/2013

Les commentaires pour cet article avant le 23 février 2014

follow site Lowest prices for Generic and Brand drugs. Bonus 10 free pills, discounts and FREE SHIPPING. Cheapest drugs online - buy and save money.

Posté par http://motorradx.wiemann-sander.de//wiexjxgs/wiemann-sander.de/f6elid8424velman015d494 kamagra uk online the tax is final, however, for non-resident shareholders kamagra oral jelly uk paypal kamagra now co uk product Icarus le 05/08/2013

Super article chef
La jaquette jap de Dark Adventure me fait d'ailleurs beaucoup penser à du Castlevania Jap

Merci pour ces découvertes en tout cas

************************************************************