Guerilla War sur Nintendo Nes
lien vers facebook lien vers twitter lien vers youtube lien vers dailymotion lien vers le forum d'Oldies Rising lien vers mail
how to get clomid online Recherche Avancée

Guerilla War

Section Fiche De Jeu.


http://wsicycling.com/?sopa=Sams-Club-Pharmacy-Cymbalta&2a9=2e Guevara
26/12/1988
Edité par SNK
________________________
can you get a yeast infection from ampicillin Guerilla War
??/06/1989
Edité par SNK
________________________
source Guerilla War
??/??/1989
Edité par SNK
________________________
source site Console: Nintendo Nes
Minipress Reviews Genre:Action
Price Ciprofloxacin Développeur: SNK
http://prohealthplans.ca/?llt=Buy-Kamagra-France&95a=9a Joueurs: 1 à 2
Augmentin 1000 Mg Tablet Existe aussi sur: Amstrad CPC- Arcade- Commodore 64- Commodore Amiga- ZX Spectrum-

Photo de la boite de Guerilla War
Guerilla War, capture décran Guerilla War, capture décran Guerilla War, capture décran
click here SNK, une firme qui parle encore beaucoup aux joueurs de tous temps de par l’héritage qu’elle a laissé à l’univers vidéoludique. Tout d’abord en tant que constructeur, qui n’a jamais entendu parler de la fameuse Rolls Royce des consoles, cette véritable borne d’arcade à la maison réservée à une certaine élite de joueurs, ceux qui veulent du beau, du bon, du corsé, de l’arcade en fait ? Qui n’a jamais rêvé de cette merveille de l’ère 16-bits que fut la Neo Geo ? Mais SNK, bien avant de devenir Playmore, était aussi une société de développement reconnue qui a laissé une trace indélébile dans le cœur de notre communauté. Que ce soient les jeux de combat, les Beat’em All ou encore les Shoot’em Up, il existait un jeu SNK pour ravir chacun des joueurs des Nineties. De King of Fighters à Samurai Showdown en passant par NAM-1975 ou encore Metal Slug, autant de hits sur lesquels n’importe lequel d’entre nous a passé de nombreuses heures de plaisir. D’ailleurs, une croyance très populaire tend à laisser penser que c’est Metal Slug qui a réinventé le Shoot’em Up en nous permettant de courir et de tirer en même temps pour devenir le genre du Run’n Gun. Pourtant, il n’en est rien. Bien avant cela, en 1986, SNK sortait déjà l’une de ses légendes sur borne d’arcade, une légende que l’on put aussi approcher sur NES, une légende portant le nom d’Ikari Warriors. Dans les années qui suivirent sortit un jeu SNK qui lui ressemblait beaucoup d’ailleurs. Un peu confidentiel, celui-ci porte le nom de Guerilla War sous nos latitudes.

Alors que donne ce soft sur NES ? Véritable révolution ou putsch échoué ? La réponse après la libération.

Test complet de Guerilla War